Synode 2021 - 2023

Pour une Église synodale : communion - participation - mission

image

" Le chemin de la synodalité est le chemin que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire. Ce que le Seigneur nous demande est déjà pleinement contenu dans le mot "synode" : Marcher ensemble." Pape François

Une Église synodale est une Église de l'écoute dans laquelle chacun a quelque chose à apprendre : le peuple fidèle, le collège épiscopal, l'évêque de Rome, chacun à l'écoute des autres, et tous à l'écoute de l'Esprit saint, l'Esprit de vérité (Jn 14,17) pour savoir ce qu'il dit aux églises.

Le but : ''faire germer des rêves, susciter des prophéties et des visions, faire fleurir des espérances, stimuler la confiance, bander les blessures, tisser des relations, ressusciter une aube d’espérance, apprendre l’un de l’autre et créer un imaginaire positif qui illumine les esprits, réchauffe les cœurs, redonne des forces aux mains...".

Alors jusqu’au 31 mars, donnez votre avis soit en individuel soit en groupe sur les thèmes de reflexion proposés.

Vous trouverez ci-dessous tous les documents et outils utiles à votre reflexion et un lien vers le questionnaire à renseigner pour nous faire remonter vos réponses : 

Remplir le questionnaire

 

Voir la vidéo

Synode vient du grec sunodos, “chemin parcouru ensemble”. 

Le synode des évêques est institué par Paul VI, en 1965, lors du Concile Vatican II. Il réunit des évêques désignés par les conférences épiscopales du monde entier. Il aborde des questions majeures pour l’Église. Le pape François, en 2018, réforme le synode des évêques en développant les consultations préliminaires avant-synode. D’autres consultations précèdent la rédaction du document final.

"Ils marchent ensemble, sous l'impulsion de l'Esprit saint, et ils cherchent, sous la croix, ce que Dieu veut pour Son Eglise..." Dans cette courte vidéo (4 min), le père Hugues de Woillemont, secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France, nous présente et nous explique cette invitation du pape François à vivre un "synode sur la synodalité".

Courte présentation sur la démarche synodale 2021-23

Article de La Croix " Petite histoire de la synodalité "

Écouter le cardinal Mario Grech, secrétaire du synode

 

Voir la vidéo
image

Phase diocésaine du synode / octobre 2021 - août 2022

  • 17 octobre 2021 : Lancement de la démarche synodale à Grenoble pour le diocèse de Grenoble-Vienne
  • 31 mars 2022 : Date limite pour envoyer les remontées des groupes vécus en paroisses, associations, mouvements... pour être intégrées à la synthèse diocésaine (à la place de la date initiale annoncée du 15 janvier)
  • 24 avril 2022 : Réunion pré-synodale (temps fort de discernement diocésain)
  • 15 mai 2022 : Envoi de notre contribution diocésaine à la Conférence des évêques de France
  • 15 août 2022 : Envoi à Rome de la contribution nationale (= synthèse des contributions diocésaines)
  • Et après ? Nous poursuivons notre démarche synodale en paroisses, mouvements, groupes locaux... Car cette réflexion est avant tout un formidable chemin de croissance pour notre Église diocésaine !

Phases suivantes du synode / septembre 2022 - octobre 2023

  • Septembre 2022 : Publication par Rome d'un premier document de travail (dit "Intrumentum laboris"), à partir des contributions des différents pays
  • Jusqu'en mars 2023 : Rencontres continentales autour de ce document de travail
  • Juin 2023 : Publication d'un deuxième document de travail, à partir des réflexions continentales
  • Octobre 2023 : Assemblée synodale et rédaction d'un document final
  • Et après ? Une passionnante phase de mise en œuvre s'ouvrira !
image

La synodalité, qu'est-ce à dire ?

Intervenants : Christelle Ventura (laïc en mission ecclésiale au service Évangélisation) et Mgr Hervé Gaschignard 

Thème de l'approfondissement : "La synodalité : qu’est-ce à dire ?"

