L'onction des malades

L'ONCTION DES MALADES

Un geste d'amour, de compassion et de tendresse

Jésus s'est fait proche des malades d'une manière gratuite et désintéressée.

 

Le sacrement de l'onction des malades n'est pas un sacrement réservé aux derniers moments de la vie. Il s'adresse aux fidèles en souffrance physique, psychique ou morale ; maladie, vieillesse avancée, épreuve difficile, opération grave, dépression ... 

 

Comment recevoir le sacrement des malades ?

Le malade ou la personne âgée peut recevoir le sacrement des malades de deux façons :

  • soit au cours d'une célébration communautaire, lors d'un pèlerinage ou dans sa paroisse
  • soit seul, entouré de sa famille et de ses amis, chez lui ou à l'hôpital

Le sacrement des malades, même s'il ne supprime pas la souffrance, apporte :

  • le réconfort, la paix et le courage de supporter les souffrances de la maladie ou de la vieillesse,
  • la force et le don de s'unir aux souffrances de Jésus,
  • le pardon des péchés.

Un sacrement de Vie 

  • LE SACREMENT DES MALADES n'est pas un geste magique
  • C'est un geste de foi, car Jésus n'agit pas sans nous, mais à travers l'ouverture de notre coeur à sa présence bienveillante. Le sacrement demande, de la part du malade, un accueil de Jésus-Christ dans la foi.
  • LE SACREMENT DES MALADES n'est pas un geste isolé
  • C'est un geste de fraternité et de charité, qui rejoint tout ce qui est fait, par les uns et les autres, pour aider le malade (visites, prières, communion apportée par l'entourage, soins médicaux...)
  • LE SACREMENT DES MALADES n'est pas un geste solitaire
  • Tout sacrement se vit et se célèbre en Eglise. Autant que possible, il est célébré avec les chrétiens qui entourent le malade (famille, amis, soignants qui le désirent...) et toujours en communion avec la communauté chrétienne

Contact: père Bertrand de Courville: 04 74 84 33 19