Paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Dimanche 24 mai

Messe "déconfinée" à Chatte hier soir

 

 

Bonjour à tous,

 

Dans l'évangile de ce jour, Jésus dit : " La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ."

Alors que nous sommes parvenu à l'avant dernier dimanche du temps pascal, je voudrais mettre cette parole du Seigneur en lien avec la prière que nous avons adressée à Dieu le premier dimanche du Carême : "Accorde-nous, Dieu tout-puissant, tout au long de ce carême, de progresser dans la connaissance de Jésus-Christ et de nous ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus fidèle."

De part et d'autre du sommet qu'a été la fête de Pâques c'est le même chemin que nous devons poursuivre : connaître Dieu, connaître Jésus-Christ qui nous le révèle -- "Qui m'a vu a vu le Père" dit-il à l'apôtre Philipe -- 

Connaître QUELQU'UN et pas quelque chose (petite piqûre de rappel : voir les mot du jour de la semaine du 24 avril au 3 mai)

 

Connaître... CO-NAÎTRE... naître avec, être avec... "tous les jours, jusqu'à la fin des temps"

 

Nous retrouvons plus largement ce week-end le chemin de la communion eucharistique déjà emprunté par quelques uns depuis le 11 mai ; cette communion nous fait déjà goûter les biens de la vie divine à laquelle notre humanité est appelée, elle nous fait connaître celui que nous recevons, elle nous fait naître avec lui dans la vie divine...

Que cette communion nous transforme encore davantage pour que chaque jour, dans nos actions, dans nos paroles, nous soyons vraiment pour nos frères les témoins de l'amour de Dieu.

 

 

 

Pour la paroisse St Luc à partir de dimanche prochain et jusqu'à nouvel ordre (sauf rares exceptions dont vous serez informés) les messes seront célébrées :

- Le samedi soir à 18h30 à Chatte et St Romans

- Le dimanche matin à 9h à St Hilaire

- Le dimanche matin à 10h30 à St Marcellin et St Antoine

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Samedi 23 mai (suite)

Bonsoir à tous,
 
De nouveau juste un "mot" pour vous confirmer les informations de ce midi :
 
Les messe de Chatte et St Romans (18h30 ce soir) et la messe de St Marcellin (10h30) demain auront lien à l'église.
 
 
Le port du masque est obligatoire,
Le lavage des mains obligatoire à l'entrée de l'église,
Les places autorisées sont marquées (quelqu'un vous redira tout cela à l'entrée des célébrations),
 
 
 
 
Bon dimanche !
Que Dieu vous bénisse !
P. David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

"Le mot du jour" par le père David Ribiollet

Samedi 23 mai

Bonjour à tous,

 

il y a des guillemets dans l'objet de ce message parce que je vous l'envoie juste pour vous inviter à patienter.

Le  gouvernement vient de nous donner le feu vert pour les célébrations publiques.

Je travaille cet après-midi avec Mercy Bourgeois pour la mise en oeuvre concrète des dispositions à observer.

 

je vous renverrai (si j'y arrive) un nouveau message en fin d'après midi

 mais sachez d'ores et déjà que le masque sera obligatoire, qu'il y aura un lavage des mains obligatoire à l'entrée de l'église et qu'il faudra respecter les emplacements marqués.

 

Les messe de Chatte et St Romans (18h30 ce soir) et la messe de St Marcellin (10h30) demain auront lien à l'église (donc ni à la cure, au prieuré ou à Bellevue)

 

Bonne journée

que Dieu vous bénisse !

P. David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 22 mai

Sainte Rita (Marguerite) de Cascia, veuve et moniale (✝ 1457)

 

Le culte de sainte Rita est mieux attesté que sa vie. On peut cependant en reconstituer les grandes lignes. Née dans un petit village italien, elle fut l'enfant inespérée de la vieillesse. Toute jeune, elle veut se consacrer à Dieu contrairement au projet de ses parents. Elle se laisse marier à Fernandino, un homme violent dont elle a deux fils. Elle est une épouse et une mère sans reproche. Mais les querelles de clans sont féroces dans l'Italie du XVe siècle; Fernandino est assassiné après 18 ans de vie conjugale pendant lesquelles la douceur de Rita a peu à peu converti à la paix et à la charité le mari brutal. C'est un déchirement pour Rita, mais plus encore lorsqu'elle voit que ses deux fils, pour venger leur père, sont prêts à assassiner à leur tour. Rita supplie Dieu de les rappeler à lui plutôt que de les laisser devenir assassins. Dieu exauça sa prière. Demeurée seule, Rita s'emploie à réconcilier les clans ennemis, pardonnant aux assassins, avant d'entrer chez les Augustines de Cascia. Elle y vivra une vie mystique intense et recevra les stigmates de la Passion du Christ. A sa mort, les miracles se multiplient sur son tombeau, faisant naître un culte populaire qui se répand rapidement. Sainte Rita a reçu le titre de "sainte des causes désespérées."

 

Cause désespérée ?

 

En ce 22 mai, fête de sainte Rita, sainte des causes désespérées, dit-on, nous pourrions nous dire, au vu de la situation sanitaire mondiale, que nous avons bien besoin d'elle !

Mais en avons-nous plus besoin en ce temps que dans le temps qui a précédé ou dans le temps qui va suivre ?

La culture médiatique a mis en avant la cause, désespérante un peu il est vrai, du COVID-19, mais elle a, dans le même temps, mis le voile sur bien d'autres causes au moins aussi désespérantes, sinon plus, mais qui sont moins "vendeuses" parce qu'elles nous touchent de beaucoup plus loin que ce soit géographiquement , socialement, économiquement, etc...

Alors si nous prions aujourd'hui par l'intercession de Sainte Rita de Cascia, ne regardons pas égoïstement ce qui nous désespère dans notre situation personnelle actuelle bouleversée par le virus, mais regardons plus largement ce qui est désespérant dans la vie de l'humanité tout entière sans oublier ceci que nous rappelle la première lettre de St Jean dans le passage biblique de l'Office des Lectures de ce matin : "Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. (...) Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu." (1Jn 3, 1a.2a)

 

Après cette affirmation de saint Jean, je laisse Saint Paul conclure :

 

"Que dire de plus ?

Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Il n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous : comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ?

Qui accusera ceux que Dieu a choisis ?

Dieu est celui qui rend juste : alors, qui pourra condamner ?

Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous :

alors, qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ?

la détresse ? 

l’angoisse ? 

la persécution ? 

la faim ? 

le dénuement ? 

le danger ? 

le glaive ?

(...)

Mais, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés.

J’en ai la certitude : 

ni la mort ni la vie, 

ni les anges ni les Principautés célestes, 

ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances,

ni les hauteurs, ni les abîmes, 

ni aucune autre créature, 

rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur."

(Rm 8, 31...39)

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

Le Chœur St Luc contraint de reporter la fête de ses 20 ans

Le Chœur paroissial St Luc avait prévu de fêter ses 20 ans dexistence les 30 et 31 mai de cette année. Pour cette occasion, les chorales paroissiales de Brettheim (Allemagne), Roncone et Borgo Lares (Italie) et Sinsin (Belgique) avaient été invitées pour des concerts en léglise de Chatte et en labbatiale de St Antoine lAbbaye, ainsi que pour lanimation de la messe du jour de Pentecôte à St Antoine.

Les conditions sanitaires liées au COVID-19 ne permettent pas la tenue de ce rassemblement de chorales.

Le report de cette fête a été décidé, elle se tiendra les 8 et 9 mai 2021.

Retenez donc bien ces 2 jours sur vos agendas !

Parce que cette fête, nous la ferons ... et elle sera magnifique !!!

 

 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 21 mai (Fête de l'Ascension)

Dieu s'élève par mis les ovations, le Seigneur au éclats du cor !

 

Bonjour à tous,

 

J'offre à votre méditation les prières de cette fête de l'Ascension. J'ai souligné quelques phrases clés qui nous font comprendre qu'en cette fête le Christ ne s'éloigne pas de nous.

"Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" promet-il à ses disciples à la fin de l'évangile.

L'Ascension paraît contredire cela mais il n'en est rien, en ce jour, le Christ fait entrer l'humanité dans la gloire.

Comme dit la prière d'ouverture : "L'ascension ... est déjà notre victoire" : soyons dans la joie, le Seigneur nous entraîne sur le chemin du salut nous qui sommes déjà ressuscité avec lui (Préface du temps Pascal II).

 

Prions St Antoine le Grand, que nous fêtons traditionnellement en ce jour à St Antoine l'abbaye, de soutenir ceux qui se dévouent au service des malades comme l'on fait les Antonins pendant 7 siècles, et prions pour les malades eux-mêmes.

 

Antoine, Vénérable serviteur de Dieu,

qui rends la santé à ceux qui sont en proie à la souffrance guéris-nous et prie le Seigneur pour nous.

Et toi Seigneur qui accordes à la prière du bienheureux Antoine, la guérison des malades, nous te conjurons en même temps de nous préserver des tentations et de nous guider jusqu’à toi.

 

Bonne fête ! Bonne journée !

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

 

Oraisons de la messe

 

Antienne d'ouverture Ac 1, 11

Au jour de l´Ascension, les anges ont dit aux Apôtres : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l´avez vu s´en aller au ciel », alléluia.

 

Prière d'ouverture

Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l´action de grâce, car l´Ascension de ton Fils est déjà notre victoire : Nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés dans la gloire auprès de toi, et c'est là que nous vivons en espérance. Par Jésus Christ.

 

 

Prière sur les offrandes

Seigneur, nous te présentons humblement ce sacrifice pour fêter l´Ascension de ton Fils auprès de toi : Que cet échange mystérieux nous fasse vivre avec le Christ ressuscité. Lui qui.

 

Antienne de communion Mt 28, 20

Je suis avec vous tous les jours, dit le Seigneur Jésus, jusqu'à la fin des temps, alléluia.

 

Prière après la communion

Dieu qui nous donnes les biens du ciel alors que nous sommes encore sur la terre, mets en nos cœurs un grand désir de vivre avec le Christ en qui notre nature humaine est déjà près de toi. Lui qui règne pour les siècle des siècles.

 

 

 

Préface I de l’Ascension

Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant.

Car le Seigneur Jésus, vainqueur du péché et de la mort, est aujourd'hui ce Roi de gloire devant qui s'émerveillent les anges: il s'élève au plus haut des cieux, pour être le Juge du monde et le Seigneur des seigneurs, seul médiateur entre Dieu et les hommes; il ne s'évade pas de notre condition humaine: mais en entrant le premier dans le Royaume, il donne aux membres de son corps l'espérance de le rejoindre un jour.

C'est pourquoi le peuple des baptisés, rayonnant de la joie pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le ciel chantent sans fin l'hymne de ta gloire : Saint!...

 

 

Préface II de l’Ascension

Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ, notre Seigneur.

Car il s'est manifesté après sa résurrection, en apparaissant à tous ses disciples, et, devant leurs yeux, il est monté au ciel pour nous rendre participants de sa divinité.

C'est pourquoi le peuple des baptisés, rayonnant de la joie pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le ciel chantent sans fin l'hymne de ta gloire : Saint!...

 

 

 

 

Prières eucharistiques (parties propres)

 

P.E. I

Dans la communion de toute l´Église,

nous célébrons le jour très saint

où notre Seigneur, ton Fils unique,

ayant pris notre nature avec sa faiblesse,

la fit entrer dans ta gloire, à ta droite ;

et nous voulons nommer en premier lieu

la bienheureuse Marie toujours Vierge,

Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus Christ :

 

P.E. II

Toi qui es vraiment saint,

toi qui es la source de toute sainteté,

nous voici rassemblés devant toi,

et, dans la communion de toute l´Église,

nous célébrons le jour très saint

où notre Seigneur, ton Fils unique,

ayant pris notre nature avec sa faiblesse,

la fit entrer dans la gloire, près de toi.

Par lui, qui siège désormais à ta droite,

Dieu notre Père, nous te prions :

 

P.E. III

C´est pourquoi nous voici rassemblés devant toi

et, dans la communion de toute l´Église,

nous célébrons le jour très saint

où notre Seigneur, ton Fils unique,

ayant pris notre nature avec sa faiblesse,

la fit entrer dans la gloire, près de toi,

Par lui, qui siège désormais à ta droite,

Dieu tout-puissant, nous te supplions

de consacrer toi-même

les offrandes que nous apportons :

 

Bénédiction solennelle

 

Que le Seigneur tout-puissant vous bénisse : il élève aujourd’hui son Fils dans la gloire et vous ouvre ainsi le chemin du ciel.

R/ Amen.

 

Après sa résurrection d’entre les morts, Jésus s’est manifesté tout proche de ses disciples : qu’il ait pour vous un visage de paix quand il viendra juger le monde.

R/ Amen.

 

Vous savez qu’il est assis à la droite du Père ; mais cherchez-le, trouvez-le aussi près de vous, jusqu’à la fin, comme il l’a promis.

R/ Amen.

 

Et que Dieu tout-puissant…

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 20 mai

Paul prêchant à l'aréopage d'Athènes

 

 

"Alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse,

nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes.

Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.

Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n’y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance.

Au contraire, ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est ;

ainsi aucun être de chair ne pourra s’enorgueillir devant Dieu."

(1 Co 1, 22-29)

 

Avant d'en arriver à écrire ce passage de sa première lettre aux Corinthiens que je viens de rappeler ci-dessus, Paul s'est essayé au discours philosophique dans le prestigieux Aréopage d'Athènes comme nous pouvons le lire dans la première lecture de ce jour. Ce fût un échec cuisant mais il nous a valu ce beau rappel que Dieu a choisi ce qui est faible, petit, d'origine modeste.

Tout comme la résurrection a paru une folie aux grecs de l'Aréopage, l'amour inconditionnel qui a conduit le Seigneur Jésus à la mort paraîtra encore longtemps comme une folie aux yeux du monde ;

 

Il paraîtra toujours fou de tendre l'autre joue,

il paraîtra toujours fou de prendre la tenue de serviteur quand on est le maître,

il paraîtra toujours fou de dire que les morts ressusciteront,

il paraîtra toujours fou de dire qu'il faut aimer nos ennemis et prier pour nos persécuteurs,

il paraîtra toujours fou d'aller dîner chez les publicains, 

il paraîtra toujours fou de pardonner aux pécheurs, 

il paraîtra toujours fou de ne pas se tenir loin des lépreux,

il paraîtra toujours fou de mourir pour n'avoir pas renoncer à sa foi,

il paraîtra toujours fou d'écouter Dieu plutôt que soi-même,

...

mais cette folie sauvera le monde.

 

 

 

Avec la fête de l'Ascension nous entrons dans une neuvaine qui nous conduiras jusqu'à la fête de la Pentecôte.

Je vous invite à prier chaque jour de cette neuvaine le texte de la séquence de Pentecôte auquel renvoie la conclusion de l'encyclique de Jean-Paul II sur "l'Esprit saint dans la vie de l'Eglise et du monde" (document ci-dessous)

 

Viens, Esprit Saint, 

et envoie du haut du ciel 

un rayon de ta lumière.

Viens, Père des pauvres, 

viens, dispensateur des dons, 

viens, lumière de nos cœurs. 

 

Consolateur souverain, 

hôte très doux de nos âmes, 

adoucissante fraîcheur. 

 

Dans le labeur, le repos; 

dans la fièvre, la fraîcheur; 

dans les pleurs, le réconfort. 

 

Ô lumière bienheureuse, 

viens remplir jusqu’à l’intime 

le cœur de tous tes fidèles. 

 

Sans ta puissance divine, 

il n’est rien en aucun homme, 

rien qui ne soit perverti. 

 

Lave ce qui est souillé, 

baigne ce qui est aride, 

guéris ce qui est blessé. 

 

Assouplis ce qui est raide, 

réchauffe ce qui est froid, 

rends droit ce qui est faussé. 

 

À tous ceux qui ont la foi 

et qui en toi se confient 

donne tes sept dons sacrés. 

 

Donne mérite et vertu, 

donne le salut final, 

donne la joie éternelle. Amen.

 

 

Bonne journée à tous !

Bonne fête de l'Ascension !

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi 19 mai

Paul et Silas dans la prison de Philippes

 

Actes des Apôtres 16, 22-34 : une leçon de déconfinement ?

 

Il me semble que la première lecture de ce jour tombe à pic, au moment où nous retrouvons un peu de liberté après le temps de confinement.

Paul et Silas, miraculeusement libérés de leurs entraves et les portes de leur prison étant ouvertes ne se précipitent pas pour autant au-dehors ; cette sortie aurait eu des conséquences fâcheuses pour leur gardien. Ils annoncent l'Evangile et baptisent leur geôlier et sa famille.

 

Nous pourrions être tenté, après deux mois de contraintes, de profiter de tous les espaces de liberté qui nous sont offerts, c'est juste ; mais nous ne devons pas pour autant le faire sans mesurer la portée de nos actes pour les autres.

Le temps que nous venons de vivre a été marqué par de belles solidarité, n'oublions pas, selon l'image chère à saint Paul, que nous sommes un corps :

 

"Dieu a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres. Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie." (1Co 11, 25-26)

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Lundi 18 mai

Centenaire de la naissance de saint Jean-Paul II

 

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui donc Jean-Paul II aurait 100ans.

Je pourrais vous proposer de relire l'intégrale des textes qu'il nous a laissés mais je vais être plus raisonnable (et plus simplement réaliste) en vous donnant ci-dessous l'homélie de son intronisation comme successeur de saint Pierre le 22 octobre 1978.

Nous pouvons entendre son appel pour notre temps "N'ayez pas peur", pas seulement ces quelques mots demeurés célèbres, mais aussi ceux-ci qui les suivent "Ouvrez, ouvrez toutes grandes vos portes au Christ".

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

 

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48


 Basilique St Pierre de Rome, vitrail du Saint Esprit, albâtre

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Dimanche 17 mai

Basilique St Pierre de Rome, vitrail du Saint Esprit, albâtre

 

Bonjour à tous,

 

Le magnifique vitrail d'albâtre de la basilique Saint Pierre de Rome au centre duquel ce trouve la colombe du Saint Esprit fera le lien entre les conciles évoqués avant-hier et hier, et l'évangile de ce jour. Les deux derniers conciles se sont tenus dans la basilique vaticane et c'est toujours à l'écoute de l'Esprit saint que les pères conciliaires ont œuvré pour accompagner la croissance de l'Eglise.

 

Pendant ces deux semaines qui précèdent la Pentecôte, nous allons plus intensément demander que nous soit renouvelé "l'Esprit Saint, le Don de Dieu" (selon la formule du rituel de la Confirmation) ; ce défenseur, Jésus promet aujourd'hui ses disciples qu'il sera pour toujours avec eux.

Tout comme Jésus lui-même a promis d'être avec nous jusqu'à la fin des temps (cf. Mt 28,20), l'Esprit Saint est avec nous pour nous conduire sur le chemin de la sainteté.

 

C'est par lui que nous pourrons rendre raison de l’espérance qui est en nous (Cf 1P 3,15)

J'ai le dit à ses disciples dans le passage qui suit l'évangile de ce dimanche : "Le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Soyez prêts à tout moment à présenter une défense

devant quiconque vous demande de rendre raison

de l’espérance qui est en vous ;

mais faites-le avec douceur et respect.

 

Soyez prêts à tous moment !

Le scout que je suis sait à quel point la devise Toujours prêt, est une exigence ô combien difficile à honorer. Elle s'enracine dans l'appel évangélique : "Veillez et priez car vous ne savez ni le jour ni l'heure".

 

Difficile à honorer, voir impossible ....

"Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible." dit Jésus à ses disciples (Mt 19, 26)

 

Ouvrons largement nos coeurs et nos vies au souffle des l'Esprit, c'est lui qui nous guidera dans la vérité tout entière.

 

 

C'est aujourd'hui la journée des Chrétiens d'Orient. Pour en savoir plus :

https://oeuvre-orient.fr/vivre-la-journee-des-chretiens-dorient/?utm_source=email&utm_medium=ml1&utm_campaign=jco2020&utm_content=symp

image

À l'occasion de cette journée, nous vous proposons de porter spécialement dans la prière universelle les chrétiens d'Orient avec cette intention :

"Seigneur, en cette journée des chrétiens d'Orient, nous te prions pour la paix dans le monde. Donne à nos frères et sœurs d'Orient de garder l'espérance et de croire en un avenir possible sur leurs terres." 

 

Bon dimanche à tous !

Que Dieu vous bénisse !

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet (suite) : les messes à venir

samedi 16 mai

Comme annoncé dans le premier mot du jour, voici les disponibilités pour les messes à partir de ce soir (il n'est pas trop tard) jusqu'à dimanche prochain.

 

Deux changements par rapport à la liste précédente :

- Pour l'Ascension il y a une messe supplémentaire à Bellevue à 10h30

- La messe du vendredi 22 initialement annoncée à Chevrières aura lieu chez Marie et Maurice de Crécy à Chatte (l'horaire sera précisé dans la semaine)

 

Je rappelle aussi que la messe dominicale de 10h30 à Bellevue est toujours diffusée sur Facebook (https://www.facebook.com/psldsg/)

 

Bonne fin de samedi et bon dimanche à tous !

 

Père David

 

 

Samedi 16 
     Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche) {2 places}
     Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche) {1 places}
 
Dimanche 17
     Messe à Bellevue à 10h30 {3 places}
     Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30 {5 places}
 
Lundi 18
     Messe à Bellevue à 18h15 {9 places}
 
Mardi 19
     Messe au prieuré de Chatte à 18h {3 places}
     Messe à Bellevue à 18h15 {9 places}
 
Mercredi 20
     Messe à Bellevue à 18h15 {9 places}
 
Jeudi 21(fête de l'Ascension)
     Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30 {3 places}
     Messe à Bellevue à 10h30 {9 places}         
     Messe au prieuré de Chatte à 18h {2 places}
 
Vendredi 22
     Messe chez Maurice et Marie de Crécy à Chatte (horaire à préciser) {7 places}
     Messe à Bellevue à 18h15 {9 places}
 
Samedi 23
     Messe à Bellevue à 11h15 (messe du jour) {7 places}
     Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche) {6 places}
     Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche) {5 places}
 
Dimanche 24
     Messe à Bellevue à 10h30 {9 places}
     Messe chez Pierre et Chantal Milliat à St Lattier à 10h30 {3 places}

 

PS : je rappelle qu'il faut m'appeler (0688290548) ou appeler la Maison paroissiale (du mercredi au vendredi de 9h à 12h / 0476381284) si vous compter venir à l'une où l'autre des célébrations.

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

samedi 16 mai

L'assemblée des évêques dans la basilique St Pierre pour le 2e concile du Vatican (1962-1965).

 

 

Bonjour à tous,

 

Le temps me contraint à être beaucoup moins ambitieux qu'hier ; mais je vous donne tout de même la liste annoncée des textes du concile Vatican II (avec le lien pour les lire si vous le souhaitez). Je vous joins également ci-dessous le discours de St Jean XXIII pour l'ouverture de ce concile et celui de St Paul VI pour la clôture.

 

 

IMPORTANT : J'enverrai un second message cet après midi pour faire le point sur les messes de la semaine à venir

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

Père David

 

 

Lien vers les textes du concile :

http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/index_fr.htm

 

 

■ Les 4 constitutions

 

Sacrosanctum concilium, promulguée le 4 décembre 1963. Thème : la Sainte liturgie.

 

Lumen gentium, promulguée le 21 novembre 1964. Thème : l’Église.

 

Dei Verbum, promulguée le 18 novembre 1965. Thème : la Révélation divine.

 

Gaudium et spes, promulguée le 7 décembre 1965.Thème : Église dans le monde de ce temps).

 

 

■ Les 9 décrets

 

Inter mirifica, promulgué le 4 décembre 1963. Thème : les moyens de communication sociale.

 

Orientalium Ecclesiarum, promulgué le 21 novembre 1964. Thème : les églises orientales catholiques.

 

Unitatis redintegratio, promulgué le 21 novembre 1964. Thème : l’œcuménisme.

 

Christus Dominus, promulgué le 28 octobre 1965. Thème : la charge pastorale des évêques.

 

Optatam totius, promulgué le 28 octobre 1965. Thème : la formation des prêtres.

 

Perfectae caritatis, promulgué le 28 octobre 1965. Thèmes : rénovation et adaptation de la vie religieuse.

 

Apostolicam actuositatem, promulgué le 18 novembre 1965. Thème : l’apostolat des laïcs.

 

Presbyterorum ordinis, promulgué le 7 décembre 1965. Thème : le ministère et la vie des prêtres.

 

Ad gentes, promulgué le 7 décembre 1965. Thème : les activités missionnaires de l’Église.

 

 

■ Les 3 déclarations

 

Gravissimum educationis, le 28 octobre 1965. Thème : l’éducation chrétienne.

 

Nostra aetate, le 28 octobre 1965. Thème : les relations de l’Église avec les religions non chrétiennes.

 

Dignitatis humanae, le 7 décembre 1965. Thème : la liberté religieuse.

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 15 mai

Le "concile" de Jérusalem

 

 

"L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé..."

 

Bonjour à tous,

 

Les actes des Apôtres nous rapportent aujourd'hui un événement fondamental pour la vie de l'Eglise.

Fondamental par ce que la décision prise à Jérusalem ouvre l'annonce de l'Evangile aux païens sans imposer à ceux-ci la contrainte du respect des prescriptions de la loi de Moïse ; il en a découlé que la Bonne Nouvelle a pu se répandre plus largement dans tout l'empire romain (qui couvre alors l'Europe, le Moyen Orient, et le Nord de l'Afrique). 

