ND de Plaine Fleurie

Paroisse St Matthieu du St Eynard


image

Nos Célébrations

Nos Célébrations

Les équipes liturgiques, ce sont quelques-uns pour tous

Plus grande sera la diversité des équipes, plus grande nos liturgies représenteront la diversité de l'assemblée.

Les messes dominicales et celles de fêtes sont animées par des équipes liturgiques de quartier.

Vous appréciez le juste équilibre des célébrations entre temps festifs, recueillement et prière, ouverture au monde et fraternité.  La liturgie c'est à la fois tout ce qui est donné à voir, à entendre, à sentir, à toucher, à goûter et aussi ce qui se manifeste et se réalise de grâce invisible.

Venez échanger, dans une ambiance fraternelle sur les textes du dimanche en rejoignant une des équipes liturgiques. Nous avons besoin de vous pour enrichir ces temps de célébrations communautaires.

Dans la colonne de droite, choisissez votre quartier, contactez-le (la) responsable et participez au partage de la PAROLE. Il est bien sûr toujours possible d'en parler à l'équipe qui anime la célébration à laquelle vous assistez.

Infos complémentaires

Temps de vacances de Juillet et Août
 A vous équipes liturgiques, voici les commentaires de Jean-Baptiste concernant les textes des dimanches de Juillet et Août 2021 (du 14ème dimanche du temps ordinaire au 22 ème ).

11/06/2021

 

Messe des familles

Messe des familles

A vos agendas pour les prochaines dates :

18 juillet  à ND de Plaine-Fleurie à 11h

22/06/2020

 

 

Accueil des migrants : « Nos valeurs sont bafouées »

Accueil des migrants : « Nos valeurs sont bafouées »

Il y a autour de la table les défenseurs de l’éthique et du droit, réunis pour lancer un cri d’alarme conjoint inédit depuis les locaux de la défenseure des droits.

Claire Hédon, masque noir, qui pilote cette autorité administrative indépendante et Jean-François Delfraissy, masque blanc, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) se sont rendus il y a dix jours à l’Île-Saint-Denis et Bobigny (Seine-Saint-Denis), pour visiter des camps et squats de migrants. Ces deux vigies de la démocratie tiennent désormais à témoigner du choc ressenti face à « l’inhumanité » constatée, selon les mots de Claire Hédon.

« Nous sommes en train de renoncer à nos valeurs fondamentales. C’est grave pour la société tout entière » martèle Claire Hédon.
Jean-François Delfraissy dit en être sorti «bouleversé d’un point de vue humain » et avoir « mis plusieurs jours à (s’) en remettre »

- Extrait du Journal La Croix du 15/06/2021 -

 ► Pour notre Paroisse, vous pouvez vous tenir au courant de la vie de l'abri Saint Matthieu et participer à cet accueil.

 ► Site du Défenseurs des droits, accès au rapport 2020

18/06/2021

 

A nous la parole : point d'étape

A nous la parole : point d'étape

Et si on faisait un point d'étape tous ensemble ?

Le Père Jean-Baptiste et l’Equipe paroissiale nous ont invités à un échange en visio le mardi 4 mai. Il s'agissait de faire le point sur la mise en œuvre de notre vision et la nouvelle organisation de notre paroisse

  Enregistrement audio des présentations et échanges durée ~90mn

  Rappel de la synthèse finale "A nous la parole"

 

05/05/2021

 

Immense Merci - la collecte continue ...

Immense Merci - la collecte continue ...

Temps de Carême 2021 : appel à don

Suite à l'appel à don pour soutenir les étudiants, l'InterAsso Grenoble Alpes remercie toutes celles et tous ceux qui ont grandement participé à ce soutien solidaire.

"Nous avons pu délivrer des paniers complets de denrées alimentaires et produites d'hygiène à plus de 530 étudiants.

Plus de 30 bénévoles nous ont aidés à la préparation de ces paniers. Merci énormément pour l'organisation de votre collecte ! " Camille COHARD Vice-Présidente d'InterAsso Grenoble Alpes

  LA COLLECTE SE POURSUIT, comme pendant le carême.Vous pouvez déposer vos produits le dimanche à la messe ou dans le couloir de la chapelle pendant la semaine. Merci ! - Liste des praduits suggérés -

29/04/2021


Actualités


Dessiner le visage de l'Eglise de demain

Dessiner le visage de l'Eglise de demain

Depuis plus de deux ans, des associations et mouvements catholiques se sont unis pour répondre à l'appel du pape François dans sa Lettre au peuple de Dieu publiée fin août 2018. À l'origine de cette mobilisation des organismes catholiques regroupés dans une association " Promesses d’Église.",  Il s’agit de dire non aux abus, c'est dire non, de façon catégorique à toute forme de cléricalisme ».

