image
image
L'ASCENSION du SEIGNEUR...

L'ASCENSION du SEIGNEUR...

(par le père Patrick Gaso)

Chers amis,

Ressuscité à Pâques, Jésus reste quarante jours sur terre, pendant lesquels Il continue à instruire ses disciples, puis "Il les conduisit jusqu’à Béthanie, et, ayant levé les mains, Il les bénit. Pendant qu'Il les bénissait, Il se sépara d'eux, et fut enlevé au Ciel. Pour eux, après L'avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem avec grande joie" (Luc 24, 50 - 52).

Voici une explication théologique qu'en a faite un jour Benoît XVI :

 « L'Ascension du Christ ne veut pas nous dire que le Seigneur s'en est allé dans un lieu éloigné des hommes et du monde... Elle signifie qu'il appartient totalement à Dieu... Lui - le Fils éternel - a conduit notre condition humaine aux côtés de Dieu. Il a apporté avec Lui la chair et le sang sous une forme transfigurée. L'homme trouve une place en Dieu ; à travers le Christ l'être humain a été conduit jusqu'à l'intérieur de la vie même de Dieu. Et, étant donné que Dieu embrasse et soutient l'univers tout entier, l'Ascension du Seigneur signifie que le Christ ne s'est pas éloigné de nous, mais que maintenant, grâce à sa présence auprès du Père, Il est proche de chacun de nous, pour toujours. Chacun de nous peut Le tutoyer ; chacun peut L'appeler... Nous pouvons nous éloigner de Lui intérieurement. Nous pouvons Lui tourner le dos. Mais Il nous attend toujours, et Il est toujours proche de nous ».

L'Ascension nous fait scruter le Ciel. Mais nous avons une mission à accomplir en cette vie !

Entre l'Ascension du Seigneur et la Pentecôte de l'Esprit, je vous propose de vivre ensemble une neuvaine de prière pour l'Église, notre Paroisse, nos familles, pour nous-mêmes, particulièrement en ces temps difficiles.

Il y a plusieurs façons de prier une neuvaine, en voici une qui peut convenir à notre démarche :

  • Télécharger la neuvaine et le chant proposé (ou un autre chant à l’Esprit-Saint que vous aimez);
  •  Un signe de croix pour entrer dans la prière ;
  •  Une méditation sur le texte du jour et son illustration ;
  •  5 minutes de prière silencieuse en portant l'intention du jour ;
  •  1 "Notre Père", 5 "Je vous salue Marie" et 1 "Gloria".

Voilà, une belle manière enracinée et spirituelle d'aller, sans encombre, vers la grande fête de PENTECÔTE !

Notre-Dame de l’Espérance, priez pour nous !

+ Patrick Gaso       image

Pour se préparer à la Pentecôte (à télécharger) :

Fête de l'Ascension - 21 Mai 2020

CHANT D'ENTÉE : "QUE MON ESPRIT SOIT SUR VOUS"

QUE MON ESPRIT SOIT SUR VOUS
Paroles d´après Jn 15

1. Que mon Esprit soit sur vous,
Que votre joie soit parfaite. (bis)
Demeurez en mon amour,
Gardez mon commandement.
Celui qui demeure en moi
Portera beaucoup de fruit.

2. Ce qu´au Père vous demandez,
En mon Nom il vous le donne. (bis)
Demandez et vous recevrez,
Votre joie sera parfaite.
Par l´Esprit de vérité,
Allez et portez du fruit.

3. C´est moi qui vous ai choisis,
De moi vous serez témoins. (bis)
Ma parole est vérité,
Je suis le chemin de vie
Comme je vous ai aimés,
Aimez-vous les uns les autres.
 


Prière d'ouverture

Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout,

ouvre-nous à la joie et à l’action de grâce,

car l’Ascension de ton Fils est déjà notre victoire :

nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés dans la gloire auprès de toi,

et c’est là que nous vivons en espérance.

     Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu

           qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour le siècles et des siècles.

— Amen.


L'Évangile de l'Ascension

 

Alléluia. Alléluia.

Allez ! De toutes les nations faites des disciples, dit le Seigneur.
Moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 28, 16-20

    En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :

« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.


