Maison de retraite Montvinay

Le projet de vie de la maison

« Les prêtres doivent pouvoir vivre pleinement leur sacerdoce dans la prière et l'intercession, car un prêtre reste toujours prêtre jusqu'à la fin de sa vie ; c'est pour cela qu'une maison comme Montvinay est nécessaire et que le diocèse s'y engage » Mgr Guy de Kerimel

La Maison de Montvinay est une Petite Unité de Vie (PUV) non médicalisée, pour les prêtres âgés du diocèse, située sur les hauteurs de la ville de Vinay, à mi-chemin entre Grenoble et Saint Antoine-l'Abbaye.  La Maison a été léguée par une famille au diocèse de Grenoble-Vienne à la fin du XIXième siècle ; elle a été aménagée au fil des ans comme établissement pour le repos et la retraite de prêtres du diocèse.
Aujourd'hui, elle accueille prioritairement des prêtres, du diocèse de Grenoble-Vienne ou d'autres diocèses, qui sont en repos, âgés, souffrants ou malades, ainsi que des  laïcs ayant assisté les prêtres dans leur mission pastorale.
Elle peut recevoir des personnes âgées ayant rendu des services à l'Église ou qui se sont consacrées à la vie pastorale et éventuellement toute personne en situation d'isolement appartenant à la communauté catholique. Elle reçoit des résidents aussi bien pour une installation définitive que pour une durée de quelques semaines (convalescence, vacances, …).

La Maison a pour projet de :

  • Proposer un lieu de vie d’Église adapté aux besoins des personnes âgées, prêtres, religieux ou religieuses, laïcs ayant eu un engagement pastoral
  • Prendre soin de la personne âgée dans la continuité de ses habitudes de vie, ses rythmes et ses choix, quels que soient ses handicaps physiques et/ou psychiques
  • Apporter une aide adaptée aux capacités de la personne âgée en favorisant ses capacités d’expression et de choix
  • Proposer des actions cohérentes et pertinentes en rapport avec le projet de vie personnalisé de chaque personne âgée
  • Accompagner dans la dignité les résidents jusqu’à la fin de leur vie, en leur apportant soutien spirituel, confort et sécurité physique, psychologique et relationnelle.
image

Les chambres ou studios des résidents constituent leur logement privé situé dans un établissement collectif soumis à un règlement de fonctionnement. Chaque jour est concélébrée une messe par les prêtres qui le peuvent. Les résidents, leurs familles et amis sont invités à y participer. D’autres propositions sont faites, de célébrations ou d’offices, quelquefois en lien avec la paroisse.
D’une capacité de 22 à 24 lits, la maison sert les repas 7 jours sur 7, matin, midi et soir et assure un accompagnement 24h/24 auprès des résidents, grâce à une équipe d’une dizaine de personnes salariées et de bénévoles de diverses compétences. Les repas sont servis en salle à manger, ou en chambre si l’état de santé du résidant le justifie. Les résidents en studio peuvent préparer leurs repas grâce à l’équipement propre.

image

Un parc de 7 hectares permet aux résidants de profiter des bienfaits de la nature ! Ils peuvent aussi jardiner cultiver des espaces personnels.
En 2012, la Maison a passé une convention avec l'équipe locale du secours Catholique,  pour renforcer la charité sur le territoire de Tullins et Vinay : il s'agit de créer et entretenir un jardin collectif et un poulailler solidaire. Les objectifs visés par ce projet sont de :

  • renforcer la solidarité et les liens sociaux
  • reprendre confiance en soi et en ses potentialités
  • partager des temps collectifs et des projets
  • découvrir la pratique du jardin et de l'élevage de poule
  • mieux respecter l'environnement et la santé.
image

La gestion de la Maison est confiée par l'évêque de Grenoble-Vienne à une association dénommée « la Maison de Montvinay ».

Grâce à la solidarité des catholiques de l'Isère, depuis plus de vingt  ans, l'Association a investi pour l'amélioration du cadre de vie, l'entretien général, la sécurité et la rénovation des chambres.

De plus, bien que le prix de journée soit étudié au plus juste, le montant de la retraite des prêtres ne leur permet pas d'y faire face et une partie du fonctionnement reste à la charge du diocèse.

La maison de Montvinay n'étant pas un établissement du domaine public, elle ne reçoit aucune subvention autre que celle du diocèse et des dons de particuliers qui la soutiennent.

INFOS PRATIQUES ET ADMISSIONS

Conformément aux dispositions en vigueur, le résidant a le libre choix de son médecin traitant et des prestataires paramédicaux (kinésithérapeutes, dentistes, etc.). A tout moment y compris la nuit et le week-end, une permanence est assurée sept jours sur sept. Un Conseil de Vie Sociale se réunit plusieurs fois par an pour améliorer en permanence la vie dans la maison.

L’accueil des prêtres, religieux et religieuses est validé par l’évêque de Grenoble-Vienne. L’accueil d’un ou d’une laïc (ayant le souhait de vivre dans l’esprit de son projet de vie ecclésiale) requiert l’avis d’une commission d’admission et l’accord du membre de droit de l’association diocésaine au Conseil d’Administration.