Le premier pas a été de « vivre les différences, Il n'a jamais été question de les gommer, mais d'en faire un atout : les Évangiles sont quatre pour une bonne raison ».
Des axes ont été retenus : la lutte contre les abus sexuels, l'égale dignité des baptisés, la place des femmes, la parole à ceux qui ne l'ont pas, la formation des clercs, la synodalité.
On avance, même si on ne sait pas très bien vers où, on avance pour servir. On construit pas à pas en se mettant à l'écoute de chacun, de l'Esprit saint et de nos pasteurs

Lire l'article de l'hebdomadaire LaVie du 19/12/2020

05/06/2021

 

Droit canon : la réforme

Droit canon : la réforme

Modification du Code de droit canonique concernant les sanctions pénales dans l'Église.

Entamée en 2007, la réforme du droit canon, se faisait attendre, pour mieux prendre en compte les bouleversements du monde catholique et notamment les abus et les violences sexuelles. Elle a été rendue publique ce 1er juin et applicable à compter de décembre prochain.

Le pape François en donne l’esprit  : Afin de répondre de manière adéquate aux besoins de l’Église dans le monde entier, écrit-il, il est apparu évident que la discipline pénale (…) devait être modifié de manière à permettre aux pasteurs de l’utiliser comme un instrument salvifique et correctif plus agile, à employer rapidement et avec charité pastorale pour éviter des maux plus graves et apaiser les blessures causées par la faiblesse humaine. »

Ce qui est remis au centre de cette réforme, c’est la protection de la dignité de tous les baptisés. Il s'agit bien de protéger la communauté contre toutes formes d’abus.
Les délits les plus graves, ceux qui concernent les abus et violences sexuelles ne sont plus considérés comme un simple manquement aux obligations auxquelles est tenu un clerc, mais comme des atteintes « à la vie, à la dignité et à la liberté humaines »

Extrait de l'Hebdomadaire LaVie

La Cardinal Reinhard Marx a adressé une lettre de démission au Pape François à la suite des abus sexuels dans l'Eglise allemande. : le contenu de sa lettre de démission.

Rappelons-nous que l'Eglise n'est pas celle des clercs, elle n'est pas celle des clercs et des laïcs ; elle est l'Eglise du Christ [...] LaVie A. Christensen

La réponse du Pape François à la demande de démission du Cardinal Marx

06/06/2021

 

Dessiner le visage de l'Eglise de demain

Dessiner le visage de l'Eglise de demain

Nathalie Becquart est une religieuse xavière française. Responsable durant dix années de 2008 à 2018 du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV) au sein de la Conférence des évêques de France, elle a été nommée le 6 février 2021 sous-secrétaire du synode des évêques par le Pape François.

Elle a accepté de répondre au questionnaire de l'association Promesses d'Eglise dont le thème est : Dessiner le visage de l’Eglise de demain

Réponses de Nathalie Becquart

Découvrir les réponses de 4 autres personnalités

16/05/2021

 

Le ministère de catéchiste

Le ministère de catéchiste

« J’institue le ministère laïc de catéchiste. » C’est ainsi, en quelques mots, que le pape François a créé, dans un décret publié mardi 11 mai 2021, un nouveau ministère qui risque bien de bousculer la vie quotidienne de l’Église catholique.
Après avoir élargi, début janvier, les fonctions d’acolytes et de lecteurs aux femmes, François souhaite désormais reconnaître la place « de nombreux catéchistes compétents » exerçant déjà une « mission irremplaçable dans la transmission et l’approfondissement de la foi ».
Comment définir la mission d’un catéchiste ?
C’est celui qui travaille à la « transmission de la foi », y compris en préparant certains sacrements, comme le baptême, répond François. Mais il doit en même temps être un « témoin de la foi », et un « accompagnateur et pédagogue qui instruit au nom de l’Église ».
Les catéchistes seront appelés par l’évêque du lieu, après un « discernement adéquat ».

Le pape complète cet exigeant portrait-robot en précisant que les catholiques choisis pour ce ministère devront avoir « une expérience préalable de catéchèse », être « de fidèles collaborateurs des prêtres » et recevoir une « formation biblique, théologique, pastorale et pédagogique adaptée ». Ils devront enfin être « disposés à exercer le ministère là où cela sera nécessaire ».
Ce ministère, insiste François, met donc « l’accent sur l’engagement missionnaire typique de chaque baptisé ».

13/05/2021

Lettre des évêque de France aux catholiques

Lettre des évêque de France aux catholiques

La lutte contre la pédophilie

« Seigneur, délivre-nous de la tentation de vouloir nous sauver nous-mêmes et sauver notre réputation ; aide-nous à porter solidairement la faute et à rechercher des réponses humbles et concrètes en communion avec tout le Peuple de Dieu »

Pape François, février 2019

  A lire sur le site de la Conférence des évêquesde France ou à télécharger

25/04/2021

 

Covid 19 , le respect des mesures sanitaires dans les églises

Covid 19 , le respect des mesures sanitaires dans les églises

"On n'est pas là pour juger, mais on en appelle au bon sens, pour le bien commun."

 A chaque office dominical, les équipes liturgiques à ND de Plaine Fleurie accueillent les membres de la communauté en proposant du gel hydroalcoolique et rappellent les consignes de distanciation ainsi que la nécessaire préinscription pour participer à l'office.

