Eglise catholique en Isère
Oecuménisme et relations avec le judaïsme
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Documents, références

Les Juifs dans le monde

Les principales communautés juives en 2008 sont situées en Israel (5,5 millions), aux USA (6 millions), en France (600 000), en Russie (200 000), en Allemagne (150 000). Avant 1939, il y avait 9 millions de juifs en Europe.

Quelques sites internet

Notes de lecture de Françoise Nallet

« Et tu n'es pas revenu » de Marceline Loridan-Ivens chez Grasset - Févirer 2015
Un petit livre très percutant et poignant dont la presse a beaucoup parlé. En quelques 110 pages, l'auteur aujourd'hui âgée de 86 ans, dit beaucoup sur la vie d'une famille juive en fuite, sur la vie à Birkenau pour le père et la fille déportés ensemble en avril 1944 et sur les difficultés à revenir dans une famille qui n'a pas connu la déportation et attendait le retour du père...Comment se reconstruire ensuite ? Une lettre au père bouleversante et très efficace en peu de mots.

« Histoire d'un Allemand, souvenirs 1914-1933 »  de Sebastian Haffner chez Actes Sud - Babel - Septembre 2004. 435 pages.
Un livre rédigé en 1939 par un allemand exilé à Londres en 1938, édité après sa mort en 2000. Ces souvenirs décrivent très bien la vie à Berlin après la guerre de 14, l'instabilité politique qui a suivi et la lente montée du nazisme à laquelle personne ne croit au début... Puis l'étau  se resserre sur tous, y compris sur son père fonctionnaire retraité sommé de remplir un questionnaire sur son parcours et sur son adhésion au parti du réveil national... sous peine de ne plus recevoir sa pension de retraite... Ce qui va pousser ce jeune futur magistrat à tout quitter pour s'exiler. De nombreuses réflexions personnelles émaillent le texte se demandant comment le peuple allemand a pu en arriver là, pointant son excès d'obéissance, décortiquant les manipulations de la jeunesse dans des camps imposés...Et ce sont toutes ces réflexions à partir des évènements vécus de l'intérieur par ce Raimund Pretzel (1907-1999) qui font l'intérêt du livre. (Son livre a été publié par sa famille sous un pseudonyme.)

« Dans le jardin de la bête » d'Erik Larson en Livre de poche - Septembre 2013. 648 pages
En 1933, Roosevelt nomme par défaut William E. Dodd, universitaire germanophone, ambassadeur à Berlin. A partir des notes de celui-ci, l'auteur raconte la vie de cette famille lancée dans le monde brillant des diplomates, les réactions de ceux-ci vis à vis du régime nazi et surtout l'évolution de cet ambassadeur d'abord bienveillant et prêchant la patience jusqu'à sa critique ouverte du régime qui lui vaudra d'être rappelé à Washington en été 37. On y voit que la « question juive » est évoquée par Roosevelt dans ses contacts avec l'ambassadeur dès 1933 mais pour être assez vite écartée jusqu'à ce que Roosevelt reconnaisse en 39 dans une lettre à Dodd que les démocraties n'ayant pas coopéré, il est maintenant trop tard pour s'opposer à Hitler... Un thriller passionnant qui se lit facilement basé sur les notes historiques recensées.

Note de lecture de Jacques Dumarest

Sous la direction de Jean Leselbaum et de Antoine Spire - "Dictionnaire du judaïsme français depuis 1944" - Armand Colin - 2013
Un ouvrage extrêmement riche et attrayant, véritable encyclopédie culturelle, que chacun consultera aussi souvent que nécessaire pour son plus grand profit.  (ouvrir le fichier ci-dessous)


