Guide pour la liturgie dominicale

LETTRE AUX PAROISSES NOVEMBRE 2021 Père Charles BONIN

Lettre aux paroisses du mois de novembre 2021

Il y a un Avent et un après…

Le 28 novembre sera le premier dimanche de l’Avent. 4 semaines pour se préparer à ce qui va ad-venir. A savoir : la venue de Dieu dans notre humanité que nous célébrons à Noël. Cet évènement qui a changé la face de l’Histoire mérite bien qu’on en fête l’anniversaire. Mais peut-être faudrait-il aussi prendre conscience qu’il ne s’agit pas seulement d’en faire mémoire comme on le ferait pour un souvenir du passé, mais de le vivre actuellement et personnellement. L’Avent, c’est se préparer à recevoir Dieu qui vient ici et maintenant pour moi !La religion n’est pas une affaire du passé universel ni de rituels traditionnels, elle est le moyen au service d’une rencontre personnelle avec Dieu. Toutes nos célébrations tendent à épanouir l’œuvre de Dieu présent et agissant en chacun. Le 8 décembre qui fête l’immaculée conception de la vierge Marie nous dispose comme elle, à accueillir celui qui fait toute chose nouvelle, qui restaure ce qui est blessé et délivre de tout mal. Voilà bien l’Espérance chrétienne que nous exprimons à chaque Notre Père, en priant que son que règne vienne.

Pour nous préparer à cet avènement du jour d’après, les paroisses vous proposent plusieurs rendez-vous dans cette lettre ; mais le Christ quand il viendra trouvera t’il la foi sur notre terre ? 

Bien fraternellement

P Charles BONIN

Paroisses de Saint Pierre des Chambarans
et Saint Benoît du pays de Beaurepaire

 

------------------------

Évènements à venir :

Mardi 23 Novembre 19h catéchèse pour adultesen visio-conférence : Marie et les mystères de la vie du Christ : 

https://us02web.zoom.us/j/86836577566?pwd=bnByRG9jUldmQXRZaUVYVFlvbXFhQT09

ID de réunion : 868 3657 7566

Code secret : 303299

Dimanche 28 Novembre 15h pièce de théâtre Pierre et Mohamedà la salle du Rocher Beaurepaire : Un très beau texte écrit par Adrien Candiard (O.P.) sur l’amitié entre Pierre Claverie, évêque d’Oran et son chauffeur musulman. Une occasion exceptionnelle de réfléchir sur les relations inter-religieuses et de témoigner de notre foi au cours d’un échange avec les communautés musulmanes qui suivra cette représentation. 

Samedi 4 décembre 9h-17h30 Assises de la Bièvreau château Louis XI à la Côte St André : A l’écoute de l’Esprit Saint définir ensemble avec notre évêque l’avenir de nos communautés dans la Bièvre. Notre Eglise est en pleine mutation c’est le jour et le lieu pour exprimer vos souhaits, vos attentes et vos craintes dans le cadre de la démarche synodale voulue par le pape.

Dimanche 5 décembre Beaurepaire : 11h messe des famillesavec l’entrée en catéchuménat de Cécile et Clément, suivie à 12h30 d’un repas partagéà la maison paroissiale et à 14h ateliers au choix : confection de sapins en bois de palette, fabrication de bougies, jeux de société. Comme chaque premier dimanche du mois vivons la fraternité et invitons largement autour de nous. 

Mercredi 8 décembre : 18h30 procession mariale à Beaurepaire : De la maison paroissiale à l’église portons avec Marie la lumière du Christ en la fête de l’immaculée conception. Implorons ensemble sa protection contre la pandémie et les effets de la crise sanitaire. 

Vendredi 10 décembre Viriville veillée pénitentielle de 20h à 21h30 : temps de prière et d’adoration animée avec confession, prière des frères, écoute : Ouvrir son cœur à la Grâce et recevoir toute la tendresse de Dieu. 

Jeudi 16 décembre 15h à MP Beaurepaire : groupe d’échange sur le deuil :Pour toute  personne croyante ou non touchée par le décès d’un proche un temps de discussion pour comprendre et en parler, rompre la solitude et recevoir une écoute bienveillante. 

Mercredi 15 décembre 10h30rencontre des visiteurs et porteurs de communion à la maison paroissiale de Beaurepaire :. Faites-vous proches de nos frères et sœurs isolés, seuls ou malades : rejoignez le réseau des visiteurs. Un temps d’échanges et de partage de bonnes pratiques, de prière et de formation pour se connaitre et s’aider dans cette mission de proximité. 

Vendredi 17 décembre Beaurepaire veillée pénitentielle de 20h à 21h30 :temps de prière et d’adoration animée avec confession, prière des frères, écoute : Ouvrir son cœur à la Grâce et recevoir toute la tendresse de Dieu. Cette soirée animée par le MEJ sera aussi l’occasion d’inaugurer un petit arbre mémoriel pour les victimes d’abus et de prier pour elles. 

Vivre l’Avent

Outre ces rendez-vous paroissiaux trois actions vous sont proposées pour vivre l’Avent :

Êtes-vous prêts ? Il revient !  Une série de catéchèse de Mgr David Macaire évêque de la Martinique sur la fin du monde pour se préparer dans la joie et l’Espérance au retour du Christ. https://youtu.be/BRk6yaxavgE

Etre missionnaire sans aller au bout du monde c’est possible : Découvrez les nouveaux dépliants de présentation de nos paroisses et relever le défi d’en porter au moins dix de la main à la main à vos voisins en les invitant aux propositions paroissiales : un repas partagé, la messe de Noël, le parcours Alpha. C’est ainsi que vous répondrez à l’appel de Jésus de porter partout la bonne nouvelle. Ces dépliants sont disponibles dans les églises et maisons paroissiales.

Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu : Ne soyons pas de ceux qui refusèrent d’accueillir Jésus faute de place pour sa naissance ; ouvrons-nous aux plus pauvres. Les deux premiers dimanche de l’Avent, des lumignons seront à vendre à la sortie des messes au profit du secours catholique et à destination des personnes isolées. Voilà une action de solidarité toute simple pour accueillir le Christ présent dans les plus démunis. Et pourquoi pas rejoindre l’équipe des visiteurs le 15 décembre ?

LETTRE SUR LES ABUS DANS L'ÉGLISE Père Charles BONIN

Beaurepaire le 06 octobre 2021

Chers frères et sœurs en humanité,

Honte, colère, consternation.... les émotions se mêlent et se bousculent devant l’horreur des abus commis au sein de l’Eglise. Le rapport rendu ce 5 octobre par une commission indépendante révèle l’ampleur de ces crimes atroces trop longtemps tus. Ils sont d’autant plus graves que les auteurs ont usurpé la confiance placée en eux, profitant des failles d’une institution qui n’a pas su entendre le cri silencieux de ces enfants victimes, ces petits, innocents et fragiles, qu’elle devait tout particulièrement soigner et protéger.

« Malheur à l’homme par qui le scandale arrive. Si quelqu’un scandalise l’un de ces petits, ilserait préférable pour lui de se voir englouti en pleine mer » Mt 18,6. Ces traîtres se condamnent eux-mêmes, comme Judas, le fils de perdition qui courut à sa perte. On ne peutque les remettre entre les mains de leur juge... espérant pour eux la miséricorde de Dieu...

... Et l’on ne peut que pleurer avec ceux dont la vie a été si profondément blessée. « Ce quevous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » Mt 25,40. Ils sont la figure du Christ vendu et torturé par un baiser, abandonné par ses amis, crucifié et humilié. Saurons-nous aujourd’hui nous tenir au pied de cette croix comme Jean etMarie, compatir et accompagner leur souffrance, panser avec douceur ces plaies mortelles,dans l’espérance d’une résurrection C’est le défi que nous devons relever ensemble.

Tous, croyants ou non, simplement parce que nous sommes solidaires par notre commune humanité nous demandons pardon à nos frères et sœurs de n’avoir pas vu leur misère. Nous voulons apprendre d’eux à ne plus jamais détourner le regard des détresses en tout genre denos voisins et à faire preuve d’une plus grande vigilance. Depuis 2016 plusieurs mesures ontété prises pour faire de l’Eglise une maison sûre. A nous de les mettre en œuvre et de lesétendre à toute la société: Outre la reconnaissance pour sortir de l’indifférence, desprocédures judiciaires de signalement et des tribunaux spécialisés ont été créés. Des lieux de mémoire et des temps de prière sont proposés. Des formations et des outils de prévention pourque cela n’arrive jamais plus sont mis en place. Une contribution financière à laquelle chacunpeut contribuer offre un soutien aux victimes. Des cellules d’écoute sont actives au niveaunational: paroledevictimes@cef.fr, diocésain: 07 68 77 29 60 cellule.ecoute@diocese- grenoble-vienne.fr, local : P. Charles : 06 74 52 52 13, Sr Véronique : 06 07 88 73 76, Violaine : 06 74 42 05 31. N’hésitez pas à les contacter.

Meurtris par ces atrocités, nous catholiques, souhaitons être proches de ceux qui les ont subies et leur témoigner notre affection fraternelle. Sûrs que le Christ porte avec eux cette croix, nous nous engageons à les accompagner sur un chemin de restauration, confiant « qu’ilessuiera toute larme de leurs yeux : de pleurs de cris et de peine il n’y en aura plus, car voicique je fais l’univers nouveau ! » Ap 21,4-5.

P. Charles Bonin Curé des paroisses St Pierre des Chambarrans et St Benoit de Beaurepaire

Lettre d’information des paroisses Octobre 2021

Chers frères et sœurs, 

Le 5 octobre éclatait à la face du monde le péché d’hommes d’Église et les faillites de l’institution pour empêcher de tels crimes. J’ai déjà écrit à ce sujet. Nous envisagerons en paroisse des actions pour accompagner les victimes et prendre mieux soin les uns des autres. Ces ombres scandaleuses ne peuvent ni ne doivent toutefois pas occulter la lumière des saints que nous fêterons le 1ernovembre. Ils encouragent notre espérance à devenir nous aussi le sel de la terre en portant la bonne nouvelle du Christ sauveur. 

 

 

A l’occasion de la fête de la Toussaint, fête de tous les saints, méditons sur ces vies exemplaires qui éclairent  notre route comme le propose l’équipe d’Hozana:

« Les bienheureux: Ils ne sont qu’à une marche d’être déclarés saints ! Parmi eux, Chiara Luce Badanoou Carlo Acutisnous apprennent que la valeur n’attend pas le nombre des années. A respectivement 18 et 15 ans, leurs vies n’étaient qu’une louange à Dieu.  

“Les jeunes sont l’avenir. Je ne peux plus courir, mais je voudrais leur passer le flambeau, comme aux Jeux Olympiques. Ils n’ont qu’une vie, et cela vaut bien la peine de la vivre” a dit la bienheureuse Chiara Luce.

Les vénérables: Parmi la longue liste, Robert SchumanMarthe RobinClaire de Castelbajacentre autres … nous montrent que les chemins de sainteté sont aussi variés que les vocations et les personnalités !

“Il faut absolument que je témoigne de Dieu dans la joie ... suffit pas de belles phrases.” (Claire de Castelbajac)

Les méconnus : Alors là, la liste est très longue ! Quelques-uns sont étudiés par la congrégation pour la cause des saints tels Anne-Gabrielle Caronou l’abbé Gérin, mais on en a tous au moins un dans notre entourage. Un indice ? En général, il faut les chercher parmi les personnes les plus humbles, pas celles qui brillent mais celles qui illuminent et qui réchauffent, celles qui prennent le temps, qui prennent soin des autres. Peut-être cela nous rappelle-t-il quelqu’un que nous avons, ou avons eu, la chance de connaître ? »

La procédure est longue et rigoureuse pour reconnaitre la sainteté de ceux qui nous précèdent au ciel mais nous pouvons nous confier à eux pour partager un jour leur bonheur auprès de Dieu et prier pour les âmes du purgatoire qui n’y sont pas encore. C’est ce que nous ferons tout particulièrement le 2 novembre, en la fête des fidèles défunts à laquelle sont invités tous ceux qui ont perdu un proche cette année. C’est cela la communion des saints. 

N’attendons pas d’être morts pour rejoindre cette joyeuse communion fraternelle. 

Notre évêque nous invite à l’expérimenter le 04 décembre à la Côte St André au cours des Assises de la Bièvre. Ensemble, à l’écoute de l’Esprit Saint nous poserons les bases pour construire sur nos territoires des communautés porteuses d’Espérance. Pour en savoir plus : doyennebievre@gmail.com

Bien fraternellement. 