Le manque de rigueur dans l'observance de ces règles est un déni de citoyenneté : « Porter un masque et être à distance, [respecter la jauge de l'église - 110 personnes pour NDPF  ]  sont des attitudes qui donnent la vie. Poser ces gestes devrait aussi être une manière de vivre sa foi pour les chrétiens" affirme le père Woillemont, secrétaire général de la Conférence des évêques de France rappelant que dans les 50 000 églises en France, les gestes barrières sont scrupuleusement respectés dans l’immense majorité des cas.

Mgr Michel Aupetit a annoncé, mercredi 7 avril, l’ouverture d’une procédure canonique à l’encontre du chanoine Marc Guelfucci, curé de Saint-Eugène-Sainte-Cécile, « qui n’aurait pas fait respecter, au sein de son église, les mesures sanitaires pour lutter contre la pandémie », explique un communiqué de l'archevêché de Paris. Une enquête pénale a aussi été ouverte par le parquet de Paris et les deux prêtres de la paroisse ont été placés en garde à vue, jeudi 8 avrill.

 ►    L'article du Journal La Croix : Covid-19 : de la difficulté de faire respecter les mesures sanitaires en paroisse

10/04/2021

 

Si l'Eglise écoutait les femmes…

Si l'Eglise écoutait les femmes…

Le site www.promessesdeglise.fr est un collectif d’organisations catholiques désireux de relever le défi lancé par le Pape François en 2018 : « engager la transformation ecclésiale et sociale dont nous avons tant besoin ». La liste de ce collectif d'associations est trop longue pour en faire mention ici.

Une des thématiques de travail porte sur : Femmes dans l'Eglise. Anne-Marie Pelletier* y partage le contenu d'une conférence donnée à Metz, le 10 mars 2019 : Si l’Eglise écoutait les femmes. Ce contenu est toujours d'actualité comme vous pourrez le constater.

* professeur des Universités émérite (Paris X et Marne-la-Vallée), a enseigné l’exégèse et l’herméneutique bibliques à la Faculté Notre-Dame (Collège des Bernardins)

  Si l'Eglise écoutait les femmes

18/03/2021
 

Année Amoris Laetitia

Année Amoris Laetitia

En la solennité de saint Joseph, ce vendredi 19 mars, s'ouvrira l'Année de la Famille Amoris Laetitia : une année spéciale pour grandir dans l'amour familial.

Une invitation a un élan pastoral renouvelé et créatif pour mettre la famille au centre de l'attention de l'Église et de la société. Que chaque famille puisse sentir dans sa propre maison la présence vivante de la Sainte Famille de Nazareth, pour qu'elle remplisse nos petites communautés domestiques d'un amour sincère et généreux, source de joie même dans les épreuves et les difficultés.

Cette année se terminera en juin 2022 à Rome, lors de la 10e Rencontre mondiale des familles.

15/03/2021

Renouveler, pas à pas, la mission des laïcs

Renouveler, pas à pas, la mission des laïcs

Le Pape François par le Motu proprio  Spiritus Domini publié le 11 janvier vient consacrer une petite révolution : l'ouverture aux femmes des ministères du lectorat et de l'acolytat.
Autoriser les femmes à proclamer la Parole ou s'approcher de l'autel durant la liturgie est déjà une pratique courante [à NDPF]. Petite révolution malgré tout car la réforme de Paul VI en 1972 ne réservait plus les anciens "ordres mineurs" aux seuls clercs, elle les limitait encore aux hommes.
Les services d'autel - notamment exercé par des enfants de chœur - ne sont plus exclusivement réservés aux garçons.

Astrid Kaptijn, professeur de droit canonique à la faculté de Théologie de l’université de Fribourg (Suisse) nous propose son analyse. Selon elle, ce texte qui met en valeur le sacrement du baptême conduit «vers une plus grande diversification du sacerdoce commun».

  Ecoutons Astrid Kaptijn - durée 10mn.

  Ecoutons l'édito de Véronique Magron sur RCF  

19/01/2021

image

Quelques écrits et paroles du pape François.

image

Actualisation de la charte des paroisses

image

A la suite de la " Lettre au Peuple de Dieu "

image

Suite à l'enquête
"Vous avez la parole".
La synthèse de vos réponses.

image

Depuis la période de confinement,
une veille sur les évènemets 

de l'Eglise.

Laudato Si'

Le 24 mai dernier, le pape François a lancé l'année "Laudato Si" pour les 5 ans de son encyclique.


Homélies


Dimanche 2 mai 2021 : 5ème dimanche de Pâques - Année B

Dimanche 2 mai 2021 : 5ème dimanche de Pâques - Année B

(Ac.9, 26-31 ; Ps 21 ; 1 Jn 3, 18-24 ; Jn 15, 1-8)

Demeurez en moi
La messe de ce dimanche a été préparée et animée par l’équipe du quartier Mi-Plaine et Ayguinards, récemment renouvelée et enrichie par des apports jeunes et de qualité. La porte de cette équipe est toujours ouverte pour continuer dans cette voie.