Document PDFDictionnaire du judaïsme français depuis 1944

Notes de lecture de Georges Maurice

Jean STERN - "Jean-Paul II et le mystère d’Israël" - Ed. Parole et Silence. Février 2015
De tous les papes contemporains, Jean-Paul II est celui qui a le plus intensément été attentif au Peuple juif. De cette activité multiforme, le Père Stern fait l’histoire et la synthèse. Son bilan, pratiquement complet, impressionne par la constance de son message, à savoir que le Peuple juif est toujours pour nous chrétiens le peuple de l’Alliance et que le lien avec lui est essentiel pour l’Eglise. A ce propos, l’auteur dénonce avec justesse : - l’influence néfaste du nominalisme sur la réflexion théologique, - les erreurs d’interprétation de la formule « l’Eglise véritable Israël », - les traductions parfois inexactes de certains textes du Concile, - les errements de quelques penseurs : Marcion, Eusèbe de Césarée, Joachim de Flore, - les dangers toujours présents de l’hérésie monophysite. Autant de points importants pour garder une idée juste des relations profondes entre l’Eglise et le Peuple juif.
On en remercie le Père Stern.

Jacqueline  MARTIN-BAGNAUDEZ - « Pour les Juifs, qui est Jésus ? » - Edition Salvator – Août 2014
S’inspirant largement des travaux de Dan Jaffé, l’auteur fait le bilan de tout ce que les juifs ont pu dire au sujet de Jésus depuis Flavius JOSEPHE et le Talmud jusqu’à nos jours. Ces auteurs, essentiellement des historiens, sont unanimes à reconnaître Jésus comme juif et à le situer dans le judaïsme de son temps. Tous le reconnaissent comme influencé par le mouvement pharisien et les autres sensibilités de l’époque même si, en définitive, ils le déclarent inclassable. L’enquête de l’auteur permet de réaliser à quel point Jésus ne laisse pas indifférente la recherche juive contemporaine. Elle nous permet aussi de mieux prendre la mesure de l’enracinement humain de Jésus et donc de l’Incarnation.

Etienne NODET - « L’ODYSSEE DE LA BIBLE » - Edition du Cerf – septembre 2014
L’auteur, dominicain, réside à Jérusalem où il enseigne à l’Ecole Biblique. Son livre est une introduction assez technique à la Bible : histoire de sa rédaction, sources qu’elle a utilisées, critères de la fixation du canon, importance de la Septante, différentes voies d’interprétation au long des siècles. L’auteur est un bon connaisseur du judaïsme  et de sa tradition depuis les origines jusqu’à aujourd’hui.
La deuxième partie de l’ouvrage est un dictionnaire de plus de 300 entrées, très bien documenté, tant au plan historique qu’exégétique.

Béatrice de Varine - "Juifs et Chrétiens" - Ed. Desclée de Brouwer - Mars 2013
Raconter et analyser dix neuf siècles de relations entre juifs et chrétiens, Béatrice de Varine, docteur en histoire, relève ce défi. Dans cette histoire, il y a peu de lumières tant y prédominent l’ignorance, la méfiance et trop souvent, hélas, les persécutions chrétiennes à l’égard des juifs. Un tournant ne s’amorce qu’au début du 18ème siècle dont nous sommes aujourd’hui les bénéficiaires. L’auteur réalise là une synthèse remarquable et semble-t-il unique. Les multiples données qui y sont rassemblées s’avèrent nécessaires pour comprendre les taches qui nous attendent. On pourra regretter que l’auteur arrête son enquête à la fin du 19ème siècle, mais pouvait-il en être autrement vu la masse d’événements survenus depuis et le manque de recul que nous avons encore. Il reste que, par son ampleur, sa clarté et sa rigueur d’analyse, l’ouvrage de Béatrice de Varine mérite lecture et devient une référence.

