À la Une...

Les Échos du 27 septembre 2020

Les Échos du 27 septembre 2020

Pèlerinage Diocésain à La Salette - 26 – 27 septembre 2020

Extrait du site internet du  Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette :

Le 19 septembre 1846, deux enfants disent avoir rencontré une « Belle Dame » dans les alpages où ils faisaient paître leurs vaches, au-dessus du village de La Salette. Maximin Giraud a 11 ans et Mélanie Calvat 14 ans.

D’abord assise et toute en larmes, la « Belle Dame » se lève et leur parle longuement, en français et en patois, de « son Fils » tout en citant des exemples tirés du concret de leur vie. Elle leur laisse un Message en les chargeant de le «  faire bien passer à tout son peuple. » 

Toute la clarté dont elle est formée et qui les enveloppe tous les trois, vient d’un grand Crucifix qu’elle porte sur sa poitrine, entouré d’un marteau et de tenailles. Elle porte sur ses épaules une lourde chaîne et, à côté, des roses. Sa tête, sa taille et ses pieds sont entourés de roses. Puis la «  Belle Dame »  gravit un raidillon et disparaît dans la lumière.

L’Église reconnaît l’apparition : Le 19 septembre 1851, après une enquête longue et rigoureuse, Mgr Philibert de Bruillard, l’évêque de Grenoble, déclarera dans un mandement :

«  L’apparition de la Sainte Vierge à deux bergers sur la montagne de La Salette […] porte en elle-même tous les caractères de la vérité et que les fidèles sont fondés à la croire indubitable et certaine. »

En 1855, Mgr Ginoulhiac, évêque de Grenoble, après une nouvelle enquête, confirme la décision de son prédécesseur, tout en déclarant :

«  La mission des bergers est finie, celle de l’Église commence. »  

…………………………………………………………………………………………………………….

Extraits de la lettre du pape Jean-Paul II à Mgr Louis Dufaux, Évêque de Grenoble, le 6 mai 1996, pour le 150e anniversaire de l’Apparition de Notre Dame :

« (…)  De ces terres de Savoie et du Dauphiné où la Vierge Marie a fait entendre son message voici un siècle et demi, le même appel retentit aujourd’hui encore pour les nombreux pèlerins qui montent vers ce sanctuaire, ainsi que pour ceux qui se rendent en tant d’autres sanctuaires salettins. Je les encourage tous à présenter à la Vierge Immaculée les peines et les espérances de ce monde (….) Puissent-ils être les témoins de la réconciliation, don de Dieu et fruit de la Rédemption pour les personnes, les familles et les peuples ! Que le pèlerinage les aide à ne pas laisser leur vie chrétienne tomber dans la tiédeur ou dans l’indifférence et à ne jamais oublier de donner au Christ ressuscité la première place dans leur vie ! Puissent-ils être dans le monde des artisans de la paix que le Seigneur a promise (cf. Jn 14,27) et demeurer indéfectiblement persuadés de la valeur inaliénable de la plus humble des personnes humaines ! »


ANNONCES (l’agenda du site de la paroisse est à nouveau à jour) :