P. Charles BONIN

------------------------------

Évènements à venir :

 

Mardi 19 octobre 19h00 catéchèse pour adultes en ligne sur l’incarnation et la rédemption : 

https://us02web.zoom.us/j/82870937957?pwd=c3F2MEFBYVF2YWhla0xlYVRwUHYzUT09

ID de réunion : 828 7093 7957

Code secret : 151130

Week-end « aimer en acte et en vérité » les 23-24 octobre: une formation affective et sexuelle à Gresse en Vercors pour les jeunes de 13-14 ans :https://connect38.fr/events/we-aimer-en-actes-et-en-verite/

Rassemblement National du MEJ à Marseille pour les 13-17 ans : 29 Oct-1erNov. : Des gâteaux vous sont proposés à la vente à la fin des messes dominicales pour financer ce voyage. 

Festival Tous’Uns dans la drôme 30 oct. – 1erNov. Louange, spectacles, jeux, témoignages pour les jeunes de 13 à 18 ans https://www.festivaltousun.fr/

Messe des familles : 07 novembre 09h00 à Roybon. 

 
Chers frères et sœurs,
 
La rentrée, c’est le temps des bonnes résolutions… qu’on ne tient jamais… sauf peut-être si vous découvrez le moyen de vous y tenir en habitant chaque jour joyeusement votre vie.
Il est un rendez-vous en tous cas, à ne pas manquer pour partir d’un bon pied, c’est la rentrée de nos paroisses le 19 septembre à Beaurepaire :
  • Messe à 11h avec bénédiction des cartables pour les enfants et envoi des porteurs de la communion aux malades.
  • Pique-nique tiré du sac à 12h30 à la maison paroissiale suivi des orientations pastorales pour l’année.
  • Fresque du climat de 14h à 17h : une animation ludique pour se sensibiliser aux enjeux du changement climatique (https://fresqueduclimat.org/). N’oubliez pas de vous y inscrire auprès de Pascale Pissis : pissis.vedrenne@orange.fr
 
Avec St Joseph, faire de nos paroisses une famille missionnaire. C’est le thème que nous avons retenu cette année pour découvrir le message de ce grand taciturne de l’Evangile, vivre plus intensément de la fraternité et la partager joyeusement autour de nous. Un programme enthousiasmant avec déjà beaucoup de beaux projets et bientôt vos initiatives pour l’enrichir. Nous vivons en effet, une époque formidable pleine d’opportunités pour changer de logiciel (comme dirait quelqu’un…). Mais il va falloir faire bien attention à celui qu’on va charger, celui du tout numérique hyper sécurisé ou celui d’une plus grande simplicité et authenticité ?
Il faudra bien se positionner et chacun devra assumer ses choix de vie, à moins qu’on ne préfère que d’autres y pensent à notre place ; rassurez vous, ils n’y manqueront pas ! 
 
Pour y voir plus clair dans nos décisions, pourquoi ne pas demander le secours de nos anges gardiens ? Ces créatures célestes nous sont envoyées pour cela. Nous les fêterons le 2 octobre. Ce peut être une belle occasion de redécouvrir leur présence discrète et efficace dans notre vie. Mais auparavant nous fêterons le 08 septembre la nativité de la vierge Marie, puis le 15 septembre Notre Dame des douleurs qui fait suite à la fête de la Croix Glorieuse. Cette proximité de dates dans le calendrier liturgique nous révèle comment cette mère, nous guide justement avec assurance à travers les tempêtes et brumes de notre vie vers le port paisible ou Dieu nous attend. Ecoutons-la, elle nous donne rendez vous à La Salette pour le pèlerinage diocésain le 26 septembre. Inscrivez-vous et réservez votre place de car en remplissant le bulletin d’inscription à retourner avant le 20 septembre.
Bonne rentrée à tous et que Dieu vous bénisse. 
 
P. Charles Bonin
Paroisses de Saint Pierre des Chambarans
et Saint Benoît du pays de Beaurepaire
 
image

Chers frères et sœurs, 

La lettre des paroisses de ce mois de juillet est spéciale, nous vous y présentons le bilan de l’année pastorale 2020-2021 et les perspectives pour 2021-2022, tel que cela a été fait lors de la fête des paroisses du 20 juin à Marnans. Nos deux paroisses étaient bien représentées dans un bel esprit familial. La journée a été pimentée par deux beaux orages entre lesquels nous avons tout de même eu le temps de beaux partages et de jeux qui ont réjoui petits et grands. Merci à tous ceux qui ont contribué à cette belle fête et au maire de Marnans d’en avoir soutenu la réalisation. 

Notez déjà dans vos agendas :

  • La rentrée paroissiale le dimanche 19 septembre à Beaurepaire : Messe à 10h30, vente de gâteaux au profit des servants de messe, pique-nique à la maison paroissiale, annonces de la rentrée et fresque de climat à 14h. Vous ne savez pas ce que c’est ? Aller voir par ici : https://www.youtube.com/watch?v=HK4pRFnv2UY
  • Notez aussi que les messes de semaine et les permanences sont suspendues du 29 juillet au 23 août.

-----------

Bilan de l’année pastorale 2020-2021 autour des 5 essentiels de la vie chrétienne:

Prière:

- 3 messes dominicales et messes quotidiennes en semaine pour les 2 paroisses

- messe des familles le 1er samedi du mois

- lancement d'un parcours prière et vie

- 4 temps forts de réconciliation

- un temps de sacrement des malades et mise en place d’une messe mensuelle pour les malades

- Vie sacramentelle : 

13 confirmés, 11 professions de foi, 4 premières communion à St Benoit, 11 à St Pierre; 

25 baptêmes sur St Benoit dont 1 adulte et 1 enfant à Pâques, 23 à St Pierre soit 48 en tout. 

66 funérailles à St Benoit, 31 à St Pierre soit 97 en tout. 

9 Mariages à venir d’ici octobre. 

- lancement de temps d’adoration: 

Tous les samedis à Marcilloles après les laudes à 7h45,

à Revel 11h-12h, et à la Maison paroissiale de Beaurepaire entre la messe de 18h30 et les Vêpres de 19h30.

- Groupe de Louange à Viriville

- Chapelet tous les vendredis soirs à Marcilloles

Formation:

- 2 formations des ministres extraordinaires de l'Eucharistie

- 1 ½ journée de formation des équipes funérailles + formation diocésaine

- 4 parcours Venez et Voyez

- Catéchèse pour Adultes en ligne en cours 4/14 séances

- Catéchuménat: 8 adultes 3 jeunes en chemin vers la confirmation 2 adultes vers le baptême.

- Catéchèse et éveil à la foi à Saint Benoît : 5 catéchistes + 4 animatrices Eveil, 20 familles inscrites en catéchèse et 18 en éveil à la foi, 2 enfants cheminent vers le baptême

- Catéchèse St Pierre: 4 catéchistes + 2 animatrices éveil à la foi: 25 enfants inscrits du CP au CM2. 

Fraternité:

- renouvellement des équipes paroissiales et collaboration accrue du travail commun des 2 EP : Présentation des membres des équipes. 

- fraternité Laudato Si

- fraternité Charles de Foucauld

- 5 fraternités “Evangile” Sur St Pierre 2 sur St Benoit. 

- Veillée de Noël et Veillée pascale avec un temps convivial

Service:

- mise en place d'un réseau de visiteurs et porteurs de l’eucharistie

- mise en place d'un réseau de référents de clochers.

- entretien et fleurissement des églises très appréciable

- démarrage et prémices d’un conseil économique à St Benoit autour du nouvel économe : Louis Antin

- Collectes et accueil du secours catholique mardis et samedi apm. 

- Aménagement de la cure de Marcilloles

- Audit immobiliers

- ménage bénévole de la Maison paroissiale

- Arbres fruitiers à la maison paroissiale

Evangélisation:

- lettre de nouvelles mensuelle en plus de l’Invisible trimestriel

- 22 messes-rencontre en sept-octobre pour s’ouvrir à la population locale succès mitigé

- 2 parcours Alpha peu nombreux mais profitable

- une procession des rogations 35 personnes : encoourageant

- dialogue inter-religieux trimestriel 

- Permanence du prêtre sur le parvis de l’Eglise de Beaurepaire le mercredi

Quelques regrets:

- encore trop d’églises fermées et sans activité locales: Il faut oser prendre des initiatives mêmes modestes et inviter largement. 

- Fermeture des Ehpad et hôpital de Beaurepaire.

- Pas suffisamment de suivi des baptêmes, mariages et funérailles: besoin de bénévoles pour assurer cette mission d’accompagnement dans la durée.

- Gros décrochage des jeunes du KT et Mej suite aux restrictions sanitaires, malgré les propositions des accompagnateurs ; besoin accru de bénévoles pour accompagner les jeunes

- Investissement encore trop faible des parents pour la messe des familles: importance de se remobiliser à la rentrée. 

- Manque d’animateurs de la liturgie à St Benoit

- Abandon des repas partagés solidaires des premiers dimanche du mois en raison des restrictions sanitaires: à reprendre à l’automne. 

- Disparition du groupe d’étude biblique: à reprendre à l’automne

- Pas de site internet pour st Pierre: il sera fusionné avec st Benoit. 

- Difficultés à se connaitre et se rencontrer compte tenu de la situation, merci de continuer cet effort de partage. 

 

Conclusion :paroisses vivantes avec des personnes qui s’impliquent et un bel effort de coopération entre les deux paroisses. On peut en être fier et se réjouir de ce qui a pu être fait dans un contexte appauvrissant. Les cinq essentiels sont vécus de manière équilibrée. Mais une certaine fragilité des ressources en personnes

 et une réelle difficulté à impliquer davantage de jeunes et de familles. Les initiatives sont encouragées pour devenir une communauté de chrétiens adultes. 

-------------

Projets pour 2021-2022:

Thème : Avec St Joseph, faire de nos paroisses une famille missionnaire

 

- Changement des horaires de messe dominicale : 

9h St Pierre, 

11h St Benoit à partir du 1erseptembre

Proposition d’une messe du samedi soir 18h30 à St Clair de Galaure : 

Objectif : curé davantage présent, économie financière, facilitation des calendriers.

- Mission WEMPS dès l’automne: de jeunes missionnaires se mettent à disposition de nos paroisses plusieurs week-end de suite pour animer des temps de prière et d’évangélisation. 

- Travaux dans l’Eglise de Beaurepaire avec l’aménagement d’une salle au fond de l’Eglise pour les enfants et RDV. 

- Catéchèse groupée St Benoit - St Pierre, à partir du programme “Dieu avec nous”. 

Objectif : favoriser une vraie rencontre avec Jésus par l’expérience d’une église vivante et familiale. Moyens: rassembler les enfants plus nombreux, plus régulièrement (tous les 15 jours) en y associant les parents

- Lancer un groupe scout dans la Bièvre: déjà une trentaine d’enfants intéressés. La réalisation de ce projet dépendra de l’investissement d’adultes pour prendre la responsabilité du groupe et de jeunes pour être chefs d’unité. 

- Assises de la Bièvre: 4 décembre 2021. Une centaine de réponses ont déjà été données pour envisager des solutions concrètes pour mieux travailler ensemble à l’échelle du doyenné et relancer une dynamique missionnaire. Vos contributions sont encore possibles à doyennebievre@gmail.com  Par exemple, une plus grande coopération pour les formations notamment la préparation des sacrements et le soutien des fraternités est actuellement une des mesures à l’étude.

- Renforcer les liens avec les écoles en particulier Luzy-Dufeillant. Moyen:  présence hebdomadaire du prêtre dans l’établissement pour enseignement régulier dans les différentes classes du collège. 

- Proposer des formations liturgiques pour l’animation musicale des messes, les lecteurs, les sacristains dans le but d’améliorer la beauté de nos célébrations

- Lancer un groupe de servants de messe

- Proposer une fraternité des pères sous le patronage de St Joseph

- Un seul parcours Alpha mais avec une prospection mieux ciblée des participants

- Proposer une formation à l’écoute en vue d’améliorer l’accueil dans nos paroisses (prière des frères, permanence, visite, accueil à l’entrée des églises…)

- Organiser le pèlerinage à la Salette en Septembre

- Organiser un pèlerinage paroissial de fin d’année à ND du Laus ou Assises. 

- Elaborer un flyer de présentation des paroisses à distribuer largement en particulier auprès des néo-ruraux qu’il faut pouvoir rejoindre dans une proximité de voisinage (porte à porte ?).

- Proposer une fraternité sur le deuil.

- Présenter la pièce Pierre et Mohamed

- Rejoindre les agriculteurs par une fraternité ou un groupe en lien avec « terres d’espérance » et les journées paysannes, notamment pour porter les rogations et autres évènements publics.

- Pérenniser cette fête des paroisses

Conclusion :

Un chrétien passif, ça n’existe pas. Chacun doit pouvoir trouver dans la communauté des lieux pour se nourrir d’une part et s’investir d’autre part. Un certain nombre de propositions ont été faites mais vous avez peut-être d’autres idées. N’hésitez pas à les partager en contactant les secrétariats des paroisses ou le Père Charles. Un retour sera fait lors de la rentrée paroissiale. Vous êtes aussi invités à participer à la consultation en cours pour notre doyenné de la Bièvre. D’ici là un peu de fraicheur pour les temps chauds par ici :https://www.youtube.com/watch?v=NnamZ3k7NiQ

Bel été à tous et à bientôt.