Daniel BOYARIN - "Le Christ juif" - Edition du Cerf - septembre 2013.
Voilà un livre qui fera des remous d'autant qu'il vient d'un juif orthodoxe. Sa thèse est la suivante : alors qu'on a longtemps opposé judaïsme et christianisme, on se rend mieux compte aujourd'hui que déjà depuis l'origine, leur proximité et leurs ressemblances sont très grandes, même pour des points fondamentaux controversés. L'auteur en donne plusieurs exemples :
- sur la divinité de Jésus : déjà au 1er siècle des juifs attendaient un messie divin
- sur la pratique de la loi : Jésus est plus conservateur et traditionnel que les pharisiens
- sur la passion du Christ : la tradition juive n'est pas hostile à l'idée d'un messie souffrant.
Un des intérêts de ce livre, outre le renouvellement du regard juif sur Jésus, est de nous révéler la richesse et l'audace de la recherche juive américaine aujourd'hui tant sur le plan historique que sur le plan théologique.

Collectif sous la direction de Jean BAUMGARTEN - "Aux origines du judaïsme" - Editions Actes Sud - Octobre 2012
Un ouvrage collectif assez  remarquable tant par la qualité technique de ses analyses que par son objectivité et son ouverture à tous les aspects positifs ou négatifs de l’histoire du Peuple juif. Toutes les composantes en sont évoquées depuis l’exégèse rabbinique de la Torah jusqu’aux aspects les plus complexes de la confrontation avec la modernité, en passant par la Cabbale et l’émancipation du 19ème siècle. On retiendra tout particulièrement les pages très documentées sur la place centrale de la Torah (p.16), le Talmud (p.90), le Hassidisme (p.182), le sionisme (p.420) et le judaïsme aujourd’hui (p.442)

Jorge BERGOGLIO (Pape François) et Abraham SKORKA "Sur la terre comme au ciel" -  Ed. Parole et Silence - mars 2013
Il s’agit d’un dialogue entre le rabbin argentin Abraham Skorka (de tendance massorti) et le futur Pape François alors qu’il était archevêque de Buenos Aires. Ce dialogue ne porte pas d’abord sur les problèmes théologiques profonds tels que la vocation du Peuple Juif ou la messianité de Jésus mais sur un vaste éventail de questions éthiques et sociétales telles que l’euthanasie, l’avortement, le mariage homosexuel, l’argent, la politique, la Shoah… Cet échange se situe dans le cadre de l’Argentine où se trouve aujourd’hui une des plus importantes communautés juives du monde. La clarté, la simplicité et la profondeur du débat sont remarquables. On y découvre un Pape François exceptionnellement attentif aux problèmes du monde ainsi qu’à l’existence et au message toujours actuel du Peuple Juif.

"Juifs et chrétiens. Pourquoi nous rencontrer ?" Préface du Père Jean Dujardin. - Ed. Parole et Silence. Mars 2013
Un magnifique livre-synthèse de toutes les rencontres entre juifs et chrétiens depuis 60 ans en milieu francophone. Les plus importants de ceux qui en ont été les pionniers s’y expriment, juifs, catholiques et protestants. On retiendra particulièrement les contributions de Fadiey Lovsky, Roger Etchegaray, Gilles Bernheim, Francis Deniau et Armand Abecassis. Ce qui frappe c’est la convergence des analyses ainsi que la liberté de parole sur les sujets sensibles, par exemple à propos de Jésus.
Un livre précieux pour inspirer et nourrir aujourd’hui nos rencontres.

Victor MALKA - "Petites étincelles de sagesse juive"Ed. Albin Michel. Collection « Spiritualités vivantes. 2007
Un livre qui rassemble anecdotes, aphorismes, réflexions et commentaires biblique issus des maîtres juifs tout au long des siècles. L’auteur, bien que séfarade, privilégie largement la sagesse exprimée par les maîtres hassidiques askenazes. On y retrouve tous les thèmes qui donnent une incomparable saveur à cette tradition : une étonnante familiarité avec Dieu, une permanente préoccupation éthique, un enracinement dans le concret du quotidien, un subtil sens de l’humour au service de la profondeur du message.

