Eglise catholique en Isère
Paroisse Saint Matthieu du Saint Eynard
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Relais Notre Dame de Plaine Fleurie (Meylan)

Dimanche 22 avril

4ème dimanche de Pâques - Année B

Journée mondiale de prière pour les vocations
(Ac 4, 8-12 / Ps 117 / 1 Jn 3, 1-2 / Jn 10, 11-18)

Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.

Cet évangile du pasteur, du berger et des brebis a donné à ce 4è dimanche de Pâques le titre de dimanche du Bon Pasteur, dimanche de prière dans toute l’Eglise pour les vocations.

Jésus, en discussion avec les pharisiens, va prendre une image tirée de la réalité du peuple de la Bible : l’image du berger. Le peuple de la Bible est à l’origine un peuple de nomades qui vont de pâturages en pâturages pour trouver la nourriture pour leurs brebis et qui les protègent de leurs agresseurs ou des voleurs.
Cette image du berger a déjà été vécue par David, le petit berger de Bethléem qui est devenu le 1erroi, le rassembleur des brebis d’Israël.
Cette image du berger, Jésus se l’attribue à lui-même : « Je suis le bon pasteur, le vrai berger ». Il est celui qui rassemble le troupeau et qui veille sur la totalité du troupeau qui lui est confié. Sans oublier les brebis qui ne sont pas dans l’enclos.
En ce dimanche de prière pour les vocations, qui que nous soyons, nous sommes appelés à participer à cette action de Jésus qui rassemble, qui conduit vers le Père, vers l’amour du Père.
Prions pour notre communauté : que chacun de nous, à sa place, soit au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle. 
(Extrait de l’homélie du P. Genevay)

 

 

 

 

Aujourd’hui a été baptisée Pauline DEVAUX

Dimanche 15 avril 2018

3ème dimanche de Pâques - Année B

(Ac 3, 13-15.17-19 / Ps 4, 2, 4.7, 9 / 1 Jn 2, 1-5a / Lc 24, 35-48)

Cette page de l’évangile de Luc correspond au récit déjà lu dans St Jean dimanche dernier, sauf l’épisode de Thomas.
C’est la rencontre du Ressuscité avec le groupe des disciples après les manifestations de Jésus au tombeau et à Emmaüs.
Retenons les signes de cette présence : 

  • - Les disciples sont rassemblés et Jésus est là, c’est bien lui. Il rassemble dans la paix et dans l’amour : « La paix soit avec vous »
  • - Jésus mange avec eux, partage un repas, un poisson. Rappelons que le poisson est le signe du ressuscité : le mot grec signifiant poisson est formé des initiales Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur
  • - Jésus explique les Ecritures 

Ces signes sont les signes de l’eucharistie : 
Rassemblement : « là où 2 ou 3 sont rassemblés, je suis au milieu d’eux »
Ecoute de la Parole, 
Partage : Jésus est là quand nous vivons le don, quand nous reconnaissons Jésus dans nos frères, surtout les plus défavorisés
Envoi : Jésus est là pour faire de nous des témoins
Ainsi, à travers les signes de l’eucharistie, nous reconnaissons le Ressuscité.
Que l’Esprit saint nous aide à toujours mieux reconnaître et rencontrer le Ressuscité pour que nous vivions de sa vie et soyons les témoins de sa présence.
(D’après l’homélie du P. Genevay)

Dimanche 15 avril 2018

3ème dimanche de Pâques - Année B

(Ac 3, 13-15.17-19 / Ps 4, 2, 4.7, 9 / 1 Jn 2, 1-5a / Lc 24, 35-48)

Cette page de l’évangile de Luc correspond au récit déjà lu dans St Jean dimanche dernier, sauf l’épisode de Thomas.
C’est la rencontre du Ressuscité avec le groupe des disciples après les manifestations de Jésus au tombeau et à Emmaüs.
Retenons les signes de cette présence : 

  • Les disciples sont rassemblés et Jésus est là, c’est bien lui. Il rassemble dans la paix et dans l’amour : « La paix soit avec vous »
  • Jésus mange avec eux, partage un repas, un poisson. Rappelons que le poisson est le signe du ressuscité : le mot grec signifiant poisson est formé des initiales Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur
  • Jésus explique les Ecritures 

Ces signes sont les signes de l’eucharistie : 
Rassemblement : « là où 2 ou 3 sont rassemblés, je suis au milieu d’eux »
Ecoute de la Parole, 
Partage : Jésus est là quand nous vivons le don, quand nous reconnaissons Jésus dans nos frères, surtout les plus défavorisé
Envoi : Jésus est là pour faire de nous des témoins
Ainsi, à travers les signes de l’eucharistie, nous reconnaissons le Ressuscité.
Que l’Esprit saint nous aide à toujours mieux reconnaître et rencontrer le Ressuscité pour que nous vivions de sa vie et soyons les témoins de sa présence.
(D’après l’homélie du P. Genevay)