P Charles BONIN

 

Chers paroissiens de la Bièvre et amis de la Mondée,

Vous avez été plus de 125 à répondre à la consultation relative au projet pastoral missionnaire pour notre doyenné, et nos territoires ruraux. Vos contributions ont été riches et nous vous remercions pour cette implication constructive qui alimente favorablement nos échanges.

Parmi les points saillants nous relevons déjà :

  • Votre attachement aux fraternités pour ceux qui en font l’expérience et votre souhait

    de les voir se développer sous des formes plus variées.

  • Le désir de mieux se connaître et de découvrir les richesses des différentes paroisses.

  • Une attente de formations notamment pour favoriser l’écoute, l’accueil et le dialogue

    sur des sujets de foi et de société.

  • L’importance de la qualité des liturgies et de leur ouverture aux jeunes qui exige la

    participation de tous.

  • La nécessité croissante d’aller vers des personnes qui ne pratiquent pas, et l’attention

    aux relations locales.
    Vous avez également émis de nombreuses propositions qui ont retenu notre attention ; elles seront intégrées dans la réflexion en cours.

    Nous avons également entendu vos craintes d’une centralisation des activités pastorales et vos remarques sur le manque de lisibilité de ce projet. Sur ces deux points nous souhaitons vous apporter quelques éclaircissements. Il n’est pas à l’ordre du jour de faire de la Bièvre une « Méga-paroisse ». Mais, prenant acte de la diminution du nombre de pratiquants et de prêtres et d’une certaine dissolution de la culture chrétienne, notre évêque nous demande, sans idée préconçue, de repenser notre manière d’être Eglise dans le monde rural pour mieux répondre aux enjeux contemporains de l’évangélisation.

 

Cette réflexion n’en est qu’à ses débuts et non à son terme, d’où l’impression de confusion que certains ont pu ressentir. Son intention et de soutenir un processus de conversion pastorale pour accueillir et accomplir ensemble la mission que le Christ nous confie aujourd’hui. C’est ce qu’on appelle une démarche synodale (littéralement « cheminer avec ») qui implique que chacun puisse y prendre part. Plus que jamais nous devons rassembler nos forces pour nous faire plus proches de nos voisins sans nous disperser en vain.

Sur la base de vos premières contributions nous continuerons donc de discerner en Eglise ce que l’Esprit Saint nous inspire lors des Assises de la Bièvre qui auront lieu le 4 décembre 2021 à la Côte St André. Vous y êtes tous invités pour faire entendre votre voix et nous mettre en marche avec notre évêque à la suite du Christ. Ce sera l’occasion de mieux nous connaître, prier et réfléchir ensemble à ce que nous devons faire pour mieux vivre et témoigner de l’Evangile. D’ici là l’équipe pilote qui organise ce grand rassemblement reste à votre écoute à doyennebievre@gmail.com ou par courrier à votre maison paroissiale ou à la Mondée ou encore par une rencontre plus personnelle avec les membres de l’équipe que vous pouvez solliciter. N’hésitez pas à apporter vos idées, vos remarques et votre bonne volonté.

Dans l’espérance de nous rencontrer bientôt et en vous souhaitant un bel été, demeurons en union de prière fraternelle, attentifs au souffle de l’Esprit.

P. Charles Bonin et l’équipe pilote

(Sr Véronique Marie, Elisabeth Rolland,Catherine Berruyer,

Gillonne Rocher, Geneviève Pardon, Anne Roubaud,

Christian Vidal, Odile Grebille, Catherine Bourrat-France).

 

Lettre des paroisses pour le Dimanche de la Miséricorde 11 avril 2021

EDITO : Êtes vous bien ressuscités ?

A Pâques, nous avons fêté la résurrection de Jésus. Mais sommes-nous bien ressuscités avec lui ? Il serait dommage que le lapin en chocolat nous ait volé l’œuf, symbole de vie renouvelée et de promesses d’avenir. Notre Carême n’avait d’autre but que de faire mourir en nous le vieil homme pour que surgisse l’homme nouveau transfiguré par la grâce du Christ. Si ça n’a pas marché, pas de panique ! Ce dimanche, on peut tout reprendre, c’est le dimanche de la miséricorde. Quoi ?

La miséricorde... C’est Dieu qui vient rejoindre notre misère pour en faire une corde qui nous relie à lui. Donc tout n’est pas perdu. Si vous craignez d’être un peu passé à côté de ces jours saints il n’est pas trop tard pour ressaisir cette corde tendue pour nous extraire de nos misères. La tristesse et le découragement ont pu vous assaillir à l’annonce de ce nouveau confinement, la maladie vous touche peut-être de prêt et vous effraye ? La lassitude, la colère ou l’inquiétude vous gagnent ? C’est pour vous que Sainte Faustine a écrit son petit journal sous la dictée de Jésus au début du XXème siècle : « Écris cela pour les âmes affligées lui dit-il: qu’elles ne désespèrent pas, mais qu’elles se jettent avec confiance dans les bras de ma Miséricorde, comme l’enfant dans les bras de sa mère bien-aimée. Ces âmes-là ont la priorité dans mon cœur rempli de pitié. Elles ont la priorité sur ma Miséricorde. Dis-leur qu’aucune âme faisant appel à ma Miséricorde n’a été déçue, ni n’a éprouvé de honte. Je me complais particulièrement dans l’âme qui fait confiance à ma bonté. Je désire accorder des grâces inconcevables aux âmes qui ont confiance en ma miséricorde. Le temps qui s’ouvre est fait pour vous : ne laissons pas la bonne nouvelle de Pâques demeurer lettre morte. Dieu se plie en quatre pour que nous incarnions concrètement cette puissance vitale qu’il est venu nous donner dans le quotidien de notre vie. Les propositions et informations suivantes vous aideront à la recevoir.

PROPOSITIONS A VIVRE :

  • -  Découvrir la dévotion à la miséricorde Divine : Qui est sainte Faustine Kowalska ?

    Que lui révèle Jésus dans son petit journal ? Qu’est-ce que la miséricorde divine et comment la prier?

    Venez le découvrir avec www.hozana.org, un réseau social de prière chrétien, qui permet de créer et rejoindre des communautés autour de propositions spirituelles et en particulier : https://hozana.org/priere/neuvaine/misericorde-divine/devotion. Ou sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=yKluvexw8qg
    Et pourquoi pas lire ce petit journal où Jésus parle à votre âme ?

  • -  Former et consolider sa Foi : suite au succès de la conférence de carême, nos paroisses s’engagent dans un parcours de catéchèse pour adultes en ligne. Encadré par

page1image24480page1image24640page1image24800page1image24968page1image25128page1image25288

deux temps de prière, un enseignement de 30 minutes par le P. Charles est suivi d’une discussion entre les participants. Durée 1h30.
Première séance : 
mardi 27 Avril 19h : Dieu existe-t’il ? Une question que vous vous posez parfois ou qui vous laisse sans voix quand vos enfants ou vos amis vous la posent. Croyants convaincus ou non, pour participer c’est simple : inscrivez vous àsecretariat@stbenoitpaysbeaurepaire-paroisse38.fr

ou secretariat@stpierrechambarands-paroisse38.fr
ou connectez vous avec ce lien au moment de la conférence :https://us02web.zoom.us/j/82543504848?pwd=TThFakhUSVZ3ZW5jczRsNHdSdmd Pdz09

- Pendant le confinement n’abandonnons pas les plus isolés et fragiles : une visite, un coup de fil, une carte... tout est bon pour maintenir le lien et si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, une journée autour du sens spirituel de la visite est organisée par le diocèse en visio-conférence le jeudi 29 avril 2021. Cette journée s'adresse aux personnes qui souhaitent visiter ceux qui en ont besoin au sein de la communauté, du quartier ou du village. Le temps du matin sera autour du sens et de la posture d'écoute et de bienveillance. L'après midi en partage d'expériences (témoignages et relecture spirituelle d'une visite). Renseignements et inscriptions auprès de Sr Véronique- Marie : veroniquemarie.herve@diocese-grenoble-vienne.fr

CALENDRIER A VENIR :
Les messes et permanences sont maintenues aux horaires et lieux suivants :

page2image12016page2image12176page2image12336page2image12496page2image12656page2image12816

Horaires des MESSES

Toutes les informations relatives aux messes sont disponibles sur le site Messe info sur le lien : ici.
ou sur le site de la paroisse, voir : "
Calendrier des messes".
Elles sont généralement affichées dans toutes les églises des paroisses

Évènements à noter :

  • -  Messes pour les malades : tous les derniers samedis du mois à 8h30 à Marcilloles et

    tous les premiers jeudis du mois à 17h à la maison paroissiale de Beaurepaire. -

  • -  Dimanche 23 mai : Pentecôte, professions de foi et premières communion à Beaurepaire.

  • -  Dimanche 27 juin : Fête des paroisses St Pierre et St Benoît à Marnans : Messe, repas convivial, jeux pour les enfants et famille, action de grâce et annonces pour l’avenir de nos paroisses.

    Permanences

    Mercredi:

    • 09h15 - 10h15 : écoute – confessions, P. Charles Bonin, église de Beaurepaire.

    • 09h00 - 11h00 : accueil – secrétariat, Françoise Antin, Maison Paroissiale

      Beaurepaire. Vendredi :

• 16h00 - 18h00 : écoute – confessions, P Paul Berthier, Maison Paroissiale Beaurepaire Samedi :

• 09h15 - 10h15 : écoute – confessions, P. Charles Bonin, église de Marcilloles.

 

Chers frères et sœurs, 

 

Nous voici déjà arrivé au troisième dimanche de Carême, pour nous remobiliser dans ce temps de conversion je vous propose de prendre la main de St Joseph, patron de l’église universelle que nous fêterons le 19 mars. Il est un intercesseur aussi puissant que discret auprès de son fils Jésus qu’il a protégé et éduqué et qui ne peut donc rien lui refuser. Humble et juste, fidèle et responsable, St Joseph nous est donné comme modèle pour garder la tête au ciel et les pieds sur terre. Le Pape François lui a consacré l’année en cours par une lettre apostolique qui vous aidera à méditer sur ses vertus remarquables :

http://www.vatican.va/content/francesco/fr/apost_letters/documents/papa-francesco-lettera-ap_20201208_patris-corde.html

Vous êtes encouragés à participer à une neuvaine en ligne : https://hozana.org/priere/neuvaine/saint-joseph

Ou à rejoindre une retraite virtuelle de carême avec St Joseph :

https://hozana.org/communaute/9642-le-careme-avec-saint-joseph

Enfin, comme on connait les talents de Joseph comme père attentif et habile charpentier, je vous invite à partir vous aussi à la recherche des dons que Dieu vous fait avec cette petite vidéo à partager sans modération : https://www.youtube.com/watch?v=R5nR8i2GtUw

Prière, partage, service, les trois moyens du Carême sont là pour nous aider à grandir en sainteté. Déployons-les ensemble au travers de ces propositions paroissiales. Soyez attentifs !Cette année les circonstances bousculent notre calendrier, mais c’est un mal pour un bien… Pour la première fois nous célèbrerons Pâques à l’aurore ! Ne manquez pas cet évènement original exceptionnel qui promet d’être particulièrement festif. Suite au succès des temps de réconciliation proposés pendant l’Avent, nous réitérons ces beaux moments de miséricorde et nous innovons avec une catéchèse participative en ligne et 30 minutes de louange tous les dimanches avant la messe à Beaurepaire…

Soyez aux rendez-vous, pour vivre à fond ce temps béni. 

Belle montée vers Pâques. 

 

 

PROPOSITIONS DE CAREME & CALENDRIER DE LA SEMAINE SAINTE :

 

Samedi 20 mars 11h30-13h30 :Jeûne communautaireà la maison paroissiale de Beaurepaire avec présentation et quête au profit de l’association "Mains d'espoir" qui œuvre pour les mutilés de la guerre en Syrie. 

Mercredi 24 mars 19h -20h30: Catéchèse sur le Mystère de Pâquespar le P. Charles en visio-conférence. Inscription pour obtenir le lien par les secrétariats paroissiaux : secretariat@stbenoitpaysbeaurepaire-paroisse38.fr

secretariat@stpierrechambarands-paroisse38.fr

Samedi 27 mars 14h30-17h :Après-midi de réconciliationà l’église de Beaurepaire : louange, méditation artistique, démarches pénitentielles collectives et individuelles. 

16h30 :Messe anticipée des Rameauxà Revel avec une danse introductive. 

Dimanche 28 mars 10h Messe des Rameauxà Roybon 10h30à Beaurepaire avec une danse introductive.