  • Notre paroisse va prochainement accueillir un nouveau vicaire en la personne du père Jean-Wenceslas qui succède au père Dany. Le père Jean-Wenceslas est lui aussi membre de la Congrégation des Missionnaires de Notre-Dame de La Salette. Il devrait arriver de Madagascar au début du mois d’octobre.
  • Les bureaux et salles de Saint-Luc situés 10 place Lavalette vont être rendus au diocèse à la fin du mois de septembre. Le bâtiment doit être rénové pour accueillir certains de nos prêtres. 
  • Journées du patrimoine : Un grand « Merci ! » à ceux qui ont participé d’une façon ou d’une autre à montrer les trésors de nos églises, entre autres Olivier Salou à Saint-Vincent de Paul et Arlette Bressat à Saint-Luc.
  • L’église Saint-Vincent de Paul est en quête de talents musicaux !
    • un organiste bénévole (ou tout autre instrumentiste) pour accompagner la messe du samedi à 17h
    • un chef de chœur pour redonner vie à la chorale qui en est actuellement dépourvue
    • Merci de bien vouloir contacter Caroline Dupont : 06 24 61 65 62
  • Les rencontres d'aumônerie de la Maison du Lycéen ont repris. Nous serons heureux d'accueillir tous les jeunes des collèges et lycées qui souhaitent nous rejoindre. Pour contacter la MDL, envoyez un mail (aumonerie.grenoble@gmail.com) ou appeler notre responsable pastoral Timothée au 06 43 79 01 43.
  • Au local de La Bienvenue (8 rue Frédéric Taulier) : Exposition du lundi au samedi (15h à 18h jusqu'au 6 octobre) sur le thème : "Changeons notre regard, (re)découvrir les Roms". La Bienvenue vous invite aussi à 2 évènements : une soirée rencontre mercredi 30 septembre à 18 h 30 avec des représentants de la communauté rom, de l'association RomsAction et des auteurs de l'exposition, et un pot de fin d'exposition mardi 6 octobre de 16 h 30 à 18 h 30, avec vente de spécialités culinaires des roms de Fontaine. Afin de prévoir les quantités, s'inscrire avant le 1er octobre sur le site www.la-bienvenue.fr  ou  en appelant le 04 38 38 00 20 (heures d’ouverture).
  • Solidarité - Marche des sans-papiers sur l'Élysée : une douzaine de jeunes marcheurs sans papiers partent à pied de Grenoble le mardi 29 septembre à 8 h. Rendez-vous à 7 h  à la gare de Grenoble en soutien à leur marche.
  • La rencontre de l'équipe des Familles en Deuil aura lieu le jeudi 1er octobre à 10 h 30 à la maison paroissiale. Ceux qui seraient intéressés par ce service sont les bienvenus (des formations sont proposées).
  • Toute l’équipe des catéchistes avec le père Patrick Gaso attend tous les parents des enfants qui suivent le catéchisme CE1 à CM2 dans les clochers Notre-Dame Réconciliatrice, Saint-Louis et Saint-Vincent de Paul le vendredi 2 octobre à 20 h dans l'église Saint-Louis (les conditions sanitaires sont respectées).
  • Pendant les messes du weekend du 3-4 octobre, la paroisse célèbrera la fête de saint François d'Assise avec une réponse à l'appel de l'encyclique Laudato Si’ du pape François.
  • Concert d’orgue à Saint-Louis le mardi 6 octobre à 12 h 30 (par Gabriel MARGHIERI)
  • Formation : « La Faute Originelle : L'Ange, la Femme et L'Homme »  les mardis 6 & 13 octobre, 3 – 10 – 17 – 24 novembre, 1 – 8 – 15 décembre 2020 et 5 – 12 – 19 janvier 2021.  Ouvert à tous, de 10 h à 11 h à Notre-Dame Réconciliatrice (12 rue Joseph Chanrion).  Intervenante Sœur Marie-Ange Prudhomme
  • Si vous n’avez pas lu cette encyclique du pape François (ou même si vous l’avez lu), venez à la conférence du samedi 10 octobre à 18 h 30 à Saint-Louis. Jean-Jacques Brun, paroissien et spécialiste des questions d’écologie intégrale échangeront avec nous sur le thème  « Voir la création comme un don : un appel à l’écologie intégrale ». Un lien vers l’encyclique est disponible sur le site de la paroisse (page Église Verte).
  • Le 11 octobre, Messe de Rentrée à 10 h à Saint-Louis pour tous les paroissiens. L’équipe paroissiale présentera rapidement les axes de travail jusqu’à l’été prochain. Nous accueillerons les nouveaux venus, particulièrement le Père Jean-Wenceslas et un nouveau membre de l’Équipe paroissiale. En conséquence, il n’y aura qu’une messe le samedi (17 h à Saint-Vincent de Paul).  Les messes de 8 h & 18 h 30 à Saint-Louis sont maintenues, car elles sont fréquentées par de nombreux visiteurs extérieurs (les paroissiens sont attendus à la messe de 10 h). 
  • Les Partages d'Évangile recommencent à Saint-Luc le, mais ils auront lieu désormais dans l'église (place Dr Girard). Chaque séance (environ 1 heure) consiste en échanges autour de l'Évangile du dimanche suivant la réunion. Le planning prévu des Partages d'Évangile est le suivant : vendredi à 17 h les 25 septembre, 9 octobre, 6 et 20 novembre, 4 et 18 décembre.

Les Échos du 20 septembre 2020

Les Échos du 20 septembre 2020

Le Patrimoine de la paroisse :

La collégiale Saint-André a une longue histoire que l'on peut lire dans l'ouvrage "Le Saint-Denis des Dauphins, histoire de la collégiale Saint André" (Gilles-Marie Moreau, éditions l'Harmattan 2010). Elle abrite la confrérie de Notre-Dame du Suffrage depuis le 22 avril 1682. Elle est aussi depuis août 1822 la dépositaire des restes de Pierre Terrail, le  fameux chevalier Bayard (son tombeau est situé dans le  transept nord de la collégiale). Le 12 novembre 2011 ont été déposées des reliques de sainte Rose Philippine Duchesne (née à Grenoble). La collégiale fait l'objet d'un classement au titre des Monuments Historiques depuis le 27 août 2010.