À écouter sur :

 

Retours des ateliers en petits groupes

À retouver ici

 

Retour en images sur la journée

Voir les photos


Pour vivre la démarche localement

Adsumus, Sancte Spiritus Prière d'invocation à l'Esprit Saint pour une assemblée ecclésiale de gouvernance ou de discernement (donc synodale)

Chaque session du Concile Vatican II a commencé par la prière Adsumus Sancte Spiritus, premier mot de l'original latin signifiant "Nous nous tenons devant Toi, Esprit Saint", qui a été utilisée historiquement lors des Conciles, Synodes et autres rassemblements de l'Eglise depuis des centaines d'années, étant attribuée à Saint Isidore de Séville (vers 560 - 4 avril 636). Alors que nous sommes appelés à embrasser ce chemin synodal du Synode 2021- 2023, cette prière invite l'Esprit Saint à agir en nous afin que nous puissions être une communauté et un peuple de grâce. Pour le Synode 2021-2023, nous proposons d'utiliser cette version simplifiée, afin que tout groupe ou assemblée liturgique puisse prier plus facilement.

Nous voici devant Toi, Esprit Saint;

en Ton Nom, nous sommes réunis.

Toi notre seul conseiller,

viens à nous,

demeure avec nous,

daigne habiter nos cœurs.

Enseigne-nous vers quel but nous orienter ;

montre nous comment nous devons marcher ensemble.

Nous qui sommes faibles et pécheurs,

ne permets pas que nous provoquions le désordre.

Fais-en sorte,

que l’ignorance ne nous entraîne pas sur une fausse route,

ni que la partialité influence nos actes.

Que nous trouvions en Toi notre unité,

sans nous éloigner du chemin de la vérité et de la justice,

en avançant ensemble vers la vie éternelle.

Nous te le demandons à Toi,

qui agit en tout temps et en tout lieu,

dans la communion du Père et du Fils,

pour les siècles des siècles,

Amen.

> Finalité et objectif de la démarche synodale
> Points à discerner avant de se lancer
> Ingrédients pour une expérience synodale réussie 

 

La question fondamentale que pose ce synode est la suivante : La synodalité consiste à « cheminer ensemble » pour annoncer l’Évangile. Comment ce cheminement se passe-t-il aujourd’hui dans notre Église locale ? À quels pas de plus l’Esprit saint nous invite-t-il pour grandir en tant qu’Église synodale ?
Pour explorer cette question, 10 thèmes sont proposés, mettant chacun en évidence un aspect significatif de la synodalité :

1. Marcher ensembre en « compagnons de voyage »

Dans notre Église locale, qui sont ceux qui « marchent ensemble », à nos côtés ? Qui sont ceux qui semblent plus éloignés, ou laissés en marge ? Comment sommes-nous appelés à grandir comme compagnons ?

2. (Nous) écouter

Comment Dieu nous parle-t-il ? Comment les laïcs sont-ils écoutés ? Quelles sont les limites de notre capacité d'écoute, en particulier de ceux qui ont des opinions différentes des nôtres ? Quel espace y a-t-il pour la voix des minorités ?

3. (Nous) parler

Tous nous sommes invités à parler avec courage et parrhesia, un mot qui signifie « parler en liberté, en vérité et en charité ». Qu'est-ce qui permet ou empêche cela, en Eglise et dans la société ? Quand et comment parvenons-nous à dire ce qui est important pour nous ?

4. Célébrer

Comment la prière et les célébrations liturgiques inspirent-elles et guident-elles réellement notre vie commune et notre mission dans notre communauté ? Comment inspirent-elles les décisions ? Quelle place y est donnée à chacun ?

5. Partager la responsabilité de notre mission commune

Puisque nous sommes tous disciples missionnaires, comment chaque baptisé est-il appelé à participer à la mission de l'Église ? Comment l'Église aide-t-elle ses membres à vivre leur service à la société d'une manière missionnaire ?

6. Dialoguer en Église et dans la société

Si le dialogue demande persévérance et patience, il permet aussi la compréhension mutuelle. Quels sont les lieux et les moyens de dialogue au sein de notre Église locale ? Comment les divergences de vision, les conflits et les difficultés sont-ils traités ?

7. Vivre l’œcuménisme

Quelles relations notre communauté entretient-elle avec les membres d'autres traditions et confessions chrétiennes ? Que partageons-nous et comment cheminons-nous ensemble ?

8. Exercer l’autorité et la participation

Une Église synodale est une Église participative et coresponsable. Comment l'autorité ou la gouvernance s'exercent-elles au sein de notre Église locale ? Comment le travail d'équipe et la coresponsabilité sont-ils mis en pratique ? Comment les ministères laïcs et la responsabilité des laïcs sont-ils promus ?