Et fondamental quand au processus que cette assemblée de Jérusalem initie face à une question, qu'en tant que telle, les évangiles ne traitent pas ; Jésus évoque bien sûr l'ouverture aux nations, mais cela suppose-t-il que les nouveaux convertis venant des religions pagnes se soumettent aux pratiques de la loi juive ? Telle est la question à laquelle cette assemblée va répondre par ce premier "concile" de l'histoire.

 

D'autres suivront pour, au fil de l'histoire, définir, affermir, soutenir le déploiement de la bonne nouvelle. Des défis nouveaux, comme celui de l'annonce de la Bonne Nouvelle aux païens abordé à Jérusalem, se sont posés et ont été abordés par ces assemblées d'évêques qu'ont qualifient d'"oecuméniques" quand elles ont eu une portée pour l'Eglise Universelle. Il a aussi existé au cours de l'histoire de nombreux conciles provinciaux.

 

Sans entrer trop dans le détail je vous donne ci-dessous la liste des 21 conciles oecuméniques reconnus par l'Eglise Catholique avec, autant que possible, la question principale abordée.

Parmi ces conciles, l'Eglise Orthodoxe n'accueille que les 7 premiers et les protestants les 6 premiers.

 

Donc outre l'assemblée de Jérusalem...

 

1. Concile de Nicée (325) : la divinité du Christ

2. Concile de Constantinople I (381) : la divinité de l'Esprit Saint, on doit le même gloire au Père, au Fils et à l'Esprit.
(de ces deux premiers conciles découle notre profession de foi dite de Nicée-Constantinople)

3. Concile d'Ephèse (431) : Jésus n'est pas un homme divinisé, il est Dieu né parmi les hommes ; il en découle que Marie qui a donné naissance à Jésus est Mère de Dieu.

4. Concile de Chalcédoine (451) : Jésus est vraiment Homme et vraiment Dieu ;

(ce concile a marqué une première fracture dans l'unité de l'Eglise qui a duré jusqu'à la fin du XXe siècle. le Pape Jean-Paul II a beaucoup oeuvré pour retrouver l'unité avec ces églises chalcédoniennes géographiquement situées au moyen-orient)

5. Concile de Constantinople II (533) : l'empereur Justinien veut affermir l'unité de son empire et mettre fin aux querelles né du concile de Chalcédoine

6. Concile de Constantinople III (680) : Reprise, précision et synthèse des premiers conciles sur le Christ

7. Concile de Nicée II (787) : concile des images, face à la crise iconoclaste (refus des représentations) le concile réaffirme la possibilité de vénérer les représentations du Christ, de la Vierge Marie, des anges ou des saints.

8. Concile de Constantinople IV (869) : Tensions entre Rome et Byzance

 

(Grand schisme en 1054 : séparation entre l'Eglise Latine et les Eglises d'Orient.)

 

9. Concile du Latran I (1123) : Fin de la querelle des investitures entre le Pape et l'empereur et diverses réformes

10. Concile du Latran II (1139) : poursuite des réformes

11. Concile du Latran III (1179) : Mode d'élection du pape (encore en vigueur aujourd'hui) ; Rôle des évêques et des prêtres ; diverses réformes

12. Concile du Latran IV (1215) : La Croisade, des précisions dogmatiques sur la Trinité et les sacrements (Transsubstantiation / communion et confession annuelle), réglementations de disciplines et de morale.

13. Concile de Lyon I (1245) : examen de la conduite de l'empereur Frédéric II et déposition de celui-ci.

14. Concile de Lyon II (1274) : ce 2e concile de Lyon aboutit à la réconciliation avec les Grecs mais celle-ci restera théorique.

(St Bonaventure meurt à Lyon lors de ce concile et St Thomas d'Equin meurt en s'y rendant)

15. Concile de Vienne (1311) : il s'agit bien de Vienne de chez nous ! Les templiers, la croisade et la réforme de l'Eglise

16. Concile de Constance (1414-1428) : Unité (fin du schisme d'occident), lutte contre les hérésies et réforme de l'Eglise

17. Concile de Bâle-Ferrare-Florence (1431-1443) : concile "itinérant" au gré de divers aléas. Belle effort d'unité, pour la première fois depuis le concile de Constantinople IV, le pape et le patriarche de Constantinople siègent côte à côte. Malheureusement l'unité scellée au concile ne sera pas reçu concrètement dans les églises.

18. Concile du Latran V (1512-1517) : un projet de réforme qui ne va pas aboutir et qui aurait pu éviter peut-être la Réforme protestante

19. Concile de Trente (1545-1563) : grand concile de réforme de l'Eglise en réaction à la Réforme protestante

20. Concile du Vatican I (1870) : Concile interrompu par la guerre de 1870 entre la France et la Prusse. Ce concile aurait du être ecclésiologique (ce projet sera repris au concile suivant) mais les événements l'interrompe sur le vote de l'infaillibilité pontificale.

21. Concile du Vatican II (1962-1965) : concile d'aggiornamento de l'Eglise ouvert par le Pape Jean XXIII et conclut par Paul VI. C'est le concile qui fait entrer l'Eglise dans le IIIe millénaire dont nous avons encore à déployer tous les fruits. Comme l'a dit le pape Benoît XVI, c'est "la boussole" avec laquelle l'Eglise doit marcher aujourd'hui.

 

Le projet était ambitieux est à bien occupé ma matinée ; ce n'est qu'un aperçu très incomplet des questions abordées et qui fait l'impasse sur le cadre historique qui est souvent une clef de lecture importante des décisions qui sont prises.

 

Si je peux, demain, j'essayerai d'en dire un peu plus sur le concile Vatican II ne serait-ce qu'en rappelant les constitutions, les décrets et les déclarations auxquels il a aboutit.

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

Père David

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 14 mai

Saint Matthias, apôtre

 

 

" Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés
durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous,
depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean,
jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous.
Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous,
témoin de sa résurrection." (Ac 1, 21-22)

 

 

 

Bonjour à tous,

 

La première lecture de ce jour, dans les Actes des Apôtres, nous raconte comment les Onze ont choisi un successeur à Judas ; et c'est donc Matthias, que nous fêtons ce 14 mai, qui fut choisi.

Dans l'extrait ci-dessus Pierre donne les critères du choix de cet homme : avoir accompagné Jésus depuis son baptême jusqu'à l'Ascension, et la mission de l'élu : être témoin de la résurrection.

Voilà le fait étonnant que j'ai déjà souligné ici ou là : il faut être témoin de ce que personne n'a vu, la résurrection du Seigneur.

Pas un apôtre n'a vu la résurrection !

Ils ont tous vu le Christ ressuscité, mais pas un n'a vu la résurrection !

Vous allez dire que je joue un peu sur les mots, peut-être, mais ce petit écart est fondamental.

Aucun chrétien, après la génération apostolique n'aurait pu poursuivre le témoignage s'il fallait pour cela avoir vu le Ressuscité !

Or ce qui est demandé au nouvel apôtre c'est d'être témoin de la résurrection : être témoin non pas du point final  : "être ressuscité", mais de la dynamique "la résurrection".

Cette dynamique, c'est en nous que nous devons en chercher la trace pour en témoigner auprès de nos frère.

Aucun chrétien d'aujourd'hui ne peut dire avoir vu le Christ ressuscité, mais tous nous pouvons témoigner de ce que l'oeuvre de résurrection accomplit en nous !

 

 

Je vous rappelle l'invitation du Pape François à se joindre à l'appel du Haut comité pour la fraternité humaine à faire de cette journée une journée de prière, de jeûne, de pénitence qui unisse tous les croyants.

 

"Aujourd'hui nous tous, frères et sœurs de toutes les traditions religieuses, nous prions : une journée de prière et de jeûne, de pénitence, organisée par le Haut Comité pour la Fraternité humaine. Chacun de nous prie, les communautés prient, les confessions religieuses prient : priez Dieu, tous les frères et sœurs, unis dans la fraternité qui nous rassemble en ce moment de douleur et de tragédie" (Homélie du Pape François, Messe à Ste Marthe, ce matin)

 

https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe/2020-05/francois-prions-comme-freres-pour-la-guerison-de-la-pandemie.html

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 13 mai

Moi, je suis la vigne,
et vous, les sarments.
Celui qui demeure en moi
et en qui je demeure,
celui-là porte beaucoup de fruit,
car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui c'est la rentrée ! La rentrée de la maison paroissiale à St Marcellin.

Et comme toute rentrée, c'est un peu bousculé.

Tout n'a pas repris son cours normal, mais le téléphone recommence à sonner plus abondamment que pendant le confinement. 

Ce qui fait que je commence ce petit mot à une heure où, d'habitude, il est déjà dans vos boîtes mails.

 

 

Même si ne ne sommes pas dans une région extrêmement viticole, nous n'en sommes pas loin ; la parabole de la vigne nous est donc facilement lisible.

Je voudrais tout de même souligner que Jésus ne dit pas "je suis le cep", le pied de la vigne, à partir duquel les sarments se déploient ; il est la vigne : le cep, le sarments et les fruits qu'ils portent.

Pour prendre l'image de St Paul, il est le corps et tous nous sommes membres de ce corps :

 

"Le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ." (1Co 12,12)

 

"Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps." (1Co 12,27)

 

Ceci nous le disons, nous le prions, dans les prières eucharistiques qui nous préparent à communier au Corps du Christ, à devenir ce que nous sommes, le Corps du Christ :

 

Prière eucharistique II : "Humblement, nous te demandons qu’en ayant part au corps et au sang du Christ, nous soyons rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps."

 

Prière eucharistique III : "quand nous serons nourris de son corps et de son sang et remplis de l'Esprit Saint, accorde-nous d'être un seul corps et un seul esprit dans le Christ."

 

Prière eucharistique IV : "accorde à tous ceux qui vont partager ce pain et boire à cette coupe d’être rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps, pour qu’ils soient eux-mêmes dans le Christ une vivante offrande à la louange de ta gloire.

 

 

Je me permet de retraduire le verset de l'évangile qui est au début de ce mot en français courant de 2020 :

"Celui qui confine en moi et en qui je confine, celui-là porte beaucoup de fruit."

Mais comme je l'ai dit lundi : ce confinement appelle le déconfinement de la charité.

 

 

 

Je vous joins ci-dessous la lettre à Diognète (lecture du bréviaire de ce matin) : c'est un écrit de la fin du IIe siècle.

Hormis sur la philosophie de l'âme et du corps qui n'est plus tout à fait la même, je pense que nous pouvons entendre ce beau témoignage qui nous vient des premières communautés chrétiennes, à une époque où, pour d'autres raison que nous, les chrétiens ne pouvaient pas célébrer en public.

 

 

Bonne journée à tous.

Bonne fête de ND de Fatima (en particulier pour les personnes d'origine portugaise).

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi 12 mai

Lapidation de Paul à Paul à Lystres, ivoire du XIe s.

 

 

"Une fois arrivés, ayant réuni l’Église,
ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux,
et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi." (Ac 14,27)

 

 

 

 

Bonjour à tous,

Il y a un peu plus de 8 ans, le pape Benoît XVI nous a invités à vivre une Année de la Foi par une lettre qui commençait en faisant référence à la lecture des actes des Apôtres de ce jour dont je viens de rappeler ci-dessus le dernier verset :

 

1. « La porte de la foi » (cf. Ac 14, 27) qui introduit à la vie de communion avec Dieu et permet l’entrée dans son Église est toujours ouverte pour nous. Il est possible de franchir ce seuil quand la Parole de Dieu est annoncée et que le cœur se laisse modeler par la grâce qui transforme. Traverser cette porte implique de s’engager sur un chemin qui dure toute la vie. Il commence par le baptême (cf. Rm 6, 4), par lequel nous pouvons appeler Dieu du nom de Père, et s’achève par le passage de la mort à la vie éternelle, fruit de la résurrection du Seigneur Jésus qui, par le don de l’Esprit Saint, a voulu associer à sa gloire elle-même tous ceux qui croient en lui (cf. Jn 17, 22). Professer la foi dans la Trinité – Père, Fils et Saint-Esprit – équivaut à croire en un seul Dieu qui est Amour (cf. 1 Jn 4, 8) : le Père, qui dans la plénitude des temps a envoyé son Fils pour notre salut ; Jésus-Christ, qui dans le mystère de sa mort et de sa résurrection a racheté le monde ; le Saint-Esprit, qui conduit l’Église à travers les siècles dans l’attente du retour glorieux du Seigneur. (Lettre apostolique Porta Fidei, octobre 2011)

 

 

 

 

Je voudrais souligner la deuxième phrase de ce texte : "Il est possible de franchir ce seuil quand la Parole de Dieu est annoncée et que le cœur se laisse modeler par la grâce qui transforme." Nous n'avons jamais tout à fait fini de franchir ce seuil, Benoît XVI le dit dans la phrase qui suit : c'est "un chemin qui dure toute la vie" ; il n'est donc jamais trop tard pour commencer, et recommencer encore notre progression sur ce chemin. Pour cela il faut que la Parole de Dieu soit annoncée, et, entendez bien que c'est à nous-mêmes qu'elle doit d'abord être annoncée ; c'est elle, la Parole de Dieu, qui modèlera notre coeur selon le coeur de Dieu.

Et c'est un coeur selon le coeur de Dieu qui sera pour nous, et pour tous cette Paix véritable que Jésus nous donne.

Comme je le disais hier, confinons bien Dieu dans notre coeur en déconfinant la charité ; ainsi nous aurons le coeur en PAIX.

 

 

Deux petites choses :

- pensez à faire circuler l'information pour les messes en petit comité (voir les messages de samedi et dimanche) ;

- un prochain Apéro à la foi aura lieu le lundi 8 juin à 18h30 (en visioconférence ou, si d'ici là c'est possible, en rencontre physique, ou les deux)

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

 

Père David 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Lundi 11 mai

Barnabé et Saul (à gauche) déchirent leurs vêtements alors que les habitants de Lystres veulent leur offrir un sacrifice

(voir la première lecture de ce jour : Ac 14, 5-18)

 

 

Bonjour à tous,

 

En ce jour où nous sortons un peu du confinement, je vous souhaite un bon confinement et un confinement qui dure longtemps !

 

(Vous, en aparté : "La pression était trop forte, le Père perd les pédales !")

 

Je vous parle évidement du confinement évangélique auquel Jésus nous invite...

 

(Vous, en aparté : "ouf !")

 

"Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ;

mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure." (Jn 14,23)

 

Je vous souhaite donc de confiner Dieu chez vous ;

Alors que vous allez sans doute, et moi le premier, avoir envie de sortir un peu, de s'aérer, de reprendre une vie "normale"...

 

faisons en sorte

que par ces activités de toutes sortes

de nos coeurs, Dieu ne sorte...

 

(moi, en aparté : "çà sonne pas mal ; je le garde")

 

Mais pour bien confiner, il faut bien déconfiner (NDLR : néologisme créé en 2020)

 

(Vous, en aparté : "çà y est, çà lui reprend !")

 

Oui pour bien vivre le confinement dont je vous parle, il faut déconfiner la charité.

Seul le déconfinement total de la charité, assurera un parfait confinement de Dieu en nous.

Dans les limites que la prudence sanitaire impose toujours, soyons inventifs, créatifs et audacieux pour tout ce qui mettra en oeuvre la charité envers nos frères, à commencer par les plus petits.

 

(Vous, en aparté : "re-ouf !")

 

 

 

Apéro à la foi : Message important

 

Puisque les réponses que vous avez apportez au sondage de samedi se répartissent équitablement entre deux systèmes (Skype et Zoom), et que je n'ai pas reçu assez d'informations sur vos navigateurs internet pour vous proposer une 3e voie communes, j'aurai un double apéro (avec modération bien entendu)

 

(Vous, en aparté : "le Père s'est mis à boire ?!")

 

Entendez que je serai pour vous en même temps sur Skype et sur Zoom ; je pourrais donc communiqué avec tous bien que vous, vous ne verrez que les personnes qui sont sur le même système que vous à savoir, sans me compter, 5 de chaque côté.

Ce sera funambulesque mais on fera avec.
 
Ceux qui se sont annoncé sur skype (Jacquet/Thierry/Effantin/Laubépin/Le Bouquin) je vous appellerai avec un peu de décalage (après 18h45)
 
Ceux qui ce sont annoncé sur Zoom (Bruas/Petit/Rodary/Brun/Bourgeois) voici le lien :
 
https://zoom.us/j/3506836594?pwd=WVF2NTBjcUVvZ2xYZEtva0kwTG9Cdz09
 
ID de réunion : 350 683 6594
Mot de passe : 6U2z0A
 
 
 
Bonne journée à tous !
que Dieu vous bénisse !
 
Et ne faites pas de folie !
 
Père David
 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Dimanche 10 mai

(la même qu'avant hier mais en intégrale... Eglise de Villard les Dombes)

 

 

Vous aussi, comme pierres vivantes,

entrez dans la construction de la demeure spirituelle,

pour devenir le sacerdoce saint

et présenter des sacrifices spirituels,

agréables à Dieu, par Jésus Christ.

 

 

Bonjour à tous,

 

En ces jours, les pierres qui constituent les édifices de nos villages, renvoient sans doute moins qu'à l'ordinaire l'image des pierres vivantes de la communauté dont elles sont le signe. Mais justement ce ne sont pas les pierres minérales qui font la communauté, mais les pierres vivantes.

Et bien que nous nous désolions de ne pouvoir encore nous rassembler pour célébrer dans nos églises les mystères du Seigneur, nous pouvons tous, la où nous sommes, "présenter des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus".

Si nous ne pouvons communier à sa présence sacramentelle dans l'Eucharistie, il se donne à nous dans sa Parole, il est présent au milieu de nous quand nous le prions et que nous sommes réunis en son nom.

Il est "le Chemin, la Vérité, la Vie" ; cette voie, supérieur à toutes les autres, c'est la charité décrite par St Paul dans la première lettre aux Corinthiens (1Co 12,31 - 13,13), elle doit se vivre à chaque instant et en tout lieu afin que là où Il est nous y soyons aussi.

 

 

 

Pour l'apéro à la foi de lundi, ce que je craignais est arrivé : les réponses se partagent équitablement entre Zoom et Skype.

Je reviendrais vers vous après réflexion.

 

 

 

Je vous rappelle le message d'hier matin en ajoutant d'abord quelques compléments :

 

* Lors de votre venue à une de ces célébrations, nous pourrons vous confier de porter la communion à des personnes qui n'auront pu venir.

Nous avons quelques custodes que nous pourrons prêter (mais pas en nombre infini)

* il y a une question de lieu à régler concernant les messes à Chevrières, j'en tiendrai informés ceux qui voudraient s'y rendre.

* la messe du dimanche à 10h30 à Bellevue sera diffusée sur Facebook ( https://www.facebook.com/psldsg/ ), tant que les célébrations dans les églises n'auront pas reprises.

 

Bonjour à tous,
 
Je me "contente" de cette brève méditation ce matin pour aborder le sujet annoncé hier mais dont la réalisation n'arrive que ce matin.
Je précise que bien que ce mot parte dans tout le doyenné du sud Grésivaudan, ce qui va être dit au sujet des messes, n'engage que la Paroisse St Luc.
 
Les célébrations publiques dans nos églises ne peuvent pas encore reprendre, elles le pourront au delà du 2 juin qui reste pour l'instant la date en vigueur même s'il est possible que cette reprise soit avancée au 29 mai.
 
Dans ce temps de 3 semaines, les rassemblements sont autorisés dans la limite de 10 personnes ce qui va nous permettre de vous proposer, dans cette limite de 10 personnes, de participer aux célébrations des messes de semaine et du dimanche dont vous trouverez la liste ci-dessous. Ces messes n'auront pas lieu dans les églises mais dans les salles paroissiales, La Chapelle de Bellevue, ou à domicile.
 
Puisqu'il faut compter le célébrant dans l'effectif des 10 personnes, c'est 9 fidèles qui pourront ce joindre à chaque célébration.
Quoique cela soit étrange à dire, il faudra IMPERATIVEMENT s'inscrire à la maison paroissiale pour participer à ces célébrations : il n'y aura pas de dérogation pour une 11e personne qui arriverait à l'improviste ! Nous devons respecter strictement le cadre, étroit certes, qui nous est donné.
Pour permettre à un plus grand nombre de personnes de participer, dans un premier temps, vous ne pourrez vous inscrire qu'à une seule célébration de la période et dans la limite de deux personnes d'un même foyer à la même célébration (ces critères seront ajustés selon l'afflux des demandes).
 
Je vous demande de faire preuve de solidarité en diffusant cette information auprès des personnes qui n'ont pas accès à internet.
Le Secrétariat de la maison paroissiale sera ouvert du mercredi au Vendredi de 9h à 12h (04 76 38 12 84) et en dehors de ces horaires je suis joignable au 06 88 29 05 48.
Je serai disponible pour le sacrement de la réconciliation de 9h30 à 11h les samedi 16,23 et 30 à l'église de St Marcellin.
 
 
Voici les célébrations du 11 au 24 mai (nous ajusterons pour la 3e semaine selon l'évolution de la situation)
 
Lundi 11 Messe à Bellevue à 18h15
 
Mardi 12 Messe au prieuré de Chatte à 18h 
               Messe à Bellevue à 18h15
 
Mercredi 13 Messe à Bellevue à 18h15
 
Jeudi 14 Messe au prieuré de Chatte à 18h 
               Messe à Bellevue à 18h15
 
Vendredi 15 Messe à la Cure de Chevrière à 18h 
                    Messe à Bellevue à 18h15
 
Samedi 16 Messe à Bellevue à 11h15 (messe du jour)
                  Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche)
                  Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche)
 
Dimanche 17 Messe à Bellevue à 10h30
                      Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30
 
Lundi 18 Messe à Bellevue à 18h15
 
Mardi 19 Messe au prieuré de Chatte à 18h 
               Messe à Bellevue à 18h15
 
Mercredi 20 Messe à Bellevue à 18h15
 
Jeudi 21(fête de l'Ascension)
               Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30
               Messe au prieuré de Chatte à 18h 
 
Vendredi 22 Messe à la Cure de Chevrière à 18h 
                     Messe à Bellevue à 18h15
 
Samedi 23 Messe à Bellevue à 11h15 (messe du jour)
                  Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche)
                  Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche)
 
Dimanche 24 Messe à Bellevue à 10h30
                      Messe chez Pierre et Chantal Milliat à St Lattier à 10h30
 

 

 

 

BON DIMANCHE A TOUS !

Que Dieu vous bénisse.

 

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Samedi 09 mai

Christ Pantocrator, Monastère Ste Catherine, Mont Sinaï, XIIIe s.

 

Qui m'a vu, a vu le Père.

 

En ce samedi, je vous invite à entrer avec Marie dans la contemplation du Christ.

Une contemplation qui regarde Jésus de Nazareth et qui voit l'action du Christ, indissociable de l'oeuvre du Père dans la communion de l'Esprit.

Les évangiles nous raconte la vie de Jésus mais nous donne à voir et à contempler, avec toutes les Ecritures, l'oeuvre de Dieu.

 

Qui m'a vu, a vu le Père.

 

 

 

Bonjour à tous,

 

Je me "contente" de cette brève méditation ce matin pour aborder le sujet annoncé hier mais dont la réalisation n'arrive que ce matin.

Je précise que bien que ce mot parte dans tout le doyenné du sud Grésivaudan, ce qui va être dit au sujet des messes, n'engage que la Paroisse St Luc.

 

Les célébrations publiques dans nos églises ne peuvent pas encore reprendre, elles le pourront au delà du 2 juin qui reste pour l'instant la date en vigueur même s'il est possible que cette reprise soit avancée au 29 mai.

 

Dans ce temps de 3 semaines, les rassemblements sont autorisés dans la limite de 10 personnes ce qui va nous permettre de vous proposer, dans cette limite de 10 personnes, de participer aux célébrations des messes de semaine et du dimanche dont vous trouverez la liste ci-dessous. Ces messes n'auront pas lieu dans les églises mais dans les salles paroissiales, La Chapelle de Bellevue, ou à domicile.

 

Puisqu'il faut compter le célébrant dans l'effectif des 10 personnes, c'est 9 fidèles qui pourront ce joindre à chaque célébration.

Quoique cela soit étrange à dire, il faudra IMPERATIVEMENT s'inscrire à la maison paroissiale pour participer à ces célébrations : il n'y aura pas de dérogation pour une 11e personne qui arriverait à l'improviste ! Nous devons respecter strictement le cadre, étroit certes, qui nous est donné.

Pour permettre à un plus grand nombre de personnes de participer, dans un premier temps, vous ne pourrez vous inscrire qu'à une seule célébration de la période et dans la limite de deux personnes d'un même foyer à la même célébration (ces critères seront ajustés selon l'afflux des demandes).

 

Je vous demande de faire preuve de solidarité en diffusant cette information auprès des personnes qui n'ont pas accès à internet.

Le Secrétariat de la maison paroissiale sera ouvert du mercredi au Vendredi de 9h à 12h (04 76 38 12 84) et en dehors de ces horaires je suis joignable au 06 88 29 05 48.

Je serai disponible pour le sacrement de la réconciliation de 9h30 à 11h les samedi 16,23 et 30 à l'église de St Marcellin.

