Don au Diocese de Grenoble Vienne

Les fraternités locales

Au service des fraternités locales et des équipes liturgiques

Des propositions pour travailler ensemble...

  • les fiches pour lire l’évangile de chaque dimanche en groupe
  • un lien vers le site de RCF Isère pour l'émission l'Evangile du dimanche du week-end.
  • une introduction à l’évangile de l’année liturgique
  • des références de sites et d’ouvrages pour lire tel ou tel livre de la Bible en continu
  • les fiches d'évangile des années liturgiques précédentes
  • des témoignages d’autres fraternités et quelques mots sur l'équipe de rédaction des fiches du dimanche.

 

 

 

 

Des fiches pour lire l'Evangile du dimanche

Pour vous accompagner dans vos partages en fraternité autour de la Parole de Dieu, l'équipe formation du service Evangélisation - avec la participation de laïcs et de communautés religieuses du diocèse -, vous propose quelques questions pour lire ensemble le texte d'évangile du dimanche.

A noter

Les Soeurs dominicaines de Chalais mettent sur leur site un commentaire court de l'évangile du dimanche (en ligne le vendredi qui précède) intitulé : "Méditations du dimanche". 

De novembre 2016 jusqu'au mois de novembre 2017

... Les catholiques sont entrés dans l'année liturgique A qui commence avec le premier dimanche de l’Avent et dont le fil conducteur est l'Évangile selon saint Matthieu

 

TOUT NOUVEAU

Une nouvelle émission : " l'Evangile du dimanche "

Au service des fraternités locales, cette émission spéciale a démarré depuis le 1er dimanche de l'Avent.

A écouter les samedis et dimanches à 8h30 sur RCF Isère

ou en podcast

Ci-dessous les fréquences de la station la plus proche de chez vous :

RCF - LA-COTE-SAINT-ANDRE 106.8 38 - Isere LA-COTE-SAINT-ANDRE
RCF - GRENOBLE 103.7 38 - Isere GRENOBLE
RCF - VIENNE 94.7 38 - Isere VIENNE
RCF - LA-TOUR-DU-PIN 95.9 38 - Isere LA-TOUR-DU-PIN

Lire l'évangile de Matthieu (année A) en continu

Cette année, année A, la liturgie propose la lecture de l'évangile de Matthieu. Une piste possible pour vos rencontres de fraternité est de lire en continu cet évangile.

Points de repère sur cet Evangile

Matthieu l'Evangéliste

D’après l’évangile, Matthieu est un publicain (Mt 9,9) qui a été appelé par Jésus. Il aurait immédiatement suivi Jésus. Dans les évangiles de Marc et Luc, il est appelé Lévi. Il fait partie des Douze choisis par Jésus pour être avec lui et associés à sa mission. Il a eu un rôle fondateur dans la communauté chrétienne de Syrie - Palestine et dans la rédaction d’un premier document qui a servi de base au texte final rédigé par un auteur qui connait les Ecritures et les traditions juives. (Ce texte est empreint de connaissances que le disciple Matthieu ne possédait sans doute pas.)
Il s’adresse à des judéo-chrétiens en but à l’hostilité des autorités juives qui n’ont pas accueilli le Messie d’Israël. Ces chrétiens d’origine juive sont en plein désarroi : l’objectif de l’évangile selon St Matthieu est de les éclairer dans leur relation avec les pharisiens et les scribes. Il s’adresse aussi à des chrétiens d’origine païenne qui comprennent mal l’attachement des chrétiens d’origine juive à leurs Ecritures et à leurs traditions.

Un des évangiles synoptiques
L’évangile selon St Matthieu a toujours été le plus utilisé car il contient le plus d’enseignements de Jésus (des discours). Rédigé en grec dans les années 80, à partir d’une collection de paroles de Jésus, il est sans doute l’oeuvre d’une « école de Matthieu ». Dans la Bible, il est placé devant les trois autres évangiles et contient beaucoup de récits communs avec Marc et Luc. C’est le plus long des trois évangiles synoptiques. Son enracinement juif est très manifeste.
Le message de l’Evangile est clair : c’est désormais à l’Eglise d’assumer la responsabilité d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus le Christ aux nations. On y perçoit l’expérience de la communauté chrétienne de l’Eglise d’Antioche de Syrie. Les exégètes et historiens situent l’origine de cet évangile en Syrie-Palestine dans une communauté composée de réfugiés venus de Jérusalem et vivant en milieu cosmopolite ; ce qui explique l’attention à la dimension universelle de la Bonne Nouvelle.En citant de nombreuses fois l’Ancien Testament avec des expressions comme : « afin que s’accomplisse ce qui a été dit par le prophète » (par ex. Mt 8,17), Matthieu veut montrer que Jésus est bien le Messie annoncé et attendu par Israël et qu’il y a une continuité dans l’histoire de Dieu avec les hommes et cela est important pour les chrétiens d’origine juive à qui il s’adresse.