Mercredi 31 mars 14h30-17h : Après-midi de réconciliationà Viriville : louange, méditation artistique, démarches pénitentielles collectives et individuelles. 

Jeudi 1eravril 16h : Mémoire de la Cène du Seigneur à Viriville.

Vendredi 2 avril 15h chemin de croix 16h célébration de la Passion du Seigneur à Viriville.

Dimanche 04 avril 06h30 Vigile Pascale à Viriville. 10h messe de Pâques à Roybon10h30 messe de Pâques à Beaurepaire. 

Et au cas où… « J’y comprends rien à la semaine sainte »,

c’est par là : https://www.youtube.com/watch?v=M1vC8dbYotQ

14/02/21

6edimanche du temps ordinaire pour l’entrée en Carême.

 

EDITORIAL:

Le carême, un temps pour renaître ! On aborde parfois cette période liturgique avec tristesse et appréhension si ce n’est avec une certaine indifférence lasse. Plus que jamais, ces quarante jours nous sont donnés pour rebondir, pour remettre du sel dans notre avenir, pour renouer notre relation à Dieu y retrouver du goût et donner un nouvel élan à toute notre vie. Le carême, c’est le centre de remise en forme de notre âme. Alors, comme ceux du corps habituellement bien remplis, sont plus ou moins fermés, profitons-en pour réinvestir celui que nous propose l’Eglise ! 

Cette lettre vous propose quelques outils pour bien vivre cet entrainement qui nous prépare à la grande joie de Pâques. Tout au long des liturgies dominicales et dès le mercredi des Cendres vous seront proposés des pistes pour que s’épanouisse la grâce de ce printemps spirituel dans le terreau bien disposé de nos cœurs et de nos communautés. 

Il appartient à chacun d’apporter qui son petit coup de bêche, qui un peu de compost, qui quelques bonnes graines pour transformer nos paroisses en un beau jardin ruisselant de lait et de miel. C’est le Seigneur qui fait grandir et nous encourage sur ce chemin de conversion. Il réclame juste l’investissement et la bonne volonté de tous. Déjà quelques bourgeons affleurent dans la réflexion en cours sur la mission pastorale dans la Bièvre. Certains d’entre vous ont déjà été sollicités pour y apporter leur contribution mais toutes vos initiatives sont bienvenues pour qu’ensemble nous vivions mieux de l’Evangile. N’hésitez donc pas à proposer des idées, des services, des souhaits pour renouveler la vie de nos communautés locales. Les équipes paroissiales et vos prêtres sont à votre écoute. 

Ne passons pas à côté des opportunités de notre temps pour recevoir le bonheur que Dieu nous promet. 

Bien fraternellement. 

 

P. Charles Bonin. 

DES OUTILS POUR LE CARÊME :

C’est quoi le carême en bref : https://www.youtube.com/watch?v=a2ctJdlK7-o

Ou https://www.youtube.com/watch?v=I71lRsdUdl0

Dès le mercredi des cendres, des petits livrets seront disponibles au fond de l’Eglise pour vous accompagner tout au long de ce temps par la méditation de la parole de Dieu et des propositions concrètes. Servez-vous. 

Chaque dimanche la liturgie nous aide à recevoir la Parole de Dieu comme une lumière pour toute notre vie. Il est serait bien dommage de se priver de cette ressource. Voici un petit guide de méditation à partir de l’évangile de ce dimanche. Il est bon de consacrer au moins 30 minutes à ce petit exercice qui vous disposera à bien vivre la messe de dimanche: 

Évangile (Mc 1, 40-45)

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui

1/ Fermez les yeux et imaginez la scène.

2/ Relisez lentement plusieurs fois. Quelles phrases, quels mots, quelles images vous reviennent en mémoire et vous frappent plus particulièrement ? 

3/ Qu’est-ce que cela me dit de Dieu ? Quelle vision puis-je avoir de celui qui me parle ainsi ? 

4/ Qu’est-ce que ce texte me donne envie de faire ou de ne pas faire ? Comment il m’émeut, au sens propre du terme c'est-à-dire qu’est-ce qu’il fait bouger en moi ? 

Vous pourrez réitérer cet exercice en lisant les textes du jour sur : https://www.aelf.org/

Traditionnellement le carême repose sur trois piliers : la prière, le jeûne et l’aumône. Sans tarder demandez-vous :

-Qu’est-ce que je peux améliorer dans ma relation quotidienne avec Dieu ? 

-Qu’est-ce qui m’empêche de m’ouvrir à lui ? 

-Qu’est-ce que je pourrais donner pour aider les autres ? 

Un programme quotidien clé en main, laissez vous guider : https://www.careme40.org/

News Letter de Janvier 2021.

 

EDITORIAL :

Dans la lumière de Noël, nous avons successivement fêté l’Epiphanie et le baptême du Christ : Deux manifestations de la présence de Dieu dans le monde. Dans la première, l’intelligence des savants s’incline devant la sagesse silencieuse du verbe créateur, principe de toute vie, donné à contempler en un petit enfant. Dans la deuxième les cieux s’ouvrent en signe de réconciliation pour révéler l’Amour trinitaire offert aux hommes de bonne volonté pour en faire des fils dans le Fils, animés d’un même esprit qui les tourne vers le Père. Dans ces deux mystères qui n’en font qu’un, Amour et vérité se rencontrent dans une proposition d’alliance, qui rend l’homme à lui-même et à la sublimité de sa vocation d’être à l’image de Dieu (Vatican II Gaudium et Spes 22). C’est tout un programme pour une année de béatitude:

Heureux les humbles qui acceptent de ne pas tout savoir avant d'apprendre, ni tout comprendre avant de savoir, ils éviteront bien des bêtises (apparitions mariales de Pellevoisin).

Heureux ceux qui savent prendre le temps de voir ce qui est beau et bon et de rendre grâce même pour ce qui semble petit et faible, chaque jour, ils s’émerveilleront. 

Heureux les voyageurs qui s’ouvrent à l’inconnu et à la différence, et les chercheurs de sens, capables de prendre un autre chemin vers la lumière, ils ne manqueront pas de découvrir de nouveaux horizons.

Heureux ceux qui écoutent et méditent la parole de Dieu dans leur cœur, car ils verront les cieux s’ouvrir devant eux. 

Heureux ceux qui se donnent sans compter au service de leurs frères et sœurs en humanité, ils se verront appeler fils et filles de Dieu. 

Heureux ceux qui placent en Dieu leur confiance et savent rire d’eux-mêmes ils demeureront dans la paix et n’ont pas fini de s’amuser. 

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2021, qu’elle soit l’année d’un sursaut de fraternité, et d’un réveil spirituel en chemin vers l’essentiel

 

VIVRE SA FOI EN JANVIER 

Cet appel à la fraternité que le pape a réitéré dans sa dernière encyclique Fratelli Tuti  plonge ses racines dans l’enseignement du Christ dans l’évangile de St Jean au chapitre 15 :

« Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit ». C’est le thème retenu pour la semaine de l’unité des chrétiens qui se déroulera du 18 au 25 janvier. 

L’occasion pour nous de redécouvrir et méditer ce texte comme nous y sommes invités :

https://youtu.be/WWrpsxXU2eM

EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN

01 Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.

02 Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.

03 Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.

04 Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.

05 Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.

06 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.

07 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.

08 Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples.

09 Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

11 Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

15 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

17 Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.

18 Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi.

19 Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.

20 Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre.

21 Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé.

22 Si je n’étais pas venu, si je ne leur avais pas parlé, ils n’auraient pas de péché ; mais à présent ils sont sans excuse pour leur péché.

23 Celui qui a de la haine contre moi a de la haine aussi contre mon Père.

24 Si je n’avais pas fait parmi eux ces œuvres que personne d’autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché. Mais à présent, ils ont vu, et ils sont remplis de haine contre moi et contre mon Père.

25 Ainsi s’est accomplie cette parole écrite dans leur Loi : Ils m’ont haï sans raison.

26 Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.

27 Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.

A la lumière de ce texte, interrogeons notre relation à Dieu et aux autres pour percevoir à quelle conversion le Seigneur nous appelle. 

-----------------------------------

INFO PRATIQUES ET AGENDA :

 

ATTENTION, suite au couvre feu instauré à 18h00 plusieurs horaires sont modifiés : 

 

Samedi 16 janvier la messe des familles initialement à 18h30 est avancée à 16h30 à Beaurepaire. 

Toutes messes anticipées du dimanche seront le samedi à 16h30 tant que durera le couvre-feu. 

L’échange de vœux est maintenu à la maison paroissiale de Beaurepaire 80 avenue Charles de Gaulle ce dimanche 17 janvier à midi dans le respect des règles sanitaires. 

 

Les confirmations initialement prévues le samedi 23 janvier 2021 à 17h00 à Viriville, seront célébrées le dimanche 24 janvier à 10h00 à Viriville.

Il n’y aura pas de messe ce jour là à Marcilloles comme initialement prévu. (Sous réserve de validation définitive par l’Evêque). 

 

La prière pour l’unité des chrétiens aura lieu le 24 janvier à 16h30 à l’Eglise de Beaurepaire. 

 

Les messes du jeudi soir initialement à 18h30 seront à 08h30 à la maison paroissiale de Beaurepaire. 

 

Ne manquez pas l’Exposition Laudato Si dans nos églises de Beaurepaire et Viriville : 

 

Horaires des messesde semaine: 

Mardi 08h30 Viriville

Mercredi 08h30 Eglise de Beaurepaire 

Jeudi 08h30 Maison Paroissiale de Beaurepaire

Vendredi 08h30 Maison Paroissiale de Beaurepaire

Samedi 08h30 Marcilloles

 

Permanences:

Mercredi:  9h15 / 10h45  écoute  et  confessions  église de Beaurepaire: Père Charles Bonin

Mercredi: 09h00 / 11h00  Accueil et secrétariat  Maison Paroissiale : Françoise Antin 
Les permanences du P Paul Berthier les vendredis de 16h00 à 18h00 à la Maison Paroissiale seront suspendues après le 22 janvier. 

 

NB : Cette lettre d’information vous sera désormais envoyée en principe chaque mois au milieu du mois sauf si des circonstances justifient d’une autre périodicité. 

image

 ÉDITO

Noël, une fête pour notre temps. 

Chers frères et sœurs, 

Avez-vous fait vos derniers cadeaux ? Est-ce que tout est prêt pour recevoir la famille ? (enfin, pas trop nombreux quand même…) le stress de Noël vous a-t-il gagné cette année encore ? Ou bien, la situation sanitaire et sociale est-elle pour vous l’opportunité de revisiter cette fête pour la vivre autrement ? A bien y penser, les circonstances de la naissance de Jésus sont instructives pour notre temps. Cet évènement est marqué par l’inattendu, la contrariété des contraintes administratives, la pauvreté, la solitude et le silence de la nuit, la peur et la méfiance. Pourtant, comme dans un tableau en clair obscur d’un grand maître flamand, tout ceci n’est qu’un arrière plan qui révèle d’autant mieux le sourire lumineux d’un enfant, la paix et la douceur d’une simple scène familiale. Et si cette année, le moindre faste de la fête contribuait à en vivre plus intensément le sens? Ne serait-ce pas l’occasion de retrouver l’esprit d’enfance qui la caractérise pour donner plus d’éclat à nos réjouissances? 

L’enfant vit l’instant présent, il ignore l’angoisse du lendemain et les regrets du passé autant que la peur de la maladie ou de la mort. Il s’émerveille d’un rien et se contente de l’essentiel. Il fait confiance et s’abandonne, il ne calcule pas, il joue, écoute et reçoit. « Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux » (Mt18,3) dira plus tard Jésus. Mais n’est-ce pas déjà le message qu’il nous laisse par l’exemple de sa naissance dans une crèche ? Les enfants sont à bien des égards nos maîtres de sagesse, là où « le cœur des hommes est compliqué et malade » (Jr17,9-10). Alors, ne serait-il pas temps d’apprendre de cet enfant de Bethléem les moyens de vaincre toute inquiétude ? 

C’est ce que je vous souhaite, pour que dans la lumière de Noël, la confiance en l’Amour de Dieu venu parmi nous vous comble de joie et d’espérance tout au long de l’année qui vient. 

Nous nous retrouverons après l’Epiphanie pour vivre ensemble de cette présence manifeste de Dieu dans nos vies. D’ici là, puissiez vous trouver dans les textes de ces jours saints une source intarissable pour nourrir votre foi et à partir de ces quelques images et vidéo de quoi méditer sur cet esprit d’enfance. Rendez vous le 24 décembre au soir ou le 25 à 10h30 pour célébrer ensemble un très Joyeux Noël !

P. Charles

...............................................

Guide pour se préparer à la messe du 

Dimanche 20 décembre 2020 4ème Dimanche de l'Avent B

 

Lectures de la messe

Première lecture (2 S 7, 1-5.8b - 12.14a.16 )

Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. » Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. ». 