 

 

Voici les célébrations du 11 au 24 mai (nous ajusterons pour la 3e semaine selon l'évolution de la situation)

 

Lundi 11 Messe à Bellevue à 18h15

 

Mardi 12 Messe au prieuré de Chatte à 18h 

               Messe à Bellevue à 18h15

 

Mercredi 13 Messe à Bellevue à 18h15

 

Jeudi 14 Messe au prieuré de Chatte à 18h 

               Messe à Bellevue à 18h15

 

Vendredi 15 Messe à la Cure de Chevrière à 18h 

                    Messe à Bellevue à 18h15

 

Samedi 16 Messe à Bellevue à 11h15 (messe du jour)

                  Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche)

                  Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche)

 

Dimanche 17 Messe à Bellevue à 10h30

                      Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30

 

Lundi 18 Messe à Bellevue à 18h15

 

Mardi 19 Messe au prieuré de Chatte à 18h 

               Messe à Bellevue à 18h15

 

Mercredi 20 Messe à Bellevue à 18h15

 

Jeudi 21(fête de l'Ascension)

               Messe à la Maison Abbatiale de St Antoine à 10h30

               Messe au prieuré de Chatte à 18h 

 

Vendredi 22 Messe à la Cure de Chevrière à 18h 

                     Messe à Bellevue à 18h15

 

Samedi 23 Messe à Bellevue à 11h15 (messe du jour)

                  Messe au prieuré de Chatte à 18h30 (messe anticipée du dimanche)

                  Messe à la cure de St Romans à 18h30 (messe anticipée du dimanche)

 

Dimanche 24 Messe à Bellevue à 10h30

                      Messe chez Pierre et Chantal Milliat à St Lattier à 10h30

 

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

Préparez le chemin du Seigneur.

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 08 mai

Je suis le chemin, la vérité et la vie

 

Bonjour à tous,

 

Vous vous souvenez... QUELQU'UN, pas quelque chose...

L' évangile de ce jour me permet d'en remettre une petite couche...

 

JE SUIS LE CHEMIN, LA VERITE ET LA VIE

 

Le Chemin, la Vérité, la Vie c'est QUELQU'UN 

En temps que chrétien, nous ne suivons un enseignement, des "valeurs", une morale, etc... nous allons à la rencontre de QUELQU'UN ;

Pour vivre cette rencontre il faut bien sûr se laisser enseigner, il faut nous convertir pour vivre comme lui-même à vécu pour nous, il vaut aimer comme lui-même nous a aimés, il vaut nourrir ce lien par la vie sacramentelle par laquelle il se donne à nous et par la vie de prière par laquelle nous dialoguons avec lui, ... mais tout cela ne doit pas nous faire perdre de vue que c'est QUELQU'UN que notre foi nous conduit à rencontrer.

 

Si je peux résumer ainsi il ne s'agit pas de faire comme (=appliquer la recette de) quelqu'un, mais de faire en communion avec QUELQU'UN.

 

 

 

à partir de lundi, un petit redémarrage sera possible.

L'éventuel deuxième message de ce jour, mais il n'arrivera peut-être que demain, vous fera part de ce qui sera mis en place en matière de célébration de la messe dans le strict respect de ce qui est possible jusqu'à la fin du mois de mai : rassemblement de 10 personnes maximum et pas de célébration publique (donc pas dans les églises paroissiales).

 

 

Ce lundi soir 11 mai, nous vous proposons un "Apéro à la foi" par Visioconférence à partir de 18h30.

- 1ère condition indispensable qu'il faudra remplir : avoir devant soi un verre avec quelque chose à boire et des "crunch" à grignoter (Sinon ce n'est pas un Apéro) !

- 2ème condition avoir un ordinateur équipé d'une caméra (je sais que ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde)

 

Ensuite et en préalable il faut que nous convenions du logiciel que nous utiliserons : Skype, Zoom ou Jitsi meet

Il faut donc que ceux qui sont intéressés et qui remplisse déjà la 2e condition répondent au sondage suivant :

 

1/ J'utilise déjà :  Skype   /    Zoom   /    Jitsi   (effacer la ou les mentions inutiles)

 

2/ Mon navigateur internet est :     - Internet explorer ou edge (Microsoft) (symbole un e bleu)

                                                       - Google Chrome  (symbole un cercle avec du vert du rouge et du jaune au pourtour et un point bleu au milieu)

                                                       - Firefox (symbole un renard avec une queue de feu qui entour le globe terrestre)

              

 

Pour information : - les applications Skype et Zoom demandent une installation et la création d'un compte.

                              - Avec Zoom, la version gratuite limite le temps à 40mn mais nous pouvons relancer à l'infini pour 40 nouvelles minutes

                              - Jitsi est à priori plus simple car il ne nécessite pas d'installation mais il fonctionne de préférence avec Google Chrome (version récente!) 

 

Selon vos retours, nous vous dirons sur quelle plateforme aura lieu le rendez-vous et le moyen de la rejoindre.

Si vous avez des suggestions d'autres outils n'hésitez pas à faire des suggestions.

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

 

Père David

 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 07 mai

Quittant l’île de Chypre pour l’Asie Mineure,

Paul et ceux qui l’accompagnaient s’embarquèrent à Paphos

et arrivèrent à Pergé en Pamphylie. (...)

Ils poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé

et arrivèrent à Antioche de Pisidie.

 

Bonjour à tous,

 

Puisque les Actes des Apôtres, dans la lecture de ce jour, poursuit le récit du premier voyage missionnaire de Paul, j'attire aujourd'hui votre attention sur ces voyages missionnaires dont vous trouverez le tracé sur la carte ci-dessous.

image

Voici les chapitres du livre des Actes des Apôtres dans lesquels ces voyages sont évoqués.

1er Voyage.  Actes 13-14

2e Voyage.   Actes 15,36-18,22

3e Voyage.   Actes 18,23-21,17

Voyage de la captivité vers Rome.   Actes 27

 

 

 

Pour avoir une petite idée de ce que furent ces voyages, voici ce que Paul en raconte en résumé dans la 2e lettre aux Corinthiens (11, 24-28) :

 

24 Cinq fois, j’ai reçu des Juifs les trente-neuf coups de fouet ;

25 trois fois, j’ai subi la bastonnade ; une fois, j’ai été lapidé ; trois fois, j’ai fait naufrage et je suis resté vingt-quatre heures perdu en pleine mer.

26 Souvent à pied sur les routes, avec les dangers des fleuves, les dangers des bandits, les dangers venant de mes frères de race, les dangers venant des païens, les dangers de la ville, les dangers du désert, les dangers de la mer, les dangers des faux frères.

27 J’ai connu la fatigue et la peine, souvent le manque de sommeil, la faim et la soif, souvent le manque de nourriture, le froid et le manque de vêtements,

28 sans compter tout le reste : ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises.

 

 

 

Une promenade de santé... dont voici l'évaluation kilométrique approximative :

 

Le premier voyage : 2 500 km

Le second voyage : 4 900 km

Le troisième voyage : 5 300 km

Le quatrième voyage : 3 800 km

 

 

 

 

Information anticipée pour la semaine prochaine :

Je vous relaie l'information parue dans le journal La Croix ce mardi (voir article ci-dessous).

Le Pape François a annoncé lors de la prière du Regina Coeli dimanche 3 mai l'acceptation de la proposition du Haut Comité pour la Fraternité Humaine qui appelle à une prière des croyants de toutes les religions le jeudi 14 mai prochain.

Ce haut comité est né, suite à la déclaration d'Abu Dhabi du 4 février 2019 dont je vous joins également le texte ci-dessous

 

 

De plus suite à l'intervention du premier ministre cet après-midi et la visioconférence de l'équipe paroissiale ce soir, j'espère pouvoir vous donner demain quelques informations sur ce que nous pourrons faire entre 11 mai et la reprise des cultes le 2 juin (ou 29 mai).

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 06 mai

« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul

en vue de l’œuvre à laquelle je les ai appelés. »

 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous,

 

Les actes des Apôtres nous raconte ce jour l'envoi en mission, par l'Esprit Saint, de Barnabé et Saul (Paul) qui vont partir pour Chypre (dont est originaire Barnabé) puis pour l'Asie Mineure : ce sont là les prémices de l'extension mondiale de la bonne nouvelle qui jusqu'alors n'avait pas dépassé l'aire géographique de la Palestine.

 

Laissons-nous interroger aujourd'hui, bien que nous ne soyons pas réunis dans un même lieu, nous sommes unis par la prière et pour une part, nous jeûnons ... d'Eucharistie.

L'Esprit parle sans aucun doute à l'Eglise et au coeur de chacun pendant ce temps si particulier ; vers quels horizons nouveaux nous invite-t-il à nous mettre en route ?

 

Abraham est parti vers un pays qu'il ne connaissait pas... (Gn 12,1sv)

Marie s'est mise en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée ... (Lc 1, 39)

Le diacre Philippe est parti vers une route déserte... (Ac 8, 26-38)

Saul et Barnabé partent pour Chypre ... (Ac 13,4)

 

Où irons-nous à l'écoute de l'Esprit ?

 

 

Bonne journée à tous.

Portez-vous bien.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

Documents ci-dessous :

 

  • La belle émission sur Ste Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face diffusée lundi soir sur France 3 m'a fair repenser au texte par Pierre, dans lequel la petite Thérèse évoque l'épidémie d'influenza en 1891.

 

  • Vous trouverez aussi un article pour réfléchir à nos églises fermées, publié dans La Vie et envoyé par Nicole.

 

  • Et encore, la déclaration de Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, et qui est originaire de la Drôme voisine.

 

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi 05 mai

Et c’est à Antioche que, pour la première fois,
les disciples reçurent le nom de « chrétiens ». (Ac 11,26)

 

 

 

Le Père David ayant bien fait rigolé

le 4 mai,

se trouva fort dépourvu,

quand le 5 fut venu...

 

 

Bonjour à tous,

 

Un peu de sagesse de ma part - il m'en manque donc visiblement - m'aurait fait distiller parcimonieusement ce que je vous ai livré hier et qui visiblement vous a apporté le réconfort que j'en attendais.

Je parle de distiller parcimonieusement, non pas pour être avare, mais pour pouvoir vous livrer un peu de réconfort chaque jour... seulement voilà, je vous ai tout livré hier...

 

 

Du coup, je redeviens un peu sérieux, pardon.

 

J'attire votre attention sur la fin de la première lecture de ce jour que j'ai mis en exergue au début de ce message (sous la date du jour en face de l'image).

Et je vous invite à aimer ce nom de "chrétien" qui était probablement d'abord un sobriquet pour désigner cette nouvelle secte juive qui se référait à ce Jésus qui était mort crucifié à Jérusalem et que ses disciples disaient être ressuscité.

 

CHRETIEN - Fidèle du Christ 

 

"Donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens,

de rejeter ce qui est indigne de ce nom,

et de rechercher ce qui lui fait honneur"

(Prière d'ouverture du lundi de la 3e semaine de Pâques / et du 15e dimanche du Temps Ordinaire)

 

Plus qu'un état de fait, être CHRETIEN, c'est un objectif qui nous appelle à une conversion permanente pour que nous soyons vraiment ce que ce nom dit que nous sommes.

Chacun selon notre vocation (petit rappel de dimanche) nous sommes appelés à manifester que nous sommes fidèles du Christ "non pas avec des paroles et des discours, mais en actes et en vérité" (cf. 1Jn 3,18)

 

 

Vous trouverez ci-dessous, la transcription d'une émission radio de "Fréquence protestante" d'octobre 2011 sur l’origine de ce nom.

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse.

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Lundi 04 mai

 

Le baptême du centurion Corneille

 

 

 

Bonjour à tous,

 

Nous avons été très sérieux la semaine dernière avec la méditation sur le pain de vie, qui je l'espère aura été fructueuse pour vous comme elle l'a été pour moi.

Je recherchais donc, pour nous détendre, une petite histoire dont j'avais un vague souvenir à propos de baptême et de communion. J'ai fini par la retrouver dans une version un peu différente mais c'est bien celle-là :

 

Un curé discute avec un confrère à propos des pigeons qui ont élu domicile dans le clocher de son église. Il n’arrive pas à s'en débarrasser. 

- J’ai tout essayé : les enfumer, les empoisonner, etc… ils reviennent toujours. Tu n’as pas ce problème chez toi ?

- Si je l’ai eu, mais j’ai trouvé une solution radicale.

- Ah bon ! Laquelle ?

- Je les ai baptisés, leur ai fait faire leur première communion et après je ne les ai plus revus.

 

 

La quête de celle-ci m'a amené à en trouver d'autres. Bonne lecture...

 

 

1) Monsieur le Curé n'a qu'un défaut : Chaque fois qu'il confesse, il donne toujours la même pénitence aux pénitents, exactement. 

Ce jour-là, c'est justement lui qui confesse. Un petit garçon entre au confessionnal et avoue qu'il a fait le poirier pendant le cours d'histoire, juste pour provoquer la maîtresse.

-le poirier ? demande le vieux curé, qu'est-ce que c'est ?

-Si vous voulez, je vous fait une démonstration dans l'allée de l'église, propose le petit garçon. Il termine sa confession, reçoit l'absolution et sort du confessionnal, ainsi que le curé pour la démonstration. 

Le petit garçon fait la démonstration dans l'allée, sous les yeux attentifs du curé…  et sous les yeux éberlués de deux dames d'âge mûr qui attendaient leur tour pour se confesser. La première dit alors à la seconde : "Fuyons !  Vous avez vu la pénitence du jour ? 


2) Un évêque, de retour de voyage par le train, arrive en gare chargé d’une énorme valise qu’il a bien du mal à soulever. Descendant sur le quai encombré de ce volumineux bagage, il tombe nez à nez avec un porteur qui le reconnaît aussitôt et lui dit : « Ne bougez pas, Monseigneur, je vais chercher le diable ! » 


3) Paroles d’Evangile.

Une mère de famille est poussée à bout par son fils. Elle lui promet : « Désormais, je ne te parlerai plus que par des citations de la Bible !» Le lendemain matin, le fils ne se lève pas. Voyant qu’il va être en retard, sa mère monte, ouvre la porte de sa chambre et lui crie : « Lève-toi et marche ! » (Lc 8, 54) En se retournant sous ses couvertures, le fils lui répond : « Femme, mon heure n’est pas encore venue » (Jn 2, 4).  


4) Louons le Seigneur!

- Dis, papa, c’est vrai que Dieu est accessible à tout le monde?

-Bien sûr, mon chéri !

- C’est gratuit ou il faut payer ?

-Ben voyons, réfléchis, le Seigneur c’est gratuit ! Il s’est donné pour nous, pourquoi veux-tu que ce soit payant ?

- Alors, pourquoi on dit qu’il faut le louer? » 


5) Une femme, alors qu’elle a dépassé la trentaine, prie ainsi :« Seigneur, je ne t’ai jamais rien demandé pour moi-même. Tu le sais bien et ce n’est pas maintenant que je vais commencer. Mais je t’en supplie ; accorde un gendre à ma mère ! »


6) La légende dorée vaticane raconte qu'un jour, voyant le Pape Jean-Paul II revenir fatigué de voyage, la sœur Eufrozyna se serait adressée à lui telle une mère : « Je suis préoccupée pour votre Sainteté ». « Je suis aussi préoccupé pour ma sainteté », aurait répondu le Pape qui avait l'habitude de se moquer gentiment de ses dévouées compatriotes.


7) Un prêtre avait été muté dans une paroisse en difficulté.  Un an plus tard, son évêque visite la paroisse et constate avec plaisir qu'elle a évolué très favorablement. 
Désireux de manifester sa satisfaction tout en préservant l'humilité de son prêtre, il lui dit :

- Quel magnifique travail l'Esprit Saint a fait dans cette paroisse par votre intermédiaire ! Oui, monseigneur, répond le prêtre. 
- Mais vous auriez dû voir l'état de la paroisse lorsque l'Esprit Saint était seul à s'en occuper ! 


8) Un père de famille se plaint auprès de son curé :

Les choses étaient bien différentes quand j'étais gamin. Aujourd'hui, mon fils a une télévision couleur, un ordinateur, un magnétoscope, un frigo, une chaîne hi-fi et un téléphone dans sa chambre. Ce qui m'oblige, quand je dois le punir, à l'envoyer dans la mienne ! 


9) Voici l'affiche qu'on pouvait trouver à l'entrée d'un supermarché du Bricolage :

« Bricoleurs, oubliez vos complexes. N'oubliez jamais que le Titanic a été construit par des professionnels et l'Arche de Noé par un amateur. » 


10) Méditation :  Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations ;  Judas, par exemple, avait des amis irréprochables. 


11) Après le Concile Vatican II, un curé de paroisse veut expliquer à ses paroissiens qu'ils peuvent communier en recevant l'hostie sur la langue ou dans les mains.

Il leur dit: « Pour la communion, vous avez deux possibilités : à genoux sur la langue ou debout sur les mains ! »


12) Des scribes amènent à Jésus une femme. Ils lui disent qu'elle est adultère et que la loi la condamne à la lapidation. Jésus s'adresse alors à son entourage et prononce ces mots bien connus : « Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. »

A ce moment-là une pierre siffle aux oreilles de Jésus et vient atteindre la femme adultère. Jésus se retourne rouge de colère et dit : « Oh écoute Maman, tu trouves ça drôle ? !!! »


13) Un groupe d'amis anglais en voyage en France décida d'assister à une messe, bien qu'aucun d'eux ne comprenne le français. Pour ne pas se faire remarquer, ils se conformèrent à l'attitude de leurs voisins, se levant, s'asseyant et s'agenouillant en même temps que le reste de l'assistance. A un moment, le prêtre dit quelque chose et, juste à côté d'eux, un homme se leva. Ils l'imitèrent. Alors, tout le monde éclata de rire. 

Après la messe, le prêtre, qui parlait anglais, leur expliqua qu'il avait annoncé une nouvelle naissance dans la paroisse et demandé au père de se lever.


14) Dans la vie, il vaut mieux donner que recevoir, affirme le curé dans son cours de catéchisme.

- Ah, dit le petit nouveau, ça doit être vrai. Mon père me le dit tout le temps.

- C'est bien mon petit. Et qu'est-ce qu'il fait ton papa dans la vie ?

- Il est boxeur.


15) Dans un grand ensemble de banlieue, un prêtre demande à un gamin qui joue dans la rue :

- Dis-moi, petit, tu sais où je peux trouver la gardienne ?

- Oui, monsieur, bâtiment E, au rez-de-chaussée, à gauche.

- Merci, mon petit. Mais ne m'appelle pas "monsieur" mais "mon père" !

- Ben ça, alors ! Et maman qui disait qu'on ne te reverrait jamais.


16) Après cinquante ans de mariage, un homme meurt. Six mois après c'est le tour de sa femme et elle le retrouve au Paradis. Elle court et lui dit : « Oh, mon chéri, que c'est bon de te revoir, tu m'as manqué, etc.... »

Et le mari : « Ah non, je t'en prie. Il y a cinquante ans, le curé a été très clair : jusqu'à ce que la mort nous sépare. »


17) Voici quelques perles d'annonces paroissiales.  Il s’agit d’avis placardés sur les portes des églises, des paroisses…

- A tous ceux qui ont des enfants et qui ne le savent pas encore, il y a dans la paroisse un espace réservé aux enfants.

- Jeudi prochain, à cinq heures de l’après-midi, il y aura une réunion du groupe des mamans.  Toutes les dames, qui souhaiteraient faire partie des mamans, sont priées de s’adresser au curé.

- Les réunions du groupe de développement de la confiance en soi ont lieu les vendredis, à vingt heures. Prière de rentrer par la porte de derrière.

- Vendredi à dix-neuf heures, les enfants de l’Oratoire feront une représentation de l’oeuvre “Hamlet” de Shakespeare, dans la salle paroissiale. Toute la communauté est invitée à prendre part à cette tragédie.

- Chère Dames, n’oubliez pas la prochaine vente pour nos oeuvres de charité. C’est une bonne occasion pour vous débarrasser des choses inutiles que vous avez chez vous. Amenez vos maris!

- Sujet de la catéchèse d’aujourd’hui: “Jésus marche sur les eaux”.

Sujet de la catéchèse de demain : “A la recherche de Jésus”.


- Le chœur des plus de soixante ans va cesser ses activités pendant l’été, avec les remerciements de toute la paroisse.

- Souvenez-vous dans vos prières de tous les désespérés et les fatigués de notre paroisse.  

- Le mois de novembre se terminera par une messe chantée par tous les défunts de la paroisse.

- Le prix du cours sur “Prière et jeûne” inclut les repas.

- S’il vous plaît, placez vos oboles dans l’enveloppe, avec les défunts dont vous souhaitez que l’on fasse mémoire.

- Mardi soir, il y aura un cassoulet dans la salle paroissiale. Ensuite il y aura un concert.

- Souvenez-vous que jeudi commencera la catéchèse pour filles et garçons des deux sexes.


18) Une petite fille demande un jour à sa mère : « Maman, comment la race humaine est-elle  apparue? » La maman répond: « Dieu fit Adam et Ève et ils eurent des enfants. C'est ainsi que la race humaine est apparue.»

Deux jours plus tard, la petite fille demande à son père la même question. Le père répond: « Il y a très longtemps existaient les singes. Au fil des années ils se transformèrent pour devenir des hommes. C'est ainsi qu'est apparue la race humaine. »

Confuse, la petite fille retourne voir sa mère et lui demande: « Maman comment se fait-il que tu m'aies dit que la race humaine a été créée par Dieu et que papa m'affirme qu'elle vient du singe ?». « Chérie, répondit la maman, c'est que moi je t'ai parlé de l'origine de ma famille et ton père de la sienne! »


19) Une petite pièce de 1 cents vient de mourir.  Après une vie exemplaire, elle monte au paradis, un peu inquiète du sort que lui réserve saint Pierre.  En arrivant, elle est accueillie chaleureusement par tous les anges et saint Pierre en personne l'embrasse et l'installe sur le plus beau nuage du Paradis. On la traite comme une reine, elle-même ne comprend pas ce qui lui arrive......
Peu de temps après, c'est un billet de 20 € qui passe l'arme à gauche.
Le voilà aussi au paradis.
Mais l'accueil est nettement plus froid et saint Pierre lui montre un discret petit nuage en lui disant que sa place est là. Lui, le billet de 20€, est laissé de côté et personne ne s'occupe de lui, alors que pour la pièce de 1 cents, tout le monde se met en 4....  Quelques temps plus tard, le billet de 20€ n'y tenant plus, demande à parler à saint Pierre :  " saint Pierre, comment se fait-il que la pièce de 1 cents soit traitée comme une reine et que moi, le billet de 20€, je sois mis de côté ?"  Et saint Pierre lui répond : « Toi, tu t'écrases, ... on t'a pas souvent vu à la messe ! »


20) Quatre mères de prêtres discutent des mérites de leurs fils. 
- Le mien, dit la première, est curé. Quand il entre quelque part, on lui dit : "Bonjour Mon Père". 
- Mon fils, dit la deuxième, est évêque. Quand il entre dans une pièce, on lui dit : "Bonjour Monseigneur". 
- Hé ben mon fils, continue la suivante, est cardinal. Quand il arrive on lui dit : "Bonjour Eminence". 
La quatrième femme réfléchit un moment et finit pas dire : 
- Mon fils mesure 2 mètres et pèse 135 kilos. Quand il entre quelque part, les gens disent : - "Oh, mon Dieu !!!"


21) Un curé de chez nous part en mission pour l’Afrique. Alors qu’il traverse la jungle, pour se rendre dans un village retiré pour porter la Bonne Parole, il se sent suivi. Un lion est en train de chercher sa proie. Prit d’une peur panique, le curé se met à courir pour essayer d’échapper à cette bête féroce pleine d’appétit. Mais il comprend qu’il est inutile de fuir davantage. Le lion est juste derrière lui et va le rattraper rapidement.

Alors, le curé s’agenouille et prie Dieu :

- Mon Dieu, inspirez une pensée chrétienne à ce lion.

A ce moment-là, le lion prêt à le dévorer s’arrête net

Le prêtre dit :

- Merci mon Dieu !

Le lion s’agenouille, joint ses deux pattes avant et dit :
- Mon Dieu, bénissez le repas que je vais prendre.

 

 

Après cet exercice "zygomatiqual"...

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

dimanche 3 mai

Le Christ Bon Pasteur, mosaïque du mausolée de Galla Placidia à Ravenne (Italie)

Ce mausolée fait parti du Patrimoine mondiale de l'Unesco

 

Chers frères et sœurs, spécialement en cette Journée, mais aussi dans l’action pastorale ordinaire de nos communautés, je désire que l’Eglise parcoure ce chemin au service des vocations, en ouvrant des brèches dans le cœur de chaque fidèle, pour que chacun puisse découvrir avec gratitude l’appel que Dieu lui adresse, trouver le courage de dire "oui", vaincre la fatigue dans la foi au Christ et, enfin, offrir sa vie comme un cantique de louange pour Dieu, pour les frères et pour le monde entier. Que la Vierge Marie nous accompagne et intercède pour nous.

(dernier paragraphe du message du Pape François pour cette 57e journée mondiale de prière pour les vocations)

 

 

 

Bonjour à tous,

 

En ce 4e dimanche de Pâques, l'Eglise lit chaque année un passage du chapitre 10 de l'évangile selon Saint Jean ; et ce dimanche a pris le nom de ce passage de l'évangile et est donc appelé dimanche du Bon Pasteur. Depuis 1964, c'est aussi la journée mondiale de prière pour les Vocations. Vous avez trouvé joint au message d'hier de quoi honorer cette dernière dimension de ce dimanche.

 

Je disais hier, en point d'orgue de la méditation sur le discours sur le Pain de Vie, que dans l'Eucharistie nous recevons : "QUELQU'UN qui nous connaît mieux que nous mêmes, QUELQU'UN qui se donne à nous et qui, par là, nous donnes de devenir vraiment ce que nous sommes : des filles et fils bien-aimés du Père."

C'est là notre vocation, l'appel fondamental que le Père adresse à chacun : accueillir l'amour paternel par lequel il a appelé tout Homme à la vie et devenir pour la vie éternelle ses fils et ses filles bien-aimés.