 

Chers frères et sœurs
« Je suis le vrai berger », Je suis le bon pasteur », (dimanche dernier) « Je suis la vraie vigne » , ce dimanche : Trois images, une seule personne. Jésus s’adresse à ses disciples en tant qu’homme mais aussi en tant qu’il est « Je suis », c’est-à-dire Dieu.

L’image de la vigne est ici précédée de l’adjectif « vraie », comme pour nous dire qu’il existe aussi la mauvaise ou la fausse vigne. Où se trouve la différence ? Pour jésus, c’est dans la communion entre la vigne (Jésus), le vigneron (le Père) et le sarment (nous) qu’il faut trouver l’élément différentiel. Le verbe « demeurer » revient 8 fois dans l’évangile. Ce verbe nous renvoie à une intériorité dynamique car il s’agit là d’une condition incontournable pour recevoir cette sève qu’est l’Esprit donné par Jésus.

Ecoutons aussi ce que nous dit la première lettre de St Jean : « N’aimons pas en paroles ni par des discours mais par des acteset en vérité ». Une famille, une communauté, un pays où les gens vivent dans l’amour, c’est une famille, une communauté, un pays heureux ! Ses membres ou ses habitants se regardent en sœurs et frères, en amis.

Avec Jésus, la vraie vigne, nous pouvons bâtir une Eglise, une communauté paroissiale fraternelles, une famille d’amour ! »

Extraits de l’homélie du P. Aymar

03/05/2921

 

Dimanche 25 avril : 4ème dimanche de Pâques - Année B

Dimanche 25 avril : 4ème dimanche de Pâques - Année B

Messe des familles

(Ac 4, 8-12 / Ps 117 / 1 Jn 3, 1-2 / Jn 10, 11-18)

En ce quatrième dimanche du Temps Pascal, la messe des familles est heureuse de vous retrouver. Nous avons la chance d’avoir avec nous les jeunes de l’aumônerie de 3ème qui nous accompagneront pour les lectures.
En ce 25 avril, nous célébrons aussi le dimanche du Bon Pasteur, jour consacré par l'Eglise aux Vocations.

 

Aujourd’hui, 58ème journée mondiale de prière pour les vocations
« Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. »

Ce 4e dimanche de Pâques est consacré à prier de façon plus pressante pour les vocations dans l’Église. Et c’est une belle occasion qui nous est donnée de méditer sur ce que sont les vocations qui puissent être au service de l’Église et au service du prochain. Chaque vie est vocation !

 A Lourdes avec les jeunes !   wink

Au week-end de l'Ascension, les 3èmes de l'aumônerie du Grésivaudan vont en pèlerinage à Lourdes Vous pouvez vous associer à leur cheminement en confiant vos intentions de prières  à leur groupe qui sera présent aux messes des 1er et 2 Mai

Pour les aider à financer leur pèlerinage, les jeunes proposent de vous rendre quelques services, avec libre participation : laver votre voiture, tondre votre pelouse, promener votre chien ou encore faire vos courses, ou de la lecture..... 

Vous pouvez aussi transmettre vos demandes et vos prières à l'adresse suivante : aumonerie.troisieme@gmail.com

27/04/2021

Dimanche 11 avril : 2ème dimanche de Pâques

Dimanche 11 avril : 2ème dimanche de Pâques

Dimanche de la divine Miséricorde

Ac 4, 32-35 ; Ps 117 ; Jn 5, 1-6 ; Jn 20, 19-31

« Bonjour à tous ! La paix soit avec vous ! Ce sont les premiers mots que Jésus ressuscité adresse à ses disciples et à chacun de nous en ce deuxième dimanche de Pâques, dimanche de la divine miséricorde.

En cette période difficile que nous vivons, nous avons tous besoin que nos cœurs soient en paix.
Que cette célébration nous permette d’accueillir en nous tout l’amour que Dieu ne cesse de nous prodiguer pour ensuite en témoigner autour de nous. »

C’est en l’an 2000 que le saint pape Jean-Paul II institua la Fête de la divine miséricorde pour toute l’Eglise en réponse au message reçu par Faustine Kowalsaka (la future Ste Faustine) qui auparavant avait reçu cette révélation du Seigneur : « la fête de la miséricorde est issue de mes entrailles…le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu’il ne se tournera pas vers la source de ma miséricorde ». Message reçu en1934 entre les deux guerres pour sauver le monde : renoncer à la vengeance, savoir pardonner, investir pour le bien, être miséricordieux et non accusateur.

A nous chrétiens du XXIè siècle, Jésus nous demande d’être des Faustine pour apporter aux malades soulagement et paix ; pour donner l’espérance dans nos EHPAD et pour soulager la détresse humaine.

En ce dimanche de la divine miséricorde, demandons au Seigneur de toucher nos cœurs et notre monde meurtris par la violence et les injustices.