 

Psaume (88 (89), 2-3, 4-5, 27.29 )

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ; ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge. Je le dis : c’est un amour bâti pour toujours ; ta fidélité est plus stable que les cieux. « Avec mon élu, j’ai fait une alliance, j’ai juré à David, mon serviteur : J’établirai ta dynastie pour toujours, je te bâtis un trône pour la suite des âges. » « Il me dira : ‘Tu es mon Père, mon Dieu, mon roc et mon salut !’ Sans fin je lui garderai mon amour, mon alliance avec lui sera fidèle. »  

 

Deuxième lecture (Rm 16, 25-27)

Frères, à Celui qui peut vous rendre forts selon mon Évangile qui proclame Jésus Christ : révélation d’un mystère gardé depuis toujours dans le silence, mystère maintenant manifesté au moyen des écrits prophétiques, selon l’ordre du Dieu éternel, mystère porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l’obéissance de la foi, à Celui qui est le seul sage, Dieu, par Jésus Christ, à lui la gloire pour les siècles. Amen. 

 

Évangile (Lc 1, 26-28 )

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. 

 

............................................

 

Pour méditer sur l’esprit d’enfance :

 

https://www.youtube.com/watch?v=WM3OOj_UBg8

 

https://www.youtube.com/watch?v=-67M-cux1Gs

.........................................................

Informations pratiques : 

Horaires des messes de noël :

24 décembre :18h30 Beaurepaire

                        19h00 Roybon

                         21h30 Pact

                         23h00 Viriville

25 décembre :  10h30 Beaurepaire

26 Décembre:   18h30  Tourdan

En raison du risque sanitaire et compte tenu de l’affluence attendue pour les messes du 24 décembre, nous vous invitons à privilégier la messe du jour de Noël le 25 décembre à 10h30. 

 

ATTENTION !

Il n’y aura pas de messes durant la semaine du 28 décembre au 02 janvier.

Ni la messe de 18h30 1er janvier à St Barthélémy prévue sur les infos papiers

 

Dates à retenir : 

 

Nous serions heureux de nous retrouver nombreux dans le respect des règles sanitaires pour échanger nos vœux:

Pour St Pierre, le dimanche 10 janvier 2021 à 11h30 après la messe,salle de l’AEP 43 chemin de la Passetière 38980 Viriville. 

Pour st Benoit, le dimanche 17 janvier à 12h00, après la messe,à la maison paroissiale, 80 avenue Charles de Gaulle 38270 Beaurepaire.

 

Le samedi 23 janvier à 17h00 à Viriville, notre évêque donnera le sacrement de la confirmation à 15 d’entre nous. Il n’y aura pas d’autre messe anticipée du dimanche sur les deux paroisses. 

 
image

Lettre de Nouvelles pour le 3eme Dimanche de l’Avent, dimanche de la joie. 

Edito :

Chers frères et sœurs, 

« Soyez toujours dans la joie » nous dit St Paul dans la deuxième lecture de ce dimanche. C’est le dimanche de la joie manifesté dans la liturgie par la couleur rose, intermédiaire entre le violet de l’attente et du désir et le blanc resplendissant des solennités. La joie se commande t’elle ? Peut-on être dans la joie quand tout semble aller mal ? Qu’est-ce qui me rend profondément joyeux ? Voilà quelques questions à méditer à la lumière de la Parole de Dieu pour redécouvrir ce qu’est la vraie joie parfaite. 

Chers frères et sœurs, ne nous laissons pas voler notre joie!Déployons le trésor qui est en nous ! Pour nous y aider et préparer cette troisième semaine de l’Avent, je vous propose d’écouter l’enseignement de Monseigneur David Macaire, évêque de la Martinique. Je vous donne également rendez-vous vendredi 18 décembre à 18h45 à l’Eglise de Beaurepaire et lundi 21 décembre à 18h45 à l’Eglise de Viriville pour vivre ensemble la joie de la réconciliation. 

Chers frères et sœurs, que la joie de l’Evangile comble vos cœurs.

-----------------------

Pour se préparer à la liturgie dominicale. 

Un chant pour se disposer à écouter la parole de Dieu :

https://www.youtube.com/watch?v=xRi1GDoaQu4&feature=emb_logo

 

Lire et méditer à l’avance les lectures de la messe :

Deuxième lecture (1 Th 5,  16-24)

Frères, soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de toute espèce de mal. Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera. 

Évangile (Jn 1, 6-8. 19-28)

Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. » Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait. 

 

-------------------------

 

Enseignements de David Macaire sur la joie

partie 1 :

https://www.youtube.com/watch?v=rbwl1AfVpWU

partie 2 :

https://www.youtube.com/watch?v=YV_zJw1IRiM

 

----------------------

Informations Pratiques :

Horaire des messes de Noël :

18h30 à Beaurepaire célébrée par le Père Charles Bonin et animée par les familles et enfants du catéchisme.

19h00 à Roybon célébrée par la Père Bernard Larivière et animée par les paroissiens de Roybon. 

21h30 à Pact célébrée par le Père Paul Berthier animée par la famille Bongard. 

23h00 à Viriville célébrée par le Père Charles Bonin et animée par les familles et enfants du catéchisme, suivie d’un chocolat chaud offert par le club « La joie de Vivre ». 

---------------------

DERNIERS JOURS POUR LE DENIER DE L’EGLISE : 

Ne laissez pas s’éteindre la flamme…  Visitez le site : https://grenoble.transmettonslessentiel.fr/

À l'approche de Noël, vous découvrirez comment il est possible d'aider l'Église catholique à partager la Bonne Nouvelle de la naissance du Christ au plus grand nombre.

image

ÉDITO

 

Chers frères et sœurs, 

Les messes reprenant presque normalement ce week-end, dans le respect des consignes de prudence sanitaire, cette lettre numérique s’en trouve allégée. Les prochaines seront plus espacées afin de vous maintenir toutefois informés des nouvelles de la paroisse. C’est un soulagement pour nos yeux saturés d’écrans et une joie de nous retrouver peu à peu, car décidément, rien ne remplacera jamais la présence réelle. Qu’il s’agisse de la communauté rassemblée en famille ou du corps du Christ donné dans l’Eucharistie, nous ne pouvons vivre sans ces relations fondamentales qui fondent notre humanité. Chacun est donc invité ce dimanche à l’une ou l’autre des messes célébrées dans nos paroisses et à retrouver le sens de ces réunions dominicales. N’oublions pas qu’elles sont la source de la foi, l’espérance et la charité qui structurent notre vie chrétienne. 

Vous trouverez ci-dessous quelques éléments pour vous y préparer et continuer ensemble notre chemin vers Noël durant cette deuxième semaine de l’Avent. 

P. Charles

___________________________________________________________

 

Guide pour se préparer à la messe du 

Dimanche 06 décembre 2020

2ème Dimanche de l'Avent B

Il est toujours profitable de lire les textes avant la messe. Voici l’Evangile de dimanche et quelques questions à se poser pour guider la méditation et s’initier à la lecture spirituelle de la parole de Dieu: 

 

Évangile (Mc 1, 1-8)

Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu. Il est écrit dans Isaïe, le prophète : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin. Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » 

  1. Sens littéral : De quoi parle le texte ? On peut imaginer ce qui est dit pour se mettre en présence et se rendre attentif aux détails de l’évènement. 
  2. Sens allégorique : Il s’agit de décoder les images pour acquérir une compréhension plus profonde de ce que le texte nous dit de Dieu et du Christ. Par exemple : Que représente le désert ? Que signifie la figure de Jean-Baptiste ? 
  3. Sens moral : Qu’est-ce que le texte m’invite à faire ? Comment puis-je dans ma vie concrète préparer les chemins du Seigneur ? Quelle conversion dois-je entreprendre ? 
  4. Sens anagogique : Vers quoi le texte nous conduit-il ? Qu’est-ce qui va advenir ? Qui est ce plus fort dont parle Jean ? En est-il question ailleurs dans l’écriture ? Le texte termine par un futur. Vers quoi pointe-il ? 

Cette grille de lecture permet d’approfondir le sens de l’écriture. C’est un exercice utile pour entendre Dieu qui me parle dans le silence. 

On peut aussi s’aider d’une image (CI DESSUS)  pour méditer sur « le chemin » : (Vincent van Gogh (1853-1890)  L'église d'Auvers-sur-Oise, vue du chevet, Juin 1890   Huile sur toile. H. 94 ; L. 74 cm; musée d'Orsay)

D’où vient-il ? Où me conduit-il ? Est-ce qu’il m’ouvre ou me fait peur ? Ais-je envie de le suivre ou de m’en éloigner ? Qu’y trouverais-je ? Comment l’emprunter sans me tromper de route ? 

_____________________________________________________

Billet d’humour : 

L’Avent est un temps de conversion. Pour bien vivre la fête de Noël il est bon d’entreprendre une démarche de réconciliation. Deux soirées sont prévues à cet effet : 

Vendredi 18 décembre à 18h45 à Beaurepaire

Lundi 21 décembre à 18h45 à Viriville

Elles promettent d’être de très beaux moments de rencontre avec le Seigneur mais si vous avez encore des craintes voilà de quoi les dissiper : 

https://www.youtube.com/watch?v=6www33A3Wg4

https://www.youtube.com/watch?v=2UXPxUJPHPg

_____________________________________________________

Informations pratiques : 

Les messes reprennent cette semaine dans le respect des normes sanitaires aux horaires et lieux habituels: 

 

            Samedi           08h30              Marcilloles

                                   18h30              Beaurepaire (messe des jeunes et des familles)

            Dimanche       10h00              Roybon

                                   10h00              Viriville

                                   10h30              Beaurepaire

             Mardi             08h30             Viriville

            Mercredi         08h30              Beaurepaire

            Jeudi               18h30              Maison paroissiale Beaurepaire

            Vendredi         08h30              Maison paroissiale Beaurepaire

 

Permanences

Mercredi:   09h15 - 10h15 : écoute - confessions  église de Beaurepaire: P. Charles Bonin

                  09h00 - 11h00 : accueil - secrétariat  Maison Paroissiale Beaurepaire: Françoise Antin

Vendredi : 16h00 – 18h00 : écoute - confessions  Maison Paroissiale de Beaurepaire: P. Paul Berthier

                     Samedi :     09h15 - 10h15 :écoute - confessions  église de Marcilloles: P. Charles Bonin

 

Veillées de réconciliation pendant l’Avent :

Vendredi 18 décembre à 18h45 à Beaurepaire

Lundi 21 décembre à 18h45 à Viriville

 

________________________________________________________

À Noël, 

Transmettons l'essentiel

Prenons le temps de nous rappeler ce qu'il s'est passé cette nuit-là, à Bethléem, il y a 2 000 ans...

 

https://grenoble.transmettonslessentiel.fr/?autoplay=1&utm_source=PH1&utm_medium=PH&utm_campaign=essentiel&utm_content=bouton-video

LE DENIER DE L’EGLISE

Je donne pour la vie des prêtres, des salariés et le fonctionnement du diocèse.

https://www.diocese-grenoble-vienne.fr/denier.html?utm_source=PH1&utm_medium=PH&utm_campaign=essentiel&utm_content=bouton-don

NB : Après réduction fiscale, un don de 200€ ne vous coûte en réalité que 68€ 

 

LA CONTRIBUTION PAROISSIALE

Je donne pour les investissements d’entretien de  ma paroisse (travaux de rénovation et normalisation)

https://www.diocese-grenoble-vienne.fr/contributions-paroissiales.html

NB : Après réduction fiscale, un don de 200€ ne vous coûte en réalité que 68€ :

 

LA QUÊTE

Je donne pour le fonctionnement courant de ma paroisse (chauffage, électricité, matériel)

J’envoie un chèque à 

  • Paroisse St Benoit de Beaurepaire - 150 Av Charles de Gaulle - 38270 Beaurepaire. 
  • Paroisse St Pierre des Chambarrans - 14 Rue du Pont Neuf, 38980 Viriville

_______________________________________________

Retrouvez la vie de nos paroisses sur internet :

 

Site des paroisses. 

image

Édito

Chers frères et sœurs, 

La réouverture des cultes à un public restreint à 30 personnes suscite à la fois, joie et colère. Joie de se retrouver, colère d’une restriction absurde et sans fondement qui ignore la dimension spirituelle fondamentale de l’homme pour n’y voir qu’une monade objet de consommation et de production, méprise notre sens des responsabilités, et nous infantilise. Gardons-nous bien d’y perdre notre âme en cultivant la rancœur ou la résignation. Résolument, nous continuons à nous adapter grâce, entre autres, aux moyens offerts par cette lettre et la technologie numérique. Merci pour votre souplesse, votre bienveillance et votre zèle à partager ces informations et ces outils au service de notre foi. L’épreuve de ces atermoiements fait résonner avec force l’appel à la veille et à la persévérance que nous adresse le Seigneur en ce premier dimanche de l’Avent. Continuons d’être actifs et inventifs pour demeurer et vivre en présence du sauveur: il est le seul roc stable et indéfectible. Plus que jamais soyons des chercheurs de Dieu assoiffés de vie et de vérité. Enracinés dans le Christ, que rien ne nous retire la joie de le savoir l’un au milieu de nous. 