Le Christ Bon pasteur guide chacun d'entre nous sur ce chemin ; que chacun de nous puisse, en ce jour, découvrir, redécouvrir, approfondir ce chemin personnel par lequel le Bon Pasteur nous conduit en communion avec tous, sur le chemin de la Vie surabondante.

 

La Vie, c'est être ce que nous sommes ;

ce que nous sommes, c'est le Christ qui nous donnes de le recevoir ;

c'est à ce don que nous communions dans le sacrement de l'Eucharistie où le Christ EN PERSONNE, donne sa vie à ses brebis pour qu'elles aient la vie, et qu'elles l'aient,t en abondance.

 

Bonne journée à tous !

N'oublier pas que c'est Dimanche !

Comme vous avez préparé votre coeur, préparez votre table !

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

Et lisez ce message jusqu'au bout, il y a encore quelques informations ...

 

 

Chants (pour la paroisse St Luc)

 

Vous trouverez ci-dessous deux chants que la chorale paroissiale travaille en ce moment et qui seront mis en oeuvre lors de prochaines célébrations.

En prenant le temps de les écouter (je que je vous remercie par avance de faire), vous vous les mettrez dans l'oreille et vous pourrez plus facilement joindre vos voix à celles des choristes.

 

"Il prie deux fois celui qui chante bien" (St Augustin)

 

Préparons nous donc à bien prier/chanter ensemble.

 

 

 

Chapelet

 

Je vous transmet l'intention qu'avec force, Valérie confie à notre prière ainsi que le chant qu'elle joint à son appel :

Je souhaiterais lors de nos rendez vous de 15h30 que mes frères et soeurs se joignent à moi pour invoquer Marie sur les souffrances que les enfants endurent dans le monde afin que nous ne permettions pas aux démons de salir, d'assassiner nos enfants, d'atteindre leurs âmes. ÇA CE N'EST PAS PERMIS, nous ne jugeons pas, cela ne nous appartient pas ; ce qui nous appartient c'est de protéger nos enfants, les éduquer, dénoncer et chasser la perversion. Dieu est en colère on ne touche pas aux enfants, sur ce sujet, aucun pardon, la position doit être forte, unique, irrévocable et universellement entendue, pas dans un 1 an mais bien immédiatement. Nous avons besoin de notre Église plus que jamais pour crier : ne touchez pas aux enfants. Merci pour votre écoute, je devais le dire.

 

https://youtu.be/9MnNjnDonFU

 
youtu.be
En hommage aux enfants victimes, ici ou ailleurs...

 

Petite annonce d'Anne-Marie :
Connaissez vous quelqu'un qui serait intéressé par tous les numéros de "La Vie" de l'année dont je peux faire profiter. Les articles sont très intéressants et je trouve dommage de ne pas les passer à d'autres? Je me chargerai de les porter aux personnes intéressées ....MERCI‌

Donc les personnes intéressés peuvent me le faire savoir, je vous mettrais en contact avec Anne-Marie.

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Samedi 2 mai

Saint Athanase, évêque et docteur de l'Eglise

 

Bonjour à tous,

 

Avec saint Athanase, c'est le deuxième docteur de l'Eglise (voir la liste donnée mercredi) que nous fêtons cette semaine ;

Je souligne cette fête parce que c'est par le récit qu'en à fait Athanase que nous connaissons la vie de saint Antoine le Grand.

Et aussi parce qu'Athanase a été, au milieu du IVe siècle, le grand défenseur de la divinité du Christ proclamée en 321 au concile de Nicée, mais toujours contestée par le prêtre Arius et ceux qui le suivent : les ariens (!!! rien à voir avec les aryens). Cette crise arienne va profondément marquer et diviser l'Eglise pendant plus d'un siècle, jusqu'au concile de Chalcédoine en 451.

 

Voilà pour l'histoire...

 

Revenons une dernière fois, puisque il s'achève dans l'évangile de ce jour, au le discours sur la Pain de Vie

 

Face à l'Eucharistie, c’est devant un mystère que nous nous trouvons. Les affirmations de Jésus « Je suis le Pain de la Vie » ou encore « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui » sont des paroles mystérieuses. Ce qui ne veut pas dire qu’elles sont incompréhensibles mais qu’elles demandent que nous soyons initiés à leur signification qui pour une part n’est pas saisissable immédiatement.

 

Au terme de ce discours, la question est là : voulons-nous faire confiance au Seigneur pour avancer plus loin dans la compréhension de ce mystère ?

 

Dans ce passage qui conclut le discours de Jésus, à cette question de confiance, certains répondent : non, et ils cessent de l'accompagner.

 

Quant aux Apôtres, par la bouche de Pierre, ils font ce pas dans la foi nécessaire pour entrer dans le chemin d’initiation qui les conduira, vers la compréhension de ce grand mystère auquel ils participeront, non seulement en étant présent à la Cène, et en faisant plus tard, en mémoire de Lui, cela même que le Seigneur avait accompli, mais, bien plus encore, en donnant à leur tour leur vie comme le Christ l’a donnée pour eux et pour la multitude en rémission des péchés.

 

Ce sacrifice eucharistique dans lequel le Christ se donne à nous comme le Pain de la Vie, ce sacrifice auquel les disciples ont pris part, ce sacrifice auquel nous participons en célébrant l'Eucharistie, est « source et sommet de toute la vie chrétienne » comme l’a déclaré le concile Vatican II (cf. Constitution sur l'Eglise Lumen Gentium n.11).

 

SOURCE ET SOMMET DE TOUTE LA VIE CHRETIENNE...

 

L'Eucharistie est le signe et le moyen par lequel Dieu nous donne d'accomplir notre vocation commune qui est la vie éternelle en Dieu.

 

Dans l'Eucharistie nous recevons QUELQU'UN et non pas quelque chose, 

QUELQU'UN qui nous connaît mieux que nous mêmes,

QUELQU'UN qui se donne à nous et qui, par là, nous donnes de devenir vraiment ce que nous sommes : des filles et fils bien-aimés du Père.

 

"Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles

quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…

Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. 

Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu."

(Ep 3, 18-19)

 

 

 

C'est un Bon Pasteur -- évangile de demain -- qui nous conduit à notre vocation -- demain est la journée mondiale de prière pour les vocations --

Voici donc pour demain, de quoi prier pour les vocations et réfléchir à notre vocation.

 

En plus des deux liens, ci-dessous, vous avez ci-après un set de table à imprimer (si vous le pouvez) et à mettre sur la table pour discuter tout en mangeant.

 

Calaméo - Livret de Prières pour les Vocations

Message pour la 57e Journée Mondiale de Prière pour les Vocations 2020 | François

 

Enfin, en ce mois de mai particulièrement, et en ce samedi, voici un chant qui nous tourne dans la confiance vers Marie :

Couronnée d'étoiles - Nous te saluons - YouTube

Bonne journée à tous !
Que Dieu vous bénisse !
 
Père David
 

PS : Rappel... on se "retrouve" à 15h30 pour la prière du chapelet... et demain à 10h30 pour la messe : https://www.facebook.com/psldsg/

_____________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

 

 

Vierge au serin avec son brin de muguet Vierge au serin avec son brin de muguet
Vierge au serin (détail) Vierge au serin (détail)

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 1er mai

Bonjour à tous,

et merci à Nicole qui nous offre, pour commencer ce mois de mai cette belle Vierge au serin avec son brin de muguet (voir ci-dessus)

Comme annoncé dans le deuxième message d'hier, je vous invite à marcher avec Marie pendant ce mois de mai qui sera encore un moi tout entier sans que nous puissions rassembler la communauté pour la célébration de l'Eucharistie.

 

"Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur" (Lc 2,19)

 

Avec elle poursuivons notre méditation eucharistique...

 

Pour quelle FIN, mais aussi pour quelle FAIM, venons-nous recevoir le Corps du Christ ? C’est autour de cette question, quelque soit la manière dont vous orthographiez la FIN/FAIM, que se joue le malentendu naissant entre Jésus et ses auditeurs dans ce discours sur le Pain de Vie. Ce n’est pas une question anodine car elle va causer, nous l’entendrons demain, le départ de nombreux disciples scandalisés que Jésus puisse dire : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. (…) Ma chair est la vraie nourriture,  et mon sang est la vraie boisson ».

 

Alors, pour quelle FIN/FAIM venons-nous ?

C'est la question que nous pose le discours sur le Pain de Vie, et à laquelle je souhaite que chacun réfléchisse, particulièrement pour la première communion d'après confinement, mais aussi pour chacune de nos communions.

 

Si c’est pour la FAIM de notre corps, si c’est pour la finalité de nourrir notre corps, alors il y a un véritable scandale. C’est comme cela que l’entend une partie des auditeurs de Jésus;  et c’est en l’entendant comme cela, que, dans les premiers siècles, on accusera les chrétiens d’anthropophagie.

Pour qui ne connaît que cette FIN/FAIM, la parole de Jésus est inaudible.

 

Mais est-ce bien de cette FIN/FAIM qu’il est question ? La parole de Jésus nous aide à répondre clairement : non.

 

Le pain du ciel n’est pas comme celui que les pères ont mangé. La Manne, même si elle est un don de Dieu qui annonce le don plus grand de l’Eucharistie, n’est qu’une nourriture pour le corps ; et, quand bien même, vous nourrissez votre corps de ce pain que Dieu lui même a donné, vous mourrez comme les pères qui ont vécu quarante ans dans le désert en se nourrissant de cette Manne.

 

Ce n’est pas pour nos corps que le Christ donne son Corps. Si sa chair est la vraie nourriture et son sang la vraie boisson, nous ne devons pas abaisser le Corps et le Sang du Christ au rang des aliments avec lesquels nous nourrissons et désaltérons nos corps.

 

Malgré la foi que nous mettons en la présence réelle du Seigneur dans son Eucharistie, nous pouvons être sur cette mauvaise pente, si nous recevons ce sacrement en négligeant de le recevoir pour ce qu’il est vraiment :

 

une communion au Corps et au Sang du Christ ressuscité ...

 

une communion à QUELQU'UN, et pas quelque chose...

 
 
Bonne journée à tous !
Que Dieu vous bénisse !
 
Père David
 
 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le (premier) mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 30 avril

Bonjour à tous,

 

Si vous avez prêté attention à l'objet de ce message, vous l'aurez compris, et sinon je vous le dis maintenant : il y aura un deuxième message aujourd'hui.

 

Une annonce ? une surprise ? un scoop ? un rebondissement inattendu ? ...

Vous saurez tout en suivant le prochain épisode du mot du jour !

 

Un indice ?

Ce n'est pas sans lien avec le saint du jour ...

Quel suspens !

 

Mais revenons au discours sur le Pain de vie...

image

 

 

 

 

https://youtu.be/R3OWMXaXOGM

Ensemble Vocal l'Alliance - Qui mange ma chair - YouTube

 
 
 
 
QUELQU'UN, et pas quelque chose...
 

La dernière phrase de l'évangile de ce jour va provoquer le scandale que nous verrons dans la suite du texte demain...

Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde.

Si doute il y avait, Jésus le lève : en employant le mot "chair" (sarx en grec), il nous redit avec force que ce n'est pas à un corps symbolique que nous communions, que c'est pas à un pain symbolique que prenons part ; et ses auditeurs vont se demander : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? », nous y reviendrons demain.

 

Notre communions au pain eucharistique n'est un symbole qui nous dit par le pain partagé que nous sommes en communion avec Jésus comme le sont des amis qui partagent le même pain en signe de fraternité.

Notre communion au pain eucharistique réalise, accomplit, en nous une communion qui fait de nous les membres de ce Corps auquel nous communions.

Je vous redonne à lire la belle phrase de saint Augustin :

« Chrétien, deviens ce que tu contemples, contemple ce que tu reçois, reçois ce que tu es : le Corps du Christ » (St Augustin)

Faire corps, vraiment.

"Tous deux deviendront une seule chair" (Gn 2,24 / Mt 19,5 / Mc 10,6)

 

Cette dernière citation nous renvoie plutôt au sacrement du mariage, mais je me permet d'y faire référence ici car, qu'est ce que le mariage, sinon une alliance entre les époux, une alliance à l'image de l'alliance du Christ et de son Eglise.

Et qu'est-ce que l'Eucharistie sinon le sacrement de l'Alliance nouvelle et éternelle ?

 

Tous, et particulièrement les époux, vous comprendrez que le jour de son mariage on ne reçoit pas quelque chose mais quelqu'un, fin ne fait pas alliance avec quelque chose mais avec quelqu'un

 

Pour chaque eucharistie donc, préparez-vous "comme la fiancée parée pour son époux" (Ap 21,2)

Recevez-le comme QUELQU'UN qui fait alliance avec vous, pas quelque chose...

 

Bonne journée à tous !

A tout à l'heure pour le deuxième message...

Que Dieu vous bénisse !

Père David

 

Le saviez-vous  ?

C'est depuis Saint Pie V, dont c'est la fête en ce 30 avril, que l'évêque de Rome se distingue des autres cardinaux par une soutane blanche plutôt que rouge.

En effet, Antonio Ghiselieri, qui deviendra le 225e pape sous le nom de Pie V, était religieux de l'ordre des dominicains et il a souhaité gardé l'habit blanc de son ordre après son élection ; ses successeurs ont gardée cette particularité.

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le (deuxième) mot du jour par le père David Ribiollet

Le (deuxième) mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 30 avril

Notre Dame des Champs, Saint Vérand

 

 

Le saint du jour étant saint Pie V,

Ce n'est ni vers le concile de Trente, auquel il a participé,

Ni vers le Catéchisme, qu'il a promulgué à la suite du dit concile,

Ni vers le Missel qu'il a réformé et qui est resté en usage jusqu'en 1969,

Ni vers le Bréviaire qu'il a également réformé,

 

Mais vers le Rosaire dont il a promu la récitation, particulièrement après la victoire navale de Lepante, le 7 octobre 1571.

 

Demain commence le moi de Mai, mois traditionnellement marial.

Tout au long de ce mois, qui sera encore partiellement un mois de confinement, et totalement un mois sans célébration liturgique publique, nous vous proposons un nouveau rendez-vous paroissial de prière.

 

Le rendez-vous ne sera pas nouveau pour ceux qui prient déjà la chapelet en lien avec le sanctuaire de Lourdes puisque nous vous proposons le même horaire : 15h30 chaque jour.

Nous vous invitons juste à en faire aussi un temps de communion paroissiale.

 

Pour ce temps de prière vous pouvez faire remonter vers moi des intentions de prière que je partagerai à tous pour que nous les portions ensemble dans cette prière quotidienne.

 

Vous trouverez ci-dessous, pour ceux qui en ont besoin, la liste des mystères et des clauses qui leur sont associés.

Ainsi qu'un extrait de la lettre de Jean-Paul II sur le Rosaire qui nous rappelle que prier le chapelet c'est contempler le Christ avec Marie.

 

En union de prière.

Que Dieu vous bénisse encore et toujours.

 

Père David

 

 

PS : Vous trouverez égalemet ci-dessous l'intégralité de la lettre de Jean-Paul II  :

____________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 29 avril

Catherine de Sienne (1347-1380), vierge et docteur de l'Eglise

Co-Patronne de l'Europe

 

Catherine, benjamine d'une famille très nombreuse (24 frères et sœurs) entend très jeune l'appel à se consacrer à Dieu. A seize ans, elle devient tertiaire dominicaine, tout en vivant sa vie d'austérité et de prière au milieu de sa famille. Elle fait vœu de virginité, mais le petit groupe des amis qui l'écoutent et la soutiennent (les Caterini) l'appelle "maman". Ascèse et oraison la font vivre en étroite union avec le Christ, tout en se préoccupant des réalités de la vie. Elle vient en aide aux pauvres et aux malades de Sienne, elle écrit aux grands de son temps. 

Son principal souci est l'unité de l'Église. Sans complexe, elle écrit au Pape, alors en Avignon, une lettre brûlante où elle le presse de revenir à Rome. Elle ira même le chercher. Lorsque la chrétienté occidentale sera divisée entre plusieurs papes, elle soutiendra Urbain VI et déploiera des trésors d'activité et de diplomatie pour rassembler l'Église autour de lui. 

Elle prend aussi partie dans les luttes où s'affrontent les villes italiennes. Elle, la recluse de Sienne, voyage inlassablement comme médiatrice dans le nord de l'Italie et le sud de la France. Pourtant cette activité débordante n'est pas le tout de sainte Catherine. Ce n'est que la face apparente d'une intense vie mystique, avec des extases durant lesquelles ses disciples, émerveillés, copient les prières qui s'échappent de ses lèvres. 

Son "Dialogue", qui est aussi un des classiques de la langue italienne, retrace ces entretiens enflammés avec le Christ, qu'elle rejoignit à 33 ans, dans la vision béatifique. 

Elle a été proclamée docteur de l'Église en 1970. 

Elle est copatronne de l'Europe où elle est célébrée par une 'fête': "Elle entra avec un regard sûr et des paroles de feu dans le vif des problèmes sociaux et politiques qui ont déchiré l'Europe de son époque." (Jean Paul II 1999)

 

Bonjour à tous,

 

Sainte Catherine de Sienne, avec les saintes Brigitte de Suède et Thérèse Bénédicte de La Croix (Edith Stein), et les saints Benoît, Cyrille et Méthode est patronne de l'Europe c'est pourquoi sa fête dans notre calendrier sur le Mercredi de la 3ème demain du temps pascal ; ceux qui parmi suivent Prions en Eglise ou Magnificat trouveront donc un autre évangile que celui du chapitre 6 de St Jean, ceux qui suivent le site AELF.org auront par contre bien la suite de l'évangile d'hier.

 

Voici donc pour tous la suite de la lecture continue du discours sur le Pain de Vie :

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (6, 35-40)

 

En ce temps-là,

Jésus disait aux foules :

« Moi, je suis le pain de la vie.

Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;

celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

Mais je vous l’ai déjà dit :

vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.

Tous ceux que me donne le Père

viendront jusqu’à moi ;

et celui qui vient à moi,

je ne vais pas le jeter dehors.

Car je suis descendu du ciel

pour faire non pas ma volonté,

mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.

Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé :

que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés,

mais que je les ressuscite au dernier jour.

Telle est la volonté de mon Père :

que celui qui voit le Fils et croit en lui

ait la vie éternelle ;

et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 

 

 

 

 

QUELQU'UN, et pas quelque chose...

 

Déjà Jésus disait hier : "Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde", et il évoque de nouveau aujourd'hui cette double dimension.

"Je suis descendu du ciel" : cela nous évoque tous le mystère de l'Incarnation, la naissance du Fils de Dieu parmi les hommes que l'Eglise célèbre particulièrement dans le Temps de l'Avent et le Temps de Noël ; Dieu s'est fait Homme, Jésus est vraiment homme, il a vraiment rejoint notre humanité, il est né, il a grandi comme chacun d'entre nous...

"Je les ressuscite" : cela évoque pour nous le mystère de la Rédemption, la proclamation du Royaume, la Passion, la Mort et la Résurrection que nous avons rappelé et que nous célébrons dans le cycle du Carême et du Temps Pascal ; Celui qui s'est fait homme nous a rejoint jusque dans la mort lui qui est Vivant et qui est vraiment Dieu avec le Père et l'Esprit saint pour les siècles des siècles ; il a vraiment donné sa vie pour nous : il a donné sa vie humaine pour nous donner sa vie divine ;

 

Quand nous recevons le Pain de la Vie, le Pain de Dieu, le Corps et le Sang du Christ, c'est tout ce grand mystère de l'Incarnation et de la Rédemption auquel nous venons prendre part ; c'est dans tout ce mouvement qu'il nous faut entrer, se laisser rejoindre par le Christ qui descend du ciel pour nous entraîner avec lui sur le chemin de la résurrection ;

La rencontre eucharistique que nous vivons en recevant cet admirable sacrement ne doit pas être un contact ponctuel - qu'il soit hebdomadaire ou quotidien -, mais une mise en mouvement pour que nous marchions avec celui qui nous a rejoint sur nos chemins d'Emmaüs.

 

"Celui qui déclare demeurer en lui doit, lui aussi, marcher comme Jésus lui-même a marché." (1Jn 2,6)

 

Et même si on parle de l'Eucharistie comme du Pain de la route (viatique), prenons garde de ne pas en faire un pain qu'on range sans attention dans sa besace, plus qu'un pain c'est un com-pagnon ... QUELQU'UN, et pas quelque chose ...

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

Pour votre culture, voici la liste des "Docteurs de l'Eglise" dont sainte Catherine de Sienne fait parti.

 

Docteurs proclamés au XIIIe siècle

En 1295, pour la première fois, un pape, Boniface VIII confère officiellement le titre de « docteur de l'Église » à quatre pères latins. Ce sont :

 

1 – Augustin d'Hippone (354-430), évêque.

2 – Ambroise de Milan (339-394), évêque.

3 – Jérôme de Stridon (vers 347-420), moine et traducteur de la Bible en latin (Vulgate).

4 – Grégoire Ier dit le Grand (540-604), pape.

 

Docteurs proclamés au XVIe siècle

Après le concile de Trente, en 1568, cette première liste est équilibrée par Pie V qui déclare quatre pères orientaux, également docteurs de l'Église. Ce sont :

 

5 – Athanase d'Alexandrie (vers 296-373), patriarche.

6 – Basile de Césarée, dit le Grand (330-379), évêque.

7 – Grégoire de Nazianze, dit Grégoire le Théologien (329-390), évêque.

8 – Jean Chrysostome (345-407), patriarche.

 

Le même Pie V confère également, en 1568, le titre à

 

9 – Thomas d'Aquin (1225-1274), religieux dominicain, appelé « Docteur commun », « docteur des docteurs » ou « docteur angélique ».

 

Peu après, en 1586, le titre est accordé par Sixte V à

 

10 – Bonaventure de Bagnorea (1221-1274), religieux franciscain, cardinal, appelé « Docteur séraphique ».

 

Docteurs proclamés au XVIIIe siècle

 

11 – Anselme de Cantorbéry (1033-1109) – 1720, évêque, appelé « Docteur magnifique ».

12 – Isidore de Séville (vers 560-636) – 1722, évêque.

13 – Pierre Chrysologue (vers 380-450) – 1729, évêque.

14 – Léon Ier dit le Grand (406-461) – 1754, pape.

 

Docteurs proclamés au XIXe siècle

 

15 – Pierre Damien (vers 1007-1072) – 1828, cardinal, religieux camaldule.

16 – Bernard de Clairvaux (1090-1153) – 1830, moine cistercien, appelé « Docteur savoureux ».

17 – Hilaire de Poitiers (315-367) – 1851, évêque.

18 – Alphonse de Liguori (1696-1787) – 1871, évêque, docteur en morale.

19 – François de Sales (1567-1622) – 1877, évêque, appelé « Docteur de l'Amour ».

20 – Cyrille d'Alexandrie (vers 380-444) – 1883, patriarche.

21 – Cyrille de Jérusalem (?-387) – 1883, patriarche.

22 – Jean Damascène (vers 675-vers 749) – 1883, moine.

23 – Bède le Vénérable (672/3-735) – 1899, moine.

 

Docteurs proclamés au XXe siècle

 

24 – Éphrem le Syrien (306-373) – diacre, proclamation le 5 octobre 1920 par Benoît XV.

25 – Pierre Canisius (1521-1597) – jésuite, auteur d'un catéchisme populaire, proclamation le 21 mai 1925 par Pie XI.

26 – Jean de la Croix (1542-1591) – carme, appelé « Docteur mystique », proclamation le 24 août 1926 par Pie XI.

27 – Robert Bellarmin (1542-1621) – jésuite et cardinal, proclamation le 17 septembre 1931 par Pie XI.

28 – Albert le Grand (vers 1193-1280) – dominicain, appelé « Docteur universel », proclamation le 16 décembre 1931 par Pie XI.

29 – Antoine de Padoue (vers 1195-1231) – franciscain, appelé « Docteur évangélique » proclamation le 16 janvier 1946 par Pie XII.

30 – Laurent de Brindisi (1559-1619) – capucin, appelé « Docteur apostolique », proclamation le 19 mars 1959 par Jean XXIII.

31 – Thérèse d'Avila (1515-1582) – carmélite, première femme proclamée docteur de l'Église le 27 septembre 1970 par Paul VI.

32 – Catherine de Sienne (1347-1380) – tertiaire dominicaine, proclamation le 4 octobre 1970 par Paul VI.

33 – Thérèse de Lisieux (1873-1897) ou Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face – carmélite, proclamation le 19 octobre 1997 par Jean-Paul II.

 

Docteurs proclamés au XXIe siècle

 

34 – Jean d'Avila (1499-1569) – jésuite, proclamation le 7 octobre 2012 par Benoît XVI.

35 – Hildegarde de Bingen (1098-1179) – religieuse bénédictine, proclamation le 7 octobre 2012 par Benoît XV.

36 – Grégoire de Narek (951-1003) – moine, proclamation le 12 avril 2015 par François.

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi avril

Mosaïque de l'église de la Multiplication des Pains, Tabgha sur le bord du lac de Tibériade

« Moi, je suis le pain de la vie.
Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;
celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

 

QUELQU'UN, et pas quelque chose...

 

 

Bonjour à tous,

 

Je reprends la réflexion la où je l'ai laissée hier en vous invitant à ruminer ces quelques mots de la fin de l'évangile de ce jour : "Moi, je suis le pain de la vie" ;

C'est du Christ tout entier que nous devenons l'hôte en le recevant en communion.

