AUMONERIE

L'aumônerie à Sainte Blandine de Bourbre

Aumônerie scolaire

de la sixième à la terminale,

Responsable : Anne-Marie Gros

Des ados : 11 à 17 ans, ont envie de vivre leurs valeurs chrétiennes avec des copains et copines et envie de partager des moments de convivialité : repas, week-end et soirées....

Que des moments joyeux !

 

2019-2020 : l'aumônerie est en route…

Cette année, nous sommes une trentaine de jeunes à nous retrouver un vendredi sur deux à la maison paroissiale de Pont de Chéruy, répartis en 3 groupes allant de la 6ème à la terminale.

Nous avons 9 animateurs (Jeanne, Christelle, Guillaume, Maëlle, Laurence, Marie, Manon, Anne-Marie et Stéphanie) et ils nous ont proposé un beau projet à réaliser... Celui-ci est basé sur les fruits de l'Esprit Saint, et nous créons un spectacle. Ce n'est pas simple mais tout le monde fait le maximum !!!

Plus généralement, l’aumônerie est le lieu idéal pour réunir des jeunes qui veulent aller plus loin dans leur rencontre avec le Christ. Quelques-uns préparent un sacrement. Pour cette année, 6 sont en route vers la 1ère communion. Un groupe de confirmants vient de débuter, ils sont 3 et cheminent pour recevoir ce sacrement en 2021...


La porte est ouverte à tous, venez voir ce qui s'y passe !!!

Nous sommes impatients de vous accueillir, alors ...

BIENVENUE !!!

Ephata 2018
Ephata 2018

Dans le cadre du synode des jeunes, l’évêque du diocèse de Grenoble-Vienne Monseigneur de Kerimel, a souhaité entendre la voix de la jeunesse iséroise. C’est ainsi que le projet Ephata ! Fais entendre ta voix a été créé.
Un an après l’Assemblée Diocésaine, la Basilique du Sacré Cœur accueillait 650 jeunes pour Ephata ! Fest’. Ce festival est venu clôturer cette année de consultation de la jeunesse.
C’était quatre jours durant lesquels les jeunes du diocèse âgés de 12 à 35 ans ont été invités à aborder différents thèmes :
-« Tous appelés » : en ce jour de la Toussaints, l’évêque nous fait savoir que nous sommes tous appelés sur un chemin de bonheur et de sainteté avec le Christ. Mais qu’être un Saint ne signifie pas avoir une vie parfaite mais atteindre son but malgré les épreuves rencontrées ; c’est vivre une vie d’Amour avec Dieu, mais avons-nous envie d’y répondre ?
-« Tous blessés, tous relevés » : pour ce deuxième jour nous nous sommes mis à l’écoute de nous même afin d’identifier et reconnaitre nos faiblesses, nos difficultés ; et nous avons été invité à les accepter tout en acceptant la miséricorde du Père. L’après-midi, sous forme d’ateliers dans la ville de Grenoble ; nous avons été attentifs aux plus fragiles de la société (ex : chants et danses à la maison de retraite, visites des malades à l’hôpital, cuisine avec des personnes en situation de handicap,…).
-« Tous envoyés » : nous devons remplir notre mission de chrétien = témoigner de notre joie d’être chrétien = évangéliser. Nous devons nous ouvrir aux autres, car « un chrétien seul est un chrétien mort ! » Alors que cela peut en impressionner certains et en mettre à l’aise d’autres ; nous apprenons que chacun, selon ses compétences et son charisme ; répond à une forme d’évangélisation (ex : témoigner, se mettre au service de,…). L’après-midi quelques jeunes ont pratiqué au travers de leurs ateliers  (ex : cirque sur le parvis de l’église, évangélisation de rue, chants et street art devant la cathédrale,…).
-« Tous engagés » : nous jeunes, nous devons maintenant que nous sommes de retour dans nos paroisses, nous engager, prendre notre place dans l’Eglise ; faire entendre notre voix ! « Ne ralentissez pas votre élan ! » Rm 12,11.

Les jeunes témoignent
Les jeunes témoignent

Huit jeunes de l’aumônerie ALPOCA (paroisses de Saint Martin de l’Isle Crémieu et de Sainte Blandine de Bourbre) ont eu la chance de participer au festival ; accompagnées de deux animatrices et d’une jeune adulte.

Voici leurs témoignages :
-« Super week-end très émouvant avec surtout de magnifiques rencontres et des moments inoubliables. Je pense que ce festival a vraiment changé ma vision sur la religion chrétienne et surtout sur la prière. » Chloé, Seconde.