P. Charles

      _______________________________________________________________________________________________________________________________

  Guide pour la liturgie dominicale domestique

Dimanche 29 novembre 2020

1er Dimanche de l'Avent B

On peut allumer la première des quatre bougies de la couronne de l’Avent.

Demande de pardon https://youtu.be/gu_TSByvdFY?t=10

Seigneur je viens pour implorer

Ton pardon sur mon péché

De tout mon cœur, de toute ma Foi

De tout mon cœur, je reviens vers Toi

 

Ô Christ je viens pour implorer

Ton pardon sur mon péché

De tout mon cœur, de toute ma Foi

De tout mon cœur, je reviens vers Toi

 

 

Seigneur je viens pour implorer

Ton pardon sur mon péché

De tout mon cœur, de toute ma Foi

De tout mon cœur, je reviens vers Toi

 

 

Oraison : Donne à tes fidèles Dieu tout puissant, d’aller avec courage sur les chemins de la justice à la rencontre du Seigneur, pour qu’ils soient appelés, lors du jugement, à entrer en possession du royaume des cieux. Par Jésus, Amen. 

Lectures de la messe

Première lecture: (Is 63, 16b-17.19b ; 64,2b-7 )

C’est toi, Seigneur, notre père ; « Notre-rédempteur-depuis-toujours », tel est ton nom. Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? Reviens, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage. Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, les montagnes seraient ébranlées devant ta face. Voici que tu es descendu : les montagnes furent ébranlées devant ta face. Jamais on n’a entendu, jamais on n’a ouï dire, nul œil n’a jamais vu un autre dieu que toi agir ainsi pour celui qui l’attend. Tu viens rencontrer celui qui pratique avec joie la justice, qui se souvient de toi en suivant tes chemins. Tu étais irrité, mais nous avons encore péché, et nous nous sommes égarés. Tous, nous étions comme des gens impurs, et tous nos actes justes n’étaient que linges souillés. Tous, nous étions desséchés comme des feuilles, et nos fautes, comme le vent, nous emportaient. Personne n’invoque plus ton nom, nul ne se réveille pour prendre appui sur toi. Car tu nous as caché ton visage, tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes. Mais maintenant, Seigneur, c’est toi notre père. Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de ta main. – Parole du Seigneur. 

Psaume (79 (80), 2ac.3bc, 15-16a, 18-19

Berger d’Israël, écoute, resplendis au-dessus des Kéroubim ! Réveille ta vaillance et viens nous sauver. Dieu de l’univers, reviens ! Du haut des cieux, regarde et vois : visite cette vigne, protège-la, celle qu’a plantée ta main puissante. Que ta main soutienne ton protégé, le fils de l’homme qui te doit sa force. Jamais plus nous n’irons loin de toi : fais-nous vivre et invoquer ton nom ! 

Deuxième lecture (Co 1, 3-9)

Frères, à vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu’il vous a donnée dans le Christ Jésus ; en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la parole et de la connaissance de Dieu. Car le témoignage rendu au Christ s’est établi fermement parmi vous. Ainsi, aucun don de grâce ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ. C’est lui qui vous fera tenir fermement jusqu’au bout, et vous serez sans reproche au jour de notre Seigneur Jésus Christ. Car Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur. – Parole du Seigneur.

Évangile (Mc 13, 33-37 )

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! » – Acclamons la Parole de Dieu. 

Méditation silencieuse (l’homélie peut y aider) suivie du Je crois en Dieu

Intentions de prière à formuler spontanément avec le refrain : « Seigneur écoute nous, Seigneur exauce nous. » suivie du Notre Père. 

Oraison de communion spirituelle : https://youtu.be/HfW_-dWLHcQ?t=4

Ô prends mon âme, prends-la, seigneur
Et que ta flamme brûle en mon cœur
Que tout mon être vibre pour toi
Sois seul mon maître, ô divin roi

R/Source de vie, de paix, d'amour
Vers toi je crie la nuit, le jour
Entends ma plainte, sois mon soutien
Calme ma crainte, toi mon seul bien

Du mal perfide, ô garde-moi
Viens, sois mon guide, chef de ma foi
Quand la nuit voile tout à mes yeux
Sois mon étoile, brille des cieux R/

Voici l'aurore d'un jour nouveau
Le ciel se dore de feux plus beaux
Jésus s'apprête, pourquoi gémir
Levons nos têtes, il va venir R/ 

Je vous salue Marie.   

Bénédiction : Seigneur envoie sur nous ton Esprit Saint, afin que renouvelés par lui, nous puissions cheminer jusqu’au bout, attendant ta venue que nos cœurs espèrent, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen.

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Homélie du dimanche 29 novembre 2020 

1erDimanche de l’Avent B

 

Il y a un peu plus de 2000 ans, les caprices d’un empereur tout puissant jetaient des milliers de personnes sur les routes de toute la terre pour les recenser. Qu’importaient alors la distance ou la situation des uns et des autres, c’était la loi, il fallait obéir. Parmi eux un homme et son épouse sur le point d’accoucher entreprirent un long et pénible voyage, sans révolte, ils ne furent pas de ceux qui se ruèrent dans les auberges prises d’assaut, ni des dénonciateurs prompt à chercher querelle au voisin qui interpréterait la situation autrement qu’eux, ni des errants désabusés et perdus. 

Deux mille ans après, autres avanies du pouvoir, autres édits incohérents, autres mécontents et oubliés. Mais l’attitude de Marie et de Joseph ne peut-elle inspirer le chemin que nous avons à faire nous aussi vers Noël ? 

Ils n’allaient pas se faire recenser, ils ne subissaient pas, ils attendaient activement leur sauveur. Ils n’étaient pas un numéro dans une statistique, ils étaient des veilleurs. Combien étaient-ils de leur espèce? Quelques pauvres bergers, et des savants étrangers marginaux, les uns gardaient leur troupeaux, les autres scrutaient les étoiles mais eux savaient pourquoi ils étaient là : chercheurs patients de l’essentiel invisible. Ils étaient déterminés, finalisés, par une espérance plus haute qui leur donnait de vivre paisiblement les contrariétés de l’instant présent pour en recevoir toutes les grâces. Et ce sont eux qui ont fait basculer le monde dans la lumière qu’ils s’étaient préparés à accueillir. 

Veiller d’après l’Ecriture c’est se souvenir du maître qui reviendra et lui demeurer fidèle. C’est attendre de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ car lui seul nous fera tenir solidement jusqu’au bout rappelle St Paul. En mer dans la tourmente ou le brouillard seul se sauve le marin qui a su tenir son cap. Il en est de même pour notre vie car il n’est de bon vent pour celui qui ne sait où il va. Savons nous où nous allons ? Ce que nous voulons ? Ou comptons-nous parmi les foules versatiles emportées par tout courant d’opinion et d’émotions ? 

L’Avent doit nous recentrer sur le cœur de notre vie et le sens de nos actions. C’est un temps pour la croissance du désir et la détermination pour ce qui a vraiment du prix à nos yeux : Se suffire de Dieu seul et tout ordonner à lui. On connait cette histoire d’un homme qui en passant près d’un chantier, interrogeait les ouvriers : Le premier dit d’un air las : « je porte des pierres à longueur de journée ». Le deuxième répondit : « je monte un mur ! ». Et le troisième lançait avec fierté: « je bâtis une cathédrale ! ». Lequel des trois sommes nous ? L’Avent c’est cette invitation à relever la tête ; à prendre de la hauteur et à sortir de notre quotidien pour en considérer la fin. C’est déjà en cela une démarche salutaire. 

Cette semaine, osons donc mettre un peu de distance avec tout ce qui nous préoccupe matériellement pour nous remettre paisiblement entre les mains de Dieu. « Nous sommes l’argile tu es le potier » dit Isaïe. Laissons-nous faire par lui en lui accordant seulement un peu plus d’attention. Commençons cet Avent par une petite retraite spirituelle qui pourrait consister à prier chaque jour à partir de lundi une dizaine de chapelet pour nos paroisses et ses habitants, afin que nous soyons dociles et zélés pour annoncer et recevoir la venue du sauveur, prince de la paix dans notre monde. Quel plus beau cadeau pourrions-nous offrir à nos contemporains que de vivre et partager avec eux cette bonne nouvelle ? Jusqu’au 8 décembre nous serons ainsi unis dans une neuvaine à l’immaculée conception pour marcher avec elle sur la route de Bethléem. 

P. Charles Bonin

 

Grande Neuvaine de l’Immaculée Conception

Bénie et encouragée par Sa Sainteté le Pape François

Du 30 novembre au 8 décembre 2020

 

1 « Notre Père » - 10 « Je vous salue Marie » - 1 Gloire au Père – 3 invocations « O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » - 1 prière de la Neuvaine. 

Communion et confession à proximité de la date du 8 décembre recommandés. 

PRIÈRE : “Ô Mère de miséricorde, nous confions à ton cœur et à ton amour le peuple entier et l’Eglise de cette terre. Garde-nous de toute injustice, de toute division, de toute violence et de toute guerre. Garde-nous de la tentation et de l’esclavage du péché et du mal. Sois avec nous.

Aide-nous à vaincre le doute par la foi, égoïsme  par  le service, l’orgueil par la mansuétude, la haine par l’amour. Aide-nous à vivre l’Evangile et la folie de la Croix afin de pouvoir ressusciter avec ton Fils à la vraie vie, avec le Père, dans l’unité de l’Esprit Saint.

Ô Mère du Christ, sois notre réconfort et donne force à tous ceux qui souffrent : aux pauvres, à ceux qui sont seuls, aux malades, aux non-aimés, aux abandonnés. Donne  la paix à notre terre divisée et à tous, la lumière de l’espérance. Amen !”

Saint Jean-Paul II

 

Le 8 décembre, les cloches sonneront à 18h00

et nos églises seront illuminées en l’honneur de la Vierge Marie.

Vous pouvez vous y associer en déposant un petit lumignon à vos fenêtres.

Pour comprendre et vous aider à prier le chapelet: 

https://www.prierlechapelet.com

https://www.mariereine.com/neuvaine-de-limmaculee-conception-2

 

P. Charles Bonin

 

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Se former pour aller plus loin : 

Pour comprendre le sens de l’Avent et se préparer à Noël en redécouvrant ce que nous en disent les prophètes, ouvrez vos bibles :

https://youtu.be/NDUj6WyHYXs

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Billet d’humour :    

 

Compte-tenu des restrictions numériques pour la messe mieux vaut ne pas arriver en retard, voilà peut-être une bonne habitude à prendre…

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Informations pratiques : 

Les messes reprennent cette semaine dans le respect des normes sanitaires qui impliquent notamment de limiter les participants à 30 personnes: 

 Afin de respecter au mieux les consignes de sécurité: Merci de vous inscrire en cliquant

            Samedi           08h30              Marcilloles,     18h30              St Barthélémy de Beaurepaire

            Dimanche       10h00              Roybon,          10h00              Beaufort

                                   10h30              Beaurepaire,    18h30              Beaurepaire

Mardi                08h30             Viriville

            Mercredi          08h30              Beaurepaire

            Jeudi               18h30              Beaurepaire

            Vendredi          08h30              Maison paroissiale Beaurepaire

 

Permanences

Mercredi:   09h15 - 10h15 : écoute - confessions  église de Beaurepaire: P. Charles Bonin

      09h00 - 11h00 : accueil - secrétariat  Maison Paroissiale Beaurepaire: Françoise Antin

Samedi :    09h15 - 10h15 :écoute - confessions  église de Marcilloles: P. Charles Bonin

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

Propositions de l'AVENT

  • Veillées de réconciliation pendant l’Avent :

                     Vendredi 18 décembre à 18h45 à Beaurepaire

                     Lundi 21 décembre à 18h45 à Viriville

  • Adoration
- Tous les samedis à Revel: 10h-11h adoration du St sacrement
- Tous les jeudis à la maison paroissiale de Beaurepaire: 18h30 messe, 19h00 adoration, 19h30 vêpres chantées.
-  Du 30 novembre au 8 décembre: Grande neuvaine de l'Immaculée conception pour nos paroisses et ses habitants,  prier une dizaine de chapelet suivie de trois invocations: "O Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous" + la prière: 

PRIÈRE : “Ô Mère de miséricorde, nous confions à ton cœur et à ton amour le peuple entier et l’Eglise de cette terre.

Garde-nous de toute injustice, de toute division, de toute violence et de toute guerre.