L’église Saint-Louis a été fondée à la fin du XVIIe siècle par Mgr Le Camus, évêque de Grenoble. Édifiée à partir de 1689, elle est consacrée en 1699 et dédiée au saint patron du roi Louis XIV et protecteur de la France. Bâtie en forme de croix latine par Claude Mollart, ingénieur du roi et architecte de la ville, l’église présente une architecture classique sobre. Le clocher, avec ses baies en plein cintre garnies d’abat-son, est surmonté d’un dôme. L’église abrite un beau maître-autel du XVIIIe siècle, ainsi que des tableaux peints dans les années 1680 par le frère dominicain André. L’église est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1974.

L’église Saint-Luc a été inaugurée en 1967. Elle est insérée dans un immeuble construit sur pilotis. L’église a la forme de deux triangles inversés. La presse lui donne le nom de « diabolo » à cause de cette forme curieuse. Elle est en grande partie construite en bois, et l’un des côtés du « triangle » est entièrement constitué d’un vitrail multicolore qui éclaire le mur du fond de l’église.

L’église Saint-Vincent-de-Paul, bâtie par l'architecte Blondeau en 1967, est un exemple du renouveau de l’architecture religieuse après le concile Vatican 2. Le béton brut de décoffrage est le matériau dominant. Sobre à l’extérieur, la modernité est visible à l’intérieur. Le bloc autel, sculpté par Robert Pierrestiger représente la symbolique de la Jérusalem céleste. Deux peintures du dauphinois Arcabas ont été ajoutées en 1993 : un saint Vincent de Paul au sourire paisible et la Trinité.

Construite en 1876, l’ensemble abritant l’église Notre-Dame Réconciliatrice ne sera pas conçu comme une église, mais comme une maison, destinée à accueillir la congrégation des pères missionnaires de La Salette.  Une chapelle occupe le rez-de-chaussée, les locaux d’habitation de la communauté sont aux étages supérieurs. L’église Notre-Dame Réconciliatrice est au premier étage. Elle rappelle la mode orientaliste qui fit fureur à Grenoble tout au long du XVIIIème siècle.


ANNONCES :

 

  • L’église Saint-Luc sera ouverte à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine ce dimanche 20 septembre. Après la messe de 9h jusqu'à 17h, vous pourrez apprécier son architecture, son vitrail et des tableaux réalisés par des chrétiens du quartier sous la direction de Madame Rossetti, élève d'Arcabas.
  • L’église Saint-Vincent de Paul est en quête de talents musicaux !
    • un organiste bénévole (ou tout autre instrumentiste) pour accompagner la messe du samedi à 17h
    • un chef de chœur pour redonner vie à la chorale qui en est actuellement dépourvue
    • Merci de bien vouloir contacter Caroline Dupont : 06 24 61 65 62
  • Les inscriptions sont toujours possibles
    • pour le catéchisme (CE1 à CM2) : kt@ndesperance.com
    • pour l'Aumônerie « Maison du Lycéen » : aumonerie@mdl-grenoble.fr
    • pour une préparation au mariage : voir www.ndesperance.com/mariage
    • pour un baptême : voir www.ndesperance.com/bapteme
    • pour une confirmation : secretariat@ndesperance.com
  • Rencontre fraternelle (+ pique-nique) des catéchumènes vendredi 25 septembre à 19h (sous-sol de l'église Notre-Dame Réconciliatrice)
  • Pèlerinage diocésain à La Salette le samedi 26 septembre et le dimanche 27
    • Vous êtes invités à venir à l'une ou l'autre ou aux deux journées. Le programme est disponible sur le site de la paroisse.
    • Il n'y aura pas de car réservé pour la paroisse cette année vu l'impact sanitaire et financier du Covid.
    • Si vous avez besoin d'un covoiturage, appelez la maison paroissiale. Nous vous aiderons.
    • Si vous pouvez prendre une ou deux personnes en covoiturage, faites le savoir au 04 76 87 27 82
  • Pendant les messes du weekend du 3- 4 octobre, la paroisse célèbrera la fête de saint François d'Assise avec une réponse à l'appel de l'encyclique Laudato Si.
  • Si vous n’avez pas lu cette encyclique du pape François (ou même si vous l’avez lu), venez à la conférence du samedi 10 octobre à 18h30 à Saint-Louis. Jean-Jacques Brun, paroissien et spécialiste des questions d’écologie intégrale échangera avec nous sur le thème  « Voir la création comme un don : un appel à l’écologie intégrale ». Un lien vers l’encyclique est disponible sur le site de la paroisse (page Église Verte).
  • Le 11 octobre,  Messe de Rentrée à 10h à Saint-Louis pour tous les paroissiens. L’équipe paroissiale présentera rapidement les axes de travail jusqu’à l’été prochain. En conséquence, il n’y aura qu’une messe le samedi (17h à Saint-Vincent de Paul) et seulement trois messes le dimanche (8h, 10h & 18h30 à St-Louis)
  • L'Abri Saint-Luc : La commission solidarité de la paroisse recherche un petit appartement inoccupé que leur propriétaire prêterait ou louerait à des conditions avantageuses, 50 m² environ sur le territoire de la paroisse. Si l’appartement est en étage, un ascenseur est nécessaire.
  • Brocante 2020 (responsable du projet : Xavier Giacomazzi 04 76 87 27 82)
    • Dimanche 20 septembre de 10h jusqu'à 12h : vente de livres, bibelots, vaisselle, brocante à la maison paroissiale.
    • Samedi 26 septembre : la grande vente autour de l'église Saint-Louis de 10h à 18h.
    • N'hésitez pas à proposer votre aide pour:
    • installer à partir de 8h, tenir les stands dans la journée, et ranger après 18h.
    • Nous avons également besoin de sacs (plastiques, papier ou carton), ainsi que de journaux pour l'emballage des objets fragiles, vous pouvez en apporter à la maison paroissiale.
    • Merci à tous les donateurs qui ont apporté leur contribution au projet brocante !!!
    • Nous acceptons toujours les dons d'objets !