Jacqueline RASTOIN - "La Torah sculpte le Christ" - Editions du Carmel. Mars 2013
Jacqueline Rastoin a été conduite au Christ par la rencontre du peuple juif. Issue d’un milieu catholique plutôt traditionnel, ce cheminement l’a conduite à un renouvellement profond de sa foi. Dans ce petit livre, cette découverte est déclinée sous la forme de réflexions et aphorismes rassemblés par ses enfants Marc et Cécile. C’est une belle méditation chrétienne, à la fois poétique et théologique, sur l’unité du Christ et d’Israël dans le dessein de Dieu. Un texte très profond qui conduit à la prière et renouvelle le regard de foi.

Joseph Ratzinger - Benoît XVI  - « L’enfance de Jésus ». Ed. Flammarion. Novembre 2012. 188p.
Ce livre est le dernier des trois volumes consacrés à la vie de Jésus et il leur sert d’introduction.
La lecture se veut à la fois exégétique et spirituelle, une double approche relativement rare et qui donne à l’ouvrage toute sa saveur. On sera particulièrement frappé par l’attention que porte l’auteur aux soubassements juifs des récits de l’enfance. Il n’hésite pas en effet à parler de gematria (p.17), de « midrash haggadah » pour l’ensemble des deux premiers chapitres de Luc (p.30) et du concept de « shekinah » pour évoquer la présence divine.
Les références de l’auteur sont majoritairement allemandes et françaises.
Un livre court, dense et nourrissant tant pour les connaissances que pout la foi.

Victor Frankl - « Le Dieu inconscient - Psychothérapie et religion ». Collection: Développement personnel et accompagnement, InterEditions. 2012. 160p.  Viennois, l’auteur à vécu la Shoah. Il réfléchit sur une thérapie en profondeur de la personne pour y éveiller l’inconscient spirituel, pour une recherche du sens de la vie. La plupart des maladies psychiques résultent d’une recherche de sens. Il est question de la liberté et de la responsabilité de la personne.

Jean Christophe ATTIAS  - « Les Juifs et la Bible » - Editions Fayard. Mars 2012. 368p. Un livre très intéressant sur la lecture juive de la Bible.
L’auteur se situe dans la tradition juive en affirmant l’union très étroite entre la Torah écrite et la Torah orale. Mais en même temps  il est très au fait des recherches bibliques actuelles, tant sur le plan historique que sur le plan de la critique textuelle. Il reconnait que certaines lectures juives se son t faites parfois en réaction vis-à-vis du christianisme. Il dénonce aussi un certain nombre de dérives actuelles qui abordent la Bible par une étude purement littéraire, politique ou séculière. C’est le livre très riche d’un croyant juif pleinement fidèle à sa tradition et en même temps ouvert à toutes les questions de la modernité.
Le livre regorge de références. C’est un outil de travail.

Jean-Claude PETITFILS - « JESUS » - Editions Fayard - 09.2011 - 478 pages (plus annexes)
Voici un historien de haut niveau qui écrit une vie de Jésus en y apportant sa compétence historienne et sa foi de chrétien. L’auteur privilégie l’évangile de Jean, ce qui n’est pas étonnant de la part d’un historien de métier. Cela ne l’empêche pas de tenir largement compte de l’archéologie et de l’histoire profane. On pourra bien sûr contester ses choix chronologiques : il choisit pour Jésus la chronologie longue (Jésus mort en 33) et pour les évangiles la chronologie courte (rédaction de tous les évangiles avant l’année 70). On sera aussi gêné par l’importance qu’il donne aux trois reliques de la Passion (le linceul de Turin, le suaire d’Oviedo et la tunique d’Argenteuil) ;  mais l’argumentation scientifique est sérieuse. L’auteur insiste beaucoup sur l’enracinement juif et l’identité juive de Jésus (pages 545 à 547). Il souligne également qu’il n’y a pas eu de procès juif (page 319). On comprend dès lors les réactions positives de nos amis juifs qui rejoignent les approches positives de nombreux historiens juifs contemporains, notamment en Israël.

