Eglise catholique en Isère
La diaconie de l'Isère
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Accueil des migrants

Ecrire A LA DIACONIE POUR POSER UNE QUESTION

FOIRE AUX QUESTIONS

Je me demande comment accueillir les migrants, faut-il les accueillir chez soi? Comment s'y prendre?

Comme vous de nombreuses personnes se posent ces questions. Les migrants arrivent soit seuls soit avec leur famille ou une partie de leur famille.

  • Accueillir chez soi une famille ce n'est envisageable que dans certaines conditions: avoir un logement indépendant, ou au moins une cuisine indépendante. Vivre avec une famille parlant une langue inconnue d'une culture différente nécessite un très grand altruisme et ce n'est possible que quelques semaines sans mettre en péril la vie de famille. Que devient-elle quand on ne peut plus assumer? A plusieurs en paroisse ou en collectif citoyen, il est possible de trouver un logement disponible, voir louer un logement. Renseignez-vous autour de vous ou contactez-nous pour avoir les coordonnées de ces initiatives. cliquez sur le lien en haut de page.
  • Accueillir chez soi une personne seule, c'est possible. Nous vous conseillons de le faire par l'intermédiaire d'un réseau, car on ne sait jamais combien de mois la personne aura besoin d'être accueilli. Dans un réseau les personnes sont accueillies pour une durée limitée et choisie. les réseaux existant en Isère sont
  1. Welcome Grenoble Bourgoin, Le Sappey, St Ismier, St Egrève: écrire à welcome.jrs.grenoble@gmail.com
  2. Esaïe écrire à anne-marie.cauzid@orange.fr

Retour sur la rencontre inter-paroisses du 9 janvier

Acceuil des migrants en paroisse : ou en est-on depuis l'appel du pape ?

Samedi 9 janvier a eu lieu une rencontre consacrée à l'accueil des migrants au niveau paroissial.

Cette matinée, organisée par l'équipe de la Diaconie de l'Isère, s'est déroulée  à la Maison Saint Pierre à Voiron. Cette rencontre fait écho à l'appel lancé par le pape concernant l'accueil des migrants, pour voir quelle est la situation depuis l’appel, du pape.

Beaucoup de paroisses ont répondu à l'appel de la Diaconie, puisque 22 paroisses furent représentées.

En plus des équipes paroissiales, des membres d'associations et de collectifs étaient présents (notamment le Secours Catholique et le Réseau Welcome).

Après un petit message vidéo de l'Evêque (absent ce jour-là), les équipes paroissiales ont présenté la situation au niveau de leur paroisse, partagés leurs expériences, expliqués ce qui marche bien et ce qui bloque, les freins rencontrés…

Il a été souligné une grosse déception et de gros blocage qui découlent du fait que  contrairement à ce qui avait été espéré, très peu de Syriens sont venus en France. Les paroisses sont donc en train de redéfinir les personnes qu'elles pourraient accompagner.

Lors de cette matinée, un prêtre a témoigné et a souligné l'importance du lien social dans l'accueil des migrant, de leur intégration dans la vie de la paroisse, et de comment cela change le point de vue sur ces personnes et la relation avec les paroissiens.. En effet, parmi les fidèles des églises, un frein non-négligeable ne doit pas été oublié : la peur de l'autre et de la différence qui mène parfois à une attitude pas si éloignée du racisme, même parmi des chrétiens pratiquants.

Cette matinée a permis de faire le point sur la situation, d'échanger et de se donner mutuellement des idées, les équipes paroissiales ont ainsi pu avancer sur certains blocages et avoir des pistes de réflexions pour amener des engagements concrets.

Au niveau des paroisses, 11 paroisses hébergent actuellement un total de 49 personnes, 4 paroisses ont des projets en cours ont sont face à des blocages (Mairie, logement…), et 11 paroisses sont encore en réflexion.

 

La situation évolue donc favorablement, puisqu'un nombre de plusen plus important de paroisses s’engagent concretementdans l’accueil des migrants.  

L'Eglise s'organise

Chaque réunion organisée par une paroisse ou une association fait salle comble (60/80 personnes pour une paroisse, 70 personne pour Welcome…) avec des personnes peu connues des équipes paroissiales.  Il y a un mouvement de fond de personnes, portées par les valeurs sociales et de fraternité, sans doute portées aussi par l’audience des paroles du Pape François.

Nous y voyons le signe de la force de l’Evangile quand elle est vécue et incarnée dans la vie quotidienne. «Puis il se tourna vers ses disciples  et leur dit en particulier : Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez » Luc 10, 23

Appel de notre Evëque

message de Monseigneur Guy de Kérimel


Document PDF2015_09_09_-_lettre_aux_cur_s_suite_appel_du_Pape_accueil_des_migrants.pdf
POUR S'ENGAGER EN PAROISSE

Pour s'engager à titre personnel

Que puis-faire pour aider à l'accueil de migrants?


Document PDFS_engager_pour_l_acceuil_de_r_fugi_s_fiche_technique.pdf