 

(Dernières minutes : le gouvernement serait « prêt à étudier » la reprise des offices religieux le 29 mai – pour la fête de Pentecôte. Nous sommes donc en attente !)

 

Notre évêque vient de communiquer par mail aux prêtres les premiers éléments pour le déconfinement progressif. Je vous invite à écouter son message en vidéo.  Le déconfinement est attendu avec plus ou moins d’impatience et plus ou moins d’appréhension. Nous sommes conscients que le virus reste présent et actif. Il ne peut être question d’un retour à la vie d’avant. (...)

Voici un petit résumé des points que nous pouvons retenir pour les semaines à venir :

Dès le 11 mai, sauf avis contraire des pouvoirs publics, nous pourrons sortir et aller à la rencontre des gens, dans la limite de rassemblements de 10 personnes maximum et en respectant les recommandations sanitaires. Il y a (pour l’instant) interdiction officielle de célébrer le culte public.

Des visites :

C’est pourquoi, après avoir réuni les équipes de la Paroisse, il sera temps d’aller visiter les chrétiens et les autres, en commençant par ceux qui ont le plus besoin. (...) Ce sera le moment d’encourager les fraternités locales, de visiter celles qui existent et d’en susciter de nouvelles.

Eucharistie et communion :

Dans le cadre de ces visites, l’Eucharistie pourrait être célébrée si l’espace et les circonstances s’y prêtent, pour des petits groupes de dix personnes en tout (prêtre compris), à condition que la dimension ecclésiale soit bien respectée : pas de petits clubs. Cela demande d’être réfléchi en Équipe Paroissiale.

Sacrement de la réconciliation :

Je vous encourage à proposer le sacrement de la réconciliation dans le respect des consignes sanitaires.

Catéchèse :

Les mois qui vont venir seront encore un temps d’épreuves. Il est nécessaire de nous fortifier dans la foi pour pouvoir servir notre société́ et l’aider à se reconstruire.

La catéchèse des enfants pourra reprendre, avec des groupes de moins de dix. Il serait bon aussi de pouvoir reconstituer des petits groupes d’adolescents.

Baptêmes, mariages, confirmations, funérailles :

Nous ne pouvons pas célébrer les trois sacrements ci-dessus jusqu’au 2 juin, au moins. Après cette date, il est peu probable que nous puissions retrouver des grandes assemblées. Les sacrements pourront être célébrés (sauf avis contraire des pouvoirs publics), sous réserve que les personnes qui doivent les recevoir et leur famille acceptent les contraintes qui seront définies par les pouvoirs publics après le 2 juin.

Pour les funérailles, les consignes actuelles resteront en vigueur du 11 mai au 2 juin. Une célébration est toujours possible dans l’église ou au cimetière (dans la limite de 20 personnes). Il est important d’accompagner les familles en deuil.

Je termine en vous invitant à vivre ces épreuves avec un esprit de foi. Les décisions gouvernementales sont à accueillir et à mettre en œuvre, dans l’obéissance due à ceux qui nous gouvernent ; dans la mesure où ce qui nous est demandé ne s’oppose pas à notre conscience, nous pouvons y voir la volonté́ de Dieu. Attention à ne pas nous victimiser : toute la société́ vit la même épreuve.