Dimanche 8 avril 2018

2ème dimanche de Pâques - Année B

Dimanche de la Miséricorde
(Ac 4, 32-35 / Ps 117 / 1 Jn 5, 1-6 / Jn 20, 19-31)

Dimanche dernier, jour de la fête de Pâques, nous avons célébré le secret de Dieu : la résurrection et nous avons proclamé « Jésus est vivant » En ce 2è dimanche de Pâques car chaque dimanche, chaque jour du Seigneur, c’est Pâques à la suite de la proclamation « « Jésus est vivant », nous découvrons la présence du Ressuscité. Et Jésus se fait reconnaître. A nous de savoir reconnaitre sa présence d’amour. Jésus s’est déjà fait reconnaître : * Aux disciples d’Emmaüs qui l’ont reconnu au partage du pain * Au bord du lac de Tibériade où il se fait reconnaitre par la nouvelle pêche miraculeuse Il se fait reconnaître à Thomas : évangile de ce jour. Thomas, le rationaliste, a voulu des preuves pour son intelligence. Il voulait toucher pour être sûr. Jésus vient et donne, non pas des preuves, mais des signes de son amour infini. La réponse de Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu » est un acte de foi et d’amour. Pour nous aussi, il en est de même. Jésus est présent et nous avons à le reconnaître là où il y a des signes, des gestes d’amour. C’est le sens de ce dimanche de la Miséricorde. Proclamons l’amour du ressuscité qui se donne, qui nous aime et qui nous envoie en mission.
(D’après l’homélie du P. Genevay)

Dimanche 1 avril

Messe du Jour de Pâques

(Ac 10, 34a.37-43;PS 117(118), 1.2, 16-17, 22-23; Col 3, 1-4;Jn 20, 1-9)

Marie-Madeleine et l’autre Marie, après le Sabbat, se rendent au tombeau. Elles sont venus au Rendez-vous de la mort et elles découvrent la vie.
- C’est le 1er jour de la semaine, 1er jour de la création nouvelle.
- Il y eu un grand tremblement de terre : pour la Bible cette image depuis le Sinaï désigne une action mystérieuse de Dieu qui intervient dans l’histoire. L’Evènement qui vient de se produire inaugure les temps nouveaux.
- La pierre du tombeau qui signifiait le caractère implacable et irréversible de la mort est roulée.
L’Ange du Seigneur est assis dessus. C’est le signe de la victoire de Dieu sur la mort.
- La nuit du tombeau a cédé la place à un être éblouissant de lumière, comme le Jésus de la Transfiguration.
Et c’est la parole aux femmes. “Ne soyez pas effrayées. Vous cherchez Jésus de Nazareth le crucifié.Il est ressuscité.
Il est vivant. Il est ressuscité. C’est le secret de Dieu que nous célébrons. Il est vivant parce qu’il est allé jusqu’au bout. Il a donné sa vie par Amour.
Et nous en célébrant Jésus vivant nous proclamons que Jésus veut nous entrainer sur son chemin de cette vie nouvelle de l’Amour du Père.
C’est le sens du baptême, passage à la vie en Dieu.
Par le Baptême nous entrons dans la Pâque de Jésus. Nous avons été baptisés il y a longtemps mais aujourd’hui dans le monde, c’est la fête du Baptême = passage comme l’a dit St Paul de la mort au péché à la vie en Dieu, revivons, actualisons d’une certaine façon notre Baptême.
Nous avons tous a être des vivants en Dieu, des enfants de Dieu. Cette vie en Dieu elle est animée par la Parole, soutenue par les sacrements, et spécialement l’Eucharistie réalisée par la charité; le service des frères.
C’est ainsi qu’en enfants de Dieu nous construisons ce monde nouveau, le monde de la Résurrection. Amen 

Homélie du Père Genevay


« Il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts » (Jn 20, 1-9)

Veillée Pascale : Christ est ressucité, Il est vraiment ressuscité, Alléluia !


Liturgie de la Lumière, liturgie de la Parole, liturgie de l'eau, liturgie Eucharistique. Christ est ressucité !

Compte-rendu de la journée spirituelle pour les personnes de 80 ans et +

organisée le 17 mars dernier par l'équipe de bénévoles de la Pastorale de la Santé

Un clic sur le lien suivant [smse_sante].