Eglise catholique en Isère
Oecuménisme et relations avec le judaïsme
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Témoignages

Bien que Chrétiens et Juifs s'approchent de Dieu par des voies différentes, il est néanmoins possible, pour nous Chrétiens, de vivre spirituellement de ce dialogue. Cette découverte, je la dois à beaucoup de personnes rencontrées dans le groupe d'amitié Juifs-Chrétiens de Grenoble ou d’ailleurs. Je pense plus particulièrement à Lucienne Sire, qui nous rappelait très régulièrement que notre dialogue avec les Juifs devait être porté par la prière : la prière personnelle, la prière au sein de l'association Isaïe, la prière de nos communautés dans nos Eglises particulières et, par dessus tout, la prière de l'Eglise(…)
Pour moi, réfléchir à la vocation du groupe Isaïe revient à adopter une attitude de passeur, de passeur entre ce que Dieu et le Christ nous ont donné de découvrir chez les Juifs. Passeurs nous le sommes, pour ne jamais plus séparer le Christ du peuple juif. Passeurs nous le sommes aussi pour que Dieu donne aux Chrétiens de progresser par la découverte des Juifs. Passeurs enfin, pour que Dieu nous conduise, Israël et l'humanité ensemble, vers son salut.                        Jean-Louis Martiel

 

Au fur et à mesure de la formation indispensable par laquelle je suis passée, j’ai constaté que malgré Vatican II, nous continuions à attribuer un poids assez faible dans nos réflexions entre catholiques à l’étude de la Parole, souvent considérée comme un peu hermétique, surtout les textes de « l’Ancien Testament ». (…)
L’occasion qui m’a été donnée d’apprendre les bases de l’hébreu avec l’association ISAIE m’a aidé à prendre du recul sur ce malaise que je ressentais dans ma propre communauté catholique. Travailler les textes de la TORAH dans un autre état d’esprit, c’est comme découvrir un jour les secrets de famille, opérer une sorte de psychanalyse, mettre des mots sur un inconscient collectif…revenir au texte original redonne à La Parole toute sa saveur.                 Marie Blanche Personnaz 

 

Et ne l’oublions pas : « La Bible, c’est d’abord l’extraordinaire humilité de Dieu qui glisse ses mots dans l’écriture des hommes »          Jean Debruynne