« Allez dans la paix du Christ » nous dit le prêtre à la fin de chaque célébration. Nous sommes envoyés pour distribuer, partager cette paix reçue.

D’après l’homélie du P. Aymar

11/04/2021

Messe du Jour de Pâques

Messe du Jour de Pâques

(Ac 10, 34a.37-43; Ps 117; Col 3, 1-4 ; Jn 20, 1-9)

« Le Christ est ressuscité ! Frères et sœurs, ce message qui a traversé l’Eglise dès les premières communautés chrétiennes résonne pour nous aujourd’hui comme une vraie bonne nouvelle. Alors célébrons dans la joie ce jour de Pâques qui nous rassemble ! »


Le ressuscité, c’est moi, c’est toi

Marie-Madeleine, Pierre et les autres disciples, tous les baptisés, tous les croyants, toi et moi, nous croyons que le Christ est ressuscité ! Maintenant, c’est notre tour : le ressuscité, c’est moi, c’est toi.

Certains regrettent parfois que l’évangile ne comporte pas de description de Jésus sortant de son tombeau. Là encore, ne pensons pas en termes de manque, comme si une pièce du dossier faisait défaut. Nous voyons en fait deux hommes sortir du tombeau. Cela signifie que la résurrection n’est pas seulement celle du Christ, c’est déjà la mienne, la nôtre, qui est en jeu.

Es-tu prêt à ressusciter, en es-tu désireux ? Pierre et l’autre disciple sont nos délégués pour accomplir déjà ce passage à la vie.

Si le Christ s’incarne, sois comme lui et avec lui dans la chair ; s’il meurt, meurs avec lui dans les tourmentes de l’existence ; quand il ressuscite, ressuscite avec lui. Son Dieu est ton Dieu, son Père est ton Père, sa résurrection est la tienne.

Extraits de l’homélie du P. Rémi

04/04/2021

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur

(Mc 11, 1-10 / Is 50, 4-7 / Ps 21 / Ph 2, 6-11 / Mc 14,1-15,47) Année B

« Avec cette célébration des Rameaux et de la Passion, nous entrons dans la Semaine sainte. Les rameaux que nous portons symbolisent la vie qui renaît au printemps. Le récit de la Passion nous montre le chemin que Jésus prend pour aller vers sa résurrection.
Accueillons-le, non seulement avec des rameaux, mais avec cette joie que nous trouvons à nous pardonner les uns les autres. »

Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Nous venons de suivre la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ selon l’évangéliste Marc. C’est un récit très émouvant !
Arrêté injustement, maltraité, bafoué, écrasé, Jésus est crapuleusement crucifié sans raison. Sans tout mettre sur le même pied d’égalité, dans notre monde, des enfants, des femmes et des hommes sont encore condamnés, torturés et même parfois tués.
Aux douze réunis autour de lui, Jésus fait une révélation fracassante : « l’un de vous qui mange avec moi va me livrer ». Que chacun d’entre nous se souvienne d’une trahison vécue et commise. C’est le moment d’offrir et de demander pardon.
« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Où est Dieu quand les justes subissent l’irréparable ? Dieu ne nous abandonne pas, il partage nos angoisses, nos incertitudes, nos peines et nos joies.La finalité de la Passion de Jésus, c’est le salut de tout homme, de tout l’homme.
Seigneur, donne-nous le courage, la patience et la promptitude à te suivre jusqu’au bout du chemin.

Extraits de l’homélie du P. Aymar

28/03/2021

image
4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

Dt.18, 15-20 ; Ps 94 ; 1 Co 7, 32-35 ; Mc 1, 21-28)

Appelés à témoigner comme les prophètes en leur temps
Ce dimanche, notre communauté accueille avec joie 14 couples se préparant au mariage et des enfants se préparant à leur première communion.

Dimanche dernier, Jésus avait donné le top départ de sa mission par un appel solennel à la conversion. C’est au cœur de la Galilée, territoire cosmopolite et païen que le Fils de Dieu lance le cri : « Le Royaume de Dieu est tout proche »
Dès l’entame de sa mission, Jésus enseigne avec autorité un Dieu compatissant, différent des idoles. A travers son baptême, le chrétien décide d’appartenir au bien en s’efforçant de suivre au quotidien l’évangile de l’amour annoncé par le Christ. Que Dieu nous vienne en aide !

Extraits de l’homélie du P. Aymar

31/01/2012

 

image
Baptême du Seigneur

(Is 55, 1-11 ;Is 12, 2, 4bcd, 5-6 ; 1 Jn 5, 1-9 ; Mc 1, 7-11)

Introduction : Le baptême de Jésus, que nous fêtons aujourd’hui, est une occasion de faire mémoire de notre propre baptême. C’est à chacun d’entre nous que s’adresse la parole de l’Evangile « Tu es mon fils, ma fille, bien aimés ; en toi je trouve ma joie ».Accueillons la joie et la confiance de notre Père ; que son Esprit nous aide à tourner vers Lui notre cœur.