Gilles BERNHEIM  -  «Quarante méditations juives». - Editions Stock. Septembre 2011
Gilles Bernheim est grand rabbin de France. Il propose quarante brèves méditations largement inspirées par les grands maîtres du  Hassidisme, ce vaste mouvement spirituel qui, depuis le 18ème siècle, a si profondément inspiré le judaïsme européen.
Les premières méditations portent sur les grands débats éthiques actuels sur lesquels, comme chrétiens, nous nous sentons en communion : bioéthique, avortement, solidarité, vieillesse, etc… Les dernières méditations portent sur les rapports du judaïsme au christianisme et nous mesurons les difficultés à nous rejoindre, que ce soit à propos du péché originel, de l’apôtre Paul, du rapport shabbat-dimanche, ou du miracle. Mais on notera le regard positif que l’auteur porte sur l’enracinement juif de Jésus.  Au total, un livre stimulant pour comprendre le questionnement du judaïsme aujourd’hui, même si on peut regretter quelques silences de l’auteur notamment sur la problématique de  laïcité, l’état d’Israël ou les relations avec l’Islam.

Marius SCHATTNER - «Israël, l’autre conflit». - Editions André Versaille. Septembre 2008
La société israélienne est traversée  de multiples tensions : tensions sociales entre riches et pauvres, tensions culturelles entre ashkénazes et sépharades, tensions politiques entre gauches et droites, tensions enfin entre laïques et « religieux » de multiples tendances. C’est sur cette dernière tension, la plus ancienne et sans doute la plus forte, que s’arrête l’auteur et qu’il explore en détail. Il en fait l’histoire depuis ses origines qui peuvent se situer à l’époque des Lumières (la haskalah) où nait un premier affrontement entre tenants de la tradition et tenants de la modernité. L’auteur prolonge cette histoire jusqu’à aujourd’hui pour en analyser les formes et les enjeux. Une enquête passionnante pour découvrir comme de l’intérieur la société israélienne actuelle et, par delà les situations et les personnes, l’âme profonde du judaïsme

Livres, articles et revues

(disponibles à la bibliothèque de l’association Isaïe)

  • « Les Eglises devant le Judaïsme. Documents officiels 1918-1978 » Textes rassemblés, traduits et annotés par Marie-Thérèse Hoch et Bernard Dupuy. Cerf, 1980
  • « Chrétiens devant Israël serviteur de Dieu » - Michel Remaud - Cerf, 1983
  • « Le Judaïsme. La vie du peuple de Jésus » - Dominique de La Maisonneuve. Livre Ouvert 1999
  • « Le peuple juif et ses saintes Ecritures dans la Bible chrétienne" – Commission biblique pontificale - Préface par le cardinal J.Ratzinger – Cerf, 2001
  • « La Promesse » - Jean- Marie Lustiger - Parole et Silence. 2002
  • « L’Eglise catholique et le peuple juif. Un autre regard » - Jean Dujardin. Calmann-Lévy 2003
  • « L’Eglise au pied du Mur. Juifs et chrétiens du mépris à la reconnaissance » Michel Remaud. Bayard, 2007
  • « Pour expliquer le judaïsme à mes amis » - Philippe Haddad, 2000
  • « Quarante ans d’études sur Israël » - Bernard Dupuy. Parole et Silence 2008
  • « Juifs et chrétiens face au XXIe siècle » collectif dirigé par Paul Thibaud, collection Espaces libres. Albin Michel Novembre 2008
  • « Sens » : la revue éditée par l’AJC-F - 60 rue de Rome – 75008 Paris
  • « Les fêtes juives » - Avril, Anne-Catherine – Suppl. Cahiers Evangile 86. Cerf
  • « Les fêtes d’Israël » - Martin-Achard, Robert –. Labor et Fides
  • « Le chandelier d’or » - Josy Eisenberg, Adin Steinsaltz –. Verdier 1989
  • « Le doux murmure - Essai sur la tolérance et la Foi » - Allali, Sébastien - - DDB, 2010
  • « Le salut vient des Juifs - Parole d’Evangile » - Fauvarque, Bernard - Préface Jean Dujardin  - Bayard Service Edition. 2009
  • « A l’écoute d’Israël, en Église » - LENHARDT Pierre  -– Parole et Silence 2009
  • « Le peuple de la première Alliance - Approches chrétiennes du mystère d'Israël » -  Garrigues Jean Miguel - Cerf 2011
  • " En dialogue avec le judaïsme, ce que chacun doit savoir" - Th.Legrand, Bl.Chavannes, G.Janus - éd Olivétan 2012