Comme l'écrit saint Augustin dans les Confessions, c'est nous qui sommes transformés par cette présence :

 

Ô éternelle vérité, ô véritable charité, ô chère éternité ! Tu es mon Dieu, je soupire après toi jour et nuit. Quand je t'ai connu pour la première fois, tu m'as soulevé vers toi pour me faire voir l'existence de quelque chose que je devrais voir, mais que je ne pourrais pas encore voir moi-même. Tu as ébloui la faiblesse de mon regard par la puissance de ton rayonnement, et je frissonnais d'amour et d'effroi. J'ai découvert que j'étais loin de toi, dans le pays de l'exil et de la dissemblance, et il me semblait que j'entendais ta voix, venant du haut du ciel : « Je suis la nourriture des forts : grandis et tu me mangeras. Tu ne me changeras pas en toi, comme la nourriture de ton corps, c'est toi qui seras changé en moi. »

 

Nous recevons le Corps et le Sang du Christ en nourriture, mais ce n'est pas une nourriture pour le corps que la mécanique biologique transforme en énergie.

Et ce n'est pas non plus, il me semble, une énergie spirituelle pour notre âme.

C'est bien plus que cela, tellement plus !

Tellement plus qu'il est difficile de le dire, de l'écrire...

Tellement plus qu'il nous faudra l'éternité pour en goûter la richesse.

 

« Chrétien, deviens ce que tu contemples, contemple ce que tu reçois, reçois ce que tu es : le Corps du Christ » (St Augustin)

 

Faire Corps avec le Christ que nous recevons tout entier,

pour être transformer tout entier,
pour devenir,
avec mes frères et soeurs avec qui je suis rassemblé pour célébrer ce mystère et dans la communion des saints,
ce Corps du Christ qui est l'Eglise.
 
 
Bonne journée à tous !
Que Dieu vous bénisse !
Père David
 

Catéchisme de l'Eglise Catholique

1373 " Le Christ Jésus qui est mort, qui est ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous " (Rm 8, 34), est présent de multiples manières à son Église (cf. LG 48) : dans sa Parole, dans la prière de son Église, " là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom " (Mt 18, 20), dans les pauvres, les malades, les prisonniers (Mt 25, 31-46), dans ses sacrements dont il est l’auteur, dans le sacrifice de la messe et en la personne du ministre. Mais " au plus haut point (il est présent) sous les espèces eucharistiques " (SC 7).

1374 Le mode de présence du Christ sous les espèces eucharistiques est unique. Il élève l’Eucharistie au-dessus de tous les sacrements et en fait " comme la perfection de la vie spirituelle et la fin à laquelle tendent tous les sacrements " (S. Thomas d’A., s. th. 3, 73, 3). Dans le très saint sacrement de l’Eucharistie sont " contenus vraiment, réellement et substantiellement le Corps et le Sang conjointement avec l’âme et la divinité de notre Seigneur Jésus-Christ, et, par conséquent, le Christ tout entier " (Cc Trente : DS 1651). " Cette présence, on la nomme ‘réelle’, non à titre exclusif, comme si les autres présences n’étaient pas ‘réelles’, mais par excellence parce qu’elle est substantielle, et que par elle le Christ, Dieu et homme, se rend présent tout entier " (MF 39).

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Jésus et la multiplication des pains

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Lundi 27 avril

"Amen, amen, je vous le dis :
vous me cherchez,
non parce que vous avez vu des signes,
mais parce que vous avez mangé de ces pains
et que vous avez été rassasiés."

 

 

 

Bonjour à tous,

Comme annoncé en fin de semaine dernière, les textes de l'évangile qui vont nous a accompagnés chaque jour jusqu'à samedi sont tous tirés du chapitre 6 de Saint Jean et constituent ce qui est appelé communément "Le discours sur le Pain de Vie".

Je vous propose de vivre cette semaine comme une petite retraite préparatoire à la communion, bien que malheureusement la communion eucharistique ne couronnera pas dès dimanche ce chemin spirituel.

 

(Ne croyez pas que je me dispense de la réflexion que je vous propose sous prétexte que je ne suis pas privé comme vous de la célébration de l'Eucharistie ; si cette réflexion vaut en temps de manque, elle vaut peut-être encore plus quand la satiété pourrait nous faire oublier la valeur de la nourriture)

 

Mais dans quelques jours (plutôt semaines), nous allons de nouveau nous rassembler dans nos églises pour enfin célébrer ensemble les mystères de notre salut.

Quoiqu'optimiste par nature, je crains que nous y revenions pour recevoir ce qui nous aura manqué sans peut-être vraiment savoir ce qui nous aura manqué...

 

"Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés."

 

"Qui cherchez-vous ?" ... La même question est posé par Jésus aux 2 disciples de Jean-Baptiste qui le suivent (Jn 1,38) et aux soldats conduits par Judas pour venir l'arrêter (Jn 18,4.7). Les premiers veulent découvrir : "Maître, où demeures-tu ?" (Jn 1,38) ; les seconds enferment dans ce qu'ils savent de lui "Jésus le Nazaréen" (Jn 18, 5.7).

Alors qui cherchons nous ?

Quelqu'un (ou pire quelque chose) dont nous croyons tout savoir et qui donc ne peut rien nous apporter de plus que ce qu'il nous a apporté le dimanche précédent ? Quelqu'un que, d'une certaine manière, nous allons emmener captif en nous parce que nous ne lui permettrons pas de parler à notre coeur, parce que nous ne regarderons pas le signe qu'il nous donne ?

 

Ou bien quelqu'un dont la rencontre est toujours nouvelle et renouvelante, quelqu'un dont la Parole rend nos coeurs tout brûlants, quelqu'un dont on accepte qu'il déplace nos certitudes pour nous laisser conduire là où lui demeure, quelqu'un dont on accepte que son feu nous purifie de ce qui nous empêche d'être à lui, quelqu'un que nous voulons suivre "en actes et en vérité" (1Jn 3,18), quelqu'un avec qui j'accepte de m'offrir "pour la gloire de Dieu et le salut du monde",  ...

 

QUELQ'UN et pas quelque chose...

 

 

Bonne journée à tous !

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

dimanche 26 avril

Matthias STOMER (1600 - 1650) Le Repas d'Emmaüs

Un exemplaire de ce tableau se trouve au musée de Grenoble

 

 

 

 

Bonjour à tous,

 

Ayant déjà dit quelques mots sur cet évangile des disciples d'Emmaüs le mercredi de l'Octave de Pâques, je vous invite à le relire ... à relire et méditer d'abord l'évangile et ensuite éventuellement mon petit mot du 15 avril. 

Je vous transmets une prière de l'abbé Pierre transmise par Marie-Paule :

Seigneur Jésus, souviens-toi

de cette petite maison là-bas à Emmaüs,

et du bout du chemin qui y conduit

quand on vient de la grand-route.

Souviens-toi de ceux qu'un soir, tu abordas là bas,

souviens-toi de leurs coeurs abattus,

souviens-toi de tes paroles qui les brûlèrent,

souviens-toi du feu dans l'âtre

auprès duquel vous vous êtes assis,

et d'où ils se relèvent transformés,

et d'où ils partirent vers les prouesses d'amour....

Regarde-nous.

Vois, nous sommes tous pèlerins d'Emmaüs,

nous sommes tous des hommes qui peinent

dans l'obscurité du soir,

las de doutes après les journées méchantes.

Nous sommes tous des coeurs lâches, nous aussi.

Viens sur notre chemin, brûle-nous le coeur à nous aussi.

Entre avec nous t'asseoir à notre feu....

Et qu'exultant de joie triomphale, à notre tour,

nous nous relevions pour bondir révéler

la joie à tout homme au monde

en l'Amour à jamais jusqu'à notre dernier souffle....

 
L'évangile d'Emmaüs suit le cheminement que nous fait vivre chaque eucharistie (rassemblement, écoute de la Parole, action de grâce et partage du pain, envoi) ; il témoigne de la structuration antique des célébrations que nous vivons encore aujourd'hui. Le bréviaire nous donne aujourd'hui un autre de ces témoignages, celui de St Justin qui explique la foi des chrétiens à l'empereur au milieu du IIe siècles. Les incises en rouge sont ajoutées par moi pour repérer les éléments de nos célébrations :
 
PREMIÈRE APOLOGIE DE SAINT JUSTIN - La célébration de l'Eucharistie
Le philosophe, Justin, membre de la communauté de Rome – où il fut martyrisé en 165 – est pour nous le premier témoin de l'Eucharistie de cette communauté.
 
Personne ne doit prendre part à l'Eucharistie, sinon celui qui croit à la vérité de notre doctrine, qui a été baptisé pour obtenir le pardon des péchés et la nouvelle naissance, et qui vit selon l'enseignement que le Christ nous a transmis.
Car nous ne prenons pas l'Eucharistie comme un pain ordinaire ou une boisson ordinaire. De même que Jésus Christ notre Sauveur, en s'incarnant par la Parole de Dieu, a pris chair et sang pour notre salut : ainsi l'aliment devenu eucharistie par la prière contenant sa parole, et qui nourrit notre sang et notre chair en les transformant, cet aliment est la chair et le sang de ce Jésus qui s'est incarné. Voilà ce qui nous est enseigné.
En effet, les Apôtres, dans leurs mémoires qu'on appelle évangiles, nous ont ainsi transmis l'ordre de Jésus : Il prit du pain, il rendit grâce et il dit : Faites cela en mémoire de moi. Ceci est mon corps. Il prit la coupe de la même façon, il rendit grâce et il dit : Ceci est mon sang. Et c'est à eux seuls qu'il le distribua. ~ Depuis ce temps, nous n'avons jamais cessé d'en renouveler la mémoire entre nous.
Parmi nous, ceux qui ont de quoi vivre viennent en aide à tous ceux qui sont dans le besoin, et nous sommes toujours unis entre nous. Dans toutes nos offrandes, nous bénissons le créateur de l'univers par son Fils Jésus Christ et par l'Esprit Saint.
Le jour appelé jour du soleil (=dimanche), tous, qu'ils habitent la ville ou la campagne, ont leur réunion dans un même lieu (=rassemblement à l'église) et on lit les mémoires des Apôtres et les écrits des prophètes aussi longtemps qu'il est possible (=liturgie de la Parole).
Quand le lecteur a fini, celui qui préside fait un discours pour nous avertir et pour nous exhorter à mettre en pratique ces beaux enseignements (=homélie).
Ensuite nous nous levons tous et nous faisons ensemble des prières (=prière universelle). Puis, lorsque nous avons fini de prier, ainsi que je l'ai déjà dit, on apporte le pain avec le vin et l'eau (=offertoire). Celui qui préside fait monter au ciel des prières et des actions de grâce, autant qu'il en est capable, et le peuple acclame en disant Amen (=prière eucharistique). Puis on distribue et on partage à chacun les dons sur lesquels a été prononcée l'action de grâce (=communion) ; ces dons sont envoyés aux absents par le ministère des diacres  (=communion aux malades).
 Les fidèles, qui sont dans l'aisance et qui veulent donner, donnent librement, chacun ce qu'il veut (=quête; ce qu'on recueille est remis à celui qui préside et c'est lui qui vient en aide aux orphelins et aux veuves, à ceux qui sont dans le besoin par suite de maladie ou pour toute autre cause, aux prisonniers, aux voyageurs, aux étrangers ; bref, il vient en aide à tous les malheureux (="Secours Catholique").
C'est le jour du soleil que nous faisons tous notre réunion, d'abord parce que c'est le premier jour, celui où Dieu, à partir des ténèbres et de la matière, créa le monde ; et c'est parce que ce jour-là est encore celui où Jésus Christ, notre Sauveur, ressuscita d'entre les morts. La veille du jour de Saturne (du samedi), on l'avait crucifié, et le surlendemain, c'est-à-dire le jour du soleil, s'étant montré à ses Apôtres et à ses disciples, il leur enseigna ce que nous avons exposé.
 
 
Vous trouverez encore  ci-dessous des textes et chanson partagés par Valérie, Anne-Marie, Marie-Paule, Marthe et Michel : merci à chacun !
 
N'oubliez pas de vous endimancher !
Nous sommes confinés mais nous sommes Dimanche, jour de résurrection !
Le Christ ressuscité s'invite à votre table : qu'elle soit belle ! Et vous aussi !
 
C'est bon pour le moral, c'est bon pour le moral
C'est bon, bon ! C'est bon, bon !
 
Bon dimanche à tous !
Que Dieu vous bénisse !
Père David
 
 
Il y a des mots qui sont jolis                                                             Rappelle-toi
D'autres qui sont gentils                                                                   Que si un rien fait souffrir
Quelquefois, ils sont amusants                                                        Un rien aussi fait plaisir......
ou encore émouvants                                                                       Que tu peux être semeur
Mais les mots sont toujours apaisants                                              d'optimisme, de courage, de confiance........
même si, des fois, ils sont troublants.                                               Que ta bonne humeur peut égayer
Parfois, les mots nous font hésiter                                                    la vie des autres.....
Nous font bégayer                                                                             Que tu peux, en tout temps, dire un mot aimable.....
Car ils sont un peu gênés                                                                  Que ton sourire, non seulement, t'enjolive,
D'être mal exprimés,                                                                          mais qu'il embellit l'existence de ceux qui t'approchent......
Mais il y a un mot                                                                               Que tu as des mains pour donner et un cœur pour pardonner......
Que l'on oublie trop facilement
Et pourtant                                                                                             (Moine TRAPPISTE)
C'est un mot tout puissant
Quand on le dit
Tout simplement.:
 
M E R C I
 
 
 
https://youtu.be/PoC-KUhjNGc
 
youtu.be
Tu jetteras des fleurs - Paroles - Natasha St-Pier d'après les poèmes de Sainte Thérèse de Lisieux extrait de l'album "Aimer c'est tout donner" Retrouvez "Ai...
 
 
ÉDITO
Une Église sans messe ?
Nous aurons donc à attendre la mi-juin avant de pouvoir, peut-être, nous retrouver dans nos paroisses. Pour des messes avec, sans doute, masques, gants, et baiser de paix respectant la " distanciation sociale ". Mi-juin... cela fera donc trois mois que la télévision, YouTube ou Facebook auront pris le relais de nos rassemblements communautaires, et c’est très bien. Comment aurions-nous pu suivre la semaine sainte, et maintenant nos messes dominicales, sans cette effervescence technologique ? Mais trois mois de communautés virtuelles, et peut-être plus encore, ne pose-t-il pas question ? Qu’est-ce que la messe ? Qu’est-ce qu’une communauté ? Pour beaucoup le manque se fait sentir, bien sûr, et c'est normal. Mais n'y a-t-il que la messe qui puisse nous rassembler ? N'y a-t-il que la communion eucharistique qui nous fasse sentir chrétiens ? Beaucoup en sont privés durant de longs mois, comme le synode sur l'Amazonie nous l'a rappelé. Durant ses longues marches dans le désert, Charles de Foucauld méditait sa solitude de prêtre sans communauté : pas de messe possible chaque jour. Il en souffrait, mais trouvait que penser à Jésus le plus qu’il pouvait, à chaque instant, en marche, " misérablement ", dans une adoration continuelle, eh bien, cela pouvait suffire… Peut-être est-ce à cela aussi que nous sommes appelés durant ces jours sans véritable communauté.
Sophie de Villeneuve, rédactrice en chef de Croire
 
 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

samedi 25 avril

Saint Marc, évangéliste

 

 

Le Seigneur est facétieux... 

Voilà t-il pas, qu'en ce temps de confinement, il nous dit : "Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création." (évangile du jour)

Taquin va !

 

Il dit aussi des croyants qu' "ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien."

Comme je le disais déjà mercredi, ne nous emballons pas !

N'allez pas vous précipiter dehors ou à l'hôpital pour proposer un service de guérison...

Mais par contre ce geste de réconfort qu'est l'imposition des mains, vous pouvez le vivre dans la prière pour les malades et pour ceux qui mettent effectivement leurs mains à leur service.

Et vous pouvez le vivre par la parole (merci à Alexander Graham Bell pour l'invention du téléphone) ;

Merci pour tout ce que vous faites et ferez encore pour entretenir le lien autour de vous : ce n'est pas seulement les malades qui s'en trouveront mieux, mais le monde entier (bien malade lui aussi il faut dire).

 

 

 

La fête de St Marc nous donne l'occasion de donner la définition d'un mot que vous avez vu apparaitre dans les "exercices" sur le vocabulaire de l'histoire de l'art :

 

Le tétramorphe, ou les « quatre vivants », ou encore les « quatre êtres vivants », représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ezéchiel (Ez 1 ; 1-14). D'abord décrit dans le Livre d'Ézéchiel, il est repris avec saint Jean dans l'Apocalypse (Apoc 4; 7-8). Plus tard, les Pères de l'Église y ont vu l'emblème des quatre Évangélistes : le lion pour Marc, le taureau pour Luc, l'Homme pour Matthieu et l'aigle pour Jean. Ils accompagnent souvent les représentations du Christ en majesté.

- L’Homme est Matthieu : son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus.

- Le lion est Marc : dans les premières lignes de son évangile, Jean-Baptiste crie dans le désert (« un cri surgit dans le désert »).

- Le taureau est Luc : aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire traditionnel, le taureau est signe de sacrifice.

 

- L’aigle est Jean : son évangile commence par le mystère céleste.

 

 

 

J'ai souligné chaque samedi la dimension plus particulièrement mariale de ce jour de la semaine.

Je vous envoie donc (merci Gérard), un chant extrait du spectacle sur Bernadette qui se joue à Lourdes depuis l'année dernière (voir ci-dessous)

 

 

Et pour finir, voici un motet pour le temps de confinement avec une vidéo réalisée par l'organiste et chanteur Benoît Dumon qui a joué à Saint-Antoine il y a quelques années (merci Jean-Paul et Marie-Christine) :
https://www.youtube.com/watch?v=KCxv8Gr9PUc&feature=youtu.be

 
www.youtube.com
www.benoitdumon.com
 
Bonne journée à tous !
Que Dieu vous bénisse !
 
Père David
 
Rappel : demain dimanche la messe sera diffusée sur la page Facebook de la paroisse à 10h30 (https://www.facebook.com/psldsg/)
Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 24 avril

 

 

"Qu'est ce que cela pour tant de monde ?" (Jn 6,9)

 

 

 

 

 

Nous commençons ce vendredi la lecture du chapitre 6 de l'évangile selon St Jean ; lecture qui nous accompagnera jusqu'à  la fin de la semaine prochaine.

Ce discours sur le "Pain de Vie" qui va suivre la multiplication des pains racontée aujourd'hui, va sans doute résonner d'une manière particulière alors que nous sommes privés de célébration eucharistique depuis plus d'un mois et probablement pour plus d'un mois encore.

Mais une fois encore, regardons ce que cette situation déconcertante peut nous apporter de réflexion positive sur notre rapport à l'Eucharistie.

Comme les disciples, nous sommes tentés de ne voir que le manque de pain.

Dans un autre passage de l'évangile, chez St Matthieu (16,5-12) et St Marc (8,14-21), Jésus exhorte les disciples à voir plus loin que le manque de pain dont ils s'inquiètent alors qu'ils se sont embarqués pour la traverser du lac de Tibériade.

 

Nous devons nous interroger sur ce qui nous manque vraiment : est-ce le pain, fût-il eucharistique, ou bien est-ce tout ce que la participation à l'eucharistie (pas seulement à la communion) réalise en nous en terme de salut, de rédemption du monde, et de communion à la vie divine ?

 

"Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ;

car chaque fois qu'est célébrer ce sacrifice en mémorial,

c'est l'oeuvre de notre rédemption qui s'accomplit"

(Prière sur les offrandes du jeudi Saint et du 2e dimanche du Temps ordinaire)

 

 

Et maintenant du travail...

L'équipe paroissiale s'est (laborieusement) réunie en visioconférence. Nous avons le souci de pouvoir toucher le plus de personnes possible mais nous avons conscience de ne pas toucher tous les paroissiens et sans doute encore moins au-delà des "frontières" de la communauté.

Même si ce message réalise un peu de lien dans la communauté et un peu au-delà aussi, il laisse de côté beaucoup de monde et particulièrement ceux qui n'ont pas accès à internet.

Je pense que vous mêmes, vous entretenez des liens avec vos proches, vos amis, vos voisins, vos connaissances.

 

Je vous lance donc un nouveau défi qui va constituer à essayer d'identifier les personnes avec lesquelles nous sommes en lien et, par effet de négatif, celles qui à ce jour sont isolées.

 

Pouvez-vous donc me faire une liste, aussi exhaustive que possible, des personnes avec lesquelles vous entretenez le lien par téléphone ou par voisinage ; cela dans les limites du territoire de nos paroisses.

 

Dans votre réponse merci de me donner

1/ le nom et le prénom des personnes, le moyen (téléphone, courrier, mail,...)  et la fréquence (chaque jour, chaque semaine, une fois par hasard, etc..) de votre contact.

(je précise : je ne vous demande pas de me donner tous les téléphones ou les mails - surtout pas sans l'accord explicite des personnes - mais juste de me dire si vous appelez, si vous écrivez un courrier électronique ou postal)

2/ le nom et le prénom des personnes que vous connaissez et dont vous ne savez pas si elles ont des contacts ;

 

En recoupant ces informations nous pourrons sans doute élargir encore notre soutien.

Il ne s'agit pas d'une action de prosélytisme mais de s'assurer au maximum que personne n'est seul.

 

Si toutes ces indications ne sont pas claires pour vous, n'hésitez pas à m'appeler.

 

Bonne journée à tous !

Que Dieu vous bénisse !

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 23 avril

Bonjour à tous !

 

Bonne fête à tous les Georges, Georgette, et tous les prénoms assimilés !

Bonne fête à tous les scouts et guides !

 

Au-delà de la légende de St Georges terrassant le dragon, c'est la réalité du combat spirituel qui est représenté dans cette figure de St Georges, authentique martyr en 303 lors des persécutions sous l'empereur Dioclétien.

 

La victoire elle nous est acquise par le Christ mort et ressuscité, il faut en être totalement convaincus.

Mais, comme je l'évoquais hier en citant St Augustin, nous ne sommes pas toujours là où nous devrions être.

Nous sommes vainqueurs avec le Christ, et pourtant bien souvent nous nous laissons entrainer dans le camp des vaincus par notre péché ;

Le combat spirituel ce n'est rien d'autre que ce que nous devons "faire" pour résister à cette force d'attraction qui nous éloigne de l'amour de Dieu qui est notre victoire.

Nous avons bien des "dragons" à terrasser dans notre vie ordinaire, mais ne comptons pas seulement sur nos forces pour ce combat : c'est avec Dieu, et par le moyen de l'amour qu'il a répandu en nos coeurs que nous serons vainqueurs.

 

Entendons l'exhortation de Saint Paul à Timothée : 

 

Mais toi, homme de Dieu, fuis tout cela ; recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur. Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle ! C’est à elle que tu as été appelé, c’est pour elle que tu as prononcé ta belle profession de foi devant de nombreux témoins. Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à tous les êtres, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation, voici ce que je t’ordonne : garde le commandement du Seigneur, en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ. (1Tm 6, 11-14)

 

 

La fête d'un saint amène aux prénoms que nous portons ...

 

Danielle m'a envoyé il y a quelques jours ce lien vers un site qui présente les statistiques sur les prénoms de 1945 à 2015 :

En suivant le lien suivant  http://dataaddict.fr/prenoms, vous tomberez sur une liste de prénoms (à gauche) et un tableau (à droite).

En cliquant sur votre prénom vous ferez apparaître sa courbe de fréquence durant la période.

Et vous pouvez comparer avec d'autres prénoms : chaque fois que vous cliquez sur un prénom sa courbe s'ajoute dans le tableau.

Il faut cliquez une deuxième fois sur un prénom pour que sa courbe disparaisse.

Cela reflète bien la réalité de la mode des prénoms !

 

Bonne journée à tous !

Portez-vous bien.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 21 avril

 

Bonjour à tous,

Ne vous précipitez pas !

Je vous vois venir ...

Vous avez suivi attentivement les lectures de ces derniers jours, c'est tout à votre honneur ;

Et, oui, les apôtres Pierre et Jean ont dit (dans la lecture de samedi) qu'il fallait écouter Dieu plutôt que les hommes ...

Oui, aujourd'hui, l'ange du Seigneur dit aux Apôtres de sortir de la prison où on les tient enfermés ...

Mais NON ce n'est pas un appel plus ou moins voilé à la désobéissance civique !

 

Il faut toujours lire l'Ecriture avec précision... L'ange dit aux Apôtres : « Partez, tenez-vous dans le Temple et là, dites au peuple toutes ces paroles de vie. »

 

Or Saint Paul nous dit dans la première lettre eux Ciorinthiens : "Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous." (1 Co 3, 16.17b)

 

Ce n'est donc pas tant une invitation à sortir, qu'une invitation à entrer dans ce temple intérieur que nous sommes pour Dieu.

C'est là que Jésus nous invitait au premier jour du Carême, le mercredi des cendres : " Toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra" (Mt 6, 6)

 

Comme le dit bien saint Augustin, nous ne sommes pas toujours au rendez-vous :

"Je t'ai aimée bien tard, Beauté si ancienne et si nouvelle, t'ai aimée bien tard ! Mais voilà : tu étais au-dedans de moi quand j'étais au-dehors, et c'est dehors que je te cherchais ; dans ma laideur, je me précipitais sur la grâce de tes créatures. Tu étais avec moi, et je n'étais pas avec toi. Elles me retenaient loin de toi, ces choses qui n'existeraient pas si elles n'existaient en toi. Tu m'as appelé, tu as crié, tu as vaincu ma surdité ; tu as brillé, tu as resplendi, et tu as dissipé mon aveuglement ; tu as répandu ton parfum, je l'ai respiré et je soupire maintenant pour toi ; je t'ai goûtée, et j'ai faim et soif de toi ; tu m'as touché et je me suis enflammé pour obtenir la paix qui est en toi." (St Augustin, Confessions)

 

Prenons le temps, puisqu'il nous est donné, d'habiter vraiment ce Temple en faisant retentir en nous, "en actes et en vérité" (cf. 1Jn 3,18), la Parole de Vie.