Quelques extraits de l’homélie du P. Aymar

Le lieu choisi pour le baptême du Christ revêt un caractère hautement biblique. De nombreux livres de l’Ancien Testament font référence au Jourdain. Quelques exemples :

C’est une des limites de la Terre promise que Moïse ne parviendra pas à franchir avant sa mort (Dt 34,5). Traverser le Jourdain équivaut à un nouveau départ (Js 3, 1-17). Le Jourdain, source de purification pour Naaman le syrien (2R5,10).

Par ailleurs, Jean-Baptiste administre dans le Jourdain un baptême de conversion. Jésus arrive au bord du Jourdain pour se faire baptiser. Le récit de ce baptême décrit une théophanie, une manifestation de la Trinité : le Fils se faisant baptiser, une colombe symbolisant le Saint Esprit et la voix du Père : « Tu es mon fils bien aimé ; en toi je trouve ma joie ».

Le baptême relève le regard de l’homme vers l’horizon de son salut qui est Jésus-Christ.

Notre vocation de baptisé est d’être un Evangile, c'est-à-dire une Bonne Nouvelle qui enchante et fait chanter la vie des autres.

10/01/2021

 

image
Fête de l'Épiphanie

Is 60, 1-6 / Ps 71/Ep 3, 2-3a.5-6/Mt 2, 1-12

Aujourd’hui, nous vivons une fête aux dimensions de Noël mais elle est d’un autre ordre.
A Noël, Jésus nous est donné, on le découvre, c’est comme si nous assistions à sa naissance.
A l’Epiphanie, il nous attend, on le rencontre. Il nous provoque à sa recherche, à se mette en chemin, les yeux levés pour voir l’étoile. La marche laborieuse des mages à la lumière de l’étoile évoque la marche de la foi à la recherche du Christ. Et lorsqu’on le trouve, il se manifeste à nous : c’est une épiphanie.

La foi n’est ni pouvoir ni savoir, elle est « voir ». Et voir quoi ? La lumière du Seigneur, son amour, sa Parole. Tout cela a pris chair la nuit de Noël et nous est offert en cadeau en ce jour de l’Epiphanie, jour de la manifestation de Jésus, fils de Dieu, à toutes les nations. Et non pas à quelques privilégiés.
Le salut de Dieu s’offre à tous. Comme le dit St Paul « les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Evangile ».

Frères et sœurs, annonçons l’évangile et devenons à notre tour et à l’appel du Seigneur, une épiphanie pour le monde, une « grande paix jusqu’à la fin des lunes ».
Chrétiens, marchons ensemble vers les autres.

Quelques extraits de l’homélie du P. Rémy

03/01/2021

 

image

Ap 7, 2-14 ; Ps 23 ; 1 Jn 3, 1-3 ; Mt 5, 1-12

Chers amis de Dieu

Lorsque le poète Birago Diop affirmait que « les morts ne sont pas morts », avait-il conscience d’une espérance qui ouvrirait à une vie après la mort ? Oui, il en était conscient mais une conscience qui devait être parachevée par l’espérance chrétienne pour qui, les morts bien que n’étant pas morts, ne sont ni « dans l’ombre qui s’éclaire, ni dans l’arbre qui frémit, ni dans l’eau qui coule… »

Mais où sont-ils ? C’est à cela que nous introduit la solennité de la Toussaint, fête de tous les saints connus et inconnus. Oui, l’Eglise croit et enseigne que les hommes et les femmes qui se sont laissé gagner par l’amour de Dieu en vivant l’évangile sur terre et dont les épreuves ont pu ébranler leur foi, partagent désormais près de Dieu, la gloire de l’Agneau à cause de sa victoire sur le mal.

Les textes de ce jour sont une projection sur les réalités célestes vers lesquelles nous sommes en marche. La foule immense de l’Apocalypse comporte une double dimension. Elle est d’abord la foute de ceux qui sont arrivés au bonheur du ciel, mais aussi l’ensemble de toute l’humanité dont fait écho le psaume de ce jour : le peuple immense qui cherche la face du Seigneur. Un peuple en marche vers la vision de la gloire, en attente de purifier leurs vêtements dans le sang de l’Agneau. C’est là tout le symbolisme du 144.000, douze mille de chacune des 12 tribus d’Israël. […]. Les 12 tribus ont toujours désigné l’ensemble du peuple d’Israël. Multiplié par 12, il signifierait l’ensemble des peuples de la terre et le chiffre 1000 apporte toute sa plénitude à ce symbolisme. Pour accéder à ce bonheur, Jésus-Christ proclame les Béatitudes : 8 ruisseaux qui conduisent à la rivière de Dieu, le ciel.

Chers amis de Dieu, notre contexte social où s’accroissent la violence, les inégalités, nous impose d’être des coursiers de Dieu pleins de douceur, épris de justice, de paix et de miséricorde au cœur d’un monde assoiffé de tout. […]

Il nous faut être pour notre société des aiguilles se servant du fil de la concorde et de la réconciliation pour rétablir les liens sociaux et familiaux déchirés.
Chrétiens, nous n’avons qu’un seul défi à relever : celui de la sainteté. Il n’y a ni âge, ni classe sociale, ni catégorie mieux disposée que d’autres. […].