-« -Personnellement j’ai fait d’excellentes rencontres, je ne m’attendais pas à ce que ça soit comme ça. Un soir, lors d’un repas j’étais avec des personnes que je ne connaissais pas et en fait on a bien parlé. Elles étaient scouts, elles m’ont expliqué le fonctionnement, ça m’a bien plus parce que c’était une autre façon de communiquer et de faire de nouvelles rencontres. J’ai eu la chance d’avoir une famille d’accueil exceptionnelle, la dame était très maternelle ; j’avais quand même laissé ma maman donc c’était bien d’avoir une petite maman en plus… Les temps de frat’ je crois que c’était les meilleurs moments, on a pu partager nos opinions, personne n’était mis de côté. Les ateliers m’ont tous plu sauf un où il fallait parler de sa foi dans la rue, je n’ai pas vraiment aimé. Sinon j’ai eu un témoignage d’une personne qui expliquait comment Dieu a fait pour le libérer de la drogue ; ça m’a vraiment touché. Au moment du départ j’avais plus envie de partir. » Marie, 3ième.

 

témoignages (suite)
témoignages (suite)

-« Durant les vacances de la Toussaint, je me suis rendue avec mon aumônerie au festival Ephata ! J’ai eu l’occasion d’écouter les témoignages de personnes porteuses de la trisomie 21, de Coexister et bien d’autres encore. De nombreux messages d’espoir et de tolérance. J’ai également participé à des ateliers comme vivre une situation de handicap et faire du street art, ce fut des excellents moments, avec un bon esprit et une cohésion incroyable malgré le fait que nous ne nous connaissions que depuis quelques heures ! Un bon mouvement qui permettra peut être de faire rajeunir l’Eglise ! » Oriane, Terminale

.-« J’ai aimé participer à la réalisation de bannières, j’ai ainsi appris l’histoire des Saints patrons des paroisses et la procession dans les rues de Grenoble était magnifique ; beaucoup de têtes se sont retournées sur notre passage, c’était marrant. D’autres parts les veillées de louange, artistique ou d’adoration m’ont beaucoup touchées. Je suis heureuse d’avoir pris du temps pour Dieu, pour les autres et pour moi. Ma foi en ressort différente car les échanges en petites frat’ m’ont permis de dédramatiser certains aspects de ma vie : quel sens donner à ma vie ? Quels sont mes talents, Comment les mettre au service de Dieu pour le bonheur des autres et le mien ? Tant de questions sur lesquelles je commence à me pencher. Alors chers paroissiens, aidez-nous à ne pas ralentir notre élan ! » Manon, jeune pro.

Les jeunes présents à l'Assemblée diocésaine

Octobre 2017

Ephata - Fais entendre ta voix !
Lors de l’Assemblée Diocésaine d’Octobre 2017, notre évêque Monseigneur de Kerimel, annonçait « les jeunes sont nombreux dans notre département ; donnons-leur la parole .
Dans le cadre du synode des jeunes, le pape François avait en effet demandé à ses évêques de consulter la jeunesse chrétienne.
Le projet Ephata - Fais entendre ta voix ! est lancé.
Il s’agit d’un service de jeunes à l’écoute des jeunes de 12 à 35 ans et d'un tremplin pour faire un plongeon dans cette immensité qu’est l’amour de Dieu.
Ce dimanche 4 Mars, 11 jeunes de l’aumônerie de Pont de Chéruy-Crémieu, ont participé à Ephata ! Fest’ ; la première assemblée des jeunes du diocèse de Grenoble-Vienne. L’animation était assurée par l’équipe Ephata de Grenoble.
Plus de 500 jeunes se sont rencontrés ou retrouvés le temps d’une journée pour chanter, danser, jouer, écouter des témoignages, prier, célébrer et partager ; le tout dans une grande joie. Les jeunes étaient invités à faire entendre leur voix : « l’Eglise à besoin de vous, j’ai besoin de vous pour penser et construire le monde de demain ; avait annoncé Monseigneur de Kerimel en Octobre dernier avant d’ajouter « AIDEZ-NOUS A OSER REVER L’EGLISE !
Prochain rendez-vous, le festival de Toussaint 2018 qui aura lieu à Grenoble du 31 Octobre au 4 Novembre 2018. Plus de renseignements sur : https://www.ephata38.fr/

Les jeunes témoignent :


« J’ai vraiment l’impression que l’Eglise est en train de changer et c’est génial. Enfin donner la parole aux jeunes est une excellente idée, je n’attends plus qu’une chose, la Toussaint 2018 ! Oriane, lycéenne.
« Nous avons fait des ateliers, des prières et nous nous sommes bien amusés Lucie, 6e.
« Nous avons rencontré de nouvelles personnes, nous avons chanté, dansé et nous nous sommes écoutés ; une journée pleine de joie qui j’espère se reproduira Chloé, 3e.

Festival de Toussaint 2018 - Grenoble - 31 Octobre au 4 Novembre 2018.
Plus de renseignements sur : https://www.ephata38.fr/