 

En conclusion pour notre paroisse Notre-Dame de l’Espérance :

Plusieurs décisions ont été prises en lien avec les différentes équipes :

  • Report à la rentrée de septembre des premières communions, des baptêmes d’adultes et d’adolescents : la reprise est trop incertaine et nous laisse trop peu de temps pour les mettre en œuvre avant l’été. Nous préférons les vivre posément sans précipitation : ce sera l’occasion de démarrer l’année dans la joie des recommencements.
  • Nous avons besoin de nouveaux volontaires pour les équipes funérailles : l’accueil des familles est essentiel.
  • De nombreux couples de fiancés ont dû déplacer la célébration de leur mariage, de même pour les baptêmes. Nous les aidons de ces démarches et les portons dans la prière.
  • Nous restons attentifs aux demandes de rencontres pour les personnes encore confinées ou isolées. Le Sacrement des malades pourra être donné.
  • Les équipes engagées de la paroisse et ceux qui le souhaitent doivent se mobiliser pour organiser la reprise dans les conditions sanitaires requises pour l’accueil et prochainement les célébrations dans les églises : aménagements des bancs, distributeurs de gel hydroalcoolique, marquage au sol, etc.
  • Les permanences de confessions reprennent à partir du mardi 19 mai.
  • Il est important que des petites équipes se constituent pour partager la Parole de Dieu. Mise en route des Fraternités locales.
  • Un dernier mot sur la question financière. Nous vivons une période sans célébration ni aucun rassemblement entre Paroissiens. La Paroisse est donc en manque fraternelle, mais aussi en difficulté financière ! Merci à ceux qui ont déjà participé financièrement aux besoins de la Paroisse. Que ce soit par l’application « La Quête » ou par la Contribution paroissiale (avec la possibilité d’un reçu fiscal). Nous vous invitons à continuer à participer selon vos moyens à la vie missionnaire et économique de la Paroisse.

Nous vous tiendrons informés via la LettreInfo au fur et à mesure des nouvelles décisions prises en fonction des risques sanitaires et des prérogatives gouvernementales.

Nous entrons ensemble dans cette nouvelle phase de déconfinement. Elle est pour nous le lieu d’une reconstruction nouvelle. Nous devons demander dans la prière, un plus grand attachement aux uns et aux autres et une bienveillance fraternelle.

Avec l’équipe paroissiale, nous vous redisons notre prière et notre soutien

Bien fraternellement

+ Patrick Gaso (pour l’équipe Paroissiale)                  

 

L'Appel, Dieu & moi

Dimanche 3 mai 2020 : Journée mondiale de prière pour les vocations

Dimanche 3 mai 2020 : Journée mondiale de prière pour les vocations

Quatrième dimanche de Pâques

 
 

   Ne pas avoir peur de dire "Oui" 

Depuis plus de 50 ans – à l'initiative de la France qui fut la première à créer un Service national des vocations en 1959 et à suggérer au Pape Paul VI d'instaurer une Journée Mondiale de prière pour les vocations – la journée du 4ème dimanche de Pâques rappelle l'importance de prier pour les vocations. Elle est par conséquent une journéemobile dans le calendrier. 

 

      Chers amis,

      Le quatrième dimanche de Pâques - le dimanche de Bon Pasteur - est la journée mondiale de prière pour les vocations.

Viens Esprit Saint ! Viens sur ton Église…

      Dans son message pour cette Journée de prière pour les vocations, le pape François nous invite à ne pas céder à la peur. Il se réfère au passage de l'évangile selon Saint Matthieu, où les disciples affrontent une tempête sur le lac de Tibériade. Nous pourrions d’une certaine façon entendre ce texte dans cette « tempête pandémique » que nous traversons.

      Pour cela, il nous invite à méditer sur ces quatre paroles-clés : gratitude – courage – fatigue et louange.

      Le Pape choisit de proposer ces 4 mots chargés de sens, plus particulièrement, pour chaque femme et chaque homme qui discerne et avance sur son chemin vocationnel. Ces quatre mots sont surtout un appel pour chacun à écouter et entendre l'appel de Dieu, un appel à l'espérance dans le Christ, un appel à nous relever et à marcher à sa suite. 

      Savez-vous que nous accueillons dans notre Paroisse un séminariste : Paul Renié. Nous aurons l’occasion de le rencontrer durant l’été. En attendant, je vous invite à lire son témoignage (ici).

      Bien en communion

+ Patrick Gaso


 

PRIONS POUR NOTRE DIOCÈSEET POUR LES VOCATIONS :

Seigneur Jésus, comme tu l'as demandé, nous nous tournons vers le Père, le Maître de la Moisson, pour le prier d'envoyer des ouvriers à sa moisson. C'est pourquoi nous disons :

Père, envoie ton Esprit-Saint sur ton Peuple, dans nos cœurs, nos communautés et nos familles.