La sainteté est possible au XXI ème siècle. Saints et saintes de Dieu, priez pour nous.

D’après l’homélie du Père Aymar

image
Fête de St François d'Assise

27ème dimanche - Année A
(Is 5, 1-7 / Ps 79 / Ph 4, 6-9 / Mt 21, 33-43)

« C’est moi qui vous ai choisis afin que vous portiez du fruit »

« Les malheureux sont ingrats, cela fait partie de leur malheur » dit un proverbe.
Chers amis, dimanche dernier Jésus appelait les pharisiens à la conversion permanente au risque de se voir refuser l’accès au Royaume de Dieu : « les publicains et les pécheurs vous devancent dans le Royaume » disait-il. Depuis trois semaines, à l’ombre des textes liturgiques se dégagent deux groupes. Le premier groupe qui bénéficie des privilèges et des largesses du maitre semble avoir une longueur d’avance sur le second qui, une fois arrivé, est rétabli au détriment du premier. Il ne suffit donc pas d’être premier, mais encore faut-il travailler à conserver la place.

Ce dimanche encore, contre la prétention de certains de penser que le ciel est un droit acquis et inaliénable, les textes liturgiques avertissent : « …ce que je ferai de ma vigne, enlever sa clôture pour qu’elle soit dévorée par les animaux… »

Chers amis, l’expression de « la vigne » rappelle la longue tradition d’Alliance du Seigneur avec son peuple qu’il a tant aimé. Depuis la sortie d’Egypte jusqu’aux prophètes en passant par la longue marche au désert, Dieu n’a cessé comme un métayer de soigner son peuple, de l’entretenir et de le préparer à produire des fruits de grâce. Le peuple d’Israël avait pour mission d’être une sorte de « locomotive » de salut pour les autres peuples. C’est un privilège que d’être lieutenant de Dieu en porte étendard. « L’honneur suppose la charge » dit-on. Mais malheureusement, le peuple d’Israël, qui doit être lumière du Seigneur pour les autres, s’est obscurci à travers ses faits et gestes : « …Le Seigneur en attendait le droit et voici le crime ; il en attendait la justice et voici les cris… » Quelle trahison !

Dans l’Evangile, Jésus reproche aux pharisiens cette prétention de fils aînés convaincus des droits acquis sur le Royaume des cieux : « Le Royaume des cieux vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits »

Eh oui, le Royaume a une dimension dynamique et en Jésus-Christ, une semence nouvelle est jetée dans le monde et dans le cœur des hommes. Elle doit nécessairement donner de nouveaux plants et produire de nouveaux fruits. Ainsi, pour y parvenir selon St Paul, nous devons aimer « tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges… »

Chers amis de Dieu, le baptême fait de nous des héritiers de Dieu, frères de Jésus-Christ. Nous sommes les nouveaux vignerons à divers degrés, constituant une nation sainte, un peuple racheté et un sacerdoce royal. Nous avons donc un devoir de rendre compte au Seigneur. Ni le monde, ni la foi, ni la religion ne sont l’apanage de quelques personnes qui peuvent penser être dans la lumière en voulant désormais dicter à Dieu ce qu’il faut faire de sa créature. Nous ne sommes pas des propriétaires de Dieu au point de faire la guerre au nom de Dieu comme les vignerons de l’évangile. Lorsque l’homme s’érige en propriétaire, s’ouvrent alors toutes les portes au fanatisme, au radicalisme et au déni du droit d’exister de l’autre. Ne soyons donc pas comme les vignerons cupides, aveuglés par l’ambition et l’égoïsme. Restons ouverts au souffle d’l’Esprit pour éviter à notre Eglise, à nos diocèses et à nos paroisses de reproduire le drame des « fils ainés » qui pensent avoir toujours le monopole de la vérité et de la connaissance.
Demandons au Seigneur la grâce de l’humilité, chemin sûr vers la sainteté. Que Dieu nous l’accorde par Jésus son fils notre Seigneur.

Bon mois du Rosaire

P. Aymar

image

Baptêmes de Clara et Soamalala.

Cette réouverture de Notre-Dame de Plaine-Fleurie était attendue. "On espérait ce jour, mais on ne l'attendait pas aussi vite". Il a fallu mettre en place les directives publiées par le ministère de l'Intérieur : gel, distanciation physique, gestion des flux à l'extérieur et à l'intérieur de l'église. La jauge de l'église est passée ainsi de 440 places à une petite centaine de places.  Le choix d'un système d'inscription en ligne déjà en place pour d'autres églises de la paroisse permet d'éviter de refuser des personnes à l'entrée, une fois le taux de remplissage atteint (jauge).  