Homélie de l'Ascension

(par le père Xavier Brac de la Perrière)

 
Fête de l'Ascension
21 mai 2020
1ère lecture : Actes des Apôtres 1, 1-11
2ème lecture : Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens 1, 17-23
Évangile : Matthieu 28, 16-20
 

L’Ascension est la dernière apparition de Jésus à ses disciples.

Depuis Pâques, c’est-à-dire depuis quarante jours, Jésus ressuscité les a préparés à son départ et à sa nouvelle manière d’exercer sa mission. Cette mission de Jésus comporte désormais deux pôles. Elle est orientée à la fois vers le ciel et vers la terre :

+ Vers le ciel :

Jésus leur avait parlé du Royaume de Dieu.

Aujourd’hui, les disciples voient Jésus s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée.

Deux hommes en vêtements blancs disent aux disciples : Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel.

L’Ascension exprime la montée définitive du Ressuscité vers le Père. Notre Seigneur Jésus Christ siège désormais à la droite de Dieu avec son âme et son corps, c’est-à-dire avec son humanité.

Par l’incarnation, Dieu est venu parmi nous, il s’est uni à notre nature humaine ; par l’Ascension du Christ c’est notre nature humaine qui est élevée et glorifiée auprès de Dieu.

+ La mission de Jésus reste également orientée vers la terre :

Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés.

La mission de Jésus sur la terre doit se poursuivre par ses disciples. Ceux-ci sont envoyés par le Christ pour appeler tous les hommes à être baptisés et à vivre dans l’Esprit Saint la communion du Père et du Fils.

Aujourd’hui, comme les onze Apôtres sur la montagne, nous voulons nous prosterner, l’adorer, et garder tous les commandements qu’il nous a donnés. Non pas garder ses commandements à la manière d’objets de musée mais les vivre et les faire connaître, sans les modifier ou les interpréter selon nos convenances personnelles.

En ce jour de l’Ascension, le rendez-vous de Jésus sur une montagne rappelle les débuts de sa mission terrestre avec le fameux message des Béatitudes. Dans ce message Jésus indiquait le chemin du bonheur vers le Royaume des cieux. C’est aussi sur une montagne que, douze siècles avant, Dieu avait donné les Dix commandements à son peuple.

Dans cette mission exigeante à laquelle Jésus nous demande de collaborer, il peut nous sembler parfois absent. C’est alors une invitation à raviver notre foi et notre confiance en Lui, à l’écoute de sa Parole : Et moi, dit-il, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Ces deux pôles de la mission de Jésus peuvent être distingués mais non séparés ou opposés : le Christ ressuscité a « reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre ». En Jésus, la mission doit se poursuivre orientée à la fois vers le Ciel et vers la terre.

Depuis deux mille ans, l’Église, peuple des baptisés, vit dans l’attente du retour du Christ (Parousie), de sa venue dans la gloire, mais dans une attente active au quotidien.

Si le Fils de Dieu s’est fait homme dans le sein de la Vierge Marie c’est pour être l’Emmanuel, c’est-à-dire Dieu avec nous jusqu’à la fin de ce monde.

Si le Fils de Dieu est remonté au Ciel, avec notre nature humaine sauvée de la mort et glorifiée, c’est pour que nous soyons « assis avec Lui à la droite du Père » pour l’éternité.

Amen.

 Père X. BRAC de la PERRIERE +                


Chant : "Jésus, Toi qui as promis"


Jésus, toi qui as promis d´envoyer l´Esprit
À ceux qui te prient,
Ô Dieu, pour porter au monde ton feu,
Voici l´offrande de nos vies.

Paroles et musique : Communauté de l´Emmanuel


Prions !

(Intercessions par Isabelle Ferriere)

 

Celui qui guide la prière dit :  Prions le Christ, notre vie et notre résurrection 

 R/   Esprit de Dieu, intercède pour nous ! Viens au secours de notre faiblesse !

 - Envoie ton esprit de force, Seigneur, sur tous les missionnaires de ce temps : notre pape François, les évêques, les prêtres, les diacres, les moines et moniales, les catéchistes et tant d'autres...

Nous t’en prions.

- Envoie ton esprit de sagesse, Seigneur, sur tous ceux qui ont une responsabilité sur le monde d'aujourd'hui, afin qu'ils agissent pour le bien de tous.