Accorde à ton Église un nouveau printemps, en appelant beaucoup de jeunes à tout laisser pour suivre Jésus et devenir ses prêtres, pour annoncer sa Parole, distribuer le Pain de Vie et rassembler son peuple.

Dispose aussi les fidèles et notre communauté paroissiale à accueillir, reconnaître et soutenir tous les ouvriers de l'Évangile.

Enfin, donne à chacun d'entendre l'appel que tu lui adresses et le courage d'y répondre.

Ainsi soit-il.

               

Un mot de notre curé

Mercredi 29 avril 2020

 

Chers amis,

Le Premier Ministre a annoncé ce 28 avril 2020, les modalités contraignantes d’un « déconfinement progressif » à partir du 11 mai. En quelques mots très rapides, il a précisé que les célébrations avec assemblées ne pourraient reprendre qu’à partir du 2 juin, même si les églises peuvent rester ouvertes comme elles le sont aujourd’hui, que la liturgie des obsèques peut toujours être célébrée, tant dans les églises que dans les cimetières (dans la limite de 20 participants).

Jusqu’au 11 mai, nous restons encore confinés. Mais, normalement, à partir de cette date, une vie sociale et économique devrait enfin reprendre. Il nous manquera cependant, la joie de nous retrouver et de célébrer ensemble notre Seigneur. Si certains m’ont exprimé un vif regret, une attente et sans doute une lassitude, il nous faut garder le cap : prière, charité, confiance…

Jusqu’au 2 juin, quoi faire ? Trois semaines de plus, pourquoi ? Je peux aussi m’interroger : j'en fais quoi ?

Voici quelques réflexions et questions essentielles que nous devons nous poser :

Ne passons pas ces jours en "râlant" ou en nous "désespérant" ! Nos cœurs seraient fermés à la Grâce !

Au contraire, en accueillant cela comme un enjeu, je suis certain que notre conversion (qui ne se limite pas au Carême) ne sera que plus profonde donc plus ajustée.

Préparons notre retour à l'église, lieu de la communauté rassemblée !

Réfléchissons, dans ce contexte inédit, à comment nous aimerions vivre autrement notre foi, dans notre paroisse.

Pensons à notre vocation à servir dans l'Église, mais aussi à être fraternellement, au plus proche de ceux qui vivent une difficulté, une souffrance, une précaritéEn prenant soin de chacun !

Rédigeons, pourquoi pas, un témoignage sur ce que nous vivons. La manière dont nous ressentons, dans la foi, ce temps particulier. Avec simplicité, partageons-le !

Soyons inventifs.

Le Christ ressuscité est apparu aux apôtres qui étaient confinés depuis sa mort en leur disant : "la Paix soit avec vous !".

Puissions-nous accueillir cette paix et reconnaître cette joie pascale.

Bien fraternellement,

+ Patrick Gaso  


Les nouvelles du 22 avril 2020

 

Sans le Sacrement des Malades, quel soutien, quelle espérance ?

    Ce samedi 25 avril à l’église Saint-Vincent-de-Paul, notre paroisse avait prévu d’offrir le Sacrement des Malades à ceux qui souhaitaient des grâces particulières pour affronter les souffrances de leur maladie ou les épreuves de leur âge avancé.

    Bien sûr, nous compatissons sincèrement à la déception de ceux qui attendaient avec impatience ce don merveilleux de Notre Seigneur !

     Mais Dieu n’est pas prisonnier des moyens qu’Il a lui-même donné à son Eglise pour dispenser ses grâces ! Dès le début de l’évangélisation, sous l’impulsion de l’Esprit Saint, des grâces sont données à des moments et en des lieux où même les Apôtres ne les attendaient pas !

     Chers frères et sœurs, dans le désir et l’attente de recevoir le sacrement des malades, soyez assurés que Notre Seigneur ne vous abandonne pas et que, connaissant mieux que nous le contexte inhabituel qui est le nôtre en ce moment, il ne manquera de vous soutenir et de vous encourager, soit directement, soit par la médiation de frères et sœurs en humanité !

     Courage et confiance, Dieu n’abandonne jamais ceux qui le prient et désirent s’unir à Lui dans la Communion des saints !

Père X. BRAC de la PERRIERE +     


Enf'Infos pour le KT

 Avec l'assistance de Loriane, le père Sante Pometto lance aujourd'hui l'Enf'Infos pour nos enfants du catéchisme ! Cette lettre est distribuée aux enfants du KT dont le père Sante a l'adresse mail. Si besoin est d'ajouter une adresse, répondre à communication@ndesperance.com et nous lui la passerons.