Particularités de son Evangile
L’évangile selon St Matthieu a été appelé l’évangile « ecclésial ». On y voit Jésus poser les principes de la vie en communauté (Mt 10). Il évoque aussi le temps de l’Eglise lorsque Jésus sera parti (Mt 24 - 25). La perspective du jugement et du retour du Seigneur, souvent évoquée, met chacun et la communauté devant l’importance des choix (sans oublier que l’amour et la miséricorde sont premiers). Le dernier verset est un envoi en mission : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et apprenez- leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 19-20). Cet envoi est propre à Matthieu.
Plus que tout autre évangile, celui de Matthieu met en scène la rupture de Jésus avec les autorités
religieuses de son temps : scribes, pharisiens, sadducéens. Cette insistance reflète sans doute ce que vivait la communauté de Matthieu, après la destruction du Temple (70). Le judaïsme se reconstruisait peu à peu autour de la synagogue et les tensions devenaient plus vives avec les premières communautés chrétiennes qui prenaient leur indépendance et se posaient en concurrentes du monde juif.

Plan
Les 5 discours de Jésus, hormis le récit de l’enfance de Jésus, alternent avec des récits qui traduisentconcrètement les enseignements de Jésus. Ils en sont l’illustration.
· Le Sermon sur la Montagne (Mt 5-7)
· Le discours d’envoi en mission (Mt 10)
· Le discours en paraboles sur le Royaume (Mt 13)
· Le discours sur la vie communautaire (Mt 18)
· Le discours eschatologique (Mt24-25).


Source : Service diocésain de formation chrétienne diocèse de Viviers.

A retrouver sur le site du diocèse de Viviers

 

 

Des outils pour les groupes ou pour l'animation

  •  Si vous vous réunissez une fois par semaine, vous pouvez prendre le temps de la lecture en continu, en groupe en vous servant  du livret L’évangile selon saint Matthieu disponible dans le diocèse de Metz qui propose une lecture chapitre par chapitre avec chaque fois un petit commentaire et une grille de deux ou trois questions. (L’Evangile selon saint Matthieu (3,50 euros) à commander au Service communication du diocèse de Metz 15 place Sainte Glossinde BP 1069057019 Metz Cedex 01- v.giron@eveche-metz.fr )
  •  Si vous souhaitez faire en même temps une lecture continue et un zoom sur un texte, vous avez tous les éléments sur  les sites ou (et) dans les livrets ou fiches :
    • du diocèse de Nîmes
    • du diocèse d’Arras : 14 fiches Lire l’Evangile disponibles au Centre de documentation du diocèse: documentation@diocese-grenoble-vienne.fr
    • du diocèse de Clermont  : « Et moi je suis avec vous ». Lecture continue, cordiale et partagée à la suite de saint Matthieu 2007-2008 n°spécial 95 Les nouvelles du diocèse de Clermont
    • sur le site www.enviedeparole.org : Les évangiles, Saint Matthieu. Avec de nombreux documents donnant des précisons historiques, des questions pour lire de plus près l’un ou l’autre passage, une belle iconographie et des propositions pour la prière.

Et une proposition de lecture accompagnée de l’évangile de Matthieu par le SediF Lyon (disponible au centre de documentation de notre diocèse : documentation@diocese-grenoble-vienne.fr)

 

 

Petite bibliographie

TOB et BJ On peut consulter les introductions générales et les notes dans la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) ou la Bible de Jérusalem (BJ)
•    L’Evangile selon saint Matthieu, Pierre Bonnard Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1963, 1970, 424 p., accessible en partie sur Googlebook.
•    Cahiers Evangile n° 58 " Matthieu le théologien ", Jean Zumstein, Service biblique catholique Evangile et Vie, Cerf, 1987.
•    Biblia n° 5 à 8,  Points de repères (catéchèse) n° 183, Cerf.
    Cahiers Evangile n°129, " Evangile de J-C selon saint Matthieu ", Claude Tassin, Centurion, septembre 2004. Commentaire suivi en lien avec les textes liturgiques de l’année A.
•    A l’aube du christianisme, D. Marguerat, Bayard, 2008. pp.81-110 et 275-376. Etude pour comprendre l’environnement dans lequel Matthieu rédige à l’intention d’une communauté éprouvée.