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

PS : j'arrête là ce petit mot commencé il y a bientôt 2h mais dont la rédaction a été de nombreuses fois interrompues par le téléphone ;

La nouvelle du jour sur la reprise des célébrations qui serait plus tardive que le 11 mai, amène beaucoup de familles concernées par des baptêmes à me téléphoner.

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi 21 avril

Bonjour à tous,

Tout d'abord un petit retour sur le mot d'hier ; les deux livres intrus dans la liste que je vous ai fournie sont le Livre d'Hénoch et l'évangile de Thomas.

Ces deux livres existent mais ne font pas partie de la Bible, on dit que ce sont des livres "apocryphes" (=se dit d'un texte qui n'est pas authentique).

Il existe un certain nombre de livres apocryphes qui concerne soit l'Ancien Testament, comme le livre d'Hénoch, soit le Nouveau Testament, comme l'évangile de Thomas.

Les prestigieuses éditions de la Pléiade ont consacré trois volumes à ces écrits.

 

Au final vous avez dû mettre d'un côté 56 livres pour l'AT et 27 pour le NT.

Pour l'ordre je vous invite à regarder votre Bible... d'autant qu'il n'est pas toujours le même : il y a des différences entre la liste des livres de la Bible hébraïque suivie par les communautés protestantes, et la Bible grecque suivie par les autres églises chrétiennes.

Si vous avez chez vous une Bible selon la Traduction Oecuménique (TOB) et une Bible de Jérusalem (BJ) vous pourrez constater cet écart.

 

 

En lien avec la première lecture de la messe de ce jour...

Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph,

surnommé Barnabé par les Apôtres,

ce qui se traduit : « homme du réconfort ».

Il vendit un champ qu’il possédait

et en apporta l’argent

qu’il déposa aux pieds des Apôtres.

...j'en viens à des considérations non pas spirituelles, mais matérielles.

En temps normal nous aurions lancé, autour du dimanche des Rameaux, la campagne du denier de l'Eglise.

Si vous ouvrez la page du site du diocèse : https://www.diocese-grenoble-vienne.fr, en haut à droite il y a un onglet "Je soutien l'Eglise" où vous trouverez comment faire votre don au diocèse pour ce qui est du Denier ou à la paroisse pour ce qui est de la quête.

 

 

Merci de me faire part de vos attentes concernant les sujets que vous aimeriez voir abordés dans ce petit mot.

 

Bonne journée à tous.

Portez-vous bien.

Père David

 

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le Lundi 20 avril 2020

Bonjour à tous,

Nous sommes confinés, mais nous sommes libres ! Libres de cette liberté que nous donne l'Esprit Saint !

Le vent souffle où il veut :

tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.

Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit.

Laissons-nous donc guider par cet Esprit de liberté, il nous libérera de ce qui nous enferme bien plus sûrement que le confinement passager que nous vivons.

Avec lui nous renaîtrons à la vie des enfants de Dieu.

 

Et maintenant, petit devoir de vacances (oui nous sommes en vacances scolaires depuis vendredi soir) ...

Vous trouverez dans le fichier ci-dessous la liste alphabétiques des livres de la Bible.

Je vous invite, sans utiliser votre Bible bien sûr, à répartir ces livres entre l'Ancien et le Nouveau Testament.

Vous pouvez utilisé la petite colonne à coté de chaque livre pour indiquer AT ou NT ; ou bien utiliser de la couleur pour faire apparaître cette distinction ; ou encore découper les cases et les répartir en deux tas.

Cette dernière méthode peut permettre aux plus audacieux d'entre vous de se risquer à les remettre dans l'orde de leur rangement dans la Bible. (Je confesse que je serai bien incapable d'arriver à résultat sans erreur)

Bonne journée !

Que Dieu vous bénisse !

P. David

PS : ah ! J'allais oublier... çà ne vous aurait pas échappé, mais je le dis quand même : il y a deux livres qui ne sont pas dans la Bible dans ma liste ...

A vous donc de débusquer ces deux intrus.

______________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Dimanche 19 avril

(Apparition du Christ à Thomas, Jubé, église du Bourget du Lac)

 

 

Bonjour à tous,

Nous voici au 8ème jour de ce temps pascal.

Dernier jour de cette Octave de Pâques qui, plus encore que tout le reste du Temps Pascal, solennise durant toute une semaine la fête pascale.

(Dans le calendrier liturgique, seules les fêtes de Noël et de Pâques bénéficient d'une Octave)

8ème jour, qui pour les chrétiens, souligne le jour de la re-création, de la création nouvelle, de la résurrection :

Selon le calendrier juif, il y a la création du Dimanche au Samedi (Sabbat).

La résurrection de Jésus ajoute un huitième jour, où la création est relevé. Jour où comme au premier jour de la création, la lumière est séparée des ténèbres, la lumière de la vie l'emporte sur les ténèbres de la mort.

De nombreux baptistère antiques (entre autres le baptistère de St Jean de Latran à Rome, la cuve du baptistère de Grenoble) ont marqué dans leur architecture cette proclamation de la résurrection en adoptant un plan octogonal.

 

Cette petite considération théologique et architecturale m'amène aux pièces jointes à ce message (voir ci-dessous) proposées par Nicole et Hélène pour nous initier à l'histoire de l'art.

Vous trouverez également un deuxième questionnaire biblique proposé par le Père Jonas.

Depuis l'an 2000, ce deuxième dimanche de Pâques est aussi appelé dimanche de la Divine miséricorde en lien avec les apparitions du Christ à Ste Faustine Kowalska (1905-1938) dans la première moitié du XXe siècle.

Vous trouverez une petite biographie ci-dessous.

A cette fête est associé le chapelet de la Divine Miséricorde qui se récite ainsi :

  • Faire le signe de la croix
  • Dire le Notre Père
  • Dire le Je vous salue Marie
  • Dire le Je crois en Dieu
  • Pour chacune des cinq dizaines :

- dire sur les gros grains : 

« Père Éternel, je t'offre le Corps et le Sang,

l'âme et la divinité de ton Fils bien-aimé,

Notre Seigneur Jésus-Christ,

en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier. »

 

- Puis, sur les petits grains, dire :

« Par Sa douloureuse Passion et sa Résurrection,

sois miséricordieux pour nous

et pour le monde entier. »

  • On conclut en disant, trois fois « Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, prends pitié de nous et du monde entier », puis par un signe de croix.

Bon dimanche à tous ! Alléluia !

Bonne fête de Pâques ! Alléluia !

Bon dimanche de la Divine Miséricorde ! Alléluia !

Que Dieu vous bénisse ! Alléluia !

______________________________________________

ère David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Samedi 18 avril

Bonjour à tous,

Dans le message de ce jour, il y a plusieurs contributions "extérieures" :

Tout d'abord le P. Jonas vous propose un petit quiz biblique qui vous donnera l'occasion d'aller ouvrir ce beau livre qui sera un très bon compagnon de confinement... (voir ci-dessous)

 

 

Je vous ai aussi copié pour vous l'éditorial du site Croire que Michelle nous partage.

ÉDITO

Découragé ?

 

Voilà que nous avons un nouvel horizon. Le 11 mai serait la fin de cet enfermement. Mais sera-t-il la fin de notre inquiétude ? Inquiétude de la maladie qui, on le sait, ne sera pas éradiquée si vite, inquiétude pour notre travail, celui de nos enfants, inquiétude enfin pour un monde que l’on devine infiniment fragile. À travers ce qui s’exprime, on sent tellement de découragement. Tant d’efforts, d’espoirs, de projets d’avenir sont mis à mal. Non, le monde d’avant ne sera plus. Cette certitude s’infiltre peu à peu dans l’esprit de nos contemporains, tel un poison qui mine le moral et notre espérance. Au siècle des mystiques, le découragement venait de la tentation de croire qu’on était damné. Ce n’est certes plus le cas aujourd’hui. Et nos découragements se nourrissent de bien d’autres choses. Mais la littérature spirituelle chrétienne, qui abonde en récits d’expériences de découragement, propose de sages conseils, propres à nous remettre en selle. Et qui n’ont rien perdu de leur pertinence. D’abord, et je me permets ici de plagier les Exercices spirituels d’Ignace, s’interdire d’écouter l’esprit mauvais, qui attriste, met des obstacles, inquiète par de fausses raisons, et empêche d’aller de l’avant. Ensuite, ne pas s’exhorter au courage qui, selon François de Sales, n’est pas un bon antidote au découragement. Mais plutôt garder confiance, autre nom de la foi. Le monde ne sera plus comme avant ? Non. C’est vrai... Mais s’il était meilleur ?

 

Enfin, le coeur lyonnais de Pierre, nous rappelle les voeux qui lient la ville de Lyon au sanctuaire marial de Fourvière par le voeux des échevins (8 septembre) et la fête de l'immaculée conception (8 décembre). Voir ci-dessous.

 

Cela m'amène à vous inviter ce samedi, et chaque jour, à prendre le chemin des Ecritures ; car sur ce chemin Dieu ne cesse de converser avec nous comme Jésus l'a fait avec les disciples d'Emmaüs pour les relever de leur découragement et les amener à l'espérance.

Prendre ce chemin avec Marie, mère de l'espérance, dont il nous est dit qu'elle "méditait ces événements dans son coeur".

 

Et à propos de prière mariale, nous vous avons invité à prier l'Angélus depuis le début du confinement aux heures où il est sonné par nos clochers : pendant le temps pascal, donc depuis dimanche dernier (pardon pour le retard), cette prière est remplacée par le Regina Caeli dont vous trouverez le texte ci-dessous.

 

Bonne journée à tous.

Portez-vous bien !

Que Dieu vous bénisse !

Père David

 

(Nouveau rappel, demain messe à 10h30 : https://www.facebook.com/psldsg/ )

 

Français

Reine du Ciel, réjouis-toi, alléluia 
car Celui que tu as mérité de porter dans ton sein, alléluia 
est ressuscité comme Il l'a dit, alléluia 
Prie Dieu pour nous, alléluia.

V. Sois dans la joie et l'allégresse, Vierge Marie, alléluia. 
R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.

Prions 

Dieu, qui, par la Résurrection de ton Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, as voulu réjouir le monde, fais-nous parvenir, par la prière de la Vierge Marie, sa mère, aux joies de la vie éternelle. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

Latin

Regina Cœli, laetare, alleluia.
quia quem meruisti portare, alleluia.
Resurrexit, sicut dixit, alleluia.
Ora pro nobis Deum, alleluia.

V. Gaude et laetare, Virgo Maria, alleluia. 
R. Quia surrexit Dominus vere, alleluia.

Oremus 
Deus, qui per resurrectionem Filii tui, Domini nostri Jesu Christi, mundum laetificare dignatus es: praesta, quaesumus, ut, per ejus Genitricem Virginem Mariam, perpetuae capiamus gaudia vitæ. Per eumdem Christum Dominum nostrum... Amen.

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Vendredi 17 avril

"C'est le Seigneur !"

 

Bonjour à tous,

Cette épidémie bouleverse une mécanique que le monde croyait bien huilée.

Cette épidémie bouleverse notre train-train quotidien.

Les disciples sont revenus à leur occupation d'avant la rencontre avec Jésus : la pêche...

C'est le danger qui nous guette pour l'après... recommencer comme avant... s'en s'être laisser transformer

Comme les disciples, il peut nous sembler que ce temps de "nuit"(confinement) est improductif : "ils ne prirent rien".

Mais n'oublions pas que le Seigneur est là, il veille ; au bon moment, il nous dira où jeter nos filets et il nous surprendra.

Soyons prêts pour ce jour.

 

Et comme je viens d'évoquer le "jour" où le Seigneur nous surprendra, je vous invite à vous laisser surprendre par "Le jour du Seigneur".

Pas par l'émission télévisée du dimanche matin, mais par la lettre de Jean-Paul II dont c'est le titre (voir ci-dessous).

Elle n'est pas très longue (par rapport à d'autres textes de Jean-Paul II), et elle est très riche.

Et, il me semble, qu'elle peut aussi éclairer une réflexion sur le long dimanche que nous vivons en ce moment.

Prenez le temps de la goûter lentement, savourer, c'est délicieux :

Jour du Seigneur, Jour du Christ, Jour de l'Eglise, Jour de l'Homme, Jour des Jours ... 

 

Ce soir pour nos "chères têtes blondes" commencent les vacances de Pâques, c'est l'occasion de revenir à Nazareth, au temps où Jésus lui-même était à l'école (merci Gaby) ...

 

Jésus, élève à l'école de Nazareth, rentre chez lui avec son bulletin scolaire lequel n'est franchement pas très bon. Sa mère, Marie, a déjà vu le mauvais bulletin mais n'a rien dit préférant méditer toutes ces choses dans son cœur. Cependant, aujourd'hui, le plus difficile reste à venir : il faut le montrer à Joseph... 

 

Expéditeur : École Siméon de Nazareth 

Destinataires : Joseph et Marie David 

Objet : Bulletin scolaire de Jésus 

 

Mathématiques : Ne sait quasiment rien faire, à part multiplier les pains et les poissons. 

Sens de l'addition : N'est pas acquis ; affirme que son Père et lui ne font qu'un. 

Écriture : N'a jamais ses cahiers et ses crayons ; est obligé d'écrire sur le sable. 

Géographie : N'a aucun sens de l'orientation ; affirme qu'il n'y a qu'un seul chemin et qu'il conduit chez son Père. 

Chimie : Ne fait pas les exercices demandés ; dès qu'on a le dos tourné, transforme l'eau en vin pour faire rigoler ses camarades.

Éducation physique : Au lieu d'apprendre à nager comme tout le monde, il marche sur l'eau. 

Expression orale : Grosses difficultés à parler clairement ; s'exprime sous forme de paraboles. 

Ordre : A perdu toutes ses affaires à l'école et déclare, sans honte, qu'il n'a même pas une pierre pour oreiller. 

Conduite : Fâcheuse tendance à fréquenter les étrangers, les pauvres, les galeux et même les prostituées. 

 

Joseph, sachant que ça ne peut pas durer,

qu'il doit prendre des mesures sévères, dit :

« Eh ben, mon p'tit Jésus, puisque c'est comme ça,

tu peux faire une croix sur tes vacances de Pâques ! »

 

Bonne journée à tous !

Que Dieu vous bénisse !

Père David

PS : je vous rappelle déjà que la messe de dimanche prochain sera diffusée à 10h30 sur la page Facebook de la paroisse (https://www.facebook.com/psldsg/)

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Jeudi 16 avril

Apparition de Jésus ressuscité aux apôtres réunis au Cénacle (Bas relief de la clôture du choeur de ND de Paris)

 

Bonjour à tous,

Comment ne pas évoquer l'évangile de ce jour ? Bien que saint Luc n'apporte pas la précision - dont seul saint Jean fait mention - que les Apôtres sont réunis "toutes portes closes", c'est bien des Apôtres en confinement que le Christ ressuscité rejoint.

"La paix soit avec vous" sont ses premières paroles.

Entendons-les pour nous en ce jour, en ces jours de confinement.

Soyons en certains, même si nos yeux ne le voient pas, le Seigneur est avec nous comme il l'a promis à ses disciples à la fin de l'évangile selon saint Matthieu : "Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde." (Mt 28, 20)

Alors quand bien même, le virus serait un signe qui nous annoncerait la proximité de ce temps de la fin, qu'avons-nous à craindre ? Le Seigneur est avec nous, il nous donne sa Paix.

 

Au lendemain du premier anniversaire de l'incendie de Notre Dame de Paris vous trouverez ci-dessous un Powerpoint sur la cathédrale (merci Danielle) ainsi qu'un lien vers un article sur le même sujet (merci Marie-Christine) : 

 

 

Et par une heureuse providence l'image qui illustre ce message vient aussi de ND de Paris.

 

Merci pour vos partages, je continuerai à les diffuser progressivement.

Bonne journée à vous !

Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous !

Père David

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mercredi 15 avril

« De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ;
mais ce que j’ai, je te le donne :
au nom de Jésus Christ le Nazaréen,

lève-toi et marche. » (Actes 3, 6)

 

Bonjour à tous,

Merci pour les retours suite à ma demande d'hier et pour les messages d'amitiés de chaque jour.

La liturgie de ce mercredi nous donne à méditer de beaux textes dont je tire deux brèves réflexion :

- Certes, en ce temps de confinement nous ne pouvons pas vivre aussi pleinement qu'à l'ordinaire la reconnaissance du Seigneur ressuscité à la Fraction du pain puisque notre participation eucharistique se fait par écran interposé ; mais pour en arriver là, à la fraction du pain, les disciples ont fait d'abord un chemin dans les Ecritures. Et donc, si nous voulons retrouver la Fraction du pain, non pas comme un repère hebdomadaire dans le train-train ordinaire de notre vie chrétienne, mais comme une véritable rencontre avec le Ressuscité présent au milieu de nous, alors il faut que nous prenions le temps qui nous est offert pour parcourir nous aussi le chemin des Ecritures.

- Comme Pierre et Jean nous sommes bien démunis en face de la détresse du monde, mais comme eux au paralytique nous pouvons offrir au monde le soutien de notre foi, le soutien de notre service vécu dans la foi à la suite de celui qui s'est fait le dernier et le serviteur de tous.

"Des masques et des vaccins, je n'en n'ai pas ; mais ce que j'ai je te le donne au nom du Seigneur Jésus ...."

Et pour nous détendre, Nicole nous offre un petit jeu sur les dictons associés aux fêtes des saints du calendrier.

Il y a deux fichiers (ci-dessous) : un pour jouer et un autre pour vérifier les réponses.

Si comme Nicole vous trouver un dicton de circonstance, merci de nous en faire part.

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

Père David

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Icône de l'Année de la Miséricorde

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Mardi 14 avril

Bonjour à tous,

Puisque c'est le texte de l'évangile de la messe de ce jour, j'illustre de nouveau ce message avec l'icône de l'Année de la Miséricorde ; et je vous invite à prier avec le texte, avec l'image ou avec les deux.

Nous voilà donc parti pour 4 nouvelles semaines de confinement, il va falloir être inventif.

Pour aujourd'hui je vous propose un peu de culture catéchistique par la lecture des numéros du Catéchisme de l'Eglise Catholique concernant la résurrection : n. 638 à 658, que vous trouverez directement en suivant ce lien : http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1P.HTM ou, pour la version abrégée (Compendium) de ce même catéchisme, que vous trouverez ci-dessous.

 

Je vais tâcher de vous proposer ainsi des petits défis chaque jour pour aller explorer soit la Bible, soit le Catéchisme, soit les textes liturgiques en prenant aussi des moyens plus ludiques que la lecture proposée ce matin.

Mais j'ai aussi besoin de vous pour me renouveler pendant ces quatre semaines ; donc si vous avez des idées de défis, si vous avez des questions (*), si vous avez des textes ou des prière à partager, merci de m'en faire part.

Que Dieu vous bénisse ! Alléluia !

Père David

(*) pas trop complexes les questions s'il vous plaît !

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Semaine Sainte

Retransmission en direct sur Facebook

Retour en photos

Jeudi Saint Jeudi Saint
Vendredi Saint Vendredi Saint
Vigile Pascale Vigile Pascale
Messe de Pâques Messe de Pâques

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Lundi 13 avril 2020

 

Quelle joie quand on m'a dit : encore 49 jours, alléluia !

Oui chers frères et soeurs,

encore 49 jours, quel bonheur !

Mais non, ce n'est pas une avant première du discours présidentiel de ce soir !

Je ne vous parle pas de confinement !

Je vous parle de la fête de Pâques !

Jusqu'à la Pentecôte cela fait encore 49 jours de fête !

 

Voici ce que disent, à propos du Temps Pascal, les Normes Universelles de l'Année Liturgique :

22. Les cinquante jours à partir du dimanche de la Résurrection jusqu’au dimanche de Pentecôte sont célébrés dans la joie et l’exultation, comme un jour de fête unique, ou mieux « un grand dimanche ».  C’est surtout en ces jours que l’on chante Alléluia.

Alors, pas de relâchement, il faut nous tenir et nous soutenir les uns les autres dans cette joie pascale inaugurée par le chant de l'Exultet au début de la veillée de samedi soir.

 

 

Alléluia ! Alléluia !

Vous trouverez ci-dessous le message de Pâques de Mgr de Kerimel ainsi que ses homélies pour la Vigile et le jour de Pâques.

Je vous joins également mon homélie du jour de Pâques.

 

Comme nous l'avons fait ces jours saints, nous diffuserons sur internet les messes dominicales des prochains dimanches : https://facebook.com/psldsg/

 

Que Dieu vous bénisse ! Alléluia !

 

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48


Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie !

Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie !

 

BONNE ET SAINTE FÊTE DE PÂQUES !

 

CHRIST EST RESSUSCITE, ALLELUIA !

IL EST VRAIMENT RESSUSCITE, ALLELUIA !

 

 

https://youtu.be/FBlBWdWYgdk

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Bonne fête de Pâques !!!

Il est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !!!

Pour nous aider à chanter ces "Alléluia !!!",

ci-dessous les enregistrements audio de la chorale St Luc lors de la Nuit des églises 2018 à St Appolinard (A Joyfull Alléluia) et de la Nuit des églises 2015 à St Hilaire du Rosier (Alleluia du Messie d'Haendel (extrait))

A Joyfull Alleluia

Alleluia de Haendel (réduit)

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le Samedi Saint 11 avril 2020

Bonjour à tous,

Nous voici parvenu au grand et saint samedi, le Christ a été déposé au tombeau, tout est accompli...

Comme je le disais il y a déjà 15 jours  (je le rappelle pour ceux qui n'étaient pas dans la liste à ce moment) :

Samedi est traditionnellement dans l'Eglise un jour marial  (...) à cause de l'attente dans l'espérance...

Tous les espoirs né de la rencontre avec Jésus semblent anéantis comme en témoigne le récit des disciples d'Emmaüs (cf. Lc 24, 13-24).

Il est mort. Il a été déposé dans le tombeau. Une grande pierre a été roulée.

Tout est-il donc fini ?

Marie est la figure de tous ceux qui gardent confiance, confiance en l'accomplissement de la promesse alors même que tout espoir semble impossible.

Dans la foi Marie attend le jour de la résurrection, le jour du salut ; n'a t-elle pas donné à son fils le nom de Jésus - Le Seigneur sauve - ?

Oui Dieu accomplira sa promesse.

En ce temps d'attente, tournons vers elle et demandons lui de nous tenir dans son espérance :

Je vous salue, Marie, ...

 
Ce jour où le Christ est au tombeau, est aussi le jour où il descend aux enfers (=le séjour des morts) rejoindre l'humanité, figurée par Adam et Eve, afin de la relever de la mort.

ur ce thème je vous donne ci-dessous un extrait de l'office des lectures de ce matin puis la méditation transmise par le P. Denis Chautard (ami d'André Petit).

 

Je rappelle, pour ceux qui le souhaitent, le rendez-vous de ce soir à 21h : https://facebook.com/psldsg/

 

Portez-vous bien.

Que Dieu vous bénisse !

Père David

HOMÉLIE ANCIENNE POUR LE GRAND ET SAINT SAMEDI

« Éveille-toi, ô toi qui dors »

Que se passe-t-il ? Aujourd'hui, grand silence sur la terre ; grand silence et ensuite solitude parce que le Roi sommeille. La terre a tremblé et elle s'est apaisée, parce que Dieu s'est endormi dans la chair et il a éveillé ceux qui dorment depuis les origines. Dieu est mort dans la chair et le séjour des morts s'est mis à trembler. ~

C'est le premier homme qu'il va chercher, comme la brebis perdue. Il veut aussi visiter ceux qui demeurent dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort. Oui. c'est vers Adam captif, en même temps que vers Ève, captive elle aussi, que Dieu se dirige, et son Fils avec lui, pour les délivrer de leurs douleurs. ~

Le Seigneur s'est avancé vers eux, muni de la croix, l'arme de sa victoire. Lorsqu'il le vit, Adam, le premier homme, se frappant la poitrine dans sa stupeur, s'écria vers tous les autres : « Mon Seigneur avec nous tous ! » Et le Christ répondit à Adam : « Et avec ton esprit ». Il le prend par la main et le relève en disant : Éveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et le Christ t'illuminera.

« C'est moi ton Dieu, qui, pour toi, suis devenu ton fils ; c'est moi qui, pour toi et pour tes descendants, te parle maintenant et qui, par ma puissance, ordonne à ceux qui sont dans les chaînes : Sortez. À ceux qui sont dans les ténèbres : Soyez illuminés. À  ceux qui sont endormis : Relevez-vous.

« Je te l'ordonne : Éveille-toi, ô toi qui dors, je ne t'ai pas créé pour que tu demeures captif du séjour des morts. Relève-toi d'entre les morts : moi, je suis la vie des morts. Lève-toi, œuvre de mes mains ; lève-toi, mon semblable qui as été créé à mon image. Éveille-toi, sortons d'ici. 

 

Denis CHAUTARD Prêtre de la Mission de France à Vernon (Eure)

En ces jours de confinement, de grande inquiétude, où nous sommes privés des cérémonies pascales dans nos églises nous redécouvrons avec toute sa force notre foi au Christ venu nous sortir des « enfers » !