9. Discerner et décider

Dans un style synodal, nous prenons des décisions en discernant ce que le Saint-Esprit dit à travers toute notre communauté. Nos méthodes de prise de décision nous aident-elles à être à l'écoute de tout le Peuple de Dieu ? Quels outils et procédures utilisons-nous pour promouvoir la transparence et la responsabilité ? Comment pouvons-nous grandir dans le discernement spirituel communautaire ?

10. Nous former à la synodalité

Comment notre communauté ecclésiale forme-t-elle les gens pour qu'ils soient plus capables de « marcher ensemble », de s'écouter les uns les autres, de participer à la mission et de s'engager dans le dialogue ?

Voici plusieurs propositions de déroulement et d’animation de temps synodaux, à choisir selon le temps dont vous disposez et le public concerné :

  • Sur 2h30 ou sur une journée complète avec une conversation spirituelle, alternant prière, silence et partage (adapté aux personnes ayant déjà l’expérience de la prière et d’une vie d’Eglise).
  • Une approche simple et originale qui fait appel à la créativité, particulièrement adaptée aux jeunes et aux enfants… mais pas uniquement !
  • Pour les personnes éloignées de la foi (ou qui n’ont pas une grande expérience de cheminement en Église) : prendre le temps de « rêver l’Église ».
  • Si dans votre groupe/assemblée, il y a des personnes ayant l’expérience de la vie difficile (précarité, exclusion…), nous vous proposons une animation préparée par le Réseau Saint Laurent en lien avec le Secours catholique.
  • Pour vivre la démarche synodale avec un groupe d'enfants, nous vous proposons d'utiliser le jeu de l'oie conçu, par un diocèse espagnol.

Si vous voulez transmettre la réflexion de votre groupe à l'ensemble du diocèse, merci de remplir le questionnaire en ligne disponible via ce lien :

Remplir le formulaire

Transmettez-nous tout ce que vous souhaitez, sans vous censurer ;-) ni synthétiser votre propos. Et vous pouvez aussi envoyer des photos, créations, schémas... issus du travail du groupe, à l'adresse : synode2023@diocese-grenoble-vienne.fr
Les remontées qui nous parviendront avant le 31 mars 2022 seront intégrées à la contribution que notre diocèse enverra à la Conférence des évêques de France.

Vous trouverez ci-dessous un document qui reprend les questions du formulaire en ligne, afin de vous permettre de les avoir sous les yeux lors de votre rencontre.

Questions pour la remontée des petits groupes synodaux

Pour aller plus loin

image

Les dates-clés du synode

  • Septembre 2021 : phase préparatoire - Publication du document préparatoire et du vademecum
  • Octobre 2021 à août 2022 : phase diocésaine
  • 31 mars 2022 : date limite pour envoyer les remontées des groupes vécus en paroisses, associations, mouvements... pour être intégrées à la synthèse diocésaine (à la place de la date initialement annoncée du 15 janvier)
  • 24 avril 2022 : réunion pré-synodale (temps fort de discernement diocésain)
  • 15 mai 2022 : envoi de notre contribution diocésaine à la Conférence des évêques de France
  • 15 août 2022 : envoi à Rome de la contribution nationale (= synthèse des contributions diocésaines)
  • Septembre 2022 : publication d'un premier document de travail, à partir des contributions nationales (dit Instrumentum laboris n°1)
  • De septembre 2022 à mars 2023 : phases régionales et continentales
  • Mars 2023 : envoi des documents finaux par les conférences continentales
  • Juin 2023 : publication d'un second document de travail, à partir des contributions continentales (Instrumentum Laboris n°2)
  • Octobre 2023 : publication du document final

Contacts

synode2023@diocese-grenoble-vienne.fr - 04 38 38 00 38

Une équipe diocésaine composée de :
Florence Pénet, coordinatrice de la démarche synodale diocésaine, aux côtés de Catherine Bourrat-France, P. Christophe Delaigue, Sophie Fitte, P. Loïc Lagadec, Audrey Salou et Christelle Ventura

Pour les démarches locales : 
Catherine Bourrat-France et Christelle Ventura

Pour les remontées : 
Florence Penet