Garde-nous de la tentation et de l’esclavage du péché et du mal. Sois avec nous.

Aide-nous à vaincre le doute par la foi, égoïsme  par  le service, l’orgueil par la mansuétude, la haine par l’amour.

Aide-nous à vivre l’Evangile et la folie de la Croix afin de pouvoir ressusciter avec ton Fils à la vraie vie, avec le Père, dans l’unité de l’Esprit Saint.

Ô Mère du Christ, sois notre réconfort et donne force à tous ceux qui souffrent : aux pauvres, à ceux qui sont seuls, aux malades, aux non-aimés, aux abandonnés.

Donne  la paix à notre terre divisée et à tous, la lumière de l’espérance. Amen !”

Saint Jean-Paul II

et communier le 8 décembre ou dans la semaine qui suit. 

 

 

image

ÉDITO:

Chers frères et sœurs, 

Dans ces nouvelles lettres hebdomadaires vous trouvez un guide pour la liturgie dominicale qui a pu vous surprendre. Bien qu’il n’y ait pas de mode d’emploi, une petite précision sur son intention et son usage peut être utile. Pour pallier l’absence de rassemblement dominical, vous pouvez toujours assister aux retransmissions nombreuses de messes sur les réseaux sociaux. Mais vous pouvez aussi faire le choix de vous approprier la liturgie de la messe pour animer chez vous un temps de prière, seul ou en famille. Ce petit guide vous propose une trame pour conduire ce temps en présence du Seigneur. Ce peut-être une opportunité heureuse de redécouvrir plus personnellement le sens de cette prière avec son rythme propre. Cette semaine nous l’avons agrémenté de quelques chants pour que vous puissiez vraiment le vivre comme une fête. Alors, bonne fête du Christ roi : Que sa joie règne dans vos cœurs. 

P. Charles

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Guide pour la liturgie dominicale domestique

Dimanche 22 novembre 2020 : 

Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers Solennité

 

On peut allumer une bougie devant une Icône et faire un signe de croix.

https://www.youtube.com/watch?v=lDBGEgwWgw0

Demande de pardon : remettre devant Dieu ses manquements de la semaine en disant le Je confesse à Dieu.

Oraison : Dieu éternel, tu as voulu fonder toute chose en ton Fils bien-aimé, le roi de l’univers ; fais que toute la création, libérée de la servitude, reconnaisse ta puissance et te glorifie sans fin. Amen. 

Lectures de la messe  

Première lecture (Ez 34, 11-12.15-17)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées. C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, – oracle du Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit. Et toi, mon troupeau – ainsi parle le Seigneur Dieu –, voici que je vais juger entre brebis et brebis, entre les béliers et les boucs. – Parole du Seigneur.  

Psaume (Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.  

Deuxième lecture (1 Co 15, 20-26.28)

Frères, le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie, mais chacun à son rang : en premier, le Christ, et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent. Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra le pouvoir royal à Dieu son Père, après avoir anéanti, parmi les êtres célestes, toute Principauté, toute Souveraineté et Puissance. Car c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. Et, quand tout sera mis sous le pouvoir du Fils, lui-même se mettra alors sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera tout en tous. – Parole du Seigneur. 

Évangile (Mt 25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’ Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’ Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’ Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’ Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. » – Acclamons la Parole de Dieu.  

Méditation silencieuse (l’homélie peut y aider) suivie du Je crois en Dieu

Intentions de prière à formuler spontanément avec le refrain : « Ô seigneur sur notre terre fais briller ta lumière. » suivie du Notre Père. 

Oraison de communion spirituelle : https://www.youtube.com/watch?v=Uk7oKGypo0Y

Reçois de moi le parfum qui t'est dû, La beauté de ton Nom en mon âme éperdue. Je veux n'être qu'à toi Jésus, je t'aime. 

Reçois du peu que je trouve à donner Tout l'amour que mes yeux n'ont pas su te montrer. Je veux n'être qu'à toi Jésus, je t'aime. 

Rien n'est plus beau que ton Nom. Rien n'est plus Saint que le Sang du pardon. Je veux n'être qu'à toi Jésus mon Roi. 

Je ne veux rien que vouloir te louer, Adorer ton saint Nom et ta fidélité. Je veux n'être qu'à toi Jésus, je t'aime. 

Je veux porter et laver à ta croix les pensées de mon cœur dans le cœur de tes voies. Je veux n'être qu'à toi Jésus, je t'aime. 

Rien n'est plus beau que ton Nom. Rien n'est plus Saint que le Sang du pardon. Je veux n'être qu'à toi (3x) Jésus mon Roi.

Je vous salue Marie.   

Bénédiction : https://www.youtube.com/watch?v=eAhvuuzusBc

Père très saint, Dieu éternel et tout puissant, tu as consacré prêtre éternel et roi de l’univers ton fils unique, Jésus Christ notre Seigneur pour accomplir les mystères de notre rédemption et remettre entre tes mains un règne sans limite et sans fin : règne de vie et de vérité, de grâce et de sainteté, de justice, d’amour et de paix. Donnes nous d’y coopérer de tout notre cœur par chacune de nos actions, au nom du Père et du Fils et du saint Esprit. Amen.

.......................................................

Homélie du dimanche 22 novembre 2020 - 34èmedu temps ordinaire

Solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l'Univers. 

« Attention ! je suis positif ! »

 

Le Christ roi se présente sous différents visages dans les lectures de ce jour: celui d’un paisible berger, puis d’un guerrier triomphant et enfin d’un juge impartial. Cette pluralité nous rappelle qu’on ne peut enfermer Dieu dans une conception bien circonscrite. Il dépassera toujours les bornes de notre raison parce qu’il est une plénitude d’Être qu’aucune culture ne suffit à exprimer. Si Shiva ou Janus adoptent des profils variés, ce n’est que dans le Christ que Dieu se révèle tel qu’il est dans son inépuisable majesté. En lui, toutes ces images s’accordent en une harmonieuse synthèse d’un maître juste et bon : il juge selon le critère de l’attention portée aux autres à l’instar du berger qui garde ses brebis, permettant aux justes de partager sa gloire et laissant les malfaisants libres de s’éloigner de lui pour leur propre perte. 

C’est ainsi qu’il est roi ; car on l’a peut-être malheureusement oublié, mais le vrai chef, c’est celui qui par son exemple conduit vers le bien ceux dont il a la charge dans le respect de leur libre arbitre. Qui peut se prétendre maître des autres s’il n’est déjà maître de lui-même et ne gouverne sa vie dans le bien et la cohérence pour lui faire porter de bons fruits? Le Christ nous montre  par lui-même, qu’il n’est de royauté véritable que le service bienveillant de son frère. 

La royauté du Christ est ainsi d’un tout autre ordre que nos conceptions humaines classiques du pouvoir. Elle n’est pas de ce monde et pourtant elle est dans le monde, appelée à le transfigurer (Jn 17,14-18) avec le concours de tous les hommes de bonne volonté. Alors que nos univers familiers sont bousculés et que d’aucuns demandent un « nouveau paradigme », cette royauté nous interroge sur la gouvernance que nous voulons sur nous-mêmes, et nos communautés ! Quel règne souhaitons-nous et comment pouvons nous y contribuer ? A quelles règles soumettons-nous nos vies et notre société ? Le service ou la domination ? l’accumulation ou le don ? Quel est le critère d’une vie réussie ? Une position bien établie ou le temps dépensé pour autrui ? Au jour de notre mort, quelle mémoire laisserons-nous derrière nous et qu’emporterons-nous aux portes de ce royaume? 

Les évangiles de ces derniers dimanches nous laissent entrevoir ce qu’il nous faut déployer pour le bâtir et en devenir les fidèles sujets : Les béatitudes, les vierges sages et les serviteurs auxquels le maître confie tous ses biens pour les faire fructifier… Qu’en faisons-nous ? Cela peut nous paraître démesuré, abstrait ou trop exigeant…

Inspiré par ces enseignements il m’a semblé pourtant qu’il existait peut-être un moyen simple de participer au règne du Christ, de construire dès ici bas la cité de la joie : 

A quelqu’un qui m’annonçait rassuré, qu’il avait été testé négatif, j’ai répondu que moi au contraire j’avais été trouvé positif…et que ça pouvait être très contagieux ! On a diagnostiqué que devant la maladie j’étais plutôt optimiste, que malgré le masque je paraissais souriant, que les perspectives de crise économique ne m’empêchaient pas de bien faire mon travail jusqu’au bout, joyeusement sans trop compter mon temps. J’ai développé des symptômes d’altruisme avancé, avec perte du goût d’amertume, acuité d’écoute et de service prononcée. J’ai subitement arrêté de râler et de tout critiquer et j’ai même commencé à remercier et encourager les gens autour de moi avec des pensées positives. J’ai veillé certaines nuits en murmurant des paroles que personne n’entendait plutôt que de regarder le décompte des morts à la télé. On m’a cru fou mais je n’avais pas d’autre fièvre que celle d’aimer… et d’espérer.  

Bref, je suis positif ! Je construis un royaume, je suis chrétien tout simplement… 

IMPORTANT : Quiconque a été en contact avec moi au cours des quinze derniers jours devrait rapidement consulter, il pourrait lui arriver la même chose et devant tout le bien qu’il nous reste à accomplir nous pourrions chanter ensemble : Seigneur fais de nous des ouvriers de paix, Seigneur fais de nous des bâtisseurs d’Amour. 

P. Charles Bonin

.............................................................

Se former pour aller plus loin : 

La messe est un mystère pour beaucoup, ces temps ci certains la réclament à corps et à cri d’autres n’y voient qu’un folklore religieux. Est-elle essentielle ? Qu’est-ce que les chrétiens y vivent ? On parle de mémorial, de sacrifice, d’action de grâce de rites… mais qu’est-ce que tout cela signifie ? Si pour vous aussi tout cela n'est pas très clair... voici une vidéo pour débroussailler le sujet : + Vignette et lien vers la vidéo sur la messe. 

 Et pour aller plus loin sans se déplacer, ce MOOC est fait pour vous. C’est ouvert à tous, facile d'accès et intuitif pour mieux comprendre et mieux vivre la messe. Nul besoin d'être technicien, nul besoin d'être théologien, il suffit d’une connexion Internet, d’une tablette ou d’un ordinateur. Voilà de quoi bien occuper vos longues soirées d’hiver

https://mooc.lemoocdelamesse.fr/courses/course-v1:MOOC+Messe+2020/about

..............................................................

Billet d’humour : 

La catho-pride c’est possible… pour retrouver une vie chrétienne décomplexée, n’ayons pas peur de vivre et dire ce que nous sommes vraiment !

...............................................................

Informations pratiques : 

Permanences:

Mercredi:   09h15 - 10h15 : écoute - confessions  église de Beaurepaire: P. Charles Bonin

09h00 - 11h00 : accueil - secrétariat  Maison Paroissiale Beaurepaire: Françoise Antin

Samedi :     09h15 - 10h15 :écoute - confessions  église de Marcilloles: P. Charles Bonin

 

Les messes sont célébrées aux lieux et horaires habituels par le Père Charles sans public, les églises restent néanmoins ouvertes pour la prière personnelle sans regroupement conformément au décret du 29 octobre.

 

Si vous souhaitez parler, échanger, partager votre foi, vos craintes, vos joies. Les 4 personnes ci dessous sont à votre écoute. N'hésitez pas à les contacter:  

  •  Père Charles: 06 74 52 52 13​
  •  Soeur Véronique Marie: 06 07 88 73 76​
  •  Catherine Guillon: 06 49 54 49 40
  •  Violaine Vallet : 06 74 42 05 31

 

Nous aider: En l’absence des quêtes dominicales, les ressources de nos paroisses sont très diminuées. Nous vous remercions du soutien que vous pourriez nous apporter par votre contribution. Vous pouvez adresser vos chèques à la maison paroissiale ou effectuer un versement en ligne :

Retrouvez la vie de nos paroisses sur internet :

Site des paroisses. 

 

Dimanche 15 novembre 2020, 33ème semaine du Temps OrdinaireA

Propositions pour la prière domestique :

 

Signe de croix

Demande de pardon

Oraison :

Accorde nous Seigneur de trouver notre joie dans notre fidélité, car c’est un bonheur durable et profond de servir constamment le créateur de tout bien. Par Jésus Christ ton fils bien aimé qui règne avec toi et le saint esprit maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. 

Lectures de la parole de Dieu

Première lecture (Pr 31, 10-13.19-20.30-31)

Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! Son mari peut lui faire confiance : il ne manquera pas de ressources. Elle fait son bonheur, et non pas sa ruine, tous les jours de sa vie. Elle sait choisir la laine et le lin, et ses mains travaillent volontiers. Elle tend la main vers la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s’ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Le charme est trompeur et la beauté s’évanouit ; seule, la femme qui craint le Seigneur mérite la louange. Célébrez-la pour les fruits de son travail : et qu’aux portes de la ville, ses œuvres disent sa louange !.  