•   L’Evangile de Matthieu, commentaire continu de C. Tassin. Centurion, 1991 (Livre repris dans l’édition compact : Les évangiles - Textes et commentaires - C. Tassin, J. Hervieux, H. Cousin, A Marchadour, Bayard).
•    Lecture en communauté de l’évangile de Matthieu, Luis Martinez, Lumen Vitae, 2010. Initiation à la lecture en communauté de quelques chapitres connus.
•    « Et moi, je suis avec vous,  Carlo Maria Martini, paru en avril 2012. Ecouter la parole, Editions Vie Chrétienne.
•    Cahiers Evangile n°177, La loi dans l’évangile de Matthieu, Odile Flichy, Service biblique catholique Evangile et Vie, Cerf, 2016.

Nouveauté :
•    Lire l’évangile selon saint Matthieu, Hors série Prions en Eglise, 2016.

 

Ecrire service Documentation

Méthode proposée par le diocèse de Viviers

Les propositions en 4 fiches (en téléchargement ci-dessous) sont en général sur un ou deux ans à raison d’une rencontre par mois.

  • Introduction de la méthode proposée : Lire ensemble l'Evangile - Qui inviter ? - comment inviter ? - Comment se réunir ?
  • Introduction à la lecture suivie : Points de repère sur St Matthieu et sur son évangile - Plan de l'évangile - Présentation de Jésus par l'évangéliste
  • Pour animer une lecture en groupe : Rôle de l'animateur - A la première rencontre - Déroulement des rencontres - Sommaire des 14 rencontres
  • Eléments bibliographiques

 

 


Document PDFFiche d'introducton à la méthode - proposition Viviers

Ouvrages, sites ou blogs pour permettre de lire la Bible en groupe

Vous trouvez ci-joint des ouvrages ou des sites bibliques à consulter.

Ouvrages
Les évangiles. Textes et commentaires, sous la direction de Philippe Gruson du Service biblique Evangile et vie - Bayard - 2001.

L’intelligence des Ecritures. Comprendre la Parole de Dieu chaque dimanche en paroisse - plusieurs tomes : un sur chaque année liturgique, et des tomes sur les fêtes et sur les temps privilégiés - Marie-Noëlle Thabut, Editeur Artège.

 L’évangile de l'année liturgique 2016 - 2017 (année A) est l’évangile de Matthieu. Vous trouverez ci-dessus plusieurs sites qui proposent des parcours sur cet évangile.   

    Sites et blogs

-    Les évangiles (un document pour chaque) : saint Matthieu, saint Marc, saint Luc, saint Jean
-    La Parole en paraboles
-    Au fil de la Promesse, Abraham, Sara et les autres
-    Une année avec saint Paul
-    Les Actes des apôtres
-    Paroles vives pour la nuit du passage
-    Les yeux qui on vu le salut (à partir des « yeux » dans la Bible)

  • www.arras.catholique.fr (en page d'accueil cliquez sur la vignette Maisons d’évangile) - Service formation permanente du diocèse d’Arras  

-    Lire l’évangile de Matthieu : www.arras.catholique.fr/Matthieu
-    Lire l’évangile de Luc : www.arras.catholique.fr/evangiledeluc
-    Lire l’évangile de Marc : www.arras.catholique.fr/evangiledemarc
-    Lire l’évangile de Jean : www.arras.catholique.fr/jean
-    Lire les Actes des apôtres : www.arras.catholique.fr/actes

-    Lire saint Luc
-    Lire saint Marc
-    Lire saint Matthieu 

Ecrire au Service Evangélisation - pôle Formation

Compléter sa " collection " de fiches Evangile du dimanche...

C'est maintenant possible !

Vous trouverez en téléchargement toutes celles de l'année B (2014-2015) et C (2015 - 2016) par date chronologique.


Document PDFevangilesAnnée B.pdf

Qui sont les rédacteurs des fiches ?

