Eglise catholique en Isère
La diaconie de l'Isère
Don au Diocese de Grenoble Vienne

Voeux de la Diaconie

Voilà les voeux partagés par les invités à l'occasion des voeux de la diaconie le 9 janvier 2017:

"PAIX, AMOUR, TOLERANCE, ACCUEIL, SOLIDARITE ENTRE CITOYENS DU MONDE... ICI EN ISERE."

"QUE 2017 SOIT UNE ANNEE OU BEAUCOUP SOIENT TEMOINS DE PAIX ET DE SOLIDARITE AUPRES DES PERSONNES EN MARGE DE LA SOCIETE"

"PAIX: ABOLIR LES PEURS.  FRATERNITE: PROTEGER ENFANTS ISOLES ET MALTRAITES."

"N'AYONS PAS PEUR, OSONS L'ESPERANCE"

"SACHONS CREER DES CHEMINS DE RENCONTRES AU SERVICE DE LA DIGNITE DE CHACUN"

"BIENVEILLANCRE. FRATERNITE. INSCTRUCTION. PLUS DE PLACES. RESISTER A LA BETISE. RESISTER A LA BARBERIE. RESISTER A L'INJUSTICE SOCIALE. PRISE EN CHARGE DES PRISONS PAR LA SOCIETE. ESPOIR. AMOUR. HUMANITE. AVOIR LA B(IENVEILLANTE) ATTITUDE"

"QUE LA SOLIDARITE ET LA FRATERNITE QUE NOUS VIVONS DANS NOS ASSOCIATIONS SOIENT PLUS PARTAGEES, CONNUE ET RECONNUE. QUE DES JEUNES NOUS REJOIGNENT DANS NOS ASSOCIATIONS ET NOS COMBATS."

"QUE CHACUN DE NOUS S'ENGAGE A ETRE FORCE D'INTERPELLATION ET DE PROPOSITION AUPRES DE NOS DECIDEURS ECONOMIQUES ET POLITIQUES"

"VIVE LES 3 AMIE, ACCUEIL, AIDE, ACCOMPAGNEMENT DES MINEURS ISOLES ETRANGERS"

Lettre de la Diaconie Janvier 2017

Bonne lecture


Document PDFlettre de la diaconie 2017 - 01.pdf

LES RENCONTRES IMPROBABLES POUR L'EMPLOI EN ISERE 2ème EDITION 25 NOVEMBRE 2016

ENTREPRENEURS, CHERCHEURS D'EMPLOI, RESPONSABLES ASSOCIATIFS ET POLITIQUES ENSEMBLE TORDONS LE COU AU CHÔMAGE

14H  LE DOMINO DES « CARTES DE VISITES » ECHANGES AUTOUR DE NOS COMPETENCES

15H DECONGELATION AVEC LA TROUPE 3PH ET PRESENTATION DES ATELIERS

16H ATELIERS DE PRODUCTION D’IDEES ET D’ACTIONS

18H30 RESTITUTION ET PERSPECTIVES

19H30 BUFFET CONVIVIAL.

INSCRIPTION

PLUS D'INFO

Ecrire à la DIACONIE DE L'ISERE

L'hébergement d'urgence à Grenoble

Il manque à Grenoble de nombreuses places d'hébergement

          Voir le tableau sur le coté...

Des initiatives existent pour pallier l'insuffisence:

          Le centre spirituel St Hugues de Biviers met à disposition 5 chambres en hiver pour l'accueil des personnes sans domicile.

          Accueil chez les particuliers de personnes déboutées de leur demande d’asile

 ,       Une initiative de Jésuites réfugiés service. Accueil chez les particuliers de demandeurs d’asile. 46 familles accueillent à tour de rôle 9 demandeurs d'asile avant qu'ils obtiennent une place en Centre d'hébergement.

          Accueillir les plus démunis, les écouter, les orienter et les aider dans l’urgence.

          Accompagnement matériel et moral des personnes en situation de détresse, en particulier les réfugiés, ou leur(s) accompagnateur(s).

des locaux sont mis à la disposition des associations par le diocèse et des paroisses...

La diaconie est en lien avec les associations pour partager l'information, favoriser des initiatives, et veille à ce que la dignité de nos frères quelqu'ils soient soit respectée.

Tout commence par un regard

Tant qu'on n'a pas croisé le regard des pauvres, on ne peut pas entrer en solidarité avec eux.