Lors de cette 1ère célébration, nous avons eu la joie d'accueillir deux jeunes catéchumènes en marche vers le baptême. Une assemblée parsemée qui était heureuse de se retrouver, heureuse de célébrer et de s'associer aux deux baptisées. La foi est profondément rencontre de Dieu, rencontre du Christ, relation et adhésion à lui. La foi personnelle ne suffit pas, elle dépend de la foi des autres. Sans les autres et sans l'Eglise nous n'aurions pas pu connaitre le Christ.

  Quelques photos de cette vigile de la Pentecôte.

30/05/2020
 

image
SOYONS EXEMPLAIRES

Thierry Magnin porte-parole de la CEF : "Lors de la reprise des messes, il est de notre devoir d’être exemplaires“.
La reprise de nos célébrations est sujet au défi de la distanciation physique et au respect des gestes barrière.
La capacité de notre église passe de 440 à 100 personnes par célébration. Les marquages sont effectifs et l'organisation logistique de notre 1er célébration pour la vigile de Pentecôte ce samedi 30 mai à 20h30 avec le baptême de deux catéchumènes est en cours d'achèvement. 


  Vers le site de Réservation en ligne

Ne prenons pas le risque de reprendre dans de mauvaises conditions. Il y a des joies, des espérances, une réelle attente, des impatiences. Il y a aussi des peurs !
SOYONS FRATERNELS et EXEMPLAIRES en respectant les consignes données par les bénévoles en charge de votre sécurité et de celle de l'assemblée.

28/05/2020
 

image

Un décret publié au Journal Officiel dans la nuit du 22 au 23 mai autorise la reprise des cérémonies religieuses dès à présent, mais en suivant des règles strictes prises par Christophe Castaner et les responsables des cultes.

C'est le 16 mars 2020 dernier à 20h qu'Emmanuel Macron, Président de la République, fixait la date du confinement au 17 mars 2020 en raison de la Pandémie du Covid-19.

23/05/2020

 

image

Sur proposition du Gouvernement, les représentants des cultes ont mis en place des numéros verts depuis le début du mois avril.

Des écoutants chrétiens se mettent à la disposition de ceux qui sont confrontés à des difficultés à cause du confinement et de l'épidémie de covid-19.


Numéro de l'Église catholique : 0 806 700 772 – 7j/7 – 8h-22h
Numéro du culte protestant : 0 805 380 222 – 6j/7 – 9h-18h
Numéro de l'Église orthodoxe : 06 76 94 93 38 – 7j/7 – 10h-20h

Numéro du culte juif : 09 70 68 34 30 – tous les jours sauf le samedi – 24h/24
Numéro du culte musulman : 01 45 23 81 39 – 7j/7 – 24h/24
Numéro du bouddhisme : 06 86 40 01 13 – 7j/7 – 8h-22h

23/04/2020

image
image
image
image

 

 

Secrétariat
 

  • ND de Plaine Fleurie ​1 rue des peupliers, Meylan.
    le lundi de 14h à 17h
  • ND du Rosaire 1 rue Jean de la Fontaine, La Tronche
    du mardi au vendredi : 9h-12h et 14h-17h
     

Vous pouvez laisser un message au  :
04 76 90 50 66 lors des permances à NDPF

04 76 54 55 31 Maison paroissiale
par Courriel


Ressources

  Planning de réservation des salles de NDPF

  Planning préparation des messes à NDPF

  Accès CR Réunion Liturgie

  Aide à l'intelligence des textes bibliques

  Livret de Chants  - Liste des animateurs et musiciens (document protégé. Contacts Philippe D - Patrick M)
 


UN CLIC SUR LE NOM DE LA PERSONNE QUE VOUS SOUHAITEZ CONTACTER

É
quipe de proximité

Antonia ALONSO
Gilberte BEURRIER
Eliane GUEPIN
Edouard FILIPE
Thierry REPELLIN

Communication
Monique PERRISSIN

Trésorier
Jean CORCELLE

Notariat
Gilberte BEURRIER


Équipes d'animation liturgie 
Animateur Edouard FILIPE
Avec nos prêtres, les équipes organisent et coordonnent les célébrations sur l'ensemble de l'année (dimanches ordinaires et fêtes).

   Messe des familles : 
Edouard FILIPE
 
 Animateurs chants : 
Philippe DUBRULLE
 
 Equipe Béalières  : 
Gilberte BEURRIER
   Equipe Buclos :
Florence FRANCOIS
 
 Equipe Grand-Pré : 
Chantal BLANCHON

    Equipe Haut-Meylan : 
Eliane GUEPIN
 
  Equipe Charlaix-Maupertuis : 
Patrick MONTAUDON
   Equipe Mi-Plaine : 
Odile THOMANN


Préparation au baptême
des enfants jusqu'à 3 ans
Catherine GAUVAIN

Equipe Décoration
Cécile CARDIN
Patrick MONTAUDON

Équipe Art floral liturgique
Marie-José TINGRY

Administrateur Web
Patrick MONTAUDON


Documents en téléchargements

  Porter la communion - Le livret de référence

  Plaquette accueil 2020

  Histoires et patrimoine

  50 ème anniversaire de la construction de NDPF