Rechercher dans le site
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Le conseil diocésain pour les affaires économiques

Ce que dit le Code de droit canonique

Dans chaque diocèse sera constitué le conseil pour les affaires économiques que préside l’Evêque diocésain lui-même ou son délégué ; il sera composé d’au moins trois fidèles nommés par l’Evêque, vraiment compétents dans les affaires économiques comme en droit civil, et remarquables par leur probité. (Can 492 §1)

Rencontre avec M. Aimé Blanc, membre du Conseil diocésain des affaires économiques

Selon le droit canon, le CDAE doit être composé de personnes « vraiment compétentes », qui sont-elles ?

Tout d’abord le CDAE est sous l’autorité de l’évêque, qui a souhaité être accompagné par les deux vicaires généraux. Les prêtres sont représentés par un membre du conseil presbytéral.

Quelle est notre compétence ? Comme le demande le droit canon, nous avons des compétences en droit financier, en droit civil qui est important pour déterminer nos responsabilités dans la société, et en droit immobilier. L’évêque a besoin de personnes pour veiller à la bonne gestion des finances et des biens. (...)

Nous sommes des professionnels, maintenant à la retraite, le diocèse nous a « recrutés » en partie en raison de ces expériences professionnelles. A l'intérieur du conseil, chaque membre laïc prend en charge tel ou tel dossier.

Quel est le rôle de ce conseil ?

Le conseil diocésain doit approuver le budget et les comptes avant le conseil d’administration et l'assemblée générale de l’ADG. Il est également informé de tous les problèmes immobiliers du diocèse, c'est-à-dire des 46 paroisses soit plus de 500 clochers avec éventuellement une salle paroissiale… Nous pouvons intervenir lorsqu’il y a des problèmes de droits, des problèmes financiers, des problèmes de relations avec les collectivités locales.

Il m’est arrivé par exemple de me déplacer pour rencontrer un maire : l'église était en mauvais état, il fallait établir les responsabilités de chacun, savoir à qui il appartenait de faire des réparations, remettre le droit à sa place.

Le CDAE a donc le souci des finances et du respect des bonnes règles avec la société, entre les membres de l'Eglise et les associations paroissiales qui peuvent être le support de nombreux biens immobiliers.

Comment les décisions sont-elles prises ?

Le CDAE se réunit chaque mois, et l'économe diocésain, propose l’ordre du jour, avec des éléments de discussion et de décision. Chaque membre du CDAE se trouve plus ou moins impliqué pour étudier un dossier ou pour travailler dans une commission, suivant sa compétence et sa disponibilité.  Les commissions spécialisées sont  actuellement la commission des équipements religieux, la commission finances, la commission informatique ; d’autres commissions pourraient être créées selon les besoins. Le conseil peut ne pas être unanime sur la vision d'un sujet. Petit à petit, nous devons nous efforcer de trouver la solution. Il ne faudrait pas penser que les décisions sont prises en cinq minutes, il faut tenir à la fois la vision économique et sociale et garder en priorité la vision pastorale.

On pourrait penser qu’il peut y avoir un conflit entre une visée pastorale « dépensière » et un souci de rigueur budgétaire…

Il peut y avoir un conflit si un projet nous parait disproportionné avec les besoins. Mais quand nous nous occupons des biens, des finances, c'est pour protéger la mission de l'Eglise. Et l’évêque est là pour la rappeler. Quand on restaure une église, un presbytère, c'est toujours avec une visée pastorale. La mission de l’Eglise n’est pas d’avoir de l’argent, des biens, du personnel, tout doit être recentré sur la priorité pastorale.

Notre mission est modeste par rapport à la mission pastorale : le rôle qui nous est confié n'est pas un rôle essentiel dans l'Eglise mais il est indispensable. Toute notre mission est « pastorale », même si elle n'est pas directement une « mission pastorale ».

Conseil diocésain pour les affaires économiques
Association Diocésaine de Grenoble
12 place de Lavalette
CS 90051
38028 Grenoble cedex 1
Téléphone : 04 38 38 00 38
Fax : 04 38 38 00 39