Collégiale Saint-André

image
La Collégiale Saint-André

La Collégiale Saint-André

 

L'église est sur la place Saint-André à Grenoble.

Le diocèse de Grenoble - Vienne a fait appel au père Patrcik Faure afin d'assurer dans le diocèse à partir du 1er septembre les célébrations selon la forme extraordinaire. Il y a donc dans cette église des activités selon la fome ordinaire (Missel Paul VI en français) tels que la messe anticipée du samedi soir à 18h et selon le Missel 1962 (en latin) tels que les deux messes du dimanche matin.

La Collégiale Saint-André est le lieu de l'une des plus belle (si ce n'est la plus belle) crèche de Noël de Grenoble!

Messes, Temps d'Adoration et Confessions :  Voir la page des horaires

Saint-André est une des plus anciennes églises de Grenoble. Chapelle de la Maison des Dauphins, elle est située en face de l'ancien Palais du parlement du Dauphiné. La construction de Saint-André, fondée en 1228 par le dauphin Guigues-André, a été financée grâce aux revenus des mines d'argent de Brandes-en-Oisans. Cette église, au style pur et dépouillé, abrita le tombeau des dauphins (détruit en 1562). Voir ci-dessous pour plus de détails.

L'Orgue : Son histoire et le programme de concerts à http://orgues.free.fr/standre/

Forme Ordinaire - Missel 1969

Messe en forme ordinaire :

La forme ordinaire est celle qui a été instaurée à la suite du Concile Vatican II. La messe est célébrée selon le Missale Romanum de 1969, promulgué par le Pape Paul VI, et qui en est à sa troisième édition (2002). Sa traduction en français, révisée récemment, est utilisée depuis novembre 2021.

Les messes des premiers dimanches du mois seront dite en latin selon le missel de 1969 à partir du mois d'octobre 2022 tandis que ,en dehors des fêtes et d'évenements particuliers, seule la messe anticipée du samedi soir à 18h est dite en langue vernaculaire (donc en français).

 

Forme Ordinaire - Missel 1969

Forme Extraordinaire - Missel 1962

Dans l'Eglise, la forme extraordinaire du rite romain désigne la forme liturgique employée jusqu'à la réforme liturgique de 1969. Elle est aussi dénommée "Messe tridentine" ou "Messe de Saint Pie V". La dernière édition du Missale Romanum selon la forme extraordinaire a été effectuée par le Bienheureux Jean XXIII en 1962. Voir plus de détails ici.

Les messes en forme extraordinaire sont ordinairement célébrées par le père Patrick Faure à partir du 1er septembre 2022. Voir les horaires sur la page Horaires

Plus d'information sur les activités de la Collégiale Saint André sont disponibles sur le site http://www.collegiale-saint-andre.fr

Forme Extraordinaire - Missel 1962

Une brève présentation de la Collégiale Saint André

 

La Collégiale Saint-André a une longue histoire que l'on peut lire dans l'ouvrage; "Le Saint-Denis des Dauphins, histoire de la collégiale Saint André" (Gilles-Marie Moreau, éditions l'Harmattan 2010).

Pour ne retenir que quelques faits caractéristiques, nous pouvons signaler que :

  • La collégiale abrite la Confrérie de Notre Dame du Suffrage depuis le 22 avril 1682. C'est l'évêque de Grenoble, Monseigneur Etienne Le Camus, futur cardinal, qui l'a établie pour le soulagement des âmes du purgatoire :

                        Messe le lundi pour les âmes du purgatoire,
                        Messe le 1er mardi de chaque mois pour les vivants et les morts.

           Voir aussi le vitrail dédié à Notre Dame du suffrage dans la chapelle Nord-est. 

  • La collégiale est depuis août 1822, la dépositaire des restes de Pierre Terrail seigneur de Bayard : le  fameux chevalier Bayard. Son tombeau est situé dans le  transept nord de la collégiale.
  • Le 15 février 1936, sous le passage de l'hôtel de ville, fut mis à jour sur la façade ouest une porte surmontée d'un tympan du XIIIe siècle représentant Saint Jean-Baptiste, l'agneau portant la croix. Il semblerait que cette porte fût condamnée dès le 14e siècle. Le passage étant fermé, s'adresser à la sacristie pour voir ce tympan.
  • Le 12 novembre 2011 ont été déposées des reliques de Sainte Rose Philippine Duchesne, née grand rue, tout près de la collégiale.

La collégiale fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 27 août 2010. Auparavant, seules certaines parties étaient classées (clocher en 1908, tympan en 1936, portail occidental en 1956,…).