Mariam Guerey dans la vie du 5 mars 2015

Que faire ?

Que faire pour être de vrais chrétiens dans notre monde aujourd’hui ?

  1. Faire silence devant Dieu et l’attendre en écoutant. « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? Qu’attends-tu de moi, qu’attends-tu de nous ? » Dans cette confiance qu’il ne peut pas ne pas répondre, un jour ou l’autre, par des signes…
  2. Aimer les autres d’un amour fraternel. C’est-à-dire en ne venant pas comme des justes ou des gens qui savent, mais des frères et des sœurs qui ont eu la chance de recevoir la foi comme un bien déposé en nous pour le monde, des frères et des sœurs qui veulent vivre la miséricorde du Père.
  3. Vivre une pastorale de la bonté. Une bonté forte qui soit ouverte au cœur de Dieu et au cœur des autres. Rien ne nous donnera la bonté du Christ pour tous si ce n’est lui-même. Donnons donc accès au Christ à notre propre cœur.

 

Monseigneur Claude Dagens conférence au Centre Théologique de Meylan le 17 septembre 2014

La compassion

Nous parlons souvent des pauvres. Mais quand nous parlons des pauvres, sentons-nous que cet homme, cette femme, ces enfants n’ont pas le nécessaire pour vivre? Qu’ils n’ont pas à manger, ils n’ont pas de quoi se vêtir, ils n’ont pas la possibilité d’acheter des médicaments... Que les enfants n’ont pas non plus la possibilité d’aller à l’école. C’est pourquoi nos exigences ne seront jamais aussi urgentes que celles des pauvres qui n’ont pas le nécessaire pour vivre.

Pape François Angélus du 3 août 2014

La bonté

"La bonté n'est pas une faiblesse mais un choix courageux,car c'est choisir de porter un regard bienveillant sur les personnes, sur le monde et sur l'avenir. Un tel regard suscite chez l'autre l'ouverture, le dynamisme et le désir de vivre."

Michel Rondet

le germe de la fraternité

la violence et la mort n’auront pas le dernier mot. Car la petite espérance qui habite chacun de nous est germe de fraternité.

Aurélie Monkam Naboussi

Nos problèmes

« Dieu n’enlève pas nos problèmes mais il nous aide à les supporter »

Un participant aux rencontres du SAPPEL

La délinquance spirituelle

« Il y a de la délinquance spirituelle : on sait ce que l’on doit vivre, et on ne le fait pas ! »
Claire David

L'avenir de l'Eglise

« On dit que l'Eglise est foutue,  mais ce n’est pas vrai, l'Eglise elle m'aide à vivre »

Un participant à la journée paroissiale Charles de Foucauld  du 1/12/2013

La sagesse des pauvres

« Nous sommes appelés à découvrir le Christ chez les pauvres, à prêter notre voix à leurs causes, mais aussi à être leurs amis, à les écouter et à les comprendre et à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers eux »

Pape François, exhortation apostolique « La joie de l’Evangile » §198

L'apparence du Christ

« Pendant la messe, nous avons Jésus sous l'apparence du pain et du vin; dans les bidonvilles, je vois le Christ sous les apparences misérables des pauvres. L'Eucharistie et les pauvres sont réunis en un seul amour pour moi. »

Mère Teresa

Le mépris

« La pauvreté, le dénuement matériel, l’oppression infligée par plus fort que soi, sont difficiles à supporter. Mais est proprement insoutenable le mépris, le rappel perpétuel d’être un inférieur et totalement inutile. Est intolérable d’être traité, même par ses proches, comme un homme sans dignité. « On nous considère comme des moins que rien… Nous ne sommes pas des chiens pour être insultés de la sorte à la mairie … » : La différence entre pauvreté et misère est là. L’homme misérable est dans une situation insupportable, tenu pour quantité négligeable ou même pis : pour un être néfaste qui n’aurait jamais dû naître, alors qu’au plus profond de lui, il sait qu’il est pourtant un homme. Vouloir la dignité, rêver d’être quelqu’un et se le voir refuser même par ceux qui ne sont pas beaucoup plus riches que soi, tel le voisin, l’épicier, le facteur …, c’est cela la misère. Et c’est ce qui marque la frontière entre pauvreté et exclusion ».

Joseph Wresynski dans « Heureux vous les pauvres », Cana, Paris, 1985, page 27