Lumière de Pâques

« Tu es descendu aux enfers, dans nos lieux infernaux, Dans nos obscurités, nos ténèbres, là où nous maudissons la nuit. 

Les enfers de nos peurs, de nos doutes, de nos impuissances ; De nos ruptures d’amour, de nos échecs De nos insécurités et de nos fragilités, nos peurs… 

Peur de plus exister, peur de disparaître, peur d’être rejeté, de ne plus être aimé, de ne plus être estimé…Peur du néant, de la souffrance… 

Tu es descendu dans nos lieux ténébreux pour nous prendre par le poignet Et nous arracher à nos complaisances avec la mort… 

Tu nous entraînes vers ta lumière, vers Toi, Lumière, En nous criant : « Viens, n’aie pas peur, laisse-toi aimer. » 

Tu nous inondes de lumière pascale et de paisible confiance : « J’ai tout assumé de votre péché, tout est accompli de votre espérance. » 

« Lazare, sors dehors ! » C’est à chacun de nous que tu lances cet appel… Le coup de talon au fond du bassin, le jaillissement de lumière et de souffle, 

Renaissance d’eau, d’air et puis de feu, Avec le cierge pascal, cierge du baptême… 

Tout est consommé, tout est à nouveau possible. 

Et tu nous redis avec insistance et tendresse : « S’il te plaît, laisse-toi aimer… vraiment ! 

Et puis, à ton tour, va aimer, vraiment, comme j’ai aimé En puisant dans le cœur de mon Père, En accueillant le souffle de l’Esprit qui fait renaître… 

Que je respire le Souffle que tu as insufflé à tes apôtres, ce jour de Pâques. 

Que je croie ! Sois ma lumière… »

Source : 

Le LIEN de la Communion Jéricho. N° 78 -Avril 2014 page 24

Mouvement Catholique Eucharistique et Marial pour l'accompagnement des blessés de la vie par la prière et le soutien fraternel

 

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le vendredi Saint 10 avril 2020

Bonjour à tous,

Merci à tous ceux qui ont adressé des messages suite à la diffusion de la messe de la Cène hier soir.

La prise de son est problématique ; il faut que nous fassions fonctionner la sonorisation de la chapelle pour que les Soeurs de Bellevue puissent suivre depuis l'autre chapelle et cela accentue la résonance. Il semble que cela marche mieux en étant pas trop près des micros de la chapelle, nous aurons l'occasion de voir cela cet après-midi pour l'office de la croix à 15h (en direct, toujours à la même adresse : https://facebook.com/psldsg/).

Vous trouverez ci-dessous l'enregistrement et les paroles d'un chant pour vous accompagner dans le chemin de croix ; il a été chanté par Marie-Hélène, Marie-Françoise et André lors de la nuit des églises 2018 à St Apollinard, où nous mettions en avant les tableaux du chemin de croix récemment réinstallés.

 

Je vous invite particulièrement pour ce jour, à vivre le temps de la grande prière universelle du vendredi saint que vous retrouverez dans le document joint (déjà diffusé avec les autres offices) en y ajoutant l'intention spéciale suivante :

 

9 bis. Pour ceux qui souffrent en ce temps de pandémie

Lecteur 1: Prions pour tous ceux qui souffrent des conséquences de l'épidémie actuelle : que Dieu notre Père

accorde la santé aux malades, la force au personnel soignant, le réconfort aux familles et le salut à

toutes les personnes qui ont trouvé la mort.

Tous prient en silence.

Lecteur 2: 

Dieu éternel et tout-puissant,

refuge de ceux qui souffrent,

regarde avec compassion la détresse de tes enfants

atteints par cette épidémie ;

soulage la douleur des malades,

donne la force à ceux qui les soignent,

accueille dans ta paix ceux qui sont morts

et, en ce temps de pandémie,

accorde à tous le réconfort de ta miséricorde.

Par le Christ, notre Seigneur.

R/. Amen.

 

Cette grande prière nous unis au Christ Sauveur avec qui nous présentons au Père ce monde qu'il veut relever par la grâce du mystère pascal de la passion, de la mort et de la résurrection de son Fils.

 
Je vous offre également à méditer le psaume 21, que nous connaissons bien par ses premiers mots prononcés par Jésus sur la croix : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné"
Mais ce cri de désespoir se change en proclamation d'une espérance au fil du texte.
Je le crois, en commençant pour nous ce psaume sur la croix, c'est bien vers l'espérance à laquelle il conduit que Jésus veut nous emmener.
 

PSAUME : 21 

2 Mon Dieu, mon Dieu,
   pourquoi m'as-tu abandonné ? *
Le salut est loin de moi,
   loin des mots que je rugis.

3 Mon Dieu, j'appelle tout le jour,
   et tu ne réponds pas ; *
même la nuit,
   je n'ai pas de repos.

4 Toi, pourtant, tu es saint,
toi qui habites les hymnes d'Israël !
5 C'est en toi que nos pères espéraient,
ils espéraient et tu les délivrais.
6 Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ;
en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.

7 Et moi, je suis un ver, pas un homme,
raillé par les gens, rejeté par le peuple.
8 Tous ceux qui me voient me bafouent,
ils ricanent et hochent la tête :
9 « Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre !
Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

10 C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère,
qui m'a mis en sûreté entre ses bras.
11 À toi je fus confié dès ma naissance ;
dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

12 Ne sois pas loin : l'angoisse est proche,
je n'ai personne pour m'aider.
13 Des fauves nombreux me cernent,
des taureaux de Basan m'encerclent.
14 Des lions qui déchirent et rugissent
ouvrent leur gueule contre moi.

15 Je suis comme l'eau qui se répand,
tous mes membres se disloquent.
Mon cœur est comme la cire,
il fond au milieu de mes entrailles.
16 Ma vigueur a séché comme l'argile,
ma langue colle à mon palais.

Tu me mènes à la poussière de la mort. +

17 Oui, des chiens me cernent,
une bande de vauriens m'entoure.
Ils me percent les mains et les pieds ;
18 je peux compter tous mes os.

Ces gens me voient, ils me regardent. +
19 Ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement.

20 Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin :
ô ma force, viens vite à mon aide !
21 Préserve ma vie de l'épée,
arrache-moi aux griffes du chien ;
22 sauve-moi de la gueule du lion
et de la corne des buffles.

Tu m'as répondu ! +
23 Et je proclame ton nom devant mes frères,
je te loue en pleine assemblée.

24 Vous qui le craignez, louez le Seigneur, +
glorifiez-le, vous tous, descendants de Jacob,
vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.

25 Car il n'a pas rejeté,
il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ;
il ne s'est pas voilé la face devant lui,
mais il entend sa plainte.

26 Tu seras ma louange dans la grande assemblée ;
devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
27 Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;
ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent :
   « À vous, toujours, la vie et la joie ! »

28 La terre entière se souviendra
   et reviendra vers le Seigneur,
chaque famille de nations se prosternera devant lui :
29 « Oui, au Seigneur la royauté,
le pouvoir sur les nations ! »

30 Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ;
promis à la mort, ils plient en sa présence.

31 Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ;
on annoncera le Seigneur aux générations à venir.
32 On proclamera sa justice au peuple qui va naître :
Voilà son œuvre !

 

Bon vendredi saint à tous.

Que Dieu vous bénisse !

P. David

 

PS : ci-dessous un petit rappel canonique sur le jeûne et l'abstinence 

 

LES JOURS DE PÉNITENCE

 

 Can. 1249 - Tous les fidèles sont tenus par la loi divine de faire pénitence chacun à sa façon; mais pour que tous soient unis en quelque observance commune de la pénitence, sont prescrits des jours de pénitence durant lesquels les fidèles s'adonneront d'une manière spéciale à la prière et pratiqueront des oeuvres de piété et de charité, se renonceront à eux-mêmes en remplissant plus fidèlement leurs obligations propres, et surtout en observant le jeûne et l'abstinence selon les canons suivants.

 

Can. 1250 - Les jours et temps de pénitence pour l'Église tout entière sont chaque vendredi de toute l'année et le temps du Carême.

 

Can. 1251 - L'abstinence  de  viande ou d'une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l'année, à moins qu'il ne tombe l'un des jours marqués comme solennité; mais l'abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus Christ.

 

Can. 1252 - Sont tenus par la loi de l'abstinence, les fidèles qui ont quatorze ans révolus; mais sont liés par la loi du jeûne tous les fidèles majeurs jusqu'à la soixantième année commencée.  Les pasteurs d'âmes et les parents veilleront cependant à ce que les jeunes dispensés de la loi du jeûne et de l'abstinence en raison de leur âge soient formés au vrai sens de la pénitence.

 

Can. 1253 - La conférence des Évêques peut préciser davantage les modalités d'observance du jeûne et de l'abstinence, ainsi que les autres formes de pénitence, surtout les oeuvres de charité et les exercices de piété qui peuvent tenir lieu en tout ou en partie de l'abstinence et du jeûne.

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Un chant pour le chemin de croix

Vendredi Saint

Pour vous accompagner dans votre chemin de croix d'aujourd'hui, vous trouverez ci-dessous l'enregistrement audio et les paroles du chant "Dans ton Royaume" (de A. Gouzes) qui a été chanté lors de la Nuit des Eglises 2018 à St Appolinard.

Ce chant reprend les dernières stations du chemin de croix.

 

Dans ton Royaume

Paroles du chant "Dans ton Royaume"

Célébrations du Triduum et de dimanche de Pâques

en direct sur la page Facebook de la paroisse

Les célébrations du Triduum et du dimanche de Pâques :

Jeudi Saint : 18h
Vendredi Saint : 15h
Vigile Pascale du Samedi : 21h
Dimanche de Pâques :  10h30

seront retransmises en direct sur la page Facebook de la paroisse ==> lien :  https://www.facebook.com/psldsg/

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le jeudi Saint 09 avril 2020

Bonjour à tous,

En ce jour où l'Eglise fait mémoire de l'institution du sacerdoce, je voudrais souligner la part que tous nous partageons en vertu de notre baptême.

En effet si les prêtres reçoivent un sacerdoce "ministériel", il y a un sacerdoce "commun" à tous les fidèles.

Voici ce qu'en dit le concile Vatican II dans la constitution sur l'Eglise Lumen Gentium

10. Le sacerdoce commun

Le Christ Seigneur, grand prêtre d’entre les hommes (cf. He 5, 1-5) 1-5) a fait du peuple nouveau « un Royaume, des prêtres pour son Dieu et Père » (Ap 1, 6 ; 5, 9-10). Les baptisés, en effet, par la régénération et l’onction du Saint-Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint, de façon à offrir, par toutes les activités du chrétien, autant d’hosties spirituelles, en proclamant les merveilles de celui qui, des ténèbres, les a appelés à son admirable lumière (cf. 1 P 2, 4-10). C’est pourquoi tous les disciples du Christ, persévérant dans la prière et la louange de Dieu (cf. Ac 2, 42-47), doivent s’offrir en victimes vivantes, saintes, agréables à Dieu (cf. Rm 12, 1), porter témoignage du Christ sur toute la surface de la terre, et rendre raison, sur toute requête, de l’espérance qui est en eux d’une vie éternelle (cf. 1 P 3, 15).

Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, qui ont entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ. Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l’offrande de l’Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l’action de grâces, le témoignage d’une vie sainte, leur renoncement et leur charité effective. 

(En effet, c'est très dense...)

Au jour de votre baptême, au moment de l'onction du saint Chrême, il vous a été dit :

"Tu fais partie de son peuple, tu es membre du corps du Christ,

tu participes à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi."

Tous les fidèles doivent, au nom du sacerdoce commun, participer à l'offrande que le Seigneur fait de lui même à son Père pour notre salut.

 
"Regarde, Seigneur, cette offrande que tu as donnée toi-même à ton Eglise ;
accorde à tous ceux qui vont partager ce pain et boire à cette coupe
d’être rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps,
pour qu’ils soient eux-mêmes dans le Christ une vivante offrande à la louange de ta gloire." (Prière eucharistique IV)

En ce jour, dans la grande célébration du mystère pascal qui va commencer avec la messe en mémoire de la Cène et qui va se poursuivre à travers toutes les célébrations du Triduum, je vous invite à entrer dans cette offrande en vivant ce qu'il y a de plus universel dans le sacerdoce commun : l'amour de charité dont le Seigneur nous donne l'exemple en lavant les pieds de ses disciples.

"Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime"

Que Dieu vous bénisse !

P. David

 

RAPPEL !

 

Tous les offices seront diffusés en direct depuis la grande chapelle de Bellevue sur le page Facebook de la paroisse : https://www.facebook.com/psldsg/ (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte Facebook pour se connecter).
 
Jeudi Saint 18h Messe de la Cène (Attention c'est 30mn plus tôt que ce qui avait été annoncé initialement)
Vendredi Saint 15h Office de la Passion
Vigile pascale (samedi) 21h
Pâques 10h30

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le mercredi 08 avril

Comme annoncé, nous mettons ce jour du mercredi saint sous le patronage de St Antoine et nous  nous rendrons en pèlerinage spirituel jusqu'à l'abbatiale pour prier ensemble auprès des reliques.

VIVRE UNE DEMARCHE DE PELERINAGE ?

PÈLERINAGE : ce mot met sans doute dans nos têtes plein d’images : une route, un chemin, et des personnes qui marchent, seules ou en groupe. Pour aller où ?... vers quoi ?... vers qui ?

Dans la tradition chrétienne, le pèlerinage est tout à la fois une démarche physique et spirituelle, un temps de ressourcement, une DÉMARCHE DE CONVERSION personnelle et collective ; un temps pour se remettre à l’heure de soi, des autres, de Dieu : pour cela il faut aussi, et peut-être d’abord, faire entrer son CŒUR dans le mouvement que nos pieds accompagnent

Ce petit texte est extrait d'un livret qui a accompagné le pèlerinage entre la cathédrale de Grenoble et la cathédrale de Vienne, dans le cadre de l'année de la Foi en 2013.

 

Pour le mouvement des pieds, il va falloir patienter, mais pour le coeur c'est dès maintenant que nous pouvons nous mettre en mouvement.

La Pâque marque le début de l'Exode qui va conduire le peuple de Dieu jusqu'en terre promise.

Chaque pèlerinage est un rappel de cet Exode, une invitation à se laisser conduire par le Seigneur.

Sans pouvoir bouger, nous vivons cependant un certain dépouillement qui rejoint celui des pèlerins.

Laissons-nous conduire par l'Esprit et en esprit sur les chemins de notre terre promise,

que nos quelques pas spirituels vers St Antoine mettent profondément nos coeurs en marche vers Dieu.

"Vivons en enfants de lumière

Sur les chemins où l'Esprit nous conduit :

Que vive en nous le nom du Père !

L'heure est venue de l'Exode nouveau

Voici le temps de renaître d'en haut..."

Bonne journée à tous,
Que Dieu vous bénisse !
Et à ce soir à St Antoine.
 
Père David

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

ANONCE IMPORTANTE POUR LES OFFICES DU TRIDUUM PASCAL :
 
Tous les offices seront diffusés en direct depuis la grande chapelle de Bellevue sur le page Facebook de la paroisse : https://www.facebook.com/psldsg/ (il n'est pas nécessaire d'avoir un compte Facebook pour se connecter).
Jeudi Saint 18h Messe de la Cène (Attention c'est 30mn plus tôt que ce qui avait été annoncé initialement)
Vendredi Saint 15h Office de la Passion
Vigile pascale (samedi) 21h
Pâques 10h30

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Une annonce non paroissiale mais qui peut être utile en ce temps de confinement :
Pour faire face aux difficultés qu'un certain nombre de personnes pourrait ressentir en cette période de confinement, une ligne d'écoute est en place sur le territoire de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté, co-constuit par les CCAS de Vinay et de Saint-Marcellin, La Maison du Département à Saint-Marcellin, et la Direction de la Cohésion Sociale et Habitat de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté. Dans ce dispositif, un rappel par des psychologues de la Maison Intercommunale des familles est possible.
 
Veuillez trouver les documents ci-dessous.
N'hésitez pas à relayer l'information autour de vous, à votre réseau.
 
Prenez soin de vous,
Bien cordialement,
 
L'équipe de la Maison Intercommunale des Familles.

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 07 avril 2020

 

Voici le jour que fit le Seigneur,

qu'il soit pour nous jour de fête et de joie !

Donne, Seigneur, donne le salut !

Donne, Seigneur, donne la victoire !

(Ps 117, 24-25)

 

Bonjour à tous,

En citant le psaume 117, psaume pascal par excellence, je ne veux pas encore anticiper la joie de la résurrection (ni celle de la fin du confinement) quoique ce soit bien dans la perspective de la joie pascale que nous devons vivre ces jours saints.

"Jour de fête et de joie" c'est ce qu'aurait dû être ce jour pour notre diocèse puisque le Mardi Saint, chaque année, est le jour où notre évêque rassemble autour de lui les prêtres, les diacres et tous les fidèles pour la célébration de la messe chrismale au cours de laquelle sont bénies les saintes Huiles.

Cette messe chrismale plutôt que la célébrer en comité très restreint, notre évêque a fait le choix de la reporter à une date ultérieure, lorsque les rassemblements seront de nouveau possibles.

Je vous invite cependant à vivre la prière de ce jour pour notre diocèse :

- pour tous les fidèles qui sont privés des sacrements ;

- pour les catéchumènes dont la célébration du baptême est reportée ;

- pour les religieuses et et religieux ;

- pour les diacres témoins du Christ serviteur ;

- pour les prêtres pasteurs d'un troupeau "invisible" ;

- pour notre évêque qui doit mener la barque dans cette tempête.

 

Je vous redonne la prière du diocèse pour ce temps d'épidémie (voir ci-dessous)

Et en bonus un lien vers des photos des grands événements diocésains : https://www.flickr.com/photos/142989007@N04/albums

Je vous joins également ci-dessous le texte d'un prêtre de Bordeaux : "Et Après ?", envoyé par Françoise Genevès.

Vous avez été plusieurs à me remercier pour le texte du chemin de croix écrit par un diacre, pneumologue à Rennes, c'est Catherine Bruas qui me l'a envoyé.

Pour finir, je joins déjà, mais c'est pour demain, la prière à saint Antoine annoncée hier (voir ci-dessous)

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

Père David

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 6 avril 2020

Lundi saint

Bonjour à tous,

 

La lecture biblique de l'Office des Lectures de ce jour nous offre une parole pour le présent et une autre pour un avenir qu'on espère pas trop lointain :

 

Lettre au Hébreux chap. 10 :

"24 Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à vivre dans l’amour et à bien agir.

25 Ne délaissons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l’habitude, mais encourageons-nous, d’autant plus que vous voyez s’approcher le Jour du Seigneur."

 

J'espère que tous vous allez bien, et que vous avez pu, dans nos conditions particulières, bien célébrer les Rameaux.
 
Merci a tous ceux qui ont contribué à ce que ma voiture soit pleine (voir photos ci-dessous).
Les Rameaux bénis seront mis à disposition dans quelques jours eu fond des églises de St Marcellin / Chatte / St Antoine / St Romans / St Hilaire ;
 
Une annonce paroissiale ... Ce mercredi à 18h30, à l'heure habituelle du rendez-vous de prière de fin de journée, nous vous proposons de prier particulièrement par l'intercession de Saint Antoine le Grand. Au cours des siècles, de nombreux pèlerins sont passés par notre paroisse pour venir en pèlerinage auprès de lui ; bien que l'heure ne soit pas encore venue de mettre nos sandales et de prendre notre bâton de pèlerin, nous pouvons spirituellement vivre cette démarche.
Je vous fournirai, dès que j'aurai le temps (ne rigolez pas, c'est fou ce qu'il passe vite même quand on en semble en avoir beaucoup) de la matière pour ce temps de prière.
 
Et, dans les annonces toujours, nous nous unissons à la joie de Françoise Emptoz pour la naissance de sa petite-fille Natacha.
 
 
Pour finir en ce lundi saint je vous invite à prier avec le psaume 26 dont nous avons un extrait à la messe de ce jour : il nous invite à la confiance en Dieu malgré l'adversité.
 
PSAUME 26 (27)
 
1 Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
   de qui aurais-je crainte ? *
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
   devant qui tremblerais-je ?
 
2 Si des méchants s'avancent contre moi
   pour me déchirer, +
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, *
   qui perdent pied et succombent.
 
3 Qu'une armée se déploie devant moi,
   mon cœur est sans crainte ; *
que la bataille s'engage contre moi,
   je garde confiance.
 
4 J'ai demandé une chose au Seigneur,
   la seule que je cherche : +
habiter la maison du Seigneur
   tous les jours de ma vie, *
pour admirer le Seigneur dans sa beauté
   et m'attacher à son temple.
 
5 Oui, il me réserve un lieu sûr
   au jour du malheur ; +
il me cache au plus secret de sa tente,
   il m'élève sur le roc. *
6 Maintenant je relève la tête
   devant mes ennemis.
 
J'irai célébrer dans sa tente
   le sacrifice d'ovation ; *
je chanterai, je fêterai le Seigneur.
 
7 Écoute, Seigneur, je t'appelle ! *
   Pitié ! Réponds-moi !
8 Mon cœur m'a redit ta parole :
   « Cherchez ma face. » *
9 C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
   ne me cache pas ta face.
 
N'écarte pas ton serviteur avec colère : *
   tu restes mon secours.
Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas,
   Dieu, mon salut ! *
10 Mon père et ma mère m'abandonnent ;
   le Seigneur me reçoit.
 
11 Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, *
conduis-moi par des routes sûres,
   malgré ceux qui me guettent.
 
12 Ne me livre pas à la merci de l'adversaire : *
contre moi se sont levés de faux témoins
   qui soufflent la violence.
 
13 Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
   sur la terre des vivants. *
14 « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
   espère le Seigneur. »

 

 
 

 

Portez vous bien.

Qua Dieu vous bénisse !

Père David

image
image
image

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 05 avril 2020

Jour de la fête des Rameaux

Bonjour à tous,

 

Bonne fête des Rameaux, bonne semaine Sainte !

 

Vous trouverez dans le document ci-dessous, le texte de l'hymne du bréviaire pour le dimanche des Rameaux : Voici que s’ouvre pour le roi (H96 / M : J. Berthier / T : D. Rimaud)

Vous pouvez l'écouter sur Youtube à l'adresse suivante : https://youtu.be/7vgKP0u06e8

Non seulement l'écouter mais vous laisser interroger par le Seigneur qui s'adresse à nous : nous qui l'acclamons en ce jour, pourquoi est-ce que nous sommes aussi de ceux qui le crucifions ?

Que de conversion à vivre pour être vraiment uni au Christ !

C'est pour cela qu'il est venu ; alors raison confiance à la miséricorde de Dieu...

 

Dieu Sauveur, oublie notre péché

Mais souviens toi de nous 

quand tu viendra dans ton royaume.

 

 
 
Pour information vous pourrez suivre l'homélie de Mgr de Kerimel pour ce jour en suivant ce lien : https://facebook.com/eglisecatho38/?
 
 

Il me faut aussi venir en ce jour à une question pratique que je n'ai pas encore abordé : la quête !

Toute les dépenses paroissiales ne s'arrêtent pas quand bien même les offices ne sont plus célébrer publiquement.
Vous pouvez bien sûr mettre de côté chaque semaine ce que vous auriez donné habituellement à la messe
mais vous pouvez aussi participer dès maintenant en ligne sur le site : quête.catholique.fr
Il faut indiquer votre diocèse : il y a un menu déroulant où vous trouverez Grenoble-Vienne
puis votre paroisse : là il faudra écrire St Luc du Su Grésivaudan ou St Joseph des 2 rives ou encore le nom de votre commune
puis indiquer le montant de votre don et les informations nécessaires au prélèvement de votre CB.
 
Merci d'avance.
 
En union de prière.
Que Dieu vous bénisse.
 
Père David
 

texte de l'hymne du bréviaire pour le dimanche des Rameaux

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 04 avril 2020

Bonjour à tous,

 

Grâce à votre zèle la liste des destinataires s'est considérablement augmenté : je vous avais annoncé 173 inscrits, nous en sommes désormais à 233 !

(il y en a eu trois de plus le temps d'écrire ce message)

Merci pour votre zèle.

 

Bienvenue aux nouveaux destinataires. Comme je sais que pour certains d'entre vous nous n'avons pas eu un aval explicite de votre part, n'hésitez pas à me dire si vous souhaitez être retiré de cette liste.

 

Nous allons entrer ce soir, avec l'office des vêpres, dans la grande semaine sainte.

Je vous invite à prendre le temps d'en franchir la "porte" pour ne pas la passer par inadvertance.

C'est une recommandation valable pour chaque année mais, je le crois, plus particulièrement pour celle-ci qui demeurera (je l'espère) unique dans notre histoire.

A croire que nous avons du temps, nous le laissons passer, et il file plus vite que nous le pensons.

 

Prenons donc le temps de nous arrêter vraiment au seuil de cette porte, prenons le temps de faire consciemment le pas qui nous fera la franchir afin de suivre vraiment celui qui nous dit :

"C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous." (Jean 13, 15)

 

Pour cette "pause" je vous invite à vous arrêter devant l'image ci-dessous avec le texte de la deuxième lecture de demain : Philippiens 2, 6-11.