Et beaucoup plus sur la Lettre de la paroisse du 22 avril 2020 (cliquer ici)


Les nouvelles du 15 avril 2020

Méditation sur l’Octave de Pâques

    Le jour de Pâques, nous célébrons la fête de la résurrection de Jésus, sa victoire sur la mort, nous célébrons la vie. Durant ce temps de fête, le refrain qui nous revient souvent : « Le Christ est ressuscité, Alléluia, Il est vraiment ressuscité, Alléluia » C’est une acclamation, c’est une expression de notre joie. Cela nous donne du courage et de l’espérance pour vivre et aller témoigner de cette résurrection du Christ dans notre vie de tous les jours.
 
    La célébration de cette fête ne s’arrête pas seulement le jour de Pâques mais elle se prolonge les jours suivants, ce que l’on appelle « l’octave de Pâques » c’est-à-dire huit jours après Pâques. En fait, c’est le prolongement de la fête pascale jusqu’au dimanche suivant. Celui-ci a été institué par Saint Jean Paul II « Dimanche de la Miséricorde » à l’occasion de la canonisation de la Sœur Marie Faustine en 2000. Cette religieuse qui avait une vie mystique, a été surnommée apôtre de miséricorde divine. Nous pouvons demander par son intercession la miséricorde divine.
 
    Durant une semaine après Pâques, nous sommes toujours dans l’ambiance de fête parce que nous continuons à célébrer avec joie le Christ ressuscité d’une manière permanente. Les différents offices, les prières, les lectures, les habits liturgiques en blanc nous montrent, nous aident à garder en permanence dans notre cœur cette joie de Pâques et c’est cela qui anime également notre vie spirituelle. Ne gardons pas simplement en nous cette joie permanente de Pâques mais partageons la autour de nous. Avec le Christ ressuscité, nous pouvons témoigner à travers notre visage souriant et rayonnant qu’il y a de la joie en nous. Il y a toujours une nouveauté apportée par la célébration de la résurrection du Christ. Soyons porteurs de l’espérance et contagieux de joie durant l’octave de Pâques ! N’oublions pas qu’à chaque eucharistie nous célébrons la mort et la résurrection de Jésus, source et sommet de toute vie chrétienne.

    Que toute notre vie montre la joie de la résurrection du Christ.

+ Daniel Ramanatsitohaina        


L'OCTAVE DE PÂQUES, C'EST QUOI ?

    L’Octave de Pâques, c’est comme un grand jour de Pâques, c’est pourquoi on dit « Lundi, mardi, mercredi de Pâques » et pas « après Pâques ». Tous les jours, on peut chanter le Victimae Pascali Laudes (juste avant l’Évangile), tous les jours, le double Alléluia du renvoi, à la fin de la messe.

    Au milieu de ce déferlement de joie, nous sommes invités à redécouvrir les lectures de la messe de semaine qui sont :

  1.  Le début de la lecture continue des Actes des Apôtres
  2.   La série des apparitions du Ressuscité, se terminant par le sommaire des apparitions dans la finale longue de Saint Marc (samedi).

    Outre la richesse des apparitions, si souvent relevée, je propose de tirer aussi parti des textes des Actes des Apôtres.

    Ceci peut être fait en suivant une série quotidienne de petits podcasts de 15 mn du lundi au vendredi proposés par le Collège des Barnadins à Paris. A suivre absolument !

+ Patrick Gaso    

Ces podcasts sont disponibles sur le site soundcloud-com : https://soundcloud.com/college-des-bernardins

Note : Un peu curieux sur le collège des Barnadins ? Une visite virtuelle est proposée à https://www.collegedesbernardins.fr/a-propos


Le diocèse de Grenoble-Vienne met à votre disposition deux permanences d’écoute. Ce service de l'Eglise catholique en Isère est confié par l'évêque du diocèse de Grenoble-Vienne à une équipe qui accomplit cette mission de façon gratuite, en communion de prières avec l'Eglise.
  • Ecoute et prière : 04 38 38 00 42
  • Ecoute et soutien fraternel : 04 38 38 00 20
Pour ces deux numéros et compte tenu du confinement en vigueur, les écoutants sont à domicile.Si vous tombez sur le répondeur, laissez un message avec vos coordonnées et une personne vous rappellera rapidement.

Merci de privilégier les appels si possible entre 9h et 12h et entre 14h et 18h


Le linceul de Turin exposé via la télévision et les réseaux sociaux

Le linceul de Turin exposé via la télévision et les réseaux sociaux

 

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et à la demande de nombreux fidèles, Mgr Cesare Nosiglia, archevêque de Turin, a annoncé samedi 4 avril qu’il allait exposer le linceul de Turin, via la télévision et les réseaux sociaux, à partir du Samedi saint et jusqu’au vendredi 17 avril.