Nous t’en prions.

 - Envoie ton esprit de paix, Seigneur, sur celles et ceux qui connaissent la séparation ou la violence, afin qu'ils gardent confiance en ton amour.

Nous t’en prions.

 - Envoie ton esprit, Seigneur, sur chaque baptisé, pour qu'ensemble, nous formions un peuple de frères, l'Église vivante du Christ Ressuscité, prête à témoigner de sa foi et de l'Évangile.

Nous t’en prions.

                              ... Intentions libres ...
 
Puis :  Notre Père, qui es aux cieux, ...
 


L'importance de la prière dans notre vie

(par le père Daniel Ramanatsitohaina)

 

           La prière tient une place importante dans notre vie.  Évidemment nous prions mais nous nous posons aussi beaucoup de questions sur la prière. Comment prier ? Comme les apôtres qui demandaient à Jésus « Nous ne savons pas prier mais apprends-nous à prier ». Pourquoi je n’arrive pas à prier ? Pourquoi je ne veux pas prier ? Pourquoi je n’ai pas envie de prier ? L’aisance d’aller prier me manque-t-elle ?  L’occupation quotidienne semble produire une barrière à la vie intérieure. Alors, qu’est-ce qui devrait être priorisé ? Les activités quotidiennes ou les moments marquant de notre vie avec Dieu ? Il est indéniable que nous sommes conscients que ces moments de prière personnelle et paroissiale sont importants. Nous avons effectivement à soigner notre vie de prière, notre moment particulier avec Dieu. C’est à chacun et à chaque famille de trouver un moment fort pour une rencontre intime avec Dieu à travers Jésus.

             Regardons l’exemple de Marie quand Jésus est venu lui rendre visite (saint Luc 10, 41-42) : « Marthe, Marthe, tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses. Une seule est nécessaire. C’est Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée ». En clair, Jésus ne minimise jamais nos occupations quotidiennes mais Il expose à Marthe que Marie, en consacrant son temps à l’écoute de la parole du Seigneur, choisit la meilleure part. Notre meilleur temps à nous est d’être ensemble en famille avec le Seigneur.

            Pourquoi  «  être avec le Seigneur » est-elle une meilleure part ? Autrement dit : quel impact peut-elle avoir sur notre vie cette prière, ce « être avec le Seigneur » ? Quel sens peut-elle prendre dans notre vie de tous les jours ? C’est parce que pour un chrétien une vie sans prière prend le risque de devenir aride. La prière est souvent appelée l’arme du chrétien. Elle est la manifestation de la puissance de Dieu. Nous ne pouvons donc pas réaliser nos résolutions de vie chrétienne par une autre voie que celle de la vie de prière.

            Sainte Thérèse d’Avila disait : « Il n’y a qu’un chemin pour arriver à Dieu, c’est la prière. Si l’on vous en indique un autre, on vous trompe ». La prière est la respiration de l’âme. Le Pape Benoit XVI a affirmé qu’elle est le poumon de l’Église. Cette définition de la prière montre bien son importance vitale dans notre vie. En effet, comment pourrait-on respirer sans poumon ? Sans respiration, il n’y pas de vie humaine. Il en est de même pour la prière dans notre vie chrétienne.

             Avec la grâce de Dieu, nous devenons capables  d’affronter toutes les épreuves de la vie, de vaincre toutes les tentations afin de mener une vie meilleure. La prière est comme une flamme continue qui nous donne de voir la puissance de Dieu se manifester, sachant que plus nous prions, plus nous sommes forts, et à l’inverse, moins nous prions et plus nous sommes faibles.

            Il y a plusieurs façons de prier, mais le but c’est de pouvoir rencontrer Dieu à travers Jésus Christ avec l’action de l’Esprit Saint par les yeux de notre foi.  Le fruit de la prière est l’amour du prochain, et cela se voit par le partage, l’entraide mutuelle et les services que nous rendons aux autres.

            Chaque famille est invitée à prendre un temps de prière personnelle, communautaire, paroissiale. Seigneur Jésus, Tu es notre modèle pour la prière, Tu Te mets toujours à l’écart pour bien prier. Comble-nous de ta grâce pour garder dans nos cœurs la prière que tu nous as enseignée.