Psaume (Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5)

Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ! Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! À toi, le bonheur ! Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d’olivier. Voilà comment sera béni l’homme qui craint le Seigneur. De Sion, que le Seigneur te bénisse ! Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.  

Deuxième lecture (1 Th 5, 1-6)

Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres. 

Évangile (Mt 25, 14-30)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.’ Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.’ Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.’ Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.’ Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : ‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’ Son maître lui répliqua : ‘Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ »

 

Méditation silencieuse (l’homélie peut y aider)

 

Je crois en Dieu

 

Intentions de prière à formuler simplement et spontanément selon son inspiration

avec le refrain : « Entends nos prières, entends nos voix, entends nos prières monter vers toi. » 

 

Notre Père

 

Oraison de communion spirituelle : Prière de Padre Pio après la communion

RESTEZ avec moi, Seigneur, car il est nécessaire de Vous avoir présent pour ne pas Vous oublier. Vous savez avec quelle facilité je Vous abandonne.

RESTEZ avec moi, Seigneur parce que je suis faible et j'ai besoin de Votre force pour ne pas tomber si souvent.

RESTEZ avec moi, Seigneur, parce que Vous êtes ma vie, et sans Vous je suis sans ferveur.

RESTEZ avec moi, Seigneur, parce que Vous êtes ma lumière, et sans Vous je suis dans les ténèbres.

RESTEZ avec moi, Seigneur, pour me montrer Votre volonté.

RESTEZ avec moi, Seigneur, pour que j'entende Votre voix et Vous suive.

RESTEZ avec moi, Seigneur, parce que je désire Vous aimer beaucoup et être toujours en Votre compagnie.

RESTEZ avec moi, Seigneur, si Vous voulez que je Vous sois fidèle.

RESTEZ avec moi, Seigneur, parce que, si pauvre que soit mon âme, elle désire être pour Vous un lieu de consolation, un nid d'amour.

RESTEZ avec moi, Jésus, parce qu'il se fait tard et que le jour décline….c'est à dire que la vie passe, la mort, le jugement, l'éternité approchent et il est nécessaire de refaire mes forces pour ne pas m'arrêter en chemin, et pour cela j'ai besoin de Vous. Il se fait tard et la mort approche. Je crains les ténèbres, les croix, les peines, et combien j'ai besoin de Vous, mon Jésus, dans cette nuit de l'exil.

RESTEZ avec moi, Jésus, parce que, dans cette nuit de la vie et des dangers, j'ai besoin de Vous. Faites que je Vous reconnaisse comme Vos disciples à la fraction du pain, c'est à dire que la communion eucharistique soit la lumière qui dissipe les ténèbres, la force qui me soutienne et l'unique joie de mon cœur.

RESTEZ avec moi, Seigneur, parce qu'à l'heure de la mort je veux rester uni à Vous, sinon par la communion, du moins par la grâce et l'amour.

RESTEZ avec moi, Jésus, je ne Vous demande pas les consolations divines parce que je ne les mérite pas, mais le don de Votre présence, oh ! oui ! je Vous le demande.

RESTEZ avec moi, Seigneur, c'est Vous seul que je cherche, Votre amour, Votre grâce, Votre volonté, Votre Cœur, Votre Esprit, parce que je Vous aime et ne demande pas d'autre récompense que de Vous aimer davantage. D'un amour ferme, pratique, Vous aimer de tout mon cœur sur la terre pour continuer à Vous aimer parfaitement pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il

Je vous salue Marie.   

Bénédiction

Que Dieu tout puissant nous bénisse et nous garde dans la paix de son amour, au nom du Père et du Fils et du St Esprit. Amen. 

 

 

 

Homélie du 33èmeDimanche du temps ordinaire A

 

La peur est mauvaise conseillère elle n’apporte pas le bonheur ni ne porte pas de bons fruits. Elle entretient un climat de défiance et d’hostilité qui conduit à des actions aussi stériles qu’absurdes. Elle condamne le serviteur mauvais et paresseux à demeurer dans les ténèbres, la tristesse et la rancœur. Les serviteurs qui au contraire font confiance à leur maître et s’efforcent de comprendre ses volontés pour lui obéir sans calculs ont la satisfaction de se voir reconnus et responsabilisés. Voilà un message de cette parabole qu’il est profitable de méditer pour notre temps.

Une certaine morosité défaitiste qu’on serait tenté d’entretenir devant les incertitudes de notre époque n’a rien d’évangélique. Jésus nous invite au contraire à combattre la peur et à aller de l’avant, c'est-à-dire à devancer les intentions du Père en s’efforçant de comprendre ce qu’il attend de nous à travers notre fidélité première au devoir d’état. 

Aujourd’hui les spéculations vont bon train, certaines initiatives animées d’intentions droites sèment finalement plus de trouble qu’elles n’apportent de paix. La parole de Dieu y oppose l’exemple d’une femme vaillante qui fait simplement ce qu’elle a à faire. Dieu nous invite à la sobriété d’un labeur paisible pour valoriser les biens qu’il nous confie. 

Cette attitude humble et respectueuse est assortie d’une béatitude dans le psaume de ce jour: « heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ». Elle peut être reliée à un autre psaume (36) qui nous dit : « mets ta joie dans le Seigneur : il comblera les désirs de ton cœur, dirige ton chemin vers le Seigneur, fais lui confiance et lui il agira. » 

La crainte de Dieu est donc le contraire de la peur, elle en est même l’antidote : c’est un amour confiant et respectueux, désireux de faire sa volonté. Le vaccin tant espéré nous est déjà donné sinon pour notre corps du moins pour notre âme ; mais n’est-ce pas l’âme qui vivifie le corps ? 

A la peur qui fausse le jugement et replie sur soi-même dans l’inquiétude, Dieu nous propose de substituer la paix et la joie que procure la recherche du plus grand bien qu’il veut pour nous dans les circonstances où nous sommes avec la ferme assurance qu’il nous accompagne. 

A la question de savoir quelle est cette volonté, le prophète Michée (6,8) répond : « On t’a fait connaître ô homme ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. » Autrement dit : 

Donner à chacun ce qui lui est dû, 

Accomplir son travail paisiblement du mieux possible,

Remettre sa vie entre les mains de Dieu,

Voici une recette de sérénité qu’il serait salutaire de retrouver plutôt que de se saturer d’informations d’autant plus anxiogènes qu’elles sont indéfiniment discutées. Cela doit nous interpeller : cherchons-nous ce que Dieu veut nous dire dans les évènements de notre vie ou entretenons nous la peur en les dramatisant systématiquement? Plutôt que de passer des heures devant la télévision ou internet n’avons-nous pas quelque tâche domestique trop longtemps différée à accomplir ou quelque chose à donner pour le bien de ses proche ou de ses voisins ? N’aurions nous pas un coup de fil à passer ou une visite à rendre à une personne isolée ou dans le besoin d’un peu de fraternité ? Ou encore, ne serait-ce pas le moment d’aménager un petit coin de prière pour y passer plus de temps seul ou en famille ? Pourquoi ne pas investir nos longues soirées d’hiver pour nous plonger dans la Bible, reprendre un livre de spiritualité ou se former à l’intelligence des Ecritures ? Le Seigneur nous invite à cultiver ainsi les biens qu’il nous donne, chacun selon ses capacités. Ces biens, ce sont la foi, l’espérance et la charité. Allons-nous les enfouir dans la terre ou leur faire porter du fruit en se risquant à y consacrer d’avantage de labeur et de temps ? L’opportunité nous est donnée de sortir de nous-mêmes, de notre sidération, de nos confortables paresses et de nos peurs pour nous remettre en présence du Seigneur, au service des uns et des autres. La joie et l’abondance seront notre salaire, « alors ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres » réceptifs aux justes actions que l’Esprit Saint nous inspire. Amen. 

P. Charles Bonin.  

 

 

...........................................................................................

Informations :

 

Permanencespendant le confinement :

Mercredi:   09h15 - 10h15 : écoute - confessions  église de Beaurepaire: P. Charles Bonin

09h00 - 11h00 : accueil - secrétariat  Maison Paroissiale Beaurepaire: Françoise Antin

Vendredi:   16h00 - 18h00 : écoute - confessions  Maison Paroissiale Beaurepaire:  P. Paul Berthier

Samedi :     09h15 - 10h15 :écoute - confessions  église de Marcilloles: P. Charles Bonin

 

Les messes sont célébrées aux lieux et horaires habituels par le Père Charles sans public, les églises restent néanmoins ouvertes pour la prière personnelle sans regroupement conformément au décret du 29 octobre.

 

Pour aider les personnes en précarité prenez contact avec le secours catholique pour donner des denrées non périssables, participer à une collecte ou les redistribuer dans le respect des normes sanitaires : 

Pierre Granier : 06-03-15-41-11 pierre-granier@club-internet.fr  Merci pour votre générosité. 

 

Pour se former, les paroisses envisagent de mettre en place une catéchèse pour adultes interactive avec le P. Charles en visio-conférence tous les vendredis de 20h à 21h30 (à confirmer). Après un temps d’enseignement sur les grands thèmes de la foi suivra un échange de questions-réponse entre les participants et une courte prière. Si vous êtes intéressé, merci de vous signaler par mail au secrétariat paroissial :

secretariat@stbenoitpaysbeaurepaire-paroisse38.fr

secretariat@stpierrechambarands-paroisse38.fr 

 

Si vous souhaitez parler, échanger, partagervotre foi, vos craintes, vos joies. Les 4 personnes ci dessous sont à votre écoute. N'hésitez pas à les contacter:  

  •  Père Charles: 06 74 52 52 13​
  •  Soeur Véronique Marie: 06 07 88 73 76​
  •  Catherine Guillon: 06 49 54 49 40
  •  Violaine Vallet : 06 74 42 05 31

pour s'inscrire et recevoir la Newsletter et les infos de la paroisse:   cliquez

 

Dimanche  8 novembre 2020 - 32ème semaine du Temps OrdinaireA

Propositions pour la prière domestique :

Signe de croix

Demande de pardon

Oraison :

Dieu qui est bon et tout puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d’esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté. Par Jésus Christ ton fils bien aimé qui règne avec toi et le saint esprit maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. 

Lectures de la parole de Dieu

Première lecture (Sg 6, 12-16)

La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veilleà cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. – Parole du Seigneur.  

Psaume (Ps 62 (63), 2, 3-4, 5-6, 7-8)

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau. Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres ! Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler. Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes.  

Deuxième lecture (1 Th 4, 13-18)

Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons aussi, ceux qui se sont endormis, Dieu, par Jésus, les emmènera avec lui. Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au signal donné par la voix de l’archange, et par la trompette divine, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Réconfortez-vous donc les uns les autres avec ce que je viens de dire. – Parole du Seigneur. 

Évangile (Mt 25, 1-13)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’ Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ‘Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » – Acclamons la Parole de Dieu.  

Méditation silencieuse (l’homélie peut y aider)

Je crois en Dieu

Intentions de prière à formuler simplement et spontanément selon son inspiration

            Seigneur écoute nous, seigneur exauce nous. 

Notre Père

Oraison de communion spirituelle à méditer suivie d’un temps d’action de grâce. 

            Mon berger, c’est le Seigneur : je ne manque de rien ; sur de frais pâturages, il me fait reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre. (Ps22).  

Bénédiction

            Que Dieu tout puissant nous bénisse et nous garde, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen

Je vous salue Marie. 

Informations : 

Permanences pendant le confinement :

Mercredi:   9h15 - 10h45 :  écoute  et  confessions  église de Beaurepaire: Père Charles Bonin

       09h00 - 11h00 :  accueil et secrétariat  Maison Paroissiale Beaurepaire : Françoise Antin

Vendredi:   16h00 - 18h00 écoute  et  confessions  Maison Paroissiale Beaurepaire :  Père Paul Berthier

Samedi :     09h15 - 10h45 écoute et  confessions  église de Marcilloles: Père Charles Bonin

 

Les messes sont célébrées aux lieux et horaires habituels par le Père Charles sans public conformément au décret du 29 octobre. 

Les églises restent ouvertes pour la prière personnelle sans regroupement conformément au décret du 29 octobre.

Si vous souhaitez parler, échanger, partager votre foi, vos craintes, vos joies. Les 4 personnes ci dessous sont à votre écoute, n'hésitez pas à les contacter:  

Père Charles: 06 74 52 52 13​- Soeur Véronique Marie: 06 07 88 73 76​

Catherine Guillon: 06 49 54 49 40- Violaine Vallet : 06 74 42 05 31​

 

 

Homélie du Dimanche 8 novembre 2020 32ème semaine du Temps Ordinaire: (ONGLET liturgie puis homélies)

P. Charles Bonin

 

pour s'inscrire et recevoir la Newsletter et les infos de la paroisse:   cliquez