La programmation KTO de Samedi Saint est encore disponible sur ktotv.com (https://www.ktotv.com/video/00329986/2020-04-11-direct-3-semaine-sainte)

Les nouvelles du 12 avril 2020

Les nouvelles du 12 avril 2020

Message de Pâques à la paroisse (extrait)

    Chers amis,

    Nous vivons effectivement une fête de Pâques très particulière. Dans cette situation inédite, nous n’avons pas fini de comprendre le sens, ni les orientations, ni les conséquences. Il est donc difficile de ne pas s’interroger sur ce que nous vivons, des suites à court, moyen et long terme, tant au niveau ecclésial que sociétal.

Que pouvons-nous dire ? Comment décrire cette situation inimaginable, il y a encore peu de temps ? Que pouvons-nous retenir ? ... Comment accompagner les personnes seules, les familles, celles qui sont endeuillées ?     Je souhaite me rendre proche de chacun. Ces dernières semaines ont été l’occasion d’une multitude de contacts, souvent téléphoniques, par visioconférences ou simplement lors d’une trop rapide rencontre dans les églises ou dans la rue. Il y a eu aussi ces accompagnements plus douloureux aux moments des funérailles : tristesse face à la mort, tristesse, à cause du confinement, d’une présence familiale et amicale réduite à sa plus simple expression !

    De ces jours Saints, je retiens dans ma prière 3 points et une certitude !
  • Le premier, c’est que nous sommes fragiles ! ..
  • Le deuxième, c’est que nous sommes responsables. ...
  • Le troisième, c’est que nous sommes solidaires ! ....
  • J’ai aussi une certitude .... osons suivre le Christ !
    Avec Pâques nous entrons dans une extraordinaire espérance !
...
    Que cette fête de Pâques consolide notre confiance dans le Christ. Osons prendre, dès maintenant, les moyens pour vivre la résurrection qui nous est promise.
    Baptisés, devenons ce que nous sommes !
Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !
+ Patrick Gaso  
             

À lire en entier sur notre page de Pâques


 

     Dans cette épreuve que nous vivons, prions pour le monde, pour notre famille paroissiale, pour les personnes malades et pour celles qui les soignent.

     Je vous propose en particulier de réciter chaque jour, en famille ou personnellement la prière du Sub tuum, prière antique que l’on adressait à la Vierge Marie en temps de grand péril :

« Sous l’abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse et bénie.
Amen ».

     Que la Vierge Marie, Notre-Dame de l’Espérance, prie pour nous.  Amen.

Notre agenda
Paroisse Notre Dame de l'Espérance
Le 01 Octobre
à 10h30
Rencontre de l'équipe des familles en deuil (à la Maison Paroissiale)
La rencontre de l'équipe des familles en deuil aura lieu le jeudi 1er octobre à 10h30 à la maison paroissiale. Ceux qui seraient intéressés par ce service sont les bienvenus.
Le 02 Octobre
à 20h-21h
Rencontre équipe des catéchistes avec les parents des enfants catéchisés - Église Saint-Louis
Toute l'équipe des catéchistes avec le père Patrick Gaso attend tous les parents des enfants qui suivent le catéchisme CE1 à CM2 dans les clochers Notre-Dame Réconciliatrice, Saint-Louis et Saint-Vincent de Paul le vendredi 2 octobre à 20 h dans l'église Saint-Louis (les conditions sanitaires sont respectées).
Le 03 Octobre
à À toutes les messes
Fête de saint François d'Assise - Réponse de la paroisse à l'appel de l'encyclique Laudato Si'
La Démarche Église Verte en réponse à l'appel du pape François par l'encyclique Laudato Si'
Le 06 Octobre
à 12h30
Musique à Saint-Louis - Concert d'orgue
avec Gabriel Marghieri
06 Octob AU
19 Janvi
à 10h - 11h
Formation : « La Faute Originelle » - des mardi matin à Notre-Dame Réconciliatrice (voir calendrier)
Les mardis suivants :
6 & 13 octobre 2020
3 – 10 – 17 – 24 novembre 2020
1 – 8 – 15 décembre 2020
5 – 12 – 19 janvier 2021
Toutes les dates
Agenda diocésain
07 Septe AU
06 Octob
Exposition
Changeons nos regards...
(re) découvrir les Roms
17 Septe AU
16 Octob
Bible
Exposition
Exposition d'artistes dauphinois
Le 29 Septembre
à 20h-22h
Solidarité / fraternité
Rencontre
Accueil des migrants
L'hospitalité à plusieurs, c'est possible !
Toutes les dates