A la demande du Sedifo, une équipe d'une dizaine de personnes, laïques, religieuses et moniales a accepté de relever le défi de participer à la rédaction de ces fiches pour aider les fraternités à lire en groupe l'évangile du dimanche.

De la joie à accomplir ce service

Les moniales qui ont participé disent leur joie de contribuer à une mission diocésaine, et que cela s’inscrit facilement dans leur vie ; elles sont prêtes à recommencer. L’une d’elles dit que le genre littéraire l’intéressait et qu’elle n’a pas eu trop de mal à se couler dans cette expérience.  Une autre pense que : « c’est la pédagogie qui est importante, chercher comment rejoindre les gens et pour cela : imaginer les groupes dans leur diversité, composés de personnes ayant des connaissances bibliques, d’autres non, sachant faire les liens avec leur vie, d’autres non… D’où la nécessité de trouver des questions simples pour rejoindre tout le monde. Il n’est pas facile de ne pas savoir à qui l’on s’adresse. Elle est aussi attentive à faire découvrir parfois l’aspect insolite d’un texte.

Une expérience d'unité

Une sœur d’une communauté apostolique note qu’elle a vécu cette participation, avec beaucoup de joie : cela nous a permis, en communauté, de nous unir à la prière du diocèse et de toutes les communautés, parce que nous vivons nous mêmes un partage d'évangile avant d'en faire la proposition. Cela a aussi suscité un intérêt pour cette vie (un peu cachée) qui constitue cependant le socle de notre vie chrétienne et la fécondité de notre mission. Cette participation nous a ouvert et unies aux autres rédacteurs … C'est l'expérience de la graine semée dans l'espérance et la confiance, c'est une belle expérience d'unité dans la prière malgré la distance et la non présence physique. Une des laïques exprime qu’elle essaie toujours de penser avant de faire les questions :   « voilà ce que j’aimerais qu’ils découvrent » et est attentive à ce que ce ne soit pas de l’exégèse. Elle cherche toujours à faire découvrir un point qui peut entrer en relation  avec la vie et aussi quelque chose qu’il n’est pas si évident de voir spontanément. Une autre trouve que c’est « super » de faire les fiches et souligne que les textes connus ne sont pas les plus faciles.

Une collaboration de différences
Notre réflexion a aussi confirmé qu’il est important que les rédacteurs aient des sensibilités différentes pour rejoindre des groupes composés eux-mêmes de personnes aux sensibilités différentes. Dans ce but, nous sommes heureuses que l’an prochain des sensibilités masculines rejoignent notre équipe qui, jusqu’à présent, n’était composée que de femmes. Il a également été signalé que les échos des lecteurs nourissaient notre travail.

Des témoignages

Echos d'une lecture hebdomadaire de l'Evangile du dimanche

" Dès l'annonce à Pentecôte 2013 par notre évêque de son désir que nous nous rassemblions en petites fraternités autour de la Parole de Dieu, mon cœur a bondi de joie. La fraternité… N'est-ce pas un rêve profond ? Un paradis perdu ou une promesse? Lorsque j'en parle à notre curé de paroisse, j'avais déjà été précédé ! Dès septembre, une petite équipe voyait le jour pour la lecture suivie de l’Epitre aux romains et un petit enseignement pré-enregistré du prêtre pour nous guider. Nous étions 7 et nous avons grandi ensemble pendant une année, nous avons prié ensemble, nous nous sommes soutenus dans l'épreuve, nous avons partagé les joies. Ils restent tous de grands amis.

L'année suivante, j'ai déménagé pour le centre-ville. Je reconstituais une petite frat, deuxième expérience. Cette fois, à partir des fiches du service diocésain de formation : à la découverte de l’Évangile du dimanche suivant, autour de questions de vie. Quelle richesse encore pour cheminer ensemble. Le groupe est plus hétérogène mais l’Evangile nous rassemble, nous ouvre les cœurs… Oui, nous nous disons que nous vivons la fraternité. Lorsque le dimanche, nous nous retrouvons, parfois, nous échangeons un petit coup d'oeil complice au cours de l'homélie, parce que le commentaire du prêtre vient rejoindre une chose que nous avons pu nous dire. Nous savons ce que chacun porte et le gardons dans nos cœurs comme un secret partagé et mis au pied de la croix. La fraternité n'est pas une communauté de vie à proprement parler mais une communauté de prière, d'amitié en présence du Seigneur. "
Marie-Hélène
 