 

Bonne journée à tous,

Bonne entrée dans la semaine Sainte,

 

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

image

Dimanche des Rameaux - Hosanna

Dimanche des Rameaux - Hosanna
Dans notre paroisse Dans notre paroisse
Dans notre paroisse Dans notre paroisse
Dans notre paroisse Dans notre paroisse

Texte à lire et à méditer

Église catholique en Isère - Restons connectés #3 - 2 avril 2020

Le père David Ribiollet nous présente les principaux temps de la semaine sainte

Au moyen de 4 vidéos, le père David Ribiollet nous présentent les principaux temps de la semaine sainte :

 

Tridium pascal : https://youtu.be/T_8kLHzNbS0

Jeudi saint : https://youtu.be/wjn8A_tdeLc

Vendredi Saint : https://youtu.be/LIVVAjZ-Zhc

Vigile pascale : https://youtu.be/RxSbD1Z1rKM

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 02 avril 2020

Le bilan Bergoglien s'alourdit… serait-il déjà au passif ? Par ...   Un petit message du pape François...

En vertu du Baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple missionnaire (cf. Mt 28, 19). Chaque baptisé, quelle que soit sa fonction dans l’Église et le niveau d’instruction de sa foi, est un sujet actif de l’évangélisation, et il serait inadéquat de penser à un schéma d’évangélisation utilisé pour des acteurs qualifiés, où le reste du peuple fidèle serait seulement destiné à bénéficier de leurs actions. La nouvelle évangélisation doit impliquer que chaque baptisé soit protagoniste d’une façon nouvelle. Cette conviction se transforme en un appel adressé à chaque chrétien, pour que personne ne renonce à son engagement pour l’évangélisation, car s’il a vraiment fait l’expérience de l’amour de Dieu qui le sauve, il n’a pas besoin de beaucoup de temps de préparation pour aller l’annoncer, il ne peut pas attendre d’avoir reçu beaucoup de leçons ou de longues instructions. Tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jésus Christ ; nous ne disons plus que nous sommes « disciples » et « missionnaires », mais toujours que nous sommes « disciples-missionnaires ». Si nous n’en sommes pas convaincus, regardons les premiers disciples, qui immédiatement, après avoir reconnu le regard de Jésus, allèrent proclamer pleins de joie : « Nous avons trouvé le Messie » (Jn 1, 41). La samaritaine, à peine eut-elle fini son dialogue avec Jésus, devint missionnaire, et beaucoup de samaritains crurent en Jésus « à cause de la parole de la femme » (Jn 4, 39). Saint Paul aussi, à partir de sa rencontre avec Jésus Christ, « aussitôt se mit à prêcher Jésus » (Ac 9, 20 ). Et nous, qu’attendons-nous ?

(Evangelii Gaudium, n. 120)

 

Chers amis,

je vous offre ce matin un extrait de l'exhortation apostolique du pape François "La joie de l'Evangile" (vous pouvez aussi lire ou relire les 287 autres numéros de ce beau texte)

Portez-vous bien. Que Dieu vous bénisse !

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

Le 1er avril 2020

Saint Hugues de Grenoble (1053 - 1132)Saint Hugues de Grenoble (1053-1132) - Saints de France

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd'hui un intermède diocésain : aujourd'hui c'est la fête de St Hugues, évêque de notre diocèse de de 1080 à 1132.

C'est bien sûr lui qui guida St Bruno et ses premiers compagnons vers le désert de Chartreuse, comme nous le montre la petite miniature ci-dessus.

 

Laissons-nous guider nous aussi dans ce désert intérieur, cette chambre dans laquelle le Seigneur, le mercredi des cendres, nous invitait à nous retirer pour prier le Père (cf. Mt 6, 5-6). Dans la lignée de ce que je disais dans le message d'hier je vous invite à méditer la fin de la première lecture de cette fête de St Hugues dont vous trouverez le texte complet ci-dessous :

 

Ecoute, Israël :

le Seigneur notre Dieu est le Seul.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur,

de toute ton âme et de toutes tes forces.

Ces commandements que je te donne aujourd’hui

resteront gravés dans ton cœur.

Tu les rediras à tes fils,

tu les répéteras sans cesse,

à la maison ou en voyage,

en te couchant et en te levant ;

tu les attacheras à ton poignet comme un signe,

tu les fixeras comme une marque entre tes yeux, 

tu les inscriras à l’entrée de ta maison

   et aux portes de tes villes.

 

et j'ajoute ce commentaire de la règle de St Benoît qui pourra soutenir votre méditation :

 

"Écoute, o mon fils, l’invitation du maître, et incline l’oreille de ton cœur"  (RB, Prologue, v. 1)

La disposition essentielle à laquelle saint Benoît invite est l’écoute. "Écoute" est le premier mot de la Règle, « et incline l’oreille de ton cœur ». Le cœur est le lieu de l’engagement et de tout combat. C’est sur lui qu’il faut veiller, car c’est de lui que jaillissent les sources de la vie.

Ce que nous demande d’abord saint Benoît, c’est une attitude de réceptivité active afin d’accueillir en nous la Parole, la semence de vie ; et cette écoute n’est pas purement intellectuelle, il nous demande d’"incliner l’oreille de notre cœur ". L’écoute est un cœur à cœur qui aboutit à la conversion par la voie de la conversation.

Saint Benoît rappelle que le don de Dieu est premier. "Et d’abord, par une très instante prière, demande-lui qu’Il accomplisse lui-même toute œuvre que tu entreprends" (RB, Prologue, v. 4). 

Benoît applique ce conseil pour l’œuvre par excellence qu’est la prière et pour le service des frères. Les courtes invocations "Seigneur, ouvre mes lèvres" (RB 38, v.3), "Dieu, viens à mon aide" (RB 35 v. 17) sont dites au début de la semaine de lecture, comme au début des offices. Toute la vie sera ainsi prise dans cette demande d’aide au Seigneur au début de l’action – et dans le remerciement à la fin – ainsi peu à peu le chrétien apprend à vivre sous le regard de Dieu. "Si du ciel le Seigneur regarde toujours les fils des hommes pour voir s’il en est un d’intelligent qui cherche Dieu…concluons qu’à toute heure nous devons être vigilants" (RB 7,27-29)

"Se recueillir fréquemment dans la prière" (RB Ch.4, v. 56). La journée, pour Benoît, est rythmée par l’opus Dei (l’office divin) avec la célébration de l’Eucharistie où est offert un sacrifice de louange. La liturgie des heures reprend la prière des psaumes et, à Laudes et à Vêpres, la prière que le Christ nous a apprise et se termine toujours par une prière de supplication ou de louange. 

"S’adonner à certains moments au travail manuel et à d’autres heures déterminées à la lecture de la Parole divine" (R.B Chap. 48, v.1). La prière personnelle est soutenue par la lectio divinadans la solitude et le silence : "Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira…"  (Mt 7,7). 

La Règle nous conduit sur le chemin de la prière continuelle "priez sans cesse" (Eph. 6, 18), ainsi renonçant à sa volonté propre, le chrétien marche avec humilité vers le royaume en suivant le Christ et en essayant de faire comme lui la volonté du Père. 

La prière exige que paroles, esprit et vie soient en accord. (RB  Chap. 19,7) "Écoute…et accomplis" (RB Prologue 1, v.1 – RB Ch. 73, v.8) 

Les débuts sont toujours difficiles : "Ne va pas, troublé de frayeur, abandonner sur le champ le chemin du salut dont les débuts sont forcément malaisés. A mesure que l’on progresse dans une sainte vie et dans la foi, le cœur se dilate, et c’est avec une indicible douceur d’amour que l’on court dans la voie des commandements de Dieu". (RB Prol 48-49) …. "alors sous la garde de Dieu, tu parviendras à ces plus hauts sommets de doctrine et de vertu dont nous avons parlé ci-dessus" (Ch. 73,9).
   

"Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu" (1 Co. 10,31)

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

Père David

Prière de Sainte mère Térésa

 

Demandons l’aide de notre Seigneur d’amour avec cette belle prière de Ste mère Térésa :



Oh ! Seigneur,
Quand je suis affamé, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de nourriture ;
Quand j’ai soif, quelqu’un qui ait besoin d’eau ;
Quand j’ai froid, envoie-moi quelqu’un à réchauffer ;
Quand je suis blessé, donne-moi quelqu’un à consoler ;
Quand ma croix devient lourde, donne-moi la croix d’un autre à partager ;
Quand je suis pauvre, conduis-moi à un nécessiteux ;
Quand je n’ai pas le temps, donne-moi quelqu’un que je puisse aider un instant ;
Quand je suis humilié, donne-moi quelqu’un dont faire l’éloge ;
Quand je suis découragé, envoie-moi quelqu’un à encourager ;
Quand j’ai besoin de la compréhension des autres,
donne-moi quelqu’un qui ait besoin de la mienne ;
Quand j’ai besoin qu’on prenne soin de moi, envoie-moi quelqu’un dont prendre soin ;
Quand je ne pense qu’à moi, tourne mes pensées vers autrui.
Sainte mère Térésa, prie pour nous !

Les relations

Sur les chemins de St Jacques de Compostelle

 

Sur le chemin, qui n’a constaté la grâce particulière des rencontres que l’on vit ?

Tel pèlerin croisé une semaine, voire deux jours plus tôt dans un gîte, paraît bien vite être un ami de longue date, à qui l’on peut parler en toute confiance. Notre but ici n’est pas d’en expliquer la raison, ouverture du cœur ou grâce spécifique, mais d’en retrouver la saveur. Dans ce huis-clos du confinement, chaque rencontre, chaque voix entendue au téléphone, chaque visage entrevu sur l’ordinateur m’apparaissent avec une acuité particulière. Si je dois vivre ces semaines avec les mêmes personnes, et seulement elles, je peux m’y investir pleinement, cultiver la douceur et la compréhension, pratiquer et enseigner aux enfants le pardon , l’attention à l’autre. Tous ces efforts, auxquels on aspire plus ou moins d’habitude, deviennent les conditions indispensables pour la survie du groupe isolé que nous formons. Si je suis seul(e), je peux mettre beaucoup de soin et de présence dans l’échange par la fenêtre avec un voisin, ou dans la conversation téléphonique avec une personne qui prend de mes nouvelles. 

En ce temps de Carême, nous pouvons considérer la relation à l’autre comme une nourriture, dont nous manquons sans doute en ce moment, mais qui en prend plus de saveur et d’importance.

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 31 mars 2020

Chers amis, je vous offre ce matin deux extraits de la toute nouvelle traduction de la bible parue en ce mois de mars 2020 :

Genèse, chapitre 1

Il y eut un soir,

il y eut un matin,

quinzième jour.

Et Dieu dit que cela était long.

 

Premier livre des rois, chapitre 19

À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, un coronavirus, mais le Seigneur n'était pas dans le coronavirus ; et par la vertu du confinement il se fit un grand silence qui permis aux hommes d'entendre le Seigneur qui parle dans le murmure d’une brise légère.

 

N'occupons pas trop vite le temps que nous donne ce confinement de toutes ces futilités dont le temps du carême nous invite à nous purifier. Puisque du temps nous est donné, mettons le à profit pour être plus attentif à ce "murmure d'une brise légère" par lequel Dieu nous parle.

Prenons le temps de regarder vers le Christ "élevé de terre" comme le serpent de bronze dressé par Moïse dans le désert (cf. Livre des Nombres 21, 4-9 / première lecture de ce jour), c'est par lui que nous est donné le salut.

Quand je dit "regarder", il ne s'agit pas de contempler béatement, mais de d'agir selon l'amour qu'il nous a enseigné et dont il nous montre la grandeur en donnant sa vie pour nous.

 

 

Plus concrètement maintenant, vous trouverez-ci dessous des propositions pour vivre en famille les célébrations de la semaine sainte ; ce sont des propositions, adaptez-les à vos possibilités.

Je compte sur vous pour les faire connaître particulièrement aux personnes qui n'ont pas internet.

Nous avons mis un mot dans le prochain "Mémorial" pour que les personnes sans ordinateur puissent m'appeler pour recevoir une version papier de ces déroulements mais ce ne sera sans doute pas suffisant pour toucher un plus grand nombre.

Notez d'ores et déjà les horaires auxquels je célébrerai les offices si vous souhaitez les vivre en communion au même moments :

 

Rameaux 10h30 dimanche 5

Jeudi saint 18h30 : jeudi 9 avril

Office de la Passion 15h : vendredi 10 avril

Vigile 21h : samedi 11 avril

Pâques 10h30 : dimanche 12 avril

 

 

MESSAGE IMPORTANT d'Anne-Marie Giroud au sujet du CCFD-Terre Solidaire

Le carême CCFD- Terre Solidaire s'est terminé hier avec le 5° Dimanche  .La situation de confinement a provoqué beaucoup de changement par rapport à ce que nous avions prêvu de faire...Normalement nous aurions du recevoir vos dons hier à la quête de la messe...Peut être avez vous une enveloppe spéciale pour le faire  chez vous ? Mais , même avec  une enveloppe 

simple vous pouvez donner voici l'adresse : CCFD-Terre Solidaire libre Réponse 31685  75043 Paris cédex 01.

Dans cette situation de Covid-19 mondial les pauvres de tous les pays seront encore plus pauvres, alors pratiquons la Solidarité .Merci pour votre geste.

 

 

Bonne journée à tous.

Que Dieu vous bénisse !

 

Père David

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 29 mars 2020

« Moi, je suis la lumière du monde.
Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
il aura la lumière de la vie. »

Le lectionnaire propose deux évangiles pour ce lundi : Jn 8, 1-11 (la femme adultère) ou Jn 8, 12-20

Comme vous pouvez-le constater par les références ce sont deux textes qui se suivent dans l'évangile de Jean.

alors même si j'ai mis en exergue le premier verset du deuxième texte (Jn 8,12),

je ne peux oublier les mots qui finissent le premier texte : "Va, et désormais ne pèche plus." (Jn 8, 11)

 

Aller à la suite du Christ, marcher à sa suite, recevoir la lumière de la vie : c'est se détourner des ténèbres du péché.

On ne peut pas entrer dans la lumière à reculons, en regardant vers les ténèbres... il faut, littéralement, se con-vertir, se tourner vers.

 

     Fais nous marcher à ta lumière

     sur les chemins de ton Esprit,

     ouvre les yeux de notre terre

     au grand soleil du jour promis.

 
Le soleil du jour n'est pas radieux,
mais le "Soleil levant, lumière d'en haut qui vient nous visiter" (Lc 1, 78),
Lui, la "Lumière du monde" (Jn 8, 12),
qu'il illumine votre journée.
 
 
Ci-dessous une prière pour le confinement, transmise par Gisèle V
 
Que Dieu vous bénisse !

Père David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Le mot du dimanche

le 29 mars 2020

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur

plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

(Psaume 129)

 

Résurrection de Lazare et résurrection du Christ (Jn 11, 1-45 ...

 

 

Bonjour à tous,

 

Par le jeu du changement d'heure nous avons perdu une heure de sommeil, certes...

mais voyons le bon côté des choses ... nous avons gagné une heure de confinement !

Entre hier 10h et aujourd'hui 10h il ne s'est écoulé que 23h !

Allé... oups ... Hosanna ! Bénis sois-tu Seigneur !

 

 

Vous trouverez ci-dessous une homélie, je confesse qu'elle est réchauffée.

Un "devoir diocésain" à rendre pour cette après-midi m'occupe l'esprit et le temps depuis hier...

Veuillez m'excuser  donc ; mais en cuisine, certains plats sont meilleurs réchauffés dit-on ... çà marche peut-être avec les homélies...

 

Je vous invite à prier aujourd'hui pour tous ceux qui, comme Marthe et Marie, sont dans l'inquiétude à cause de leurs proches atteints par la maladie.

Que le Seigneur les soutienne sur un chemin de foi.

Portons également bien sûr dans notre prière nos frères et soeurs malades, et tous ceux qui, auprès d'eux, se dépensent sans compter pour leurs donner les soins dont ils ont besoin.

 

Que Dieu vous bénisse !

P. David

 

 

______________________________________________

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Texte de l'homélie de ce dimanche 29 mars

Semaine Sainte

Raconte moi la Bible

(version courte pour les plus jeunes)

Voir la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://youtu.be/AX_2khKa2Sw

Récit simplifié des grandes étapes de la Semaine Sainte : arrivée de Jésus à Jérusalem, dernier repas, arrestation, crucifixion, mise au tombeau, résurrection. (récit avec personnages Playmobil)

IVe Dimanche de Carême

L'évangile de l'aveugle né

Les prêtres de la Communauté Saint-Martin racontent l'évangile en playmobil

Voir la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://youtu.be/3u_QLGBJCTY

Le mot du jour par le père David Ribiollet

le 28 mars 2020

Bonjour à tous,

Samedi est traditionnellement dans l'Eglise un jour marial, c'est donc avec Marie que je vous invite à vivre ce jour.

Mais pourquoi le samedi plus qu'un autre jour me direz-vous ?

Eh bien, à cause de l'attente dans l'espérance...

Il faut nous projeter avec 15 jours d'avance dans le samedi saint, ou plutôt revenir à ce jour du sabbat qui a suivi la mort de Jésus.

Tous les espoirs nés de la rencontre avec Jésus semblent anéantis comme en témoigne le récit des disciples d'Emmaüs (cf. Lc 24, 13-24).

Il est mort. Il a été déposé dans le tombeau. Une grande pierre a été roulée.

Tout est-il donc fini ?

Marie est la figure de tous ceux qui gardent confiance, confiance en l'accomplissement de la promesse alors même que tout espoir semble impossible.

Dans la foi Marie attend le jour de la résurrection, le jour du salut ; n'a t-elle pas donné à son fils le nom de Jésus - Le Seigneur sauve - ?

Oui Dieu accomplira sa promesse.

En ce temps d'attente, tournons vers elle et demandons-lui de nous tenir dans son espérance :

Je vous salue, Marie, ...

Et pour sûr, avec elle, au terme de notre attente nous pourrons chanter "Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur..."

 

Vous êtes aussi sans doute en attente de la rencontre eucharistique dont les événements vous privent.

A la veille de ce jour du Seigneur qui habituellement nous rassemble pour écouter sa Parole et recevoir son Corps en communion, je vous transmets le texte ci-dessous que m'a envoyé Mercy Bourgeois ce matin (çà vient du site youpray.fr) :

 

Comment vivre la communion spirituelle ? - Père Michel-Marie Martin-Prével

 

Parce que Jésus est venu pour les pauvres et les malades, comment penser qu’il serait lui aussi confiné ? Il a tellement soif de nous qu’Il est prêt à nous retrouver par cette autre merveille qu’est la communion spirituelle. Dans cet enseignement, découvrez le sens de la communion spirituelle et comment la vivre.

Exemple de prière pouvant accompagner la communion spirituelle :

Mon Jésus, je crois que vous êtes présent dans le Saint-Sacrement.

Je vous aime par-dessus toutes choses et je désire vous posséder dans mon âme.

Puisque je ne puis maintenant vous recevoir sacramentellement,

venez spirituellement dans mon cœur.

Je m’unis entièrement à vous, comme vous possédant en effet.

Ne permettez pas que je ne me sépare jamais de vous.

(Alphonse de Liguori)

 

Je vous annonce aussi que nous vous donnerons dans quelques jours des trames pour vivre en famille chacune des grandes cérémonies de la semaine sainte.

Que Dieu vous bénisse !

Père David RIBIOLLET

Curé de la paroisse St Luc du Sud Grésivaudan

Responsable diocésain de la Liturgie

06 88 29 05 48

Vidéo proposée par « Le Jour du Seigneur »

« Sois humble, fort et robuste. » Face à cette épidémie, le père Jean-Marie Petitclerc, prêtre salésien nous rappelle ce message de Don Bosco.

 

https://m.facebook.com/watch/?v=223395952191787&notif_t=watch_follower_video&notif_id=1585241651389799&ref=m_notif

Texte écrit par Pierre Alain LEJEUNE, prêtre à Bordeaux

image

REVIVRE LA BÉNÉDICTION URBI ET ORBI EN INTEGRALITÉ

 « Pourquoi avez-vous peur ? N’avez-vous pas encore la foi ? ». Sur une place Saint-Pierre déserte et battue par la pluie, le Pape François a commenté vendredi soir l'évangile de la tempête apaisée. Il a fait monter vers le ciel une vibrante supplique pour la fin de la pandémie de coronavirus. Moment d’une rare intensité : le Pape, seul, a béni Rome et le monde entier.

REVIVRE LA BÉNÉDICTION URBI ET ORBI EN INTEGRALITÉ

Pour que la prière se répande et réconforte, osez partager autour de vous cette vidéo sur les réseaux sociaux, par sms, whats app ou par email, en copiant le lien suivant, en mentionnant "À retrouver sur ktotv.com":

 https://youtu.be/JgEBdOO6Juk

 
 

Petite vidéo qui invite à l'abandon, à la confiance en l'Esprit Saint

Voici une petite vidéo qui nous vient du Liban

Petite vidéo qui invite à l'abandon, à la confiance en l'esprit saint

                               https://youtu.be/_vSJyjfBj20

vidéo qui peut nous préparer au rendez-vous de ce soir 27 mars à 18h

 

Un peu d'humour ... à partager ...

Parce que la prière et l'humour sont des aides précieuses dans les moments difficiles.

https://youtu.be/m0pizrXEmYg


Page spéciale mise en place sur le site du diocèse afin de regrouper toutes les propositions faites par le diocèse en ce temps de confinement.


https://www.diocese-grenoble-vienne.fr/restons-connectes.html

Prière en temps d'épidémie

Prière en temps d'épidémie
Livret Semaine sainte et Carême de prions en église

Livret Semaine sainte et Carême de prions en église

Revue Prions en Eglise

Offre spéciale "confinement"

Chères paroisses, chères communautés,

Vous trouverez ci-dessus le livret Semaine sainte et Carême en version numérique, à partager avec tous ceux qui le souhaitent. Ce livret est destiné à accompagner votre communauté durant les célébrations de la semaine Sainte du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques.

Particulièrement en cette période, chacun aura besoin d’un soutien ou d’un compagnon de prière pour vivre le plus sereinement possible cette semaine exceptionnelle, puisque nous ne pourrons la vivre en communauté.

Par ailleurs, différentes propositions d’accompagnement sont mises à disposition et totalement accessibles par les Editions Bayard :

-             le site https://www.prionseneglise.fr/ et son application pour tablettes et téléphones en accès intégrale

-             la nouvelle chaine Prions en Eglise Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCmQH6ihGJ4FCOnqj2lIWZhQ/featured

-             la messe en direct sur notre page Facebook tous les jours à 7h30, le samedi à 9h et celle du dimanche en anticipé le samedi à 18h. La messe est ensuite publiée sur le site pour être vue toute la journée. https://www.prionseneglise.fr/messe-en-video

-             un espace « En famille » à destination des parents et pour les enfants https://www.prionseneglise.fr/en-famille

-             l’ajout d’une rubrique « Prières en temps d’épidémie » sur l’application Prions en Eglise

-             Le Pèlerin est téléchargeable gratuitement : https://www.lepelerin.com/lire/

-             Côté Bayard jeunesse, des idées et des contenus pour les familles : https://www.bayard-jeunesse.com/infos/actualites/une-activite-par-jour-avec-vos-enfants/  et https://bayam.tv/fr/

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Revue Magnificat

Offre spéciale "confinement"

Chers amis,

En ce début de confinement, nous pressentons combien il nous faudra faire preuve de persévérance et de patience ; celle-ci, nous rappelle saint Cyprien de Carthage, « est un attribut de Dieu et, quiconque est bon, patient et doux imite Dieu le Père ».

Conformément à notre mission, nous sommes déterminés à vous aider à approfondir votre vie spirituelle et à vous accompagner, jour après jour, pendant toute la durée de cette épreuve. Aussi avons-nous pris la décision de mettre gratuitement à la disposition de tous :

1. Un accès gratuit à la version numérique de MAGNIFICAT, disponible sur ordinateur

 

 Accès gratuit sur ordinateur

2. À destination des enfants : une version numérique de Magnificat Junior, revue destinée aux 7-12 ans, ainsi que des coloriages pour permettre aux plus jeunes de prier en s'amusant.

Accès gratuit à Magnificat Junior

Accès gratuit aux coloriages

 

Accédez gratuitement à la célébration de la Parole de Dieu

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Informations pour la période de confinement (en date du 17 mars)

Informations pour la période de confinement (en date du 17 mars)
image

Informations pour la période de confinement (en date du 17 mars) : Document à télécharger

INFORMATION - CORONAVIRUS

Suite à la déclaration du premier ministre Edouard Philippe du samedi 14 mars annonçant la fermeture dès minuit « des lieux recevant du public » et « non indispensables à la vie du pays » :

TOUTES LES CELEBRATIONS PUBLIQUES SONT SUPPRIMEES JUSQU’A NOUVEL ORDRE.

Pour autant il ne faut pas se couper de toute vie spirituelle ; c’est pourquoi, je vous invite à prier en communion les uns avec les autres :

1/ en prenant le temps de lire et méditer les textes de la messe que vous trouverez dans les revues : « Prions en Eglise », « Magnificat », ou autre…

2/ en suivant les messes diffusées sur les médias :

               Le dimanche :

  • 10h Messe radiodiffusée sur France Culture
  • 11h Messe télévisée sur France 2
  • 18h30 Messe télévisée sur KTO

En semaine :

  • Sur KTO :        7h messe du Pape François

18h15 messe à St Germain l’Auxerrois (Paris)

  • Sur RCF : le jeudi, messe à 15h30 ;

 

Les églises restent ouvertes, venez-y prier ; en particulier pour les malades, le personnel médical et pour toutes les personnes que cette crise affecte.


Antoine, entre Orient et Occident (auteur : Jean-Paul Baldazza)

Antoine, entre Orient et Occident (auteur : Jean-Paul Baldazza) Antoine Un saint d'Orient et d'Occident par Jean-Paul Baldazza

dimanche 1er décembre

Retour en photos sur le rassemblement paroissial du 1er dimanche de l'Avent à Chatte