Résumé de conférences

Conférence d'Armand Abécassis au groupe d'Amitiés judéo-chrétiennes de Meylan : des affirmations, des interpellations

Le dialogue implique l'humilité : je ne peux dialoguer si je sais d'avance que j'ai raison, je dois accepter que mes convictions soient discutées, interrogées. Un exemple : le chrétien affirme "nul ne peut être sauvé s'il ne passe par Jésus" - qu'en est-il alors du juif qui passe par la Thora pour aller vers Dieu? (…) Gamaliel avait dit des apôtres "si leur œuvre vient de Dieu, vous n'arriverez pas à la détruire". Voilà 2000 ans que cette œuvre dure, elle vient donc de Dieu. (…)Chrétiens et juifs répondent à deux spiritualités différentes  qui pourtant adorent le même Dieu. Au cœur d'Israël, Dieu a appelé Jésus pour une vocation spéciale auprès des païens, vocation que le peuple juif ne pouvait pas assumer. Mais l'Eglise n'a pas su assumer sa source qui est : Jésus est juif! Jésus était juif, appliquait la Loi, enseignait aux juifs, mort en juif mais sur une croix, ce qui n'est pas une mort juive. (…)

Le chrétien doit étudier avec le juif, le premier pour devenir davantage chrétien, le second, davantage juif.(…)  Le juif a besoin du chrétien car Dieu a confié au chrétien une vocation spécifique.

Etre pharisien, c'est dire que la Thora doit être interprétée : dès que l'on dit "c'est cela LE vrai sens", cette parole n'est plus divine car Dieu ne peut être enfermé dans une parole. Il y a là le risque du totalitarisme! (…) Jésus apporte une spiritualité nouvelle mais pleinement juive. Il ne s'agit pas de moderniser ni d'adapter la Parole de Dieu, mais de l'actualiser c'est-à-dire, de dire ce qu'elle signifie aujourd'hui pour moi et le monde. (…)A propos de la Loi : une maladie  guette toutes les religions, celle de passer son temps à s'acquitter des devoirs mais sans se laisser traverser! La pureté doit être à la fois extérieure et intérieure.

Il est permis au chrétien de penser la Trinité dans le Divin sans faire de lui un idolâtre.

 Le dialogue juif-chrétien. Il faut entendre la crainte des juifs surtout ashkénazes qui ont tant souffert en pays chrétiens : quand le chrétien me parle, n'a-t-il pas derrière la tête l'idée de me convertir? Le chrétien veut-il vraiment un dialogue dans la recherche d'une coresponsabilité de la parole de Dieu ?

La Shoah, que nous dit-elle de Dieu ? Avant de demander des comptes à Dieu, c'est le procès des nations qu'il faut faire car, comme l'a dit Elie Wiesel ("La nuit" - éd. de Minuit - 2005 - p.103), c'est Dieu que l'on a tué.

Quatre évènements majeurs de l'époque contemporaine : la Shoah, la création de l'Etat d'Israël attendue depuis 2000 ans, la rencontre entre sépharades et ashkénazes pleine de promesse pour la rencontre entre l'Orient et l'Occident, la rencontre entre juifs et chrétiens.

Présentation de livres (archives)

Le père Georges Maurice a lu pour nous

« Jésus sous la plume des historiens juifs du XXe siècle »
Approche historique, perspectives historiographiques, analyses méthodologiques, par Dan Jaffé - Octobre 2009 - Le Cerf - 414 p.
Dan Jaffé est docteur ès lettres en histoire des religions. Il enseigne actuellement l'histoire des relations entre le judaïsme rabbinique et le christianisme primitif à l'université Bar-Ilan en Israël. Ce livre analyse des écrits d'une quarantaine d'auteurs juifs contemporains (de 1850 à nos jours) consacrés à la personne de Jésus. Depuis des analyses historiques jusqu'à des points de vue philosophiques.
Les points les plus remarquables:
- pour tous, Jésus est inclassable parmi les courants juifs de l'époque : un peu pharisien, un peu essénien, un peu apocalyptique, mais jamais entièrement de l'un ou l'autre de ces courants
- il y a chez tous un regard sur le procès de Jésus qui conduit à une conclusion commune : ce sont les Romains qui ont condamné Jésus.
- les rapports entre Jésus et le Temple et entre Jésus et la Loi sont analysés avec grande précision. Par contre, aucun auteur ne traite de la résurrection.
- enfin, tous disent de Jésus "il est totalement juif, il est de chez nous".
On trouve également une recension de ce livre dans Un Echo d'Israël.

 
« A l’écoute d’Israël, en Eglise » de Pierre LenhardtParole et Silence 2009
 Ce second tome s’inscrit dans la lignée du premier.
 C’est « en Eglise » que Pierre Lenhardt nous met « à l’écoute d’Israël ». Il ne s’agit pas seulement d’études du judaïsme, même si cela est mené avec toute la compétence et la précision que l’on sait être celle de l’auteur, mais de le faire en chrétien. La visée du premier essai : « Tradition d’Israël et de l’Eglise » est vérifiée et confirmée par le dernier : « Importance des sources juives pour un chrétien » qui livre, simplement, l’expérience de l’auteur. Sans doute, la tradition d’Israël – concernant la Miséricorde divine, l’eschatologie, les sacrifices, la présence divine, le renouvellement de l’Alliance et les chemins d’Emmaüs, de Gaza et de Damas - est-elle étudiée en elle-même, mais toujours de manière à éveiller des harmoniques dans la conscience chrétienne.
Ces deux volumes constituent le socle de toute réflexion touchant à la source juive de la foi chrétienne. 
Extrait de  « Information du SIDIC » Octobre 2009 – n°348


« Le salut vient des Juifs - Parole d’Evangile » de Bernard Fauvarque, Préface Jean Dujardin  - Bayard Service Edition. 115p. 15€ - Commande : Librairie Verstraetete, 232 rue Nationale. 59800 Lille.
« Le salut vient des Juifs », cette parole de Jésus à la Samaritaine (Jn 4,22) a été comme enfouie, voire niée et même combattue par les chrétiens pendant des siècles. En 1965, le Concile Vatican II est venu rappeler aux chrétiens la vérité toujours actuelle de cet enseignement du Christ. Aujourd’hui les choses ont changé mais il y a encore du chemin à faire dans le domaine de la catéchèse, de l’enseignement, de la prédication, de la pastorale, de l’édition…C’est pour tenter d’apporter, sur ce terrain, de la manière la plus claire possible, des informations, des éléments de réflexion, des suggestions de prière et d’actions à mener, que ce livre à été conçu. Il voudrait être un outil pratique à la disposition de tous les chrétiens désireux d’approfondir la racine de leur foi et de faire profiter les autres de ces découvertes. « Le salut vient des Juifs ». Cette parole capitale de l’Evangile est destinée à toute l’humanité, à commencer par les disciples de Jésus le juif.