+ Daniel Ramanatsitohaina              


Pour ce mois de mai : "Réjouis-toi, Ô Mère du Sauveur"

L’Acathiste ou l’Hymne acathiste ou l’Acathiste à la Mère de Dieu (en grec : O Ακάθιστος ύμνος) est une hymne composée en l’honneur de la mère de Jésus Christ, parmi les plus célèbres de la liturgie chrétienne. On dit aussi Les Salutations (en grec Chérétismi) pour désigner l’office durant lequel l’hymne est chantée.

Une hymne acathiste est littéralement une hymne que l’on chante et prie debout (acathiste, en grec moderne signifie « non assis »). Le premier des acathistes, le plus connu et archétype de tous les autres, est l’Acathiste à la Mère de Dieu. C’est un chant d’action de grâces composé en l’an 626.

Réjouis-toi, rayonnement de joie,
Réjouis-toi, par qui le mal a disparu,
Réjouis-toi, tu relèves Adam de sa chute,
Réjouis-toi, par toi Ève ne pleure plus.
 
Réjouis-toi, montagne inaccessible aux pensées des hommes,
Réjouis-toi, abîme impénétrable même aux anges,
Réjouis-toi, car tu deviens le trône et le palais du roi,
Réjouis-toi, porteuse de Celui qui porte tout.
 
Réjouis-toi, étoile annonciatrice du soleil levant,
Réjouis-toi, par qui Dieu devient petit enfant,
Réjouis-toi, car tu renouvelles toute créature,
Réjouis-toi, en toi nous adorons le Créateur.
 
Réjouis-toi, mystère de la Sagesse divine,
Réjouis-toi, foi de ceux qui prient en silence,
Réjouis-toi, qui as part aux miracles du Christ,
Réjouis-toi, miracle proclamé par les anges.
 
Réjouis-Toi, Ô Mère du Sauveur. Alléluia…
 
Réjouis-toi, échelle par qui Dieu descendit du ciel,
Réjouis-toi, pont conduisant au ciel ceux qui sont sur la terre,
Réjouis-toi, ton enseignement surpasse tout savoir,
Réjouis-toi, tu illumines l’esprit des croyants.
 
Réjouis-toi, par qui les cieux se réjouissent avec la terre,
Réjouis-toi, par qui la terre jubile avec les cieux,
Réjouis-toi, bouche silencieuse des apôtres,
Réjouis-toi, fermeté des témoins du Christ.
 
Réjouis-toi, qui rends inébranlable notre foi,
Réjouis-toi, qui sais la splendeur de la grâce,
Réjouis-toi, par qui l’enfer est dépouillé,
Réjouis-toi, qui nous revêts de gloire.
 
Réjouis-toi, Mère de la lumière sans déclin,
Réjouis-toi, Aurore du jour véritable,
Réjouis-toi, qu’illumine le mystère de la Trinité,
Réjouis-toi, allégresse de toutes les générations.
 
Réjouis-Toi, Marie comblée de grâce. Alléluia…
 
Réjouis-toi, Mère de l’Agneau et du Pasteur,
Réjouis-toi, bergerie de l’unique troupeau,
Réjouis-toi, qui nous libères des œuvres de ténèbres,
Réjouis-toi, tu nous ouvres les portes du Paradis.
 
Réjouis-toi, qui nous délivres de la mort et du tombeau,
Réjouis-toi, par qui le paradis s’entrouvre de nouveau,
Réjouis-toi, clé du Royaume du Christ et porte du ciel,
Réjouis-toi, espérance des biens éternels.
 
Réjouis-toi, rayonnement du Soleil véritable,
Réjouis-toi, éclat de la lumière sans couchant,
Réjouis-toi, toi qui illumines nos cœurs,
Réjouis-toi, flambeau portant la lumière inaccessible.
 
Réjouis-toi, toi qui fais couler des fleuves d’eau vive,
Réjouis-toi, image vivante de l’eau du baptême,
Réjouis-toi, coupe puisant la joie,
Réjouis-toi, vie de joie mystérieuse.
 
Réjouis-Toi, Ô Mère du Sauveur. Alléluia…

Source : https://youtu.be/DHrl-udzy8c