Migrants

Migrants : nous sommes tous concernés

Appel du comité œcuménique  du Vercors pour l'Accueil des migrants

Sensibles à la détresse des nombreux migrants arrivant en foule en Europe, et mues par l'appel du Christ à accueillir le pauvre et l'étranger, les paroisses catholiques et protestantes du plateau ont organisé plusieurs rencontres en vue de l'accueil de migrants. Un comité œcuménique s'est finalement créé dans ce but et a rencontré les associations ayant déjà une expérience sur ce sujet. Il a finalement choisi d'être membre du réseau Welcome qui est à même de nous mettre en relation avec des demandeurs d'asile actuellement à la rue et à la recherche d'un hébergement.

Depuis début mars une dizaine de familles accueillent successivement Karifa, un jeune Guinéen de 27 ans. Elles disent la richesse de cette expérience tout à fait compatible avec la vie de famille.

Forts de cette expérience, nous souhaitons élargir le cercle des familles hébergeantes.

Concrètement, si vous acceptez d'être famille d'accueil, vous vous engagez pour une durée de 3 semaines (éventuellement 15 jours) à 1 mois, une ou deux fois dans l'année, à :

  • mettre à disposition une chambre avec accès aux sanitaires et à la cuisine.
  • assurer un repas par jour (modalité à définir avec la personne accueillie selon ses activités et ses souhaits).

Si l'expérience vous tente, vous pouvez donner vos coordonnées:

soit à Christel Entzmann : 06 78 76 29 43 entre 19h et 21h ou christel.entzmann@orange.fr

soit au secrétariat de la Paroisse : ou 04 76 95 12 18 ou secretariatvalchevriere@orange.fr

Une réunion d'information et de partage avec les familles déjà engagées sera organisée à l'automne.

N'ayons pas peur d'ouvrir nos cœurs et nos maisons à ceux qui sont seuls et dans la difficulté. Nous pourrons ainsi leur donner un peu de réconfort et partager avec eux des moments conviviaux en découvrant leur mode de vie et leur culture.

Le comité de pilotage

 

Quelques nouvelles des migrants accueillis par la paroisse

Karifa a obtenu son titre de séjour, après trois années de « galère ». Tout est possible, avec beaucoup de démarches et de perspicacité !
Lansana a appris le 15 août qu’une place d’hébergement en CADA lui avait été attribuée à Rumilly, en Haute-Savoie. Il a quitté le plateau du Ver-cors le 21 août. Nous espérons que cette étape sera positive pour lui.
La paroisse remercie toutes celles et tous ceux qui ont accueilli Karifa et Lansana.
Le groupe oecuménique de travail relance la recherche de nouveaux migrants qui accepteront de vivre sur le plateau du Vercors.

 

 

image