" Ce qu'il y a de merveilleux dans une paroisse, c'est qu'il ne faut pas attendre la messe du dimanche pour se rencontrer !
Je venais d'avoir un massage de rêve après le shampoing et m'étais installée dans le fauteuil pour la coupe... quand ma coiffeuse me dit : " Tu sais Sylvie, je voudrais lire la Bible à plusieurs". Pas banal comme conversation dans un salon !... Il faut dire que ma coiffeuse est une néophyte baptisée il y a deux ans...
Les choses se sont faites très rapidement : le salon est fermé le lundi et je ne travaille pas ce jour-là. Va pour le lundi ! Nous avons réfléchi aux personnes autour de nous qui pourraient être libres le lundi... Une, deux, trois... et nous voilà à 5, à la cure de la paroisse, de 9h à 11h, une fois par mois. Après discussion, nous avons décidé de lire un évangile. J'ai proposé un parcours qui s'intitule " Plonger dans l'Evangile avec Marc " et nous nous sommes lancées !
Nous n'avançons pas très vite (une fois par mois, c'est assez peu), cependant nous avons beaucoup de joie à cheminer ensemble. L'une est partie, une autre est venue. Nous nous voyons parfois chez l'une ou chez l'autre. Pour l'une d'entre nous, ce moment est essentiel parce que sa vie de famille ne lui laisse guère de temps pour lire la Parole et prier.
Lors de la dernière rencontre, nous nous demandions ce que nous aborderions ensuite.... Ancien Testament ? Actes des apôtres ? .... Ce qui est sûr c'est que la soif n'est pas assouvie ! Pas plus que le désir de se rencontrer, de partager et de prier ensemble. "
Sylvie

Une Fraternité de paroisse

" Je ne saurais expliquer ce qui m’a conduit à la Fraternité de mon quartier …
Ce que je veux dire c’est que je ne sais pas pourquoi j’ai répondu à l’invitation transmise par une voisine .…
J’y ai trouvé des amis, une famille, avec un accueil tolérant, accueillie comme je suis, avec ma vie d’avant, déjà un peu longue, mais avec la liberté de dire ou de ne pas dire …

Mais si les Evangiles, ou cette année les Actes des apôtres, sont le socle de la rencontre et des échanges, ce que les textes suscitent comme commentaires m’apparaissait parfois très éloigné du texte. J’en étais à la fois étonnée et parfois même presque contrariée lors des premières rencontres, parce que je voulais  « comprendre » le texte sans me référer obligatoirement à ma propre vie.

Je me rends compte maintenant que nos rencontres sont un lieu d’échanges, sur le texte, à cause du texte, parfois indépendamment du texte, mais aussi simplement parce que nous sommes ensemble et que nous voulons tous quelque chose …
Nous n’attendons pas tous la même chose, mais nous sommes ensemble pour que chacun puisse trouver son chemin vers .…
Pour certains, ce sera ou c’est déjà le Christ, pour d’autres - et je suis de cela - c’est une aide dans le cheminement de la vie."
Antoinette

                                                             
" Notre fraternité se réunit maintenant depuis un peu plus d’un an, une fois par mois. Nous avons choisi le samedi matin de 8h30 à 10h car c’est à ce moment-là de la journée que nous sommes le plus disponibles à l’écoute et au partage. L’évangile de Jésus-Christ nous fait cheminer les uns avec les autres. Nous découvrons sans cesse les textes avec un nouvel éclairage et toujours un lien avec notre vie d’aujourd’hui. Chacun peut s’exprimer librement, c’est très important de rappeler que ce qui relève de l’intime soit respecté, que c’est notre foi en Jésus-Christ qui fait que nous échangeons entre frère et sœur. Voilà pourquoi nous sentons le besoin de revenir tous les mois à ce rendez-vous !
Avec un grand merci à l’équipe du diocèse pour sa feuille de route qui donne les repères bibliques ! "Témoignage d’une fraternité (La frat du samedi matin)

 

Merci aux auteurs de ces témoignages...

Nous aimerions en recevoir bien d’autres encore !

N’hésitez pas à nous transmettre vos expériences de mise en œuvre de ce beau projet diocésain. Cela nous aide et peut donner envie à d’autres de se lancer dans l